Saint-Cyr-du-Bailleul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Cyr.
Saint-Cyr-du-Bailleul
L'église Saint-Cyr-et-Sainte-Julitte.
L'église Saint-Cyr-et-Sainte-Julitte.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Avranches
Canton Le Mortainais
Intercommunalité Mont-Saint-Michel-Normandie
Maire
Mandat
Claudine Sauvé
2014-2020
Code postal 50720
Code commune 50462
Démographie
Gentilé Saint-Cyriens
Population
municipale
397 hab. (2014 en diminution de 4,11 % par rapport à 2009)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 33′ 57″ nord, 0° 48′ 00″ ouest
Altitude Min. 92 m
Max. 226 m
Superficie 23,41 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
Saint-Cyr-du-Bailleul

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Saint-Cyr-du-Bailleul

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Cyr-du-Bailleul

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Cyr-du-Bailleul

Saint-Cyr-du-Bailleul est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 397 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est dans le Mortainais. Son bourg est à 5 km au sud-est de Barenton, à 7 km au nord-ouest de Passais, à 8 km au nord-est du Teilleul et à 13 km à l'ouest de Domfront[1].

La Sélune prend sa source sur le territoire de Saint-Cyr-du-Bailleul.

Communes limitrophes de Saint-Cyr-du-Bailleul[2]
Barenton,
Husson
Barenton Saint-Georges-de-Rouelley
Husson,
Le Teilleul
Saint-Cyr-du-Bailleul[2] Saint-Mars-d'Égrenne
Le Teilleul Le Teilleul, Mantilly Saint-Mars-d'Égrenne

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attesté sous la forme latinisée Sanctus Cyricus Baiolo en 1056, puis romane Saint Cir du Bailleul en 1386[3].

La commune doit pour partie son nom à saint Cyr, jeune martyr chrétien du IVe, fils de sainte Julitte.

Bailleul est le nom d'origine du village, associé au vocable de la paroisse. Il est issu de l'ancien français bailleul qui avait le sens de « cour, enclos »[3]. En moyen français, le terme avait le sens de « paille hachée (pour préparer le torchis ?) ». Il remonte à un gallo-roman *BALLIU, attesté sous la forme ballium, d'origine vraisemblablement gauloise.

Le gentilé est Saint-Cyriens.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'affaire Georges Pourreau s'est déroulée dans la commune et fut jugée à la cour d'assises de la Manche, à Coutances, le 14 juin 1938[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
 ?  ? Jean-Baptiste-Marin-François Fouilleul[5]    
         
 ? 1989 Patrice Poupinet   Agriculteur
1989[6] mars 2008 François Desfoux SE  
mars 2008[7] en cours Claudine Sauvé[8] SE Agricultrice
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et un adjoint[8].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[10].

En 2014, la commune comptait 397 habitants[Note 2], en diminution de 4,11 % par rapport à 2009 (Manche : +0,44 %). Saint-Cyr-du-Bailleul a compté jusqu'à 2 595 habitants en 1806.

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 550 2 581 2 595 2 417 2 551 2 375 2 354 2 230 2 133
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 935 1 754 1 753 1 633 1 579 1 505 1 481 1 651 1 440
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 344 1 306 1 207 985 975 966 978 971 945
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
858 699 660 625 490 444 427 406 397
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La pierre Saint-Martin.
Le château de la Motte.
La chapelle du Jarry.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Bien qu'étant né à Rouen, le peintre Théodore Géricault est lié à la commune puisqu'elle est le berceau familial (il existe au nord du bourg le hameau l'Hôtel Géricault).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  3. a et b François de Beaurepaire (préf. Yves Nédélec), Les Noms des communes et anciennes paroisses de la Manche, Paris, A. et J. Picard, , 253 p. (ISBN 2-7084-0299-4, OCLC 15314425), p. 190
  4. Jean-François Miniac, Les Nouvelles Affaires criminelles de la Manche, de Borée, 2012.
  5. Annuaire du département de la Manche, 12e année 1840, p 225
  6. « François Desfoux et Raymond Lebrun se retirent », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 2 août 2014)
  7. « Le poste de maire se conjugue au féminin », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 31 décembre 2014)
  8. a et b Réélection 2014 : « Saint-Cyr-du-Bailleul (50720) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 17 juin 2014)
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  13. « Polissoir dit La Pierre-Saint-Martin », notice no PA00110566, base Mérimée, ministère français de la Culture

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :