Lingeard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lingeard
Lingeard
L'église Saint-Sauveur.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Avranches
Intercommunalité Communauté d'agglomération Mont-Saint-Michel-Normandie
Maire
Mandat
Michel Mary
2020-2026
Code postal 50670
Code commune 50271
Démographie
Gentilé Lingeardais
Population
municipale
82 hab. (2017 en diminution de 1,2 % par rapport à 2012)
Densité 22 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 44′ 20″ nord, 1° 01′ 35″ ouest
Altitude Min. 110 m
Max. 287 m
Superficie 3,65 km2
Élections
Départementales Canton d'Isigny-le-Buat
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Lingeard
Géolocalisation sur la carte : Manche
Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Lingeard
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lingeard
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lingeard

Lingeard est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 82 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est au nord du Mortainais. Son bourg est à 4,5 km au sud-est de Saint-Pois, à 8,5 km au nors de Juvigny-le-Tertre, à 12 km à l'ouest de Sourdeval et à 19 km au sud-oust de Vire[1].

Couvrant 365 hectares, le territoire de Lingeard est le moins étendu du canton de Saint-Pois.


Communes limitrophes de Lingeard[2]
Saint-Pois Saint-Michel-de-Montjoie Saint-Michel-de-Montjoie
Saint-Pois Lingeard[2] Perriers-en-Beauficel
Le Mesnil-Gilbert Chérencé-le-Roussel Perriers-en-Beauficel

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Lengehart en 1369-1370 et Laingehart en 1401[3].

Il s'agit sans doute de l'anthroponyme Engehart, variante du nom de personne Enguehart fréquent en Normandie. Il remonte au germanique Ingehard(us)[3] (variante Ingohart[4]). Le L initial représente l'article défini masculin qui s'est agglutiné selon un processus fréquent en toponymie, d'où *L'engehard devenu Lengehard. Les formations toponymiques Le Grippon, Le Guislain, etc. sont analogues[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1946 1989 Gonzague de Broglie DVD-UDF Conseiller général du canton de Saint-Pois (1964-1982)
1989[5] 2009 Gérard Chénel RPR-UMP Conseiller général du canton de Saint-Pois (1994-2008)
octobre 2009[6] En cours Michel Mary[7]    
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de sept membres dont le maire et un adjoint[7].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[9].

En 2017, la commune comptait 82 habitants[Note 2], en diminution de 1,2 % par rapport à 2012 (Manche : -0,49 %, France hors Mayotte : +2,36 %). Lingeard a compté jusqu'à 331 habitants en 1841.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
280249309302306320331311300
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
271253238238251247237203186
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
197189189158171163165193205
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
19514712111911586848581
2017 - - - - - - - -
82--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Comte Charles-Nicolas de Saint-Paul de Lingeard (30/09/1773-17/07/1858) : s'est illustré pendant la chouannerie normande, revenu d'émigration en 1794. Il fut conseiller général entre 1825 et 1830.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2017.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  3. a b et c François de Beaurepaire (préf. Yves Nédélec), Les Noms des communes et anciennes paroisses de la Manche, Paris, A. et J. Picard, , 253 p. (ISBN 2-7084-0299-4, OCLC 15314425), p. 146
  4. Site de Nordic Names (lire en anglais) [1]
  5. « Le point dans les cantons renouvelables », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 11 novembre 2014)
  6. « Ouest-france.fr - Michel Mary élu maire de Lingeard » (consulté le 24 janvier 2012)
  7. a et b Réélection 2014 : « Lingeard (50670) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 5 juin 2014)
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  12. « Statue : Vierge à l'Enfant », notice no PM50000594, base Palissy, ministère français de la Culture

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :