Encanto : La Fantastique Famille Madrigal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Encanto :
La Fantastique Famille Madrigal
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo français du film
Titre original Encanto
Réalisation Byron Howard
Jared Bush
Charise Castro Smith
Scénario Jared Bush
Charise Castro Smith
Musique Lin-Manuel Miranda (chansons)
Germaine Franco (musique, arrangements et direction)
Acteurs principaux
Pays de production Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Animation
Durée 109 minutes
Sortie 2021

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Encanto : La Fantastique Famille Madrigal (Encanto) est un long métrage d'animation et le 60e « Classique d'animation » des studios Disney. Sorti en 2021, il est réalisé par Byron Howard, Jared Bush et Charise Castro Smith. C'est une comédie musicale basée sur le thème de la façon dont les membres d'une famille nombreuse se perçoivent mutuellement ; l'action se situe dans un village colombien traditionnel fictif, et le récit est inspiré du réalisme magique emblématique du pays.

Synopsis[modifier | modifier le code]

La famille Madrigal vit dans un village des montagnes colombiennes. Chaque membre de la famille possède un pouvoir magique, à l'exception de Mirabel, 15 ans, qui vit avec la frustration de ne pas en avoir. Alors que la magie de sa famille est exposée à une menace existentielle, elle découvre qu'elle est peut-être la seule à pouvoir la préserver.

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

En s'enfuyant de son village pour échapper à un conflit armé, Alma Madrigal perd son mari Pedro mais sauve ses trois enfants Pepa, Julieta et Bruno. La chandelle qu'elle transportait devient alors enchantée et crée une maison vivante, la Casita (« petite maison » en espagnol) pour qu'y vive sa famille.

Des années plus tard, un village a été construit autour de la maison, et les enfants et petits-enfants d'Alma, la grand-mère (Abuela), se sont retrouvés dotés de pouvoirs magiques qu'ils utilisent pour aider les villageois : Pepa a le pouvoir de contrôler le climat avec ses émotions ; Julieta a le pouvoir de soigner les blessures avec sa cuisine ; Bruno a le pouvoir de voir l'avenir ; Dolores, Camilo et Antonio, les trois enfants de Pepa et de son mari Félix, ont respectivement le pouvoir d'entendre parfaitement même à des kilomètres, de pouvoir se métamorphoser et de parler aux animaux ; Luisa et Isabela, les deux enfants de Julieta et de son mari Agustín, ont respectivement une force et une beauté hors du commun qui leur permet de porter des maisons ou de faire pousser des fleurs à volonté. Seule Mirabel, la sœur cadette de Luisa et Isabela, n'a aucun pouvoir et est traitée différemment par le reste de la famille. De plus, le pouvoir de Bruno semble avoir causé de nombreux problèmes, ce qui a causé la risée et la fuite de ce dernier.

Pendant la cérémonie au cours de laquelle Antonio reçoit son pouvoir, Mirabel voit soudainement la Casita en train de se craqueler, mais ses avertissements sont ignorés quand, une fois la cérémonie interrompue, tout semble être parfait dans la maison. Mirabel, convaincue qu'un problème menace la maison, commence à interroger les membres de sa famille. Sa sœur Luisa, qui lui avoue qu'elle a de plus en plus de mal à supporter la pression liée à tout ce que l'on attend d'elle et de sa force, suggère qu'il y a peut-être des indices dans l'ancienne chambre de Bruno. Elle y découvre une plaque de jade brisée qui lui révèle une vision de Bruno la montrant devant la Casita brisée. Son père la découvre et tente de la protéger en cachant la plaque mais Dolorès entend la scène. Mirabel s'enfuit de la chambre et les pouvoirs magiques de la famille commencent à faiblir. Quand elle interroge sa tante, ses cousins et d'autres habitants, elle apprend également que les prédictions de Bruno sont souvent de mauvais augure et qu'elles impliquent des incidents pour les personnes concernées.

Lors d'un dîner lors duquel Isabela doit recevoir la demande en mariage de son fiancé Mariano, Dolores avoue à la famille que Mirabel connaît la vision de Bruno. La maison commence à se craqueler de nouveau et les pouvoirs de la famille s'affaiblissent encore. La demande en mariage est gâchée et Isabela blâme Mirabel. Cette dernière aperçoit une silhouette étrange qu'elle suit dans les murs de la maison et découvre qu'il s'agit de Bruno, qui n'avait jamais quitté la maison et qui aime toujours sa famille. Il se cache car il ne supportait d'être accusé d'apporter le malheur alors qu'en réalité, ses visions relatent juste des faits sans pour autant porter malheur. Il lui dit également que ses visions peuvent parfois avoir plusieurs interprétations. Mirabel le convainc d'utiliser de nouveau son pouvoir afin de savoir comment sauver la maison et découvre une vision d'Isabela et elle en pleine embrassade.

Mirabel va donc s'excuser auprès d'Isabela et apprend le fardeau qu'elle porte au quotidien (le fait de toujours devoir être parfaite), ainsi que le fait qu'elle ne souhaite pas épouser Mariano. En avouant ses sentiments, elle se réconcilie avec sa sœur ; les pouvoirs d'Isabela grandissent et la flamme de la chandelle magique brille de nouveau. Cependant, Abuela blâme Mirabel pour les malheurs de la famille, mais Mirabel lui répond que tout est de sa faute, qu'elle met une pression très importante sur sa famille en voulant que tout le monde soit parfait pour honorer la magie. La dispute fait que la Casita s'effondre pour de bon. La chandelle magique s'éteint dans les mains de Mirabel tandis que tous les membres de la famille sont privés de leurs pouvoirs. Malgré les appels de sa mère, Mirabel s'enfuit dans la forêt.

Abuela retrouve Mirabel près de la rivière où Pedro est mort et admet ses fautes. Elles se réconcilient et, avec Bruno, retrouvent les autres membres de la famille pour reconstruire la maison avec l'aide des villageois. Quand Mirabel place la dernière poignée de porte, la Casita reprend vie et la magie revient. Les Madrigal prennent alors leur première photo de famille avec Mirabel et Bruno.

Personnages[modifier | modifier le code]

Arbre généalogique de la famille MADRIGAL
Famille Madrigal
  • Abuela Alma Madrigal, matriarche de la famille. Elle n'a pas de pouvoir mais veille sur la chandelle magique;
  • Pedro Madrigal, mari d'Alma, décédé ;
    • Julieta Madrigal, fille d'Alma et Pedro. Elle a le pouvoir de soigner avec les plats qu'elle cuisine ;
    • Agustín Madrigal, mari de Julieta et père d'Isabela, Luisa et Mirabel ;
      • Isabela Madrigal, fille aînée de Julieta et Agustín. Elle a le pouvoir de faire pousser de la végétation par magie mais peine à garder son image de jeune fille parfaite ;
      • Luisa Madrigal, fille cadette de Julieta et Agustín. Elle a une force herculéenne mais est en proie à beaucoup d'anxiété par peur de ne pas en faire assez pour les autres ;
      • Mirabel Madrigal, fille benjamine de Julieta et Agustín et héroïne de l'histoire. Contrairement au reste de la famille, elle n'a pas de pouvoir. Elle est décrite comme maladroite mais très sensible et empathique ;
    • Bruno Madrigal, fils ostracisé d'Alma et Pedro. Il a le pouvoir de voir l'avenir ;
    • Pepa Madrigal, fille d'Alma et Pedro. Très sensible, elle a le pouvoir de contrôler le climat ;
    • Félix Madrigal, mari de Pepa ;
      • Dolores Madrigal, fille aînée de Pepa et Félix. Elle a une ouïe surnaturelle ;
      • Camilo Madrigal, fils cadet de Pepa et Félix. Il a le pouvoir de se métamorphoser en d'autres êtres humains ;
      • Antonio Madrigal, fils benjamin de Pepa et Félix. Il a le pouvoir de communiquer avec les animaux.
Autres personnages
  • Mariano Guzmán, fiancé d'Isabela ;
  • Señora Guzmán, mère de Mariano ;
  • Pico, un toucan.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Voix originales[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Version française :
Source : disney.fr[2]

Voix québécoises[modifier | modifier le code]

  • Geneviève Bédard : Mirabel Madrigal
  • Camille Timmerman : Mirabel Madrigal (chant)
  • Lily Rose Régnier : Mirabel Madrigal enfant
  • Dominique Quesnel : Abuela Alma Madrigal
  • Geneviève Alarie : Julieta Madrigal
  • Marc-André Bélanger : Agustín Madrigal
  • Marguerite D'amour : Isabela Madrigal
  • Alice Pascual : Luisa Madrigal
  • Benoît Brière : Bruno Madrigal
  • Catherine Brunet : Pepa Madrigal
  • Émilie Josset : Dolores Madrigal
  • Julián Andrés Ortiz Cardona : Félix Madrigal
  • Mathis Ross : Camillo Madrigal
  • Oscar Vaillancourt : Antonio Madrigal
  • Martin Watier : Mariano Guzmán

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Lors d'une tournée publicitaire en novembre 2016 pour le film Vaiana, le compositeur Lin-Manuel Miranda a révélé que les premières étapes du travail avaient commencé sur un projet d'animation que John Lasseter, alors directeur de la création de Disney Animation, lui avait présenté ainsi qu'à Byron Howard[3]. Les réalisateurs Byron Howard et Jared Bush ont ensuite révélé qu'après avoir terminé Zootopie (2016), ils savaient qu'ils voulaient que leur prochain projet soit une comédie musicale[4], qui s'est transformée en comédie musicale latino-américaine quand Lin-Manuel Miranda s'est associé à eux[5],[6]. Howard et Bush avaient déjà travaillé sur des films de potes "où deux personnages vont dans le monde et apprennent à se connaître" et voulaient essayer quelque chose de "complètement différent"[6]. Le , Byron Howard et Jared Bush sont annoncés comme les réalisateurs d'un film d'animation sur une famille d'Amérique latine[7].

Les trois hommes ont discuté de leur expérience commune d'avoir une famille élargie nombreuse, et ont décidé de faire un film musical sur une grande famille élargie avec une douzaine de personnages principaux[6],[8]. Pendant les cinq années qu'a duré le développement du film, la "vraie boussole" de Howard et Bush était le thème de "la façon dont vous voyez les autres personnes de votre famille et comment vous êtes vu"[6]. Ils ont commencé par faire un brainstorming d'idées sur un tableau blanc[9]. Très tôt, ils ont fait "trois découvertes importantes" sur les familles qui sont devenues la base de l'histoire du film :

  1. "la plupart d'entre nous ne se sentent pas correctement considérés par leur famille"
  2. "la plupart d'entre nous portent des fardeaux que nous ne laissons jamais voir à notre famille"
  3. "la plupart d'entre nous sont inconscients que presque tous, surtout au sein de leur propre famille, ressentent exactement la même chose"[10]:8. C'est Miranda qui a suggéré que le "spectre large et vibrant" de la musique latine pourrait "mieux capturer" la complexité des relations familiales[10]:8.

Au début du développement, l'équipe de production s'est entretenue avec de nombreux thérapeutes et psychologues. On leur a demandé à tous qui serait le mieux traité par les parents dans une famille de quatre personnes ; chaque réponse différait. Bush a conclu que c'est avant tout "une question de perception de soi au sein de sa famille"[11]. L'équipe a également consulté des membres de la famille et des personnes de Disney Animation[12].

Howard et Bush ont commencé à longuement discuter de culture latino-américaine (en) avec Juan Rendon et Natalie Osma, qui avaient déjà travaillé avec eux sur le making-of Imagining Zootopia[4],[6]. Rendon et Osma étant tous deux originaires de Colombie, ils se sont appuyés à plusieurs reprises sur leurs expériences personnelles de la culture colombienne dans leurs discussions, ce qui a amené Howard, Bush et Miranda à concentrer leurs recherches sur ce pays[4]. Rendon et Osma sont devenus les deux premiers experts culturels engagés comme consultants sur le film par Disney Animation[4] parmi plusieurs qui ont collectivement formé ce que Disney a appelé le "Colombian Cultural Trust"[6],[13].

En 2018, Rendon et Osma ont accompagné Howard, Bush et Miranda lors d'un voyage de recherche en Colombie[4]. Pendant leurs deux semaines dans le pays[6], ils ont rencontré des architectes, des chefs et des artisans pour s'immerger dans la culture du pays[13]. Ils ont également visité la fondation Gabriel García Márquez[13]. Ils ont visité de grandes villes comme Bogota et Cartagena, mais ils ont trouvé de l'inspiration dans de petites villes comme Salento (pour le terrain) et Barichara (pour l'architecture)[13],[14]. Bush a remarqué que "chaque ville où nous sommes allés avait une personnalité très spécifique", en raison de la façon dont le terrain montagneux du pays les divise et les isole[6]. Selon la publication du fan club Disney Disney twenty-three, cet isolement est devenu la clé pour placer la résidence des Madrigaux dans un "encanto" éloigné - c'est-à-dire un endroit qui est "charmé", ou spirituellement béni, un domaine où la magie et la réalité fusionnent"[6]. Comme l'a expliqué la guide touristique colombienne Alejandra Espinosa Uribe, les Colombiens sont entourés de "terres sacrées qui se sentent magiques, et nous coexistons avec elles, sans remettre en question leur existence"[10]:30. À Barichara, ils se lient d'amitié avec Espinosa Uribe, qui leur fait visiter la ville, et l'engagent plus tard comme consultante sur l'authenticité historique et culturelle du film[15]. Alejandra Espinosa Uribe a été une source d'inspiration pour la création de la protagoniste du film, Mirabel, notamment pour ses cheveux noirs bouclés, ses grosses lunettes et ses gestes[15]. Le design de la jupe de Mirabel a été inspiré des jupes traditionnelles tissées dans la région de Vélez[15]. La Casita est inspirée des maisons colombiennes traditionnelles mais également de films comme Beetlejuice[16].

Le cadre spatiotemporel est volontairement vague mais peut être situé en Colombie au début du XXe siècle, notamment les événements du début du film qui s'inspirent de la Guerre des Mille Jours[15].

Renato dos Anjos et Kira Lehtomaki, les directeurs d'animation du film, considèrent ce dernier comme le projet le plus compliqué de leur carrière, devant animer une douzaine de personnages caractérisés contrairement d'ordinaire à deux ou trois personnages par projet[16].

Encanto est le premier film d'animation Disney dans lequel les chorégraphes ont participé au projet du début à la fin, ajoutant aux chansons, aux personnages et à l'histoire, la musique et la danse étant au centre de la vie quotidienne colombienne. Pour Encanto, Disney Animation a engagé le chorégraphe afro-américain Jamal Sims qui travailla avec le danseur américano-colombien Kai Martinez. Chaque personnage du film est associé à un style de danse différente : Luisa, par exemple, danse le reggaeton tandis que Mirabel danse la salsa[17].

Le , le titre Encanto est révélé, et le , il est annoncé que le film se déroule en Colombie et que Charise Castro Smith est chargée de la coréalisation et du scénario[18]. Le , le projet est confirmé avec une bande-annonce et une date de sortie[19].

Musique[modifier | modifier le code]

En juin 2020, Lin-Manuel Miranda commence à composer la musique, avec huit chansons originales en anglais et en espagnol[18]. Le , Germaine Franco, qui avait déjà travaillé sur Coco, commence à composer la bande originale du film[20],[21],[22]. Celle-ci sort sur les plateformes de streaming le et atteint la 162e place du Billboard 200 aux États-Unis[23].

Toutes les chansons sont écrites par Lin-Manuel Miranda et composées par Germaine Franco.

Sortie et réception[modifier | modifier le code]

Encanto est présenté pour la première fois au El Capitan Theatre de Los Angeles le [1] et au Théâtre Colón de Bogota le [24]. Le film sort dans les salles de cinéma à l'international le [25],[26],[27]. Il est parfois présenté précédé du court métrage Dans ses pas (Far From The Tree)[28].

Encanto : La Fantastique Famille Madrigal est sorti en DVD et Blu-ray le .

Box office[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Sydney Odman, « Encanto Cast Talks Colombian Culture, Importance of Latinx Representation », sur The Hollywood Reporter, (consulté le )
  2. « Encanto : La Fantastique Famille Madrigal : Découvrez les voix françaises », sur newsroom.disney.fr (consulté le ).
  3. Kyle Buchanan, « Lin-Manuel Miranda Reveals He's Making a Secret Disney Film » [archive du ] Accès limité, sur Vulture, (consulté le )
  4. a b c d et e Tracy Brown, « ‘Encanto’ is Disney’s first Latino musical. How the filmmakers got Colombia right », Los Angeles Times,‎ (lire en ligne [archive du ] Accès limité, consulté le )
  5. Michael Ordona, « 'Encanto': A melange of music, magic and a dash of Miranda », Los Angeles Times,‎ (lire en ligne [archive du ] Accès limité, consulté le )
  6. a b c d e f g h et i Bruce C. Steele, « The House of Mirth: Encanto—Walt Disney Animation Studios' 60th film—conjures a remarkable family living in a magical house in the mountains of Colombia », The Walt Disney Company, Burbank, vol. 13, no 4,‎ , p. 4–11 (ISSN 2162-5492, OCLC 698366817)
  7. Skyler Shuler, « Report: Zootopia Directors Byron Howard and Jared Bush To Helm Disney Animation's Newest Film Centered on A Latinx Family » [archive du ], sur The Disinsider, (consulté le )
  8. Michael Cavna, « How Lin-Manuel Miranda became a go-to songwriter for Disney », The Washington Post,‎ (lire en ligne [archive du ] Accès limité, consulté le )
  9. Pablo Valdivia, « Abuelo Pedro's Death In "Encanto" Was Originally Supposed To Be Much Darker, And 72 Other "Encanto" Behind-The-Scenes Details », BuzzFeed,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  10. a b et c Juan Pablo Reyes Lancaster Jones, The Art of Encanto, San Francisco, Chronicle Books, (ISBN 978-1-7972-0086-6)
  11. Tim Gray, « ‘Encanto’ Writers on Bruno’s Viral Popularity and the Madrigal’s Complex Family Dynamics: ‘We Spoke to a Lot of Therapists’ » [archive du ], sur Variety, (consulté le )
  12. Byron Howard, Jared Bush et Charise Castro Smith, interview par Tatiana Hullender, Byron Howard, Jared Bush, & Charise Castro Smith Interview: Encanto,
  13. a b c et d Meredith Carey, « On Location: The Colombian Towns, Architecture, and Music that Inspired Disney's Encanto », Condé Nast Traveler,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  14. Chris Bell, « A Location Guide to Disney’s Colombian Movie Encanto ».
  15. a b c et d (es) Gabriela Herrera Gómez, « Ella es 'la verdadera' Mirabel Madrigal de Encanto, la película de Disney », El Tiempo,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  16. a et b (en) « How Choreography and Color Helped Shape the Vibrant Characters of Encanto », sur Animation World Network (consulté le )
  17. (en-US) « Step into Choreomation », sur Keyframe, (consulté le )
  18. a et b Greg Evans, « Lin-Manuel Miranda Confirms New Disney Animated Movie Set In Colombia  » [archive du ], sur Deadline.com, (consulté le )
  19. « The Walt Disney Company Investor Day 2020 » [archive du ], sur The Walt Disney Company, (consulté le ), p. 63
  20. Jared Bush (@thejaredbush), « I feel so lucky to be surrounded by amazing artists all collectively bringing a new story to life. DAY ONE of score recording is such an incomparable highlight. This score is a triumph. Can’t wait to share who wrote it and for you all to hear it and cry your eyes out. #Encanto », sur Twitter,
  21. Film Music Reporter (@filmmusicrep), « Dora and the Lost City of Gold and Tag composer Germaine Franco scores Walt Disney Animation Studios Encanto.… », sur Twitter,
  22. Lesley Messer, « Encanto: All the details of Disney's new film revealed  » [archive du ], sur Good Morning America, (consulté le )
  23. « Billboard 200: December 18, 2021 », sur Billboard (consulté le )
  24. « Encanto, Colombia Premiere, Teatro Colón de Bogotá », sur YouTube, Disney Studios LA, (consulté le )
  25. Devon Forward, « Encanto Release Date, Cast And Plot - What We Know So Far  » [archive du ], sur Looper, ZergNet, (consulté le )
  26. Molly Feser, « Disney's Encanto Animated Movie Release Date Announced » [archive du ], sur Screen Rant, Valnet Inc., (consulté le )
  27. Brian D. Renner, « Encanto Movie » [archive du ], sur Movie Insider, Brian D. Renner, (consulté le )
  28. (en-US) Kari Koeppel Contributor, « Walt Disney Animation Studios' New Short: Far From the Tree », sur Disney News (consulté le )
  29. « DFW Film Critics Name Power of the Dog Best Film of 2021 », Dallas–Fort Worth Film Critics Association, (consulté le )
  30. « Florida Film Critics Circle Announces 2021 Winners  », Florida Film Critics Circle, (consulté le )
  31. Zach Sharf, « National Board of Review Winners 2021: Licorice Pizza Takes Best Picture and Best Director », sur IndieWire, (consulté le )
  32. a et b Lisa Respers France, « Golden Globes 2022: See the list of nominees », sur CNN, (consulté le )
  33. « Steven Spielberg's West Side Story Leads Chicago Film Critics Association 2021 Award Nominations », Chicago Film Critics Association, (consulté le )
  34. « Detroit Film Critics Society Announces 2021 Nominations  », Detroit Film Critics Society (consulté le )
  35. Matt Neglia, « The 2021 St. Louis Film Critics Association (StLFCA) Winners », sur NextBestPicture, (consulté le )
  36. « Belfast Finds Everlasting Love with WAFCA Critics », Washington DC Area Film Critics Association, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]