Paul Sarrasin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paul Sarrasin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (54 ans)
Nationalité
Activités

Paul Sarrasin, né le 7 mars 1963 à Arvida, Québec[1], est un acteur et animateur de radio canadien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est originaire d'Arvida, située dans la région du Saguenay au Québec, est animateur de radio et de télévision, et doubleur au cinéma[2].

Il anime diverses émissions de télévision communautaire sur les ondes d'une station locale du nom de Télésag de 1984 à 1987 en plus d'être disque-jockey dans différents bars de la région.

C'est en 1987, à l'âge de 23 ans, qu'il est recruté par la chaine de vidéoclip, MusiquePlus alors âgée de 4 mois. Il devient ainsi le quatrième VJ (vidéo-jockey) à apparaître sur les ondes de la station de télévision québécoise. Il devient animateur de la désormais mythique émission Solid Rock, première émission de musique métal de l'histoire télévisuelle québécoise. Il est également l'hôte du Combat Des Clips ainsi que narrateur du palmarès de la station, le décompte Coca-Cola.

Il devient entre temps l'animateur du décompte CKOI sur les ondes de la station de radio du même nom. Il effectue une tournée mondiale avec une dizaine de gagnants d'un concours nommé La tournée mondiale Budweiser à MusiquePlus et parcourt ainsi les 4 coins du globe en 21 jours. Il interviewe notamment Cyndy Lauper dans la célèbre ville de Hiroshima au Japon. L'une de ses plus célèbres entrevues relate sa rencontre avec le mythique bassiste et chanteur rock Gene Simons du groupe Kiss. Cette rencontre s'était soldée par le départ impromptu et sans aucune explications de l'homme à la langue de 7 pouces.

Paul Sarrasin lance un album de chansons originales sur étiquette PGC (Productions Guy Cloutier) en 1993. L'artiste se voit imposer une chanson par le producteur en fin de production ayant pour titre Blue Jeans Sur La Plage dont l'homme d'affaires vient d'acquérir les droits au même moment. Le producteur lance d'ailleurs ce premier titre en guise de carte de visite. L'aventure musicale connait de ce fait un très mauvais départ et devient ainsi le premier épisode d'une série de revers pour l'artiste. En plus de perdre son contrat de disque pour faible rendement commercial, il se voit licencié de son travail d'animateur à MusiquePlus. Du même coup, les décideurs de la station CKOI fm le retirent de ses ondes. C'est le début d'une période sombre pour l'artiste qui durera pendant 6 ans, période pendant laquelle il connait la pauvreté.

Il devient éventuellement la voix officielle du réseau privé TQS ou il travaillera pendant 9 ans. En 1999, il rencontre le bouddhisme, pratique spirituelle qui redonne à Paul Sarrasin le goût de continuer son cheminement de vie. Il décide ainsi d'étudier le théâtre auprès de Danielle Fichaud et termine 4 sessions en doublage au Conservatoire d'art dramatique de Montréal.

Il commence ainsi une nouvelle carrière en doublage en 2000, ou il travaille à titre de comédien d'ambiances. Lentement, il se voit confier des rôles de plus en plus importants jusqu'à l'obtention en 2010, d'un rôle de premier plan dans la série britannique Hôtel Babylone, y incarnant la voix du concierge, Tony Casemore. Il incarne également la voix française de Tom Hardy dans le film Inception en 2010 et dans le long métrage Guerrier en 2011.

Durant la même année, l'acteur décroche deux rôles dans la série animée Dans L'Canyon diffusée sur Télétoon dans laquelle il incarne les voix de Norman et de Fernand. Il est également la voix derrière les artistes anglophones de l'émission Tout Le Monde En Parle de Radio Canada pour sa diffusion radio.

Paul Sarrasin participe maintenant à plusieurs émissions de télévision en tant que narrateur et comédien[2].

Doublage[modifier | modifier le code]

La liste indique le titre des versions canadiennes francophones

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]