Rebelle (film d'animation, 2012)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rebelle et Brave.
Rebelle
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo français du film.

Titre original Brave
Réalisation Mark Andrews
Brenda Chapman
Scénario Mark Andrews
Brenda Chapman
Steve Purcell
Irene Mecchi
Acteurs principaux
Sociétés de production Pixar Animation Studios
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Durée 93 minutes
Sortie 2012

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Rebelle (Brave) est le 122e long-métrage d'animation des studios Disney. Réalisé en images de synthèse par Mark Andrews et Brenda Chapman pour Pixar, il est sorti en 2012. Il s'agit d'un conte merveilleux reposant sur une histoire originale et non pas d'une adaptation. L'histoire se déroule dans un royaume imaginaire d'Écosse médiévale. La princesse Mérida, jeune fille indépendante qui refuse de se marier, transforme accidentellement sa mère en ourse à la suite d'une dispute et doit trouver un moyen de sauver à la fois sa mère et le royaume sans renoncer à son idéal de vie.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'histoire se déroule en Écosse médiévale. La princesse Mérida du royaume de Dunbroch se voit offrir, pour son sixième anniversaire, un arc et des flèches par son père, le roi Fergus, au grand désespoir de sa mère, la reine Elinor. Alors qu'elle s'aventure dans les bois pour retrouver une flèche perdue, Mérida rencontre un feu follet. Peu après, Mor'du, un énorme ours démoniaque, attaque la famille. Elinor et Mérida s'enfuient à dos de cheval, alors que Fergus et ses hommes combattent Mor'du, combat lors duquel le roi perdra une jambe.

Dix ans plus tard, on ordonne à Mérida, devenue une jeune fille indépendante et caractérielle, de se fiancer avec le fils d'un des alliés de son père. Elinor lui explique que son refus ne se soumettre à ces fiançailles pourrait nuire au royaume de Dunbroch, racontant à sa fille la légende d'un prince qui, par l'orgueil et le refus des vœux de son père, a détruit son royaume.

Les chefs des royaumes alliés, ainsi que leurs premiers-nés, arrivent afin de concourir dans les Highland games, avec comme récompense la main de Mérida. Cette dernière renverse les règles, se présentant comme la première-née de son royaume et ainsi éligible à concourir pour sa propre main. Elle bat haut la main ses prétendants dans un concours de tir à l'arc. Après une discussion passionnée avec sa mère, Mérida s'enfuit dans la forêt, et rencontre des feux follets, qui la guident jusqu'à la hutte d'une vieille sorcière. Mérida lui demande un sort qui pourra changer son destin, et la sorcière lui prépare un gâteau enchanté.

Quand Mérida donne le gâteau à Elinor, elle se transforme en ourse, perd sa capacité de parler mais garde sa conscience humaine. Mérida retourne alors chez la sorcière avec Elinor, mais la hutte est vide. Mérida découvre un message de la sorcière : à moins que Mérida n'arrive à "réparer le lien détruit par l'orgueil" avant le deuxième lever de soleil, la malédiction deviendra permanente. Des feux follets amènent Mérida et Elinor jusqu'à d'anciennes ruines, où elles se retrouvent nez à nez avec Mor'du. Mérida réalise que Mor'du est en réalité le prince de la légende, et se jure de ne pas laisser la même tragédie arriver à sa mère, et en conclut que pour cela, elle doit recoudre la tapisserie de sa famille qu'elle avait déchirée avec son épée durant leur dispute.

Elles retournent au château et trouvent les quatre royaumes à deux doigts de déclarer la guerre. Mérida est prête à se plier aux traditions et à déclarer qu'elle est prête à se marier selon les règles, mais Elinor l'incite à dire que les premiers-nés devraient pouvoir se marier quand bon leur semble avec la personne qu'ils choisiront. Les chefs acceptent, brisant la tradition mais renforçant leurs liens.

Mérida arrive dans la salle de la tapisserie avec Elinor, mais cette dernière, qui perd peu à peu son humanité, attaque Fergus, avant de reprendre conscience et de fuir le château. Le roi, croyant qu'Elinor est en fait Mor'du, part à la poursuite de l'ours avec les autres royaumes, enfermant Merida dans le château, cette dernière cherchant pourtant à le prévenir. Elle arrive cependant à s'échapper et recoud la tapisserie avant de poursuivre son père. Fergus et les autres chefs capturent Elinor, mais Mérida intervient et arrête son père avant que Mor'du n'arrive. L'ours attaque les chefs puis se dirige vers Mérida, mais Elinor le bloque et Mor'du finit par être écrasé par un menhir, ce qui libère l'esprit du prince, qui remercie Mérida de l'avoir libéré d'un signe de la tête. Mérida recouvre sa mère de la tapisserie, mais elle ne redevient pas humaine. Le soleil se lève pour la deuxième fois, et Mérida réalise les erreurs qu'elle a fait et se réconcilie avec Elinor, ce qui, sans qu'elle ne le sache, était le véritable but derrière le message de la sorcière, et le sort est brisé.

Mor'du est alors neutralisé, Mérida et Elinor travaillent sur une nouvelle tapisserie ensemble alors qu'elles sont appelées au port pour faire leurs adieux aux autres clans, avant de partir à dos de cheval.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Voix originales[modifier | modifier le code]

Billy Connolly (au centre) à la première australienne du film.

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Voix québécoises[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis 237 283 207 $[5],[6] 30
Drapeau de la France France 3 235 000 entrées[6] 20
Monde Monde 538 983 207 $[5] -

Bande originale[modifier | modifier le code]

La bande originale de Rebelle est composée par Patrick Doyle. Le film contient trois chansons :

  • Vers le ciel ou Au gré du vent au Québec (Touch the Sky) - Soliste
  • Soleil brûlant ou Tout là-bas au grand jour au Québec (Into the Open Air) - Soliste
  • Chanson de Mor'du (Song of Mor'du) - Fergus

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Scénario[modifier | modifier le code]

La réalisatrice Brenda Chapman a déjà travaillé pour les studios Pixar, comme scénariste pour le film Cars en 2006. Elle a été remplacée en 2010 par Mark Andrews.

Dans le film, l'âge de la princesse Mérida n'est pas précisé, mais une adaptation en roman par Irene Trimble lui donne 16 ans[7].

Mérida est la première héroïne d'un film d'animation Disney/Pixar à avoir les cheveux bouclés. La réalisatrice Brenda Chapman conçoit cet élément du personnage comme un symbole de son caractère rebelle et l'utilise au fil du scénario pour représenter son opposition à l'ordre établi représenté par sa mère : « Je voulais montrer physiquement qu’elle n’était pas conventionnelle, qu’elle était rebelle et sauvage. Et sa mère essaye de la maîtriser, et ses cheveux à elle sont complètement attachés dans des nattes »[8].

Animation[modifier | modifier le code]

L'animation de la chevelure bouclée de Mérida implque un effort technique important pour les studios Pixar. En effet, l'animation d'une telle chevelure représentait auparavant une impossibilité technique dans les dessins animés dessinés à la main, car le grand nombre des boucles et la complexité de leurs mouvements étaient trop complexes à dessiner. L'arrivée de la modélisation en images de synthèse permet aux studios d'animation de commencer à développer des logiciels susceptibles d'aider les animateurs à obtenir un rendu satisfaisant de ce type de mouvement complexe. Les studios Pixar passent près de trois ans à développer leur propre logiciel pour animer la chevelure rousse de Mérida, qui compte environ 111 700 cheveux, chacun fait d'environ 1500 boucles individuelles dotées chacune de son propre degré de rousseur et de frisure[8].

Diffusion[modifier | modifier le code]

Le 13 mars 2012, Alex Salmond, Premier ministre d'Écosse, annonce que le film Rebelle sera présenté le 30 juin 2012 en clôture du Festival international du film d'Édimbourg[9].

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

Le 4 juin 2012, Disney Mobile et Pixar annoncent la sortie d'un jeu Rebelle sur smartphones reprenant le moteur de Temple Run d'Imangi Studios[10].

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Le nom du cheval de Mérida, Angus, est un petit clin d’œil à un des personnages de la pièce de William Shakespeare, Macbeth.[réf. nécessaire]

Le générique de fin rend hommage à Steve Jobs.

Dans la maison de la vieille sorcière, on peut voir apparaître un pot sur lequel est gravé le portrait de Sully, l'un des personnages principaux de Monstres et Cie, un film également produit par Pixar.

On peut voir aussi, toujours dans la maison de la sorcière, la voiture de pizza planet issu du film Toy Story posée sur la table quand la sorcière sculpte.

Polémique autour de l'ajout de Mérida aux princesses Disney[modifier | modifier le code]

Le 10 mai 2013, Mérida est officiellement intronisée comme la 11e Princesse Disney[11] déclenchant un débat sur l'important changement d'apparence qu'elle subit à cette occasion (principalement l'habillement et la coiffure)[12]. Après une pétition ayant récolté plus de 200 000 signatures[13], Disney annonce que Mérida retrouvera son apparence du film pour devenir une Princesse Disney[14].

Analyse[modifier | modifier le code]

Si l’hebdomadaire Elle titre sa critique « Rebelle : un conte de fées moderne et féministe ! »[15], d'autres voix[16] s'élèvent pour dénoncer la position anti-féministe du film.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Dates de sortie sur l’Internet Movie Database
  2. A. Scherer, « Bérénice Béjo donne de la voix », Air le mag, no 31, juillet 2012, p.  40-41.
  3. Article du Journal de Montréal consulté le 5 mai 2012.
  4. Carton sur doublage.qc.ca, consulté le 4 juillet 2012.
  5. a et b « Brave », sur Box Office Mojo (consulté le 10 août 2014)
  6. a et b « Rebelle », sur JP's Box Office (consulté le 10 août 2014)
  7. Irene Trimble, Brave : the junior novelization, New York, N.Y., Random House, 128 p. (ISBN 0736429123), p. 4
  8. a et b Rebelle: pourquoi Merida est-elle la première héroïne aux cheveux bouclés de Disney?, article de Charlotte Pudlowski et Cécile Dehesdin sur Slate le 1er août 2012 (mis à jour le 4 juin 2014). Page consultée le 19 avril 2019.
  9. (en) « Disney/Pixar film Brave to premiere at Edinburgh International Film Festival », BBC, (consulté le 27 mai 2013)
  10. (en) Jared Nelson, « Disney and Pixar Court Temple Run for Their Upcoming Brave Mobile Movie Tie-in », TouchArcade, (consulté le 27 mai 2013)
  11. (en) Merida from Brave becomes 11th Disney Princess at Walt Disney World
  12. Mérida (Rebelle) relookée en « vraie » Princesse Disney
  13. (en) « Disney: Say No to the Merida Makeover, Keep Our Hero Brave! », sur Change.org (consulté le 27 mai 2013)
  14. (en) « Disney Pulls Merida's Makeover After Outcry », sur CinemaBlend.com, (consulté le 18 janvier 2016)
  15. Khadija Moussou, « Rebelle : un conte de fées moderne et féministe ! », Elle, (consulté le 27 mai 2013)
  16. Paul Rigouste, « Rebelle (2012) : mater la rousse », Le cinéma est politique, (consulté le 27 mai 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]