Dardilly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dardilly
Une vue du village
Une vue du village
Blason de Dardilly
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Métropole Métropole de Lyon
Arrondissement Lyon
Maire
Mandat
Michèle Vullien
2014-2020
Code postal 69570
Code commune 69072
Démographie
Gentilé Dardillois[1]
Population
municipale
8 580 hab. (2014)
Densité 613 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 48′ 23″ nord, 4° 45′ 13″ est
Altitude 348 m (min. : 240 m) (max. : 375 m)
Superficie 13,99 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : métropole de Lyon

Voir sur la carte administrative de la Métropole de Lyon
City locator 14.svg
Dardilly

Géolocalisation sur la carte : métropole de Lyon

Voir sur la carte topographique de la Métropole de Lyon
City locator 14.svg
Dardilly

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Dardilly

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Dardilly
Liens
Site web http://www.dardilly.fr/

Dardilly est une commune française située dans la métropole de Lyon en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Dardilly est une commune vallonnée de 1 399 hectares située dans la banlieue nord-ouest de Lyon. Elle se distingue par son cadre de vie naturel et sa proximité avec le centre de Lyon.

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

Ferme au hameau de Parsonge dessinée par Joannès Drevet (1854–1940).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Dardilly
Dommartin Lissieu
La Tour-de-Salvagny Dardilly Limonest
Charbonnières-les-Bains, Écully Champagne-au-Mont-d'Or

Relief[modifier | modifier le code]

L'altitude varie entre 260 mètres et 390 mètres permettant des points de vue sur les Monts d'Or, les Monts du Lyonnais et par temps clair sur les Alpes, du Vercors jusqu'au Mont Blanc.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Dardilly recouvre trois vallées orientées nord-sud : la vallée du ruisseau de la Beffe à l'ouest, la vallée du ruisseau des Planches et la vallée du ruisseau de Serres à l'est.

Climat[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Desserte routière[modifier | modifier le code]

La commune est traversée à l'est par l'autoroute A6 et la route nationale 6 et à l'ouest par la route nationale 7.

Transports ferroviaires[modifier | modifier le code]

La ville possède deux gares SNCF : gare de Dardilly-le-Jubin, aux pieds du lycée dans le quartier Porte de Lyon et gare de Dardilly-les-Mouilles, dans le quartier résidentiel, sur la section de ligne gare de Lyon-Saint-Paul / gare de Lozanne, qui fait partie de la ligne Paray-le-Monial - Givors.

Transports en commun[modifier | modifier le code]

La ville de Dardilly est desservie en journée par plusieurs lignes du réseau TCL (Transports en commun lyonnais).

Ligne 3: Gorge de Loup <> Dardilly le Jubin/Limonest le Puy d'Or

via Dardilly Les Mouilles, Dardilly le Bas, Dardilly le Haut, Dardilly le Paillet, Camping International, Centre Commercial - Porte de Lyon.

Ligne 6: Gare de Vaise <> Techild - le Paisy - par AUTOROUTE

via la Bruyère, Moulin Berger, Technoparc.

Ligne 61: Gare de Vaise <> Saint-Germain Gare/Lissieu Montluzin

via Centre Commercial - Porte de Lyon, Dardilly les Longes.

Ligne 86: Gorge de Loup <> La Tour de Salvagny Chambettes

via Montcourant.

Ligne 89: Gare de Vaise <> Porte de Lyon

via Techlid - le Paisy, Dardilly les Gorges, Gargantua, Camping International

Ligne 89D: Gare de Vaise <> Porte de Lyon - DIRECT par AUTOROUTE

via Techlid - le Paisy, Dardilly le Jubin, Camping International.

La ville de Dardilly à la chance d'être desservie par une ligne de nuit du réseau TCL à raison d'un bus par heure.

Les départs depuis Gorge de Loup sont prévus à 21h25, 22h30, 23h35 et 00h40*.

Depuis Porte de Lyon, ils sont prévus à 22h00, 23h00 et 00h05.

Ligne 3/89: Gorge de Loup <> Porte de Lyon

Cette ligne effectue une circulaire sur la commune entre les arrêts Dardilly le Bas et Porte de Lyon.

Gorge de Loup >>> Dardilly les Mouilles > Dardilly le Bas > Dardilly le Haut > Dardilly le Paillet > Camping International > Porte de Lyon.

Porte de Lyon > Camping International > Garguantua > Dardilly Peupliers > Dardilly le Bas > Dardilly les Mouilles >>> Gorge de Loup.

>>> : desserte de la commune d'Ecully entre les deux arrêts.

* : le départ de 00h40 a pour terminus Porte de Lyon, il ne dessert pas les arrêt situé après cet arrêt.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la commune viendrait de dard (du latin : dardus), représentant une arme blanche pointue[2].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2014)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Le nom de Dardilly viendrait de Dardiliacus qui aurait fondé Dardilly à l'époque gallo-romaine - sans preuve historique sur cette hypothèse. On a retrouvé les traces de l'aqueduc de la Brévenne pour amener les eaux de la Brévenne (affluent de l'Azergues, elle-même affluent de la Saône) à Lyon.

Plus surement, le nom de Dardilly figure pour la première fois au Xe siècle sur le cartulaire d'Ainay ; en effet, l'Abbaye d'Ainay possédait ici plusieurs terres. Au Moyen Âge, le village, construit sur une butte, se composait d'une église, d'un cimetière attenant à cette église et d'une vingtaine de maisons. En 1210, au temps des guerres féodales, le Comte de Beaujeu essayait de s'emparer de la ville de Lyon. L'archevêque de l'époque, Renaud II de Forez, pour défendre sa ville, fortifia Dardilly en créant autour du village existant une muraille entourée d'un fossé. C'était "le château". L'église était dédiée à saint Pancrace.

Vue d'ensemble du village au début du XXe siècle.

À l'époque de Jean-Marie Vianney, au XIXe siècle et au début du XXe, Dardilly était un village à caractère agricole et viticole, avec quelques belles maisons édifiées par des lyonnais qui venaient y passer les mois d'été. La population était d'environ 1 500 habitants. À la fin du XIXe siècle la vigne a été ravagée par le phylloxéra. Beaucoup de dardillois sont partis à Lyon, où ils trouvaient du travail. La population était tombée à 982 habitants en 1911. Les viticulteurs qui étaient restés sur place se sont convertis à la culture fruitière.

  • 1909 : Création de l'hôtel de ville place Bayère en présence d'Édouard Herriot, maire de Lyon. Il sera ensuite agrandi dans les années 1970.
  • Années 1970 et 80 : sous André Vialle, maire de la commune de 1971 à 1989, forte augmentation de la population qui passe de 2 000 à 7 000 habitants.
  • 1986 : Le pape Jean-Paul II se rend à Dardilly pour visiter la maison natale du Curé d'Ars à l'occasion du bicentenaire de sa naissance.

Le , la commune quitte le département du Rhône et fait depuis lors partie de la métropole de Lyon[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Après deux scrutins annulés, les élections de juin 1990 portent à la mairie Daniel Le Maire, membre du RPR. Élue en 1995, la centriste Michèle Vullien est réélue par 60 % des votants en 2001 et par 56 % des votants en 2008.

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2014)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Lors des élections présidentielles, les électeurs dardillois ont voté à près de 70 % pour Nicolas Sarkozy en 2007 et 2012. En revanche, la mairie est tenue par une équipe sans étiquette politique ayant battu successivement en 2001, 2008 et 2014 une liste UMP. En mars 2014, la liste de Michèle Vullien remporte de nouveau les élections avec 53,4 % des suffrages exprimés contre 46,5 % pour la liste UMP.

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs depuis 1953
Période Identité Étiquette Qualité
1995   Michèle Vullien SE Conseillère générale (2001-2008)
1990 1995 Daniel Le Maire RPR  
1989 1990 Bernard Thomas SE  
1971 1989 André Vialle SE  
1953 1971 Henri Lacombe Union des Indépendants Député du Rhône

Budget et fiscalité[modifier | modifier le code]

Le budget de la commune de Dardilly est d'environ 11 M € de recettes de fonctionnement et 8,5 M€ de dépenses de fonctionnement, laissant une épargne brute de 2,5 M €. Les taux d'impôt communaux n'ont pas été modifiés depuis 2002, ils sont les suivants en 2014[réf. nécessaire] :

  • Taxe d'Habitation : 16,08 %
  • Taxe foncière  : 16,85 %

Jumelages[modifier | modifier le code]

Provaglio d'iseo (Italie)

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 8 580 habitants, en augmentation de 2,34 % par rapport à 2009 (Métropole de Lyon : 5,17 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 300 917 1 014 935 1 027 1 074 1 281 1 296 1 301
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 243 1 294 1 293 1 212 1 135 1 141 1 506 1 148 1 108
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 067 1 038 982 1 014 1 125 1 235 1 359 1 312 1 565
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
1 731 2 010 2 743 4 668 6 688 7 589 8 515 8 454 8 580
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

La population active de Dardilly est de 3 546 personnes. Parmi les actifs dardillois ayant un emploi, 25,6 % travaillent à Dardilly même, 17,4 % travaillent dans une autre commune de TECHLID, 52,3 % travaillent dans une autre commune du département (hors TECHLID) et 4,7 % travaillent hors département.

Logement[modifier | modifier le code]

Dardilly depuis les toits de la Basilique Notre-Dame de Fourvière

Suivant la hausse démographique, la commune est passée de 1 700 logements en 1982 à 3 158 logements en 2007. Bien que le logement dardillois reste résidentiel, avec une majorité de maisons individuelles possédées en propre, la commune comporte plusieurs ensembles de logements sociaux.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Dardilly est située dans l'académie de Lyon et possède trois écoles maternelles et élémentaires (groupes scolaires Grégoire-Parsonge et des Noyeraies et école privée Saint-Joseph). La commune est rattachée au collège Jean-Philippe Rameau de Champagne-au-Mont-d'Or et aux lycées Jean-Perrin et La Martinière de Lyon. Dardilly comprend plusieurs établissements d'enseignement professionnel : CFA Philibert-de-L'Orme (bâtiment), Institut de formation du bâtiment et des travaux publics, lycée hôtelier François-Rabelais, Lycée du paysage et de l'environnement.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Les Vendredis Baroques est un festival de musique baroque qui se tient tous les ans en juin dans l'église Saint-Claude. Dardilly dispose d'un espace culturel pluridisciplinaire : l'Aqueduc, de nombreux spectacles y sont proposés tout au long de l'année.

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Une vingtaine d'associations sportives et quelques entreprises (école de danse…) assurent la diversité de l'offre sportive à Dardilly. La commune dispose de plusieurs équipements sportifs :

  • Le complexe du moulin Carron (gymnase, stade, dojo, tennis) réhabilité et agrandi en 2007
  • Le stade de la Brocardière (terrain de foot, piste d'athlétisme)
  • Le gymnase Roland Guillaud (mur d'escalade)
  • Le boulodrome du Paillet
  • Le boulodrome départemental : situé à la Porte de Lyon, ce grand complexe a été inauguré officiellement les 4 et 5 décembre 2004. Ancré au confluent depuis plus de vingt ans, le boulodrome départemental a donc quitté la porte sud pour renaître Porte de Lyon. Installé sur près de 7 000 m2, ce complexe comprend plus de 4 500 m2 dédiés aux jeux, extérieurs ou couverts, dont 1 083 climatisés, ainsi qu'un bar, un restaurant et une terrasse. Dix jeux aux normes internationales permettent l'organisation de compétitions au plus haut niveau.
  • La piste de BMX de la Brocardière (L'équipe DN1 Redline Lyon Dardilly championne de France 2009)

Cultes[modifier | modifier le code]

Les deux églises, Saint Jean-Marie-Vianney et Saint-Claude, forment la paroisse catholique de Dardilly.

Associations et action sociale[modifier | modifier le code]

Dardilly est forte d'une importante activité associative, avec plus de 80 associations représentant tous les domaines : sport, musique, théâtre, arts, voyages, jumelages, etc.

Pour son action sociale, Dardilly est dotée de plusieurs structures : Le CCAS (centre communal d'action sociale), la Maison de la Petite Enfance, la maison de retraite « La Bretonnière », le CAT - Ateliers Denis Cordonnier (centre d'accueil et de travail pour personnes handicapées) et de nombreuses associations telles que l'ADMR, l'association des familles, Dardilly AVF Accueil, etc.

Cadre de vie[modifier | modifier le code]

Environnement[modifier | modifier le code]

La Commune possède 173 hectares de forêts de feuillus et 646 hectares de zone agricole exploitée. De nombreux sentiers sillonnent ces espaces que le promeneur peut découvrir à pied, à cheval ou à VTT : sentiers de la Beffe, de Chantemerle, chemins de la Thuillière, du Pont, des Saules et du Bois de Serres, muni d'informations pédagogiques.

Ancienne borne dans le bois de Serres marquant le limite de la commune de Dardilly

Écologie[modifier | modifier le code]

  • Dardilly participe au tri des déchets par l'obligation faite aux habitants de disposer de deux poubelles distinctes. La déchèterie de Champagne-au-Mont-d'Or est ouverte aux Dardillois pour y déposer leurs déchets. La commune participe à l'opération compostage lancée par le Grand Lyon[Quand ?] : chaque foyer se voit rembourser 30 € sur l'achat d'un composteur.

Économie[modifier | modifier le code]

Dardilly comprend deux centres principaux de commerces de proximité, l'un autour de l'église Saint-Jean-Marie-Vianney de Dardilly-le-Bas, l'autre au Barriot autour de l'église Saint-Claude de Dardilly-le-Haut. Quelques commerces sont également présents le long de l'avenue de Verdun. Le complexe touristique de la Porte de Lyon, le long de l'autoroute A6, accueille de nombreux hôtels et restaurants ainsi qu'une discothèque. La Porte de Lyon accueille également un centre commercial Auchan. Enfin la commune accueille une gendarmerie, avenue de Verdun.

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

Dardilly est l'une des communes les plus aisées de la métropole de Lyon : en 2010, le revenu fiscal médian par ménage était de 47 489 €[8]. En 2012, la part des ménages fiscaux imposables est de 80,6 %[9].

Emploi[modifier | modifier le code]

L'activité des entreprises dardilloises se répartit comme suit :

Répartition par secteur d'activité
Primaire Secondaire Tertiaire Non connu
3,2 % 13,2 % 82,4 % 1,2 %

Le secteur agricole encore important avec neuf exploitations produisant, pommes, fruits rouges et vin.

En 2013, le taux de chômage de la commune s'élève à 9,4 %[9], chiffre inférieur à la moyen nationale (10,4)[10].

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Dardilly appartient au pôle économique ouest du Grand Lyon, TECHLID constitué de 7 communes (La Tour-de-Salvagny, Écully, Champagne-au-Mont-d'Or, Limonest, Dardilly, Tassin-la-Demi-Lune, Charbonnières-les-Bains). En 2003, TECHLID accueillait 5284 entreprises, dont 896 sur le sol dardillois. Il s'agit majoritairement de très petites PME/PMI puisque 68,7 % des entreprises de TECHLID ont moins de 2 salariés.

Le développement de TECHLID ne cesse de s'intensifier, ce qui permet d'attirer également d'attirer des acteurs de l'immobilier d'entreprises. Le nouveau Multiparc de Jubin accueillera ainsi à terme 24 000 m2 de bureaux et locaux industriels à l'horizon 2020 (600 emplois attendus)[11].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'Aqueduc, centre culturel, abrite une médiathèque, une ludothèque, une salle de spectacle (qui accueille notamment le ciné-club), une école de musique et de nombreuses salles mises à la disposition des associations. Des expositions ont régulièrement lieu dans le hall de l'Aqueduc.
  • Le manoir de Parsonge
  • Le fort du Paillet
  • L'église Saint-Jean-Marie-Vianney
  • L'église Saint-Claude
  • Le Bois de Serres
  • La Maison natale du Curé d'Ars
  • L'oratoire de Jean-Marie Vianney
  • Le monument aux morts contre la guerre. Il y est inscrit : « Contre la guerre. À ses victimes. À la fraternité des peuples. Que l'avenir console la douleur.». C'est l'un des Monuments aux morts pacifistes français.

Espaces verts et fleurissement[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune obtient le niveau « une fleur » au concours des villes et villages fleuris[12].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean-Marie Vianney (1786-1859), né le 8 mai 1786 a vécu à Dardilly jusqu'à sa prêtrise à Ars (Ain) où il devient le curé d'Ars : Le Pape Jean-Paul II est venu à Dardilly le 6 octobre 1986 à l'occasion du bicentenaire de sa naissance.
  • Laurent Bonnevay (1870-1957) : député, sénateur et président du Conseil général du Rhône. Bien que né à Saint-Didier-au-Mont-d'Or dans la maison familiale maternelle et originaire du canton de Lamure-sur-Azergues par sa lignée paternelle où il construira sa carrière politique, la famille de sa femme possédait une maison à Dardilly. Bonnevay y séjournera fréquemment et ce sera son lieu de résidence durant la Seconde Guerre mondiale.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Gentilé de la commune de Dardilly », sur le site habitants.fr (consulté le 19 janvier 2010)
  2. Jean Coste, Dictionnaire des noms propres : toponymes et patronymes de France : quelles origines, quelles significations ?, Armand Colin, , 701 p. (ISBN 2200269692), p. 342
  3. « Métropole : clap de fin pour le Grand Lyon », Lyon Capitale, 31 décembre 2014
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  8. « Revenus fiscaux localisés des ménages », sur site de l'Insee, (consulté le 16 septembre 2016)
  9. a et b « Insee - Chiffres clés : Commune de Dardilly (69072) », sur www.insee.fr (consulté le 17 septembre 2016)
  10. « Insee - Indicateur - Estimation du taux de chômage au sens du BIT pour le 1er trimestre 2013 », sur www.insee.fr (consulté le 17 septembre 2016)
  11. « Le Multiparc du Jubin - Dardilly / Techlid - Mon local industriel », sur Mon local industriel (consulté le 23 novembre 2015)
  12. « Les villes et villages fleuris », sur le site officiel du « Concours des villes et villages fleuris » (consulté le 20 juillet 2014).