Michael Giacchino

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Michael Giacchino
Michael Giacchino Sep 2017.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (54 ans)
Riverside Township (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom officiel
Michael George GiacchinoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Edgewater Park Township (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Anthony Giacchino (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Sophia Barber-Giacchino (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Hayden Giacchino (d)
Matthew Giacchino (d)
Melinda Giacchino (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Genre artistique
Site web
Distinction
Discographie
Michael Giacchino discography (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales
Space Mountain (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Michael Giacchino, né le dans le New Jersey, est un compositeur américain.

Il s'est fait remarquer dans les années 1990 en composant les musiques de jeux vidéo comme Le Monde perdu : Jurassic Park (1997), Gargoyles (1995), la célèbre série des Medal of Honor (de 1999 à 2007) ainsi que la série des Call of Duty[1]. Il travaille beaucoup sur les productions de J. J. Abrams comme les films Mission Impossible III, Star Trek, Super 8 ou encore les séries Lost, Alias, Fringe et Alcatraz. Il a également collaboré à plusieurs reprises avec le studio d'animation Pixar sur des courts métrages (L'Homme orchestre et Extra-terrien) comme sur des longs métrages (Les Indestructibles, Ratatouille, Là-haut, Cars 2 et Vice Versa).

Michael Giacchino a reçu de nombreux prix pour son travail dont un Emmy pour sa composition pour Lost en 2005 ainsi qu'un Oscar et un Golden Globe pour la bande originale de Là-haut en 2010.

Biographie[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme compositeur de la bande originale[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Années 1990[modifier | modifier le code]
Années 2000[modifier | modifier le code]
Années 2010[modifier | modifier le code]
Années 2020[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Pixar[modifier | modifier le code]
Kevin Deters et Stevie Wermers[modifier | modifier le code]
  • 2007 : Comment Brancher son Home-Cinema (How to Hook Up Your Home Theater)
  • 2009 : Lutins d'élite, mission Noël (Prep & Landing)
  • 2010 : Prep & Landing Stocking Stuffer: Operation: Secret Santa
  • 2011 : La Ballade de Nessie (The Ballad of Nessie)
  • 2011 : Prep & Landing: Naughty vs. Nice
Autres[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]
Téléfilms[modifier | modifier le code]
  • 2001 : Semper Fi
  • 2003 : Phénomènes (Phenomenon II) de Ken Olin
  • 2005 : Le Magicien d'Oz des Muppets (The Muppets' Wizard of Oz) de Kirk R. Thatcher
  • 2006 : Lost: Revelation
  • 2006 : Lost: Reckoning
  • 2006 : The Lost Survival Guide
  • 2008 : Lost: Past, Present & Future
  • 2009 : Lost: Destiny Calls
  • 2009 : Lost: The Story of the Oceanic 6
  • 2009 : Lost: A Journey in Time
  • 2010 : Lost: Final Chapter
Documentaires[modifier | modifier le code]
  • 2006 : Lost: A Tale of Survival
  • 2007 : Lost Survivor Guide
  • 2007 : Lost: The Answers
  • 2009 : Earth Days
  • 2010 : Lost: The Final Journey

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Attractions[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur[modifier | modifier le code]

Caméos[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Aurélien Simon, Symphonie pour pixels, une histoire de la musique de jeu vidéo, Paris, Omaké Books, , 226 p. (ISBN 9782379890161), p. 187-190 ; 202-204 ; 210-216
  2. (en) ‘Force Awakens’ Cameos Revealed: Michael Giacchino, Daniel Craig, and Radiohead’s Nigel Godrich - Slash Film

Liens externes[modifier | modifier le code]