Canton de Montagrier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Montagrier
Canton de Montagrier
Situation du canton de Montagrier dans l'arrondissement de Périgueux en 2014.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement(s) Périgueux
Chef-lieu Montagrier
Code canton 24 21 (ancien)
Histoire de la division
Création 1790
Disparition 2015
Démographie
Population 4 814 hab. (2012)
Densité 28 hab./km2
Géographie
Altitude Min. 61 m
Max. 232 m
Superficie 169,28 km2
Subdivisions
Communes 11

Le canton de Montagrier est une ancienne division administrative française située dans le département de la Dordogne, en région Aquitaine.

Historique[modifier | modifier le code]

Le canton de Montagrier est l'un des cantons de la Dordogne créés en 1790, en même temps que les autres cantons français. Il a d'abord été rattaché au district de Ribérac avant de faire partie de l'ancien arrondissement de Ribérac du 17 février 1800 au 10 septembre 1926, date de la suppression de cet arrondissement. À cette dernière date, il a été rattaché, avec six autres cantons, à l'arrondissement de Périgueux[1].

De 1833 à 1848, les cantons de Montagrier et de Verteillac avaient le même conseiller général. Le nombre de conseillers généraux était limité à 30 par département[2].

Redécoupage cantonal de 2014-2015[modifier | modifier le code]

Par décret du 21 février 2014, le nombre de cantons du département est divisé par deux, avec mise en application aux élections départementales de mars 2015. Le canton de Montagrier est supprimé à cette occasion. La commune de Celles est alors rattachée au canton de Ribérac, et les dix autres communes au canton de Brantôme[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

À mi-chemin entre Périgueux et Ribérac, ce canton rural était organisé autour de Montagrier dans l'arrondissement de Périgueux.

Son altitude variait de 61 m (Celles) à 232 m (Tocane-Saint-Apre) pour une altitude moyenne de 112 m.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1848 Jean Noël
de Jean de Jovelle[4]
  Propriétaire du château de Fongrenon, maire de Cercles
1848 1851
(décès)
François Numa Dufraisse   Médecin à Ribérac
1851 1879 Léon Moreaud   Médecin - Maire de Tocane-Saint-Apre
1879 1892 Léonce Bardi de Fourtou Droite Propriétaire et avocat à Ribérac
1892 1919 Antoine Puygauthier Rad. Médecin - Maire de Tocane-Saint-Apre (1896-1917)
1919 1921 Robert Brunet   Médecin - Maire de Tocane-Saint-Apre (1918-1922)
1921 1940 Charles Roby Rad. Vétérinaire
Maire de Tocane-Saint-Apre (1922-1945)
1945 1979 Pierre Andrieux SFIO puis PS Ingénieur T.P.E.
Maire de Paussac-et-Saint-Vivien
Sénateur suppléant (1962-1980)
1979 1985 Jean Delahaye PS Commissaire aux comptes
Maire de Douchapt
1985 1992 Henri Lacour RPR Agriculteur
Maire de Grand-Brassac
1992 mars
2008
(décès)
Michel Debet[5] PS Directeur du Centre Départemental de Documentation Pédagogique
Député (2007-2008)
Maire de Tocane-Saint-Apre (1981-2007)
avril
2008
2015 Jeannik Nadal PS Professeur
Maire de Saint-Victor
Président de la communauté de communes du Val de Dronne (2003-2013)

[1]

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton de Montagrier regroupait onze communes et comptait 4 796 habitants (population municipale) au 1er janvier 2011[6].

Communes Population
(2012)
Code
postal
Code
Insee
Celles 559 24600 24090
Chapdeuil 142 24320 24105
Creyssac 89 24350 24144
Douchapt 316 24350 24154
Grand-Brassac 525 24350 24200
Montagrier 500 24350 24286
Paussac-et-Saint-Vivien 441 24310 24319
Saint-Just 126 24320 24434
Saint-Victor 203 24350 24508
Segonzac 208 24600 24529
Tocane-Saint-Apre 1 687 24350 24553

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
5 0194 6254 4254 2804 1694 3354 6224 7964 814
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[7] puis population municipale à partir de 2006[8])
Histogramme de l'évolution démographique

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]