Les Indestructibles 2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Les Indestructibles 2
Description de l'image N_carta_cine_-_4.jpeg.
Titre québécois Les Incroyable 2
Titre original Incredibles 2
Réalisation Brad Bird
Scénario Brad Bird
Acteurs principaux
Sociétés de production Pixar Animation Studios
Walt Disney Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre super-héros
Durée 118 minutes
Sortie 2018

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Indestructibles 2 ou Les Incroyable 2 au Québec (Incredibles 2) est un film d'animation de super-héros américain écrit et réalisé par Brad Bird, sorti en 2018[1]. Il aura droit à une version IMAX.

Il s'agit de la suite des Indestructibles (2004). Il a été produit par Pixar Animation Studios et est sorti sous l'enseigne Walt Disney Pictures. Il est écrit et réalisé à l'image du premier film.

Résumé[modifier | modifier le code]

Trois mois après la défaite de Syndrome dans le film précédent, la famille Parr - Bob, Hélène, Violette, Flèche et Jack-Jack - continuent d'opérer sous leur identité de super-héros, les "Indestructibles". Le film commence à partir des derniers moments du film précédent, lorsque les Indestructibles ont essayé d'empêcher le Démolisseur de dépouiller la banque de Metroville. Ce dernier échoue, et les autorités s'inquiètent de l'ampleur des dommages causés par l'incident. En conséquence, Rick Dicker informe la famille Parr que le programme "Super Relocation" de son département est en train d'être fermé, forçant les supers à travers le monde à prendre leur entière responsabilité en permanence et à oublier leurs identités secrètes. Avant de les quitter, il les place dans un hôtel pendant deux semaines. Bob et Hélène, ainsi que Lucius Best - le super héros Frozone - sont contactés par Winston Deavor, un fan de super-héros, philanthrope et magnat dans le domaine des télécommunications et propriétaire de DEVTECH, qui leur propose un coup de publicité pour regagner l'appui du grand public à l'égard des super-héros.

Pour remplir cette mission, il invite Elastigirl à braver l'interdiction d'agir en super-héros tout en filmant l'intégralité de ses actes héroïques, la jugeant moins destructrice que Frozone ou M. Indestructible. Dans le cadre de ce plan, Winston fournit à la famille une villa, dans laquelle Bob prend la charge des enfants pendant l'absence d'Hélène. Pendant ce temps, Bob découvre les pouvoirs de Jack-Jack et a tout le mal du monde à les contrôler. En quête d'aide, Bob emmène Jack-Jack chez Edna Mode, une amie de la famille et designer de costumes de super-héros. Elle refuse d'abord de s'occuper de l'enfant jusqu'à ce qu'elle assiste, émerveillée, aux super-pouvoirs du bébé. Bob essaye également de gérer le comportement de Violette, qui vit mal que Rick Dicker ait effacé la mémoire de son amoureux et désigne son père comme responsable car il a informé Rick qu'il connaissait l'identité de Violette. Pendant ce temps, en mission, Hélène affronte un mystérieux ennemi surnommé l'Hypnotiseur - qui détourne les écrans pour projeter des images hypnotiques afin de laver l'esprit et contrôler les civils - et réalise un premier exploit en sauvant un Maglev en péril.

Après avoir sauvé une ambassadrice de ses griffes, Hélène parvient à capturer l'Hypnotiseur, mais ce dernier prétend ne pas se souvenir de ce qu'il a fait et révèle n'être qu'un livreur de pizza. Alors que le magnat et ses collaborateurs célèbrent la défaite de l'hypnotiseur au sein du quartier général de DEVTECH, Hélène poursuit son enquête et se rend compte que l'homme était en fait contrôlé par des hypno-écrans présents dans ses lunettes. Quand elle révèle ses découvertes à la sœur de Winston, Evelyn Deavor, cette dernière lui pose les lunettes hypnotisantes par surprise. Evelyn se révèle être l'Hypnotiseuse, considérant les supers comme une menace à l'indépendance de l'humanité, elle cherche à déjouer la mission de reconquête du public menée par son frère. Agissant dans l'ombre, elle projette de laver le cerveau des dirigeants du monde pour qu'ils ne puissent pas légaliser à nouveau le travail des super-héros en tant que tels, ainsi que de laver celui des Super-héros afin qu'ils commettent des crimes pour se priver définitivement de toute chance de redevenir légaux un jour. Evelyn parvient alors à attirer Bob dans un piège, tandis que Lucius est débordé puis vaincu par d'autres Supers hypnotisés alors qu'il tentait de fuir avec les enfants Parr.

Évitant le même sort que leurs parents ainsi que de Lucius et des autres super-héros; Flèche, Violette et Jack-Jack (qu'Edna avait équipé d'une super combinaison adaptée à ses pouvoirs), se faufilent à bord du yacht des Deavors pour sauver leurs parents, alors que les leaders mondiaux se réunissent pour signer une déclaration de légalisation du super-héroïsme. A bord, Hélène, Lucius et Bob, toujours sous emprise hypnotique, récitent un manifeste vindicatif à l'antenne proclamant les supers comme une menace publique, avant qu'ils ne soient libérés du contrôle d'Evelyn par les enfants. Une bataille sur le bateau s'ensuit, menaçant d'écraser le navire sur le quartier de New Urbem. Cependant, le groupe de super-héros, libérés de leur emprise psychique, parviennent à l'arrêter, tandis qu'Hélène appréhende Evelyn lorsqu'elle tente de s'enfuir. Après l'incident, les super-héros peuvent à nouveau exercer légalement, tandis qu'Evelyn est arrêtée.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Voix originales[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Source et légende : version française (VF) sur RTL.fr[2] et Disney Gazette.fr[3]
Notes
Déborah Perret (Elastigirl), Thierry Desroses (Frozone), Amanda Lear (Edna Mode), Jean-Bernard Guillard (Rick Dicker) et Annie Millon (Julie Best) sont les seules voix françaises du premier volet des Indestructibles présentes dans ce film.
Marc Alfos (M. Indestructible) et Pascal Massix (le Démolisseur), morts respectivement en 2012 et en 2008, ont été de ce fait remplacés.
Quant à Lorie Pester (Violette) et Simon Koukissa (Flèche), ils ont aussi été remplacés mais pour des raisons physiologiques (avec l'âge, leurs voix ont changé)[interprétation personnelle].

Voix québécoises[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis, le film a reçu une majorité de critiques positives. Sur le site agrégateur de critiques Rotten Tomatoes, il obtient un score de 94%, avec une moyenne de 7,9/10 sur la base de 281 critiques positives et 19 négatives[4]. Sur Metacritic, il obtient un score de 80/100 sur la base de 51 critiques[5].

En France, le film a également reçu une majorité de critiques positives. Sur Allociné, il obtient un score de 4,2/5 sur la base de 31 critiques[6].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau de la France France 5 525 800 entrées[7] 11
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
605 824 358 $[8] 14
Alt=Image de la Terre Mondial 1 184 025 793 $[8] 14

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Tout ce qu'on sait sur Les Indestructibles 2 », sur E on Line.
  2. Stéphane Boudsocq, « Les Indestructibles 2 : découvrez les voix françaises du film de Pixar », sur RTL, .
  3. « Les voix françaises des Indestructibles 2 se dévoilent », sur Disney Gazette, .
  4. (en) « Incredibles 2 (2018) », sur Rotten Tomatoes (consulté le 8 septembre 2018)
  5. (en) « Incredibles 2 Reviews », sur Metacritic (consulté le 8 septembre 2018)
  6. AlloCine, « Les Indestructibles 2: Les critiques presse » (consulté le 8 septembre 2018)
  7. « Les Indestructibles 2 », sur JP's Box-Office (consulté le 3 septembre 2018)
  8. a et b (en) « Incredibles 2 », sur Box Office Mojo (consulté le 3 septembre 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]