Miramax

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Miramax
logo de Miramax
Logo de Miramax

Création 1979
Dates clés 1993 : rachat par Disney
2005 : départ des Weinstein
2010 : vente par Disney à Filmyard Holdings LLC
2016 : rachat par beIN
Fondateurs Harvey et Robert Weinstein
Forme juridique Société anonyme
Siège social Santa MonicaVoir et modifier les données sur Wikidata
Actionnaires BeIn Media Group et The Walt Disney CompanyVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Cinéma indépendant
Produits Films
Société mère BeIn Media Group
Site web Miramax.com
Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Film de Miramax.

Miramax (ou Miramax Films Corp.) est une société de production et de distribution de cinéma américaine créée en 1979 par les frères Harvey et Robert Weinstein. Le studio a été racheté en 1993 par la Walt Disney Company, mais cette dernière l'a revendu en 2010 pour 660 millions de dollars à Filmyard Holdings LLC.

Historique[modifier | modifier le code]

Miramax a été créée en 1979 par les frères Harvey et Robert Weinstein afin de distribuer des films jugés non rentables par les grands studios hollywoodiens. Le nom de la compagnie est la combinaison des prénoms des parents des deux frères : Max et Miriam[1].

Parmi les productions les plus marquantes de Miramax, on peut citer Reservoir Dogs (1992), Pulp Fiction (1994)[2], Le Patient anglais (1996), Will Hunting (1997), Shakespeare in Love (1999), Kill Bill (2003 et 2004) et Fahrenheit 9/11 (2004).

Miramax possédait une filiale, Dimension Films, qui est spécialisée dans les films de genre[3]. Elle est surtout connue pour avoir produit la série des Scary Movie, dont les trois épisodes parodient les grands succès cinématographiques des années 2000 et les Spy Kids.

Le la société est rachetée par la Walt Disney Company[4],[5] pour 80 millions de $[6], tout en laissant une certaine autonomie aux frères Weinstein.

Début 2005, les frères Weinstein, créateurs de la société, quittent la direction de l'entreprise, après un désaccord avec le groupe Disney, dont Miramax est devenue une filiale[7]. Le , Disney et les frères Weinstein parviennent à un accord, Disney conserve la marque Miramax et les catalogues de Miramax et Dimension Films tandis que les frères Weinstein récupèrent la marque Dimension Films[8]. Les deux frères créent peu après un nouveau groupe de médias, The Weinstein Company, autour de la Dimension Films. Miramax devient un des labels de Buena Vista Entertainment.

Logo de la filiale de distribution

Le , Daniel Battsek est nommé PDG de Miramax après avoir été président de la filiale britannique de Buena Vista International[9].

Le , Disney annonce la réduction des productions de Miramax, 3 films par an au lieu de 6 et par la même occasion de réduire le nombre d'employés de 70 à 20 à partir de janvier 2010[10]. Le 30 octobre, Daniel Battsek quitte son poste de pdg de cette filiale[11]. Le , la presse révèle que la société Bachi Corporation avait intenté un procès contre ThinkFilm (en), le studio de David Bergstein (en) et que ce dernier devait payer 670 000 USD[12]. Bachi Corporation est une filiale de Miramax détenue par Disney et conservée après la vente[13].

Le , Disney annonce la fermeture du studio Miramax Films et la perte des 80 postes[14]. Le , le New York Times évoque la possibilité que Disney vende le catalogue de 700 films et le nom Miramax pour 700 millions d'USD[15].

Le , le Walt Street Journal annonce que les négociations entre Disney et les frères Harvey et Robert Weinstein en vue du rachat de Miramax Films n'ont pas abouti mais n'étaient pas liées au prix d'achat d'environ 600 millions d'USD[16]. Le , Disney annonce la vente de Miramax, filiales, catalogue de films et projets inclus, pour 660 millions de $ au groupe Filmyard Holdings comprenant Ron Tutor (en), Tom Barrack et Colony Capital[17]. Le , Disney annonce la finalisation de la transaction pour 663 millions de $[18].

Le , Miramax est racheté par BeIn, un groupe qatari dirigé par Nasser al-Khelaifi[19],[20].

BeIn Media GroupThe Walt Disney Company

Productions[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. site de Paris premiere, article "Miramax : ressuscité par les frères Weinstein ?"
  2. (en-US) John Evan Frook, « Disney-Miramax marriage bearing fruit for indie », Variety,‎ (lire en ligne)
  3. « Le patron du PSG s’offre les studios américains Miramax », sur Ouest France,
  4. (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 376
  5. (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 1997 - Disney Through the Decades », (consulté le 22 janvier 2010), p. 4
  6. Disney/Miramax split is official
  7. (en) Sharon Waxman and David M. Halbfinger, « A Flush of Miramax Films Before a New Regime », New York Times,‎ (lire en ligne)
  8. (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 2005 - Key Dates », (consulté le 25 janvier 2010), p. 37
  9. Daniel Battsek Named President of Miramax Films
  10. Disney to slash Miramax Films staff to 20, reduce releases to 3 a year
  11. Miramax chief Daniel Battsek is forced out
  12. (en) Alex Ben Block, « Still more litigation for ThinkFilm's Bergstein », sur The Hollywood Reporter, (consulté le 28 mars 2018)
  13. (en) Mike Fleming Jr, « HOW CAN DISNEY TAKE HIM SERIOUSLY? Bergstein's Miramax Bid Startles Creditor », sur Deadline.com, (consulté le 28 mars 2018)
  14. Disney shuts doors on Miramax
  15. (en) « N.Y. Times: Disney looking to sell Miramax label, library », sur Orlando Business Journal, (consulté le 28 mars 2018)
  16. Disney (Walt) Co. (The) : échec négos Weinstein sur rachat Miramax
  17. Disney Announces Sale Of Miramax Films To Filmyard Holdings Llc
  18. Disney completes $663M sale of Miramax
  19. (en-US) Anita Busch, « beIN Media Group Acquires Miramax », sur Deadline (consulté le 2 mars 2016)
  20. (en) « Miramax Is Bought by the Qatari beIN Media Group », NY Times,‎ (lire en ligne)