Taraji P. Henson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Taraji P. Henson
Description de cette image, également commentée ci-après

Taraji P. Henson en 2016.

Nom de naissance Taraji Penda Henson
Naissance (47 ans)
Drapeau du district de Columbia Washington, D.C.
(États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Actrice
Films notables L'Étrange Histoire de Benjamin Button
Think Like a Man
Mon fils a disparu
Baby Boy
Les Figures de l'ombre
Séries notables Boston Justice
Person of Interest
Empire

Taraji Penda Henson est une actrice, chanteuse[1] et auteure américaine, née le à Washington, D.C..

Elle étudie la comédie à l'université de Howard et commence sa carrière à Hollywood en interprétant de nombreux rôles pour la télévision. Elle perce au cinéma et se fait repérer via le drame Baby Boy et son interprétation dans Hustle et Flow.

Sa carrière prend une toute autre tournure suite à sa participation au projet L'Étrange Histoire de Benjamin Button, pour lequel elle est, en 2009, nommée aux Oscars du cinéma dans la catégorie Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle. Par la suite, elle confirme son statut grâce au show télévisé Empire, qui lui permet de remporter le Golden Globes Awards de la meilleure actrice dans une série dramatique en 2016.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Taraji Penda est née à Washington, elle est la fille d'un fabricant de métal, Boris Lawrence Henson[2] et d'une cadre de Woodward & Lothrop, Bernice (née Gordon). "Taraji" et "Penda" signifient respectivement en swahili "Espoir" et "Amour". Elle est apparentée au célèbre Matthew Henson, un explorateur américain qui fut, avec Robert Peary, le premier à atteindre le pôle Nord[1],[3].

Après le lycée, Taraji sort diplômée de l'université Howard, elle travaille alors en journée comme secrétaire au Pentagone tandis qu'à la tombée de la nuit, elle s'adonne au chant et à la danse pendant les dîners de la croisière "The Spirit of Washington"[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts remarqués[modifier | modifier le code]

Taraji commence sa carrière en participant à de nombreuses séries télévisées : Entre 1997 et 1999, elle multiplie les rôles dans les shows populaires Sister, Sister, la série médicale Urgences, Sauvés par le gong, Le Petit Malin, Felicity et Pacific Blue. À partir des années 2000, elle alterne entre petit et grand écran et participe, entre autres, aux projets Streetwise et Les Aventures de Rocky et Bullwinkle et c'est en 2001, qu'elle obtient son premier rôle marquant, dans le drame Baby Boy. En effet, grâce à son interprétation d'Yvette, elle est récompensée au Festival international du film de Locarno et reçoit sa première nomination aux Black Reel Awards.

Elle tourne aussi dans des téléfilms comme Arabesque, L'heure de la justice, Book of love, La Cinquième Sœur avec Shannen Doherty et Kate Jackson. Puis, elle occupe pendant trois ans le rôle vedette de la jeune inspectrice Raina Washington dans la série policière Division d'élite. Ce rôle la révèle au grand public et lui permet d’enchaîner les tournages[5]. Taraji fait ses débuts de chanteuse dans le petit film indépendant Hustle and Flow, qui marque sa troisième collaboration avec John Singleton après Baby boy et Quatre Frères. Pari risqué mais réussi pour l'actrice puisqu'elle se retrouve à nouveau nommée et récompensée à de prestigieuses cérémonies lui permettant d'asseoir son statut d'actrice montante[6]. Doté d'un budget excessivement modeste de 2,8 millions de dollars, il en engrangera plus de 23 millions[7] et sera acclamé par les critiques[8].

L'actrice enchaîne alors les projets, elle tourne dans la comédie romantique Something new, tient le premier rôle féminin du drame masculin Animal produit par Ving Rhames, avec en co vedette l'acteur Terrence Howard. Et elle continue de jouer les guest dans les séries télévisées à succès, Half and Half, Dr House' et Les Experts.

Révélation critique et commerciale[modifier | modifier le code]

Taraji P. Henson, lors de la 25e cérémonie des Spirit Awards, le 5 mars 2010 à Los Angeles, Californie.

En 2009, on la retrouve à l'affiche du film L'Étrange Histoire de Benjamin Button aux côtés de Brad Pitt et Cate Blanchett. Avec ce dernier film sa carrière prend une autre tournure, car son interprétation, plus que convaincante, permet sa nomination à de multiples cérémonies pour le prix de la meilleure actrice dans un second rôle : pour les Oscars, les Screen Actors Guild Awards, les MTV Movie Awards, lors des Dallas-Fort Worth Film Critics Association, les Critics' Choice Movie Awards. Les cérémonies afro-américaines ne l'oublient pas puisqu'elle est en compétition, toujours pour son interprétation de mère adoptive aimante et dévouée, lors des Black Reel Awards et elle remporte le BET Awards. Elle est également récompensée lors des NAACP Image Awards[6].

Forte de cette nouvelle notoriété, l'actrice diversifie les rôles et partage l'écran avec d'autre acteurs à la renommée internationale : elle est aux côtés de Forest Whitaker dans le drame Hurricane Season, salué par les critiques[9]; elle tient un second rôle dans la comédie Crazy Night aux côtés de Tina Fey et Steve Carell qui rencontre un large succès au box office[10]; et elle interprète la mère de Jaden Smith, dans Karaté Kid, sorti en 2010, ce film d'action rencontre le succès attendu[11] en tant que remake de The Karate Kid, dévoilé en 1984 et réel succès commercial et critique.

Taraji P. Henson, lors du Festival international du film de Toronto 2010.

L'actrice n'abandonne pas pour autant le petit écran, et à partir de 2011 et ce, jusqu'en 2013, elle interprète le lieutenant Joss Carter dans la série Person of Interest. La série est acclamée par les critiques et fait les beaux jours sur la première chaîne nationale française, TF1[12],[13] elle est nommée, notamment aux Primetime Emmy Awards en 2012. De même, Taraji est à nouveau citée lors des NAACP Image Awards pour le prix de la meilleure actrice dans une série dramatique. Son personnage, très apprécié par les fans, est finalement tué en raison de la réorientation créative amorcée par les producteurs de la série[14].

Taraji P. Henson, lors de la Fashion Week 2011.

2011 toujours, l'actrice occupe le rôle principal du téléfilm plébiscité par la critique[15] Mon fils a disparu. Cette fiction américaine diffusée sur Lifetime Movie Network, aux États-Unis et sur TF1, en France, retrace l’histoire vraie de Tiffany Rubin et de la disparition de son fils. Taraji est nommée aux Emmy Awards dans la catégorie meilleure actrice dans une mini série ou un téléfilm et remporte, entre autres, le BET Awards de la meilleure actrice[15].

Taraji P. Henson, lors du Comic-Con de San Diego, en 2012.

On la retrouve en 2012, au casting de la comédie romantique Think Like a Man, adaptée du livre Act Like a Lady, Think Like a Man, écrit par le célèbre humoriste-animateur radio Steve Harvey, et inspiré par sa rubrique "Strawberry Letters" de son émission radio The Steve Harvey Morning Show. Le film est un véritable succès aux États-Unis avec 33 636 303 dollars lors du premier weekend pour un budget d'environ 13 millions de dollars[16]. Le film dépasse les 60 millions de dollars après 10 jours d'exploitation américaine[17]. Elle reprendra son rôle pour la suite, en 2014, Think Like a Man Too, toujours entourée du casting initial, avec notamment Kevin HartGabrielle Union et Regina Hall. Son personnage, Lauren, lui permet d'obtenir une énième nomination à la prestigieuse cérémonie des NAACP Image Awards qui récompensent le cinéma, la télévision, la musique et littérature américaines et une nouvelle récompense lors des BET Awards de 2015.

Confirmation télévisuelle et cinématographique[modifier | modifier le code]

En 2014, elle tient le premier rôle féminin du thriller sulfureux Double Trahison aux côtés de l'acteur britannique Idris Elba, le film reçoit des critiques mitigées[18] mais obtient un joli succès au box office mondial[19]. Son interprétation de mère de famille menacée par un psychopate est saluée par la critique et par une nouvelle vague de nominations et récompenses. Cette même année, elle interprète son propre rôle dans la comédie loufoque Top Five, pour cette occasion, elle retrouve le comédien Kevin Hart, également réalisateur et scénariste du projet, avec qui elle a déjà partagé l'affiche de nombreuses fois, cette nouvelle collaboration est synonyme de succès, le film étant largement rentabilisé[20].

Taraji P. Henson lors de l'avant première du film "Les Figures de l'ombre", le samedi 10 décembre 2016 à New York.

Quelque temps après son éviction de la série Person of Interest, l'actrice est embauchée par la FOX et tient la vedette dans la nouvelle série télévisée de la chaîne, Empire. Il s'agit d'un drame musical, qui raconte l'histoire d'une famille dans le milieu de l'industrie du hip hop[21]. Taraji incarne Cookie Lyon, face à son ancien coéquipier de Hustle & Flow, Terrence Howard. La série fait ses débuts à l'antenne, en 2015, elle reçoit une pluie de critiques positives[22] et le succès commercial est important[23]. La série est numéro un sur les 18-49 ans, cible très prisée des diffuseurs [24], elle est regardée par près de 75 % des femmes afro américaines[23]. La musique est produite par le rappeur, chanteur et producteur à succès Timbaland et de nombreuses guest viennent renforcer les rangs de son casting et ainsi accroître sa visibilité[25]. Grâce à son travail sur la série, Taraji confirme son statut, elle accède à la reconnaissance et à l'acclamation des critiques[26]. Elle est nommée aux Primetime Emmy Award et remporte, entre autres, le Golden Globe Award de la meilleure actrice dans une série télé dramatique[27]. Elle devient la troisième actrice afro américaine à remporter ce prix après les excellentes Gail Fisher (en 1972) et Regina Taylor (en) (en 1992).

Taraji P. Henson, en 2017, pour une conférence de presse autour du film Les figures de l'ombre.

Début 2017, l'actrice figure au prestigieux casting du film Les Figures de l'ombre aux côtés de l'oscarisée Octavia Spencer, Kirsten Dunst et la chanteuse Janelle Monáe. Ce film raconte l'histoire vraie de scientifiques afro-américaines de la Nasa pendant la conquête spatiale, l'ensemble du casting remporte la récompense principale lors de la cérémonie des Screen Actors Guild Awards de 2017[28]. Le film est un succès au box office et génère plus de 160 millions de dollars[5]. Le casting est également, à nouveau, récompensé lors de la 48e cérémonie des NAACP Image Awards pour le prix de la meilleure distribution, cette même soirée, pour son interprétation de Cookie Lyon dans Empire, Taraji remporte le prix de la meilleure actrice dans une série dramatique[29]. En mai 2017, lors de la cérémonie des MTV Movie & TV Awards, Taraji P. Henson est élue Meilleure Héros pour sa participation au film Les Figures de l'ombre[30].

Forte de cette grande popularité, elle tient le rôle-titre du film d'action Proud Mary de Babak Najafi, dont la sortie est prévue en début d'année 2018. La bande annonce est dévoilée courant 2017. Le film suit Mary, un impitoyable assassin, dont l'instinct maternel refait surface suite à sa rencontre avec Danny, une jeune garçon[31]. Elle retrouve également l'acteur et réalisateur Tyler Perry pour la comédie dramatique Acrimony, dont elle occupe l'un des rôles principaux[32].

Vie privée[modifier | modifier le code]

L'actrice fréquentait depuis le lycée, William Lamar Johnson. Elle donne naissance à leur fils, Marcel, en 1994[33]. Le couple se sépare quelques années plus tard. Le 25 janvier 2003, au cours d'une altercation avec un couple, William est frappé et poignardé, dans la rue, au couteau, et ce à plusieurs reprises, il succombe à ses blessures une heure après l'arrivée des secours. Les deux agresseurs seront reconnus coupable et écopent d'une peine de prison[34].

Depuis 2011, l'actrice fait partie du collectif pour le traitement éthique des animaux (PETA). Elle n'hésite pas à mettre en avant son image pour promouvoir ce mouvement et apparaît nue pour les campagnes promotionnelles. En 2013, elle renouvelle son engagement[35].

L'actrice soutient également la communauté LGBT et elle participe, en février 2015, à la campagne NOH8[36].

Autres activités[modifier | modifier le code]

Taraji P. Henson, le 9 février 2011 lors d'une campagne de sensibilisation à l'égard des femmes atteintes de maladies cardiaques (National Hear - Campagne : The Heart Truth)

Taraji fait ses débuts en tant que chanteuse, sur la bande originale du film Hustle & Flow. Elle enregistre la chanson "It's Hard Out Here for a Pimp" aux côtés du groupe de hip/hop Three 6 Mafia. La chanson remporte l'Oscar de la meilleure chanson originale en 2006, permettant au trois chanteurs de devenir le premier groupe de rap afro américain à gagner dans cette catégorie[37]. Elle est également interprète de la chanson "In My Daughter's Eyes" présente sur l'album Unexpected Dreams – Songs From the Stars au profit d'une association caritative[38].

L'actrice est également apparue dans des clips vidéos : En 2005, elle incarne la femme d'un meurtrier dans le clip "Testify" du rappeur Common[39], et elle joue la petite amie du chanteur Tyrese Gibson, dans le clip vidéo "Stay" sorti en 2011[40].

Le 16 mars 2015, elle co-anime le show télévisé américain Live! aux côtés des présentateurs vedettes Kelly et Michael[41].

Fin août 2016, l'actrice lance sa collection de maquillage, en collaboration avec la marque MAC Cosmetics[42]. Cette collection est commercialisée dès la rentrée et en novembre de la même année, elle devient porte parole de leur campagne Viva Glam aux côtés de son partenaire de la série Empire, Jussie Smollett[43]. Tous les bénéfices sont reversés au profit de la lutte contre le VIH. Cette collection est présentée en février 2017[44]. Plus de 400 millions de dollars ont été récoltés à ce jour par ce biais[45].

Taraji P. Henson à la Maison-Blanche en 2016, pour la promotion du film Les figures de l'ombre.

En octobre 2016, l'actrice livre ses mémoires baptisés Around the Way Girl, publiés le 11 octobre aux éditions Atria. Pour son récit, elle n'hésite pas à régler ses comptes avec la production du film L'Étrange Histoire de Benjamin Button. En effet, malgré le succès critique et commercial important de l’œuvre, Taraji dénonce les inégalités de salaires entre elle et les autres acteurs[46], alors qu'elle en fut l'une des révélations. Dans cet émouvant récit, elle témoigne également sur les violences conjugales, dont elle a été victime à l'époque, par son ex-compagnon, père de son fils, quelques années avant son décès. Elle explique qu'ils étaient resté en contact pour ne pas priver son fils d'un père[47]. Ne pratiquant pas la langue de bois, elle confie que le succès de la série Empire, lui a permis d'investir dans l'immobilier et elle devient propriétaire d'une villa pour 6,4 millions de dollars, située dans le quartier chic d'Hollywood Hills[48]. L'actrice revient également sur le divorce de ses parents et sur ses origines modestes : Originaire d'un quartier pauvre et difficile du sud de Washington, elle assiste à de nombreuses disputes conjugales entre ses parents et parfois même à des actes de violences. Cependant, l'actrice confie que son père n'a jamais levé la main sur elle et qu'il restait un père "présent" et une "figure positive" durant son enfance[47].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Clips[modifier | modifier le code]

Productrice[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Taraji P. Henson lors de la cérémonie des Screen Actors Guild Awards 2009.

Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb[6].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Taraji Shares All, Even the Surprising Color of Her Panties », sur aalbc.com.
  2. (en) « Twitter Taraji P. Henson », sur twitter.com,
  3. (en) « Taraji P. Henson Ancestry Reveal », sur youtube.com,
  4. (en) « Meet the nominees : Taraji P. Henson », sur vanityfair.com,
  5. a et b Anthony Verdot-Belaval, « Il était une fois… Taraji P. Henson », sur http://www.parismatch.com/,
  6. a, b et c (en) « Taraji P. Henson Awards », sur imdb.com
  7. « BOX Office Hustle and Flow », sur jpbox-office.com
  8. (en) « Review Hustle and Flow », sur rottentomatoes.com
  9. (en) « Review Hurricane Season », sur rottentomatoes.com
  10. « BOX Office Date Night », sur jpbox-office.com
  11. (en) « BOX Office Karate Kid », sur boxofficemojo.com
  12. « "Person of Interest" : TF1 plonge dans l'Amérique post-11 septembre », sur leplus.nouvelobs.com,
  13. « La Meilleure Série de SF Actuelle (est sur CBS) », sur a-suivre.org,
  14. « Person of interest : la réaction de Taraji P. Henson à la mort de Carter, son personnage », sur telestar.fr,
  15. a et b « Mon fils a disparu (TF1) : la véritable histoire de Tiffany Rubin et Kobe, avec Taraji P. Henson (Empire) En savoir plus sur http://www.toutelatele.com/mon-fils-a-disparu-tf1-la-veritable-histoire-de-tiffany-rubin-et-kobe-avec-taraji-p-henson-empire-65993#Vth53ixQXuC7GEgl.99 », sur toutelatele.com,
  16. (en) « BOX Office Think like a man », sur boxofficemojo.com
  17. « Le box-office US y repense à deux fois ! », sur allocine.fr,
  18. (en) « Review No Good Deed », sur rottentomatoes.com
  19. « BOX Office Double Trahison », sur jpbox-office.com
  20. « BOX Office Top Five », sur jpbox-office.com
  21. (en) « Taraji P. Henson Nabs Female Lead in Fox's Lee Daniels Hip-Hop Drama 'Empire' », sur hollywoodreporter.com,
  22. « Empire : Zoom sur la série qui cartonne aux USA », sur purebreak.com,
  23. a et b « 5 leçons à retenir du succès d'Empire », sur telerama.fr,
  24. « Empire le succès historique de la série phénomène se poursuit », sur ozap.com,
  25. (en) « All Empire's Celebrity Guest Stars, Ranked by Real-Life Street Creed », sur tvguide.com
  26. (en) « Cookie Lyon is tv's best new female character », sur washingtonpost.com,
  27. « Taraji P. Henson s'improvise livreuse de cookies », sur premieretv.fr,
  28. « Les Sags Awards consacrent "les figures de l'ombre" », sur parismatch.com,
  29. « Denzel Washington, Taraji P. Henson... : Ravissants aux NAACP Image Awards », sur www.purepeople.com,
  30. « MTV Movie Awards 2017 : Découvrez le palmarès et toutes les photos de la cérémonie ! », sur http://www.public.fr/,
  31. Perrine.s, « Du cuir et une pluie de tirs pour la bande-annonce explosive de Proud Mary », sur Journal du Geek,
  32. (en) « Next for Taraji P. Henson: Starring as a Hit Woman in Screen Gems 'Proud Mary' + Tyler Perry Produced Dramedy 'Acrimony' », sur Shadow And Act,
  33. (en) « Taraji P. Henson Sends Son Marcel to Howard University After Racial Profiling », sur usmagazine.com,
  34. (en) « Taraji P Henson’s Ex-Boyfriend & Baby Daddy- William Lamar Johnson », sur heavy.com,
  35. (en) « Taraji P. Henson Angel Nude Peta Campaign Photos », sur globalgrind.com,
  36. (en) « Taraji P. Henson Supports NOH8 Campaign for LGBT Rights », sur essence.com,
  37. (en) Rosie Swash, « Three Six Mafia Win Oscar », sur theguardian.com,
  38. (en) « Unexpected Dreams », Wikipedia,‎ (lire en ligne)
  39. « Common - Testify (official video) », sur youtube.com
  40. « Tyrese Gibson - Stay (official video) », sur youtube.com
  41. (en) « Live with Kelly and Michael », sur broadwayworld.com,
  42. (en) « MAC Cosmetics continues its long history of diversity with Taraji P. Henson collaboration », sur mic.com,
  43. « La ligne viva glam 2017 incarnée par Taraji P. Henson », sur leparisien.fr,
  44. (en) « Taraji P. Henson Viva Glam Collection », sur essence.com,
  45. « M.A.C. Cosmetics : Taraji P. Henson, la star d’Empire, est la nouvelle égérie Viva Glam », sur voici.fr,
  46. « Taraji P. Henson a touché un salaire "insultant" pour L'Etrange Histoire de Benjamin Button », sur premiere.fr,
  47. a et b « Taraji P. Henson (Empire), victime de violences conjugales : son émouvant récit », sur purepeople.com,
  48. « Taraji P. Henson la star d'Empire s'offre une villa à 6.4 millions de dollars », sur purepeople.com,

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :