Hesse-Cassel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Landgraviat de Hesse-Cassel
Landgrafschaft Hessen-Kassel (allemand)

1567 – 1806
1813 – 1866

Drapeau
Description de cette image, également commentée ci-après

Le landgraviat de Hesse-Cassel en 1789.

Informations générales
Statut Monarchie
Capitale Kassel
Religion calvinisme
Histoire et événements
1567 Création du landgraviat
1803 Devient un Électorat
1806 Annexé par la France
1813 Rétablissement
1866 Annexé par Prusse

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le landgraviat, puis l'électorat de Hesse-Cassel ou Hesse-Électorale était un État du Saint-Empire romain germanique, puis un État de la Confédération germanique.

Divisions administratives[modifier | modifier le code]

Sa capitale était Cassel et il était borné par :

Cet État était divisé en quatre provinces :

La Fulda, la Werra, le Mein, la Lahn et le Diemel sont les principales rivières qui l'arrosaient.

L'électorat avait trois voix dans les assemblées générales de la diète.

Histoire[modifier | modifier le code]

Époque moderne[modifier | modifier le code]

Henri Ier, dit l'Enfant, premier landgrave de Hesse (1263), était le fils du duc Henri II de Brabant et de Sophie de Thuringe, fille du bienheureux Louis IV de Thuringe et de sainte Élisabeth de Hongrie.

Il fut déclaré prince d'Empire par l'Empereur Adolphe de Nassau en 1292, et établit sa résidence à Cassel. Ses descendants régnèrent d'abord sur tout le landgraviat de Hesse jusqu'à Philippe le Magnanime, qui, en mourant en 1567, partagea ses domaines entre ses quatre fils : l'aîné, Guillaume IV de Hesse, dit le Sage, eut Cassel et la moitié de tout l'héritage : c'est lui qui fut le fondateur de la maison de Hesse-Cassel. Il accrut ses domaines et mourut en 1592.

Le landgraviat de Hesse-Kassel s'étendit en 1604, lorsque le landgrave Maurice hérita d'une partie du landgraviat de Hesse-Marbourg de son oncle Louis IV qui n'avait pas eu d'enfants et qui partagea son territoire entre ses deux neveux, à la condition que les deux parties du territoires restent luthériennes. La Hesse-Cassel héritait de Marbourg, tandis que la Hesse-Darmstadt héritait de Giessen, Nidda et Eppstein. Maurice y introduisit toutefois le calvinisme. Après un long conflit armé, Maurice fut forcé par son fils Guillaume V d'abdiquer en 1627 et dut laisser Marbourg au landgraviat de Hesse-Darmstadt.

La Hesse-Cassel s'unit à la France et à la Suède pendant la guerre de Trente Ans et fut l'allié allemand le plus loyal de la Suède. Le landgrave Guillaume V mourut en 1637 et laissa un fils mineur sous la tutelle de sa veuve, Amélie Élisabeth de Hanau-Münzenberg qui gouverna avec sagesse, et acquit l'abbaye impériale de Hersfeld et une partie du comté de Schauenburg. La Hesse-Cassel maintint une armée pendant toute la guerre, gardant de nombreuses forteresses alors même que le territoire était occupé par les troupes impériales.

La guerre de Hesse, un sous-conflit de la Guerre de Trente Ans, éclata en 1645 et dura jusqu'en 1648. Les landgraviats de Hesse-Cassel et de Hesse-Darmstadt s'affrontèrent pour le contrôle de la Hesse-Marbourg. Ce conflit conduisit à la mort d'environ deux-tiers de la population de la Hesse, l'un des bilans les plus lourds d'une région allemande dans l'Histoire. À la fin du conflit, les bélligérants se partagèrent la Hesse-Marbourg comme l'avait souhaité Louis IV quarante-quatre ans plus tôt : Marbourg pour la Hesse-Cassel, Gießen, Nidda et Eppstein pour la Hesse-Darmstadt.

Un de ses descendants, Frédéric de Hesse-Cassel, épousa Ulrique Éléonore de Suède, sœur et héritière de Charles XII, et occupa le trône de Suède (1720-1751).

XIXe siècle[modifier | modifier le code]

En 1801, Guillaume IX de Hesse perdit Saint-Goar et Rheinfels par le traité de Lunéville. En 1803, il reçut le titre d'Électeur, sous le nom de Guillaume Ier. Allié douteux de Napoléon Ier, il vit ses États envahis en 1806 : ils furent partagés entre la Westphalie et le grand-duché de Francfort. Il les recouvra en 1813 et 1814, et garda le titre d'Électeur, quoique ce titre se trouvât sans objet, le Saint-Empire n'existant plus. Il eut pour successeur en 1821, son fils Guillaume II de Hesse, dont l'administration autoritaire donna naissance à des troubles fréquents, et qui se vit forcé en 1831 de donner une constitution libérale. Sous Frédéric-Guillaume Ier de Hesse, qui lui succéda en 1847, éclatèrent de nouveaux troubles : il les apaisa momentanément en accordant des réformes (1849) qu'il annula dès (1852). La Hesse Électorale fut annexée au royaume de Prusse en 1866, et regroupée avec le Duché de Nassau et la Ville libre de Francfort pour y former la Province de Hesse-Nassau, dont elle devint le district de Cassel.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Hesse-Cassel » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ 1878 (Wikisource)