La Chaise-Baudouin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Chaise (homonymie) et Baudouin.
La Chaise-Baudouin
L'église Saint-Ouen.
L'église Saint-Ouen.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Avranches
Canton Isigny-le-Buat
Intercommunalité Mont-Saint-Michel-Normandie
Maire
Mandat
Vincent Pépin
2014-2020
Code postal 50370
Code commune 50112
Démographie
Population
municipale
498 hab. (2014)
Densité 41 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 45′ 52″ nord, 1° 14′ 09″ ouest
Altitude Min. 55 m – Max. 205 m
Superficie 12,06 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
La Chaise-Baudouin

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
La Chaise-Baudouin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Chaise-Baudouin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Chaise-Baudouin

La Chaise-Baudouin, une commune française du département de la Manche, dans la région Normandie, peuplée de 498 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de La Chaise-Baudouin[1]
La Trinité La Trinité Chérencé-le-Héron
Braffais, Sainte-Pience La Chaise-Baudouin[1] Saint-Jean-du-Corail-des-Bois, Saint-Nicolas-des-Bois par un angle
Tirepied Saint-Georges-de-Livoye, Tirepied Notre-Dame-de-Livoye

Toponymie[modifier | modifier le code]

La Chaise : le terme de langue d'oïl cheze se retrouve en toponymie sous les formes chaise, chaize du latin casa « hutte, maison puis exploitation rurale et probablement aussi domaine »[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Ancienne paroisse de l'ancien diocèse d'Avranches, ou Avranchin, la Chaise-Baudouin tient son nom de Baudouin de Meules, seigneur normand du XIe siècle, prince rollonide.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1983 mars 1989 Zéphyrin Mancel   Exploitant agricole
mars 1989 mars 2001 Maurice Rivière   Exploitant agricole
mars 2001 mars 2008 Zéphyrin Mancel   Exploitant agricole
mars 2008 2011 Nicole Gauthier SE Secrétaire comptable
août 2011   Yolande Guesdon SE Retraitée
mars 2014[3] en cours Vincent Pépin SE Employé
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[5],[Note 2].

En 2014, la commune comptait 498 habitants, en augmentation de 15,55 % par rapport à 2009 (Manche : 0,44 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
800 669 812 903 924 950 886 888 942
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
951 917 914 851 867 854 821 857 797
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
763 700 705 655 659 676 698 626 615
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
523 486 426 452 439 396 423 466 498
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Naissances[modifier | modifier le code]

Évolution des naissances
1962-1968 1968-1975 1975-1982 1982-1990 1990-1999
53 52 32 31 37

Décès[modifier | modifier le code]

Évolution des décès
1962-1968 1968-1975 1975-1982 1982-1990 1990-1999
34 46 38 34 43

Monuments[modifier | modifier le code]

Église et cimetière[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Ouen reconstruite au XVe siècle, peu après la guerre de Cent Ans comme en témoignent les meurtrières du clocher. Elle a été entièrement remaniée en 1606, après de graves destructions perpétrées pendant les guerres de religion par Gabriel de Montgomery, seigneur de Ducey, et régicide du roi Henri II. Le chevet possède une belle fenêtre axiale dans le style de la Renaissance, entourée de pilastres et de décors sculptés en granit. La nef, ancienne mais d'époque indéterminée, a été rénovée en 1750, date de l'ajout d'une nouvelle façade percée par une grande porte en anse de panier.

Mobilier

  • Les fonts de l'église sont du XVIe siècle.

Manoirs[modifier | modifier le code]

  • Le cimetière, de forme circulaire, est supposé être l'ancienne 'casa Balduini' de Baudouin de Meules, fils de Gilbert de Brionne, tuteur de Guillaume le Conquérant ; il a donné son nom à la paroisse. Le cimetière est orné d'une croix de haute taille en granit, donnée par Jean Hulin en 1781.
  • Le manoir du Montier, à proximité de l'église, est l'un des anciens manoirs seigneuriaux de La Chaise-Baudouin. Il a appartenu à la famille d'Auray de Saint-Pois.

Chapelles[modifier | modifier le code]

  • Il n'existe plus qu'une des quatre anciennes chapelles de La Chaise-Baudouin. Elle se situe dans la ferme des Abbayes, mais elle est maintenant transformée en grange. Les armoiries des d'Auray figure sur l'une des poutres de la charpente. Elle date du XVIIe siècle.
  • Les chapelles de l'Ourserie et de la Normandie n'existent plus.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  • Altitudes, coordonnées, superficie : IGN[8].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :