Hôtel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article n’est pas rédigé dans un style encyclopédique (septembre 2015).

Vous pouvez améliorer sa rédaction !

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hotel.
Un hôtel appartenant à l’État, à Cienfuegos (Cuba)

Un hôtel est un établissement offrant un service d’hébergement touristique payant en chambre d'hôtel ou suite, généralement pour de courtes périodes. Outre l'hébergement, les hôtels peuvent offrir plusieurs autres services à leur clientèle, tels que la restauration ou la garde d’enfants, ainsi que l'usage d'équipements comme une piscine, un sauna, etc. Certains offrent des services de conférence en proposant la location de salles de réunion, incitant les groupes à y tenir des congrès et des réunions.

Le propriétaire de l'établissement se nomme « hôtelier », le président ou le PDG d’un hôtel ou d’un groupe hôtelier.

Étymologies[modifier | modifier le code]

Le mot latin hospitalis (Du radical de hospes, hospitis avec le suffixe -alis), ou celui de hospitalitas, a donné les mots dérivés hôte, hôtel, hôtellerie, hôpital ou encore hospitalité[1]. Dans l'ancien français, l'hostel est une « maison où l'on habite », mais possède un autre sens en désignant une « maison meublée servant de logement payant et d'auberge »[1]. Ce sens serait apparu avec le développement des villes marches dans le Nord de l'Europe et en Flandres en particulier, au XIIIe siècle[1]. Durant l'époque moderne, l'hôtel devient un logis important[1].

Les mots hostellerie ou hôtellerie, durant le Moyen Âge, désigne une partie d'un monastère ouvert au public, réservé à l'accueil et à l'hébergement des hôtes occasionnels, les pèlerins et les étrangers[1],[2]. Au cours de la période, ils se laïcisent (XIIIe siècle), puis désignent un établissement plus « rustique » qu'un hôtel (XVIe siècle-XIXe siècle)[1]. L'historien du tourisme, Marc Boyer, indique dans Le tourisme de l'an 2000, que la Grande Encyclopédie du XVIIIe siècle, ne définit pas Hôtel mais seulement l'Hôtellerie pour désigner une « maison où les voyageurs sont logés et nourris pour leur argent »[3]. Rappelant que hôtel est une forme abrégée de Hôtellerie[3]. Le mot pourtant va s'imposer, écartant ostellerie, prenant le pas sur l'auberge qui devient rurale, et reléguant l'hôtellerie à un usage limité au secteur professionnel[3]. Depuis le XIXe siècle, la plupart des dictionnaires désigne l'hôtel comme un établissement où l'on peut se loger pendant une ou plusieurs nuits contre un paiement. Cette définition supplante ainsi les autres acceptations du mot.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Hôtellerie#Historique.
Hostellerie à Lyon en 1517
Façade du XIIIe siècle de l'Hostellerie de la Croix d'Or à Provins par Eugène Lefèvre-Pontalis

Durant l'Antiquité, des hôtelleries offrent le gîte et le couvert au voyageur. L'Empire romain les utilise notamment comme relais pour ses armées. Après les invasions barbares, ne subsistent que des maisons garnies qui deviennent le plus souvent des repaires de bandits de grand chemin et des hôtels de passe.

Au Moyen Âge, l'hôtel (écrit ostel) a encore le sens de « lieu d’accueil pour les hôtes, hôpital » (voir Hôtel-Dieu) avant de le perdre au profit de auberge sauf dans le monde monastique et désigne presque uniquement une « demeure noble ».

À la Renaissance, il désigne plus particulièrement la Maison du roi puis la demeure d'un prince ou d'un seigneur, enfin celle d'un bourgeois (une distinction étant parfois faite entre le grand hôtel, habité à l'année, et le petit hôtel, maison de ville habitée lors de la saison des visites appelée saison sociale (en)) : il fait alors référence à l’hôtel particulier, un concept français à vocation autre que l’offre d’hébergement. Aujourd’hui, le mot « hôtel » et son équivalent anglais « hotel » ont la même signification, et l’expression « hôtel particulier » est utilisée pour faire référence à l’ancien concept français. L’orthographe française avec l’accent circonflexe se rencontrait couramment en anglais autrefois, mais c’est rarement le cas aujourd’hui (anciennement, le mot français s’écrivait « hostel »). Parallèlement, il peut concerner des édifices publics : Hôtel des Monnaies, des ventes, des Affaires étrangères, hôtel de ville[4].

La plus vieille hostellerie de France encore en service est l’Hostellerie de la Croix d’Or à Provins dont la façade est inchangée depuis la fin de sa construction en 1270. Fin 2004, c’est un restaurant. Il est situé face à l’hôtel de Vauluisant également du XIIIe siècle.

Selon l'historien du tourisme, Marc Boyer, on observe à partir du XIXe siècle que l'hôtel se distingue de l'auberge qui prend une connotation rurale[3]. L'expression désigne un établissement urbain auquel on accole un adjectif comme « Grand », ou une localisation « de la Gare, Terminus, (...), du Midi, de l'Opéra (...) » ou encore associé à une fonction « du Commerce, des Négociants, des Voyageurs (...) »[3]. L'auteur observe également qu'avec le développement de l'hôtellerie de luxe le nom des hôtels affirment leur distinction par un vocabulaire spécifique, il est « Grand ou Palace », utilise une localisation mémorable comme le « Mont-Blanc [ou] le Rivage »[3]. La différenciation peut également prendre une orientation « cosmopolite en s'appelant des Nations, des Ambassadeurs, des Colonies... »[3]. Enfin, à noter qu'un certain nombre d'hôtels garde plus simplement le patronyme de son fondateur et devenant ainsi une marque (Carlton, Ritz)[3].

Chambres et services[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2015).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
Articles détaillés : Chambre d'hôtel et Suite (hôtel).

Notamment dans les pays industrialisés, les chambres aménagées de façon sommaire avec seulement un lit, un placard, une table et un lavabo ont largement laissé place à des chambres plus confortables avec salle de bains attenante et air conditionné. Elles peuvent être équipées d’un téléphone, un réveil, une télévision et une connexion Internet haut débit. En revanche, le récepteur radio y est de plus en plus rare. On peut également y trouver mini-bar, lequel inclut souvent un petit réfrigérateur contenant des casse-croûte et boissons (à régler lors du départ). Enfin, on peut aussi y trouver le nécessaire pour faire du thé et du café : tasses, cuillères, bouilloire électrique et sachets de thé, de café soluble, de sucre et des contenants de crème ou de lait.

Au Royaume-Uni, la loi oblige les hôtels à servir des repas et boissons au public à certaines heures. Cependant, les petits hôtels n’étant pas soumis à cette règlementation, on les rencontre assez fréquemment.

Les hôtels capsule japonais offrent quant à eux des aménagements et un espace minimalistes.

Classification hôtelière mondiale[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2015).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

L’Agence Mondiale de Notation Hôtelière (World Hotel Rating Agency – WHR) propose une Classification Hôtelière Mondiale (World Hotel Classification) en fonction du type de séjour recherché par les clients. Elle se fonde sur les caractéristiques de l’environnement, la dimension de l’hôtel, l’atmosphère de l’hôtel et le type d’activités fournies par l’hôtel ou directement accessibles depuis l’hôtel. Elle opère une distinction entre 9 catégories d’hôtels (ou « catégories-niches ») :

  • Apart-hôtel ;
  • Éco-hôtel ;
  • Grand hôtel (notamment pour hommes d’affaires, conférences, etc.) ;
  • Grand hôtel de loisirs & vacances (combinant les caractéristiques d’un grand hôtel et d’un hôtel de loisirs ou de vacances) ;
  • Hôtel-boutique (hôtel urbain de 100 chambres maximum) ;
  • Hôtel d’étape (motel, hôtel d’aéroport, hôtel-métro).
  • Hôtel de charme (hôtel rural de 50 chambres maximum) ;
  • Hôtel de loisirs (par exemple hôtel thermal) ;
  • Hôtel de vacances (par exemple hôtel-club) ;

Classification des hôtels de tourisme[modifier | modifier le code]

Un petit hôtel situé à Mureck, en Autriche, qui a conservé son aspect intérieur et extérieur des années 1960.
Une chambre haut de gamme dans un hôtel américain de la chaîne Renaissance.

Il existe depuis de nombreuses années des organismes privés, comme le Guide Michelin ou le défunt Touring club de France, qui éditent des guides publiant une notation ou un classement des hôtels et des restaurants.

Les hôtels de tourisme sont habituellement classés par les services officiels des pays en catégories selon le degré de confort et le niveau de service qu’ils proposent. Selon les pays, on peut trouver les catégories suivantes (de la plus fruste à la plus luxueuse) :

  • des étoiles (de 1 à 5 (anciennement 4 de luxe)) ;
  • des lettres (de E à A) ;
  • des classes (de la quatrième à la première).

Ces classements étant purement nationaux, le confort et le niveau de service peuvent être très variables d’un pays à l’autre, pour une même catégorie. Les classements reposent sur des critères objectifs : surface des chambres, poste de télévision, salle de bains à l’étage ou dans la chambre, etc.

Le coût et la qualité des chambres d’hôtel sont habituellement révélateurs de l’éventail et du type de services offerts. En raison de la croissance colossale du tourisme dans le monde au cours des dernières décennies du XXe siècle, la qualité a été considérablement améliorée, particulièrement au niveau des petits établissements. Des systèmes de classification ont toutefois été mis en place afin de faciliter la comparaison entre les établissements, celui allant d’une à cinq étoiles étant le plus courant.

On peut louer une chambre parfois à l’année, au mois, à la nuit, et parfois à l’heure.

Classification des hôtels de tourisme en France[modifier | modifier le code]

Au 1er janvier 2009, l'hôtellerie de tourisme est le second hébergeur marchand après l'hôtellerie de plein air.

L'ensemble du parc des hôtels classés « Tourisme » se répartissait comme suit : 17 487 hôtels pour 612 082 chambres[5].

Types spécifiques d'hôtel[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Recycle002.svg
Cette section doit être recyclée (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).  
Une réorganisation et une clarification du contenu sont nécessaires. Discutez des points à améliorer en page de discussion.

En Australie, un hôtel peut aussi servir des boissons alcoolisées et des repas, habituellement dans un cadre décontracté, mais n’offre pas nécessairement de l’hébergement. On utilise généralement les termes « pub » ou « bar » dans d’autres pays pour désigner ce type d’établissement, mais ces termes sont considérés comme étant des synonymes dans l’usage courant en Australie.[réf. nécessaire]

Appart-hôtel[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Résidence de tourisme.

La catégorie "Appart'hôtel" (mot-valise composé de : « appartement » et « hôtel ») de l’Agence Mondiale de Notation Hôtelière, est fréquemment associé a des enseignes de résidences de tourisme.

Auberge[modifier | modifier le code]

Une auberge est un type d'hébergement touristique qui offre aux voyageurs et touristes un logement temporaire de type "Chambre d'hôtel" contre paiement.

Article détaillé : Auberge.

Éco-hôtel[modifier | modifier le code]

Éco-hôtel ou Écohotel est un terme utilisé pour décrire un hôtel ou une résidence qui a apporté d'importantes améliorations à sa structure, à ses services afin de minimiser son impact sur l'environnement…

Article détaillé : Écohôtel.

Hôtel-boutique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Hôtel-boutique.

Né en Amérique du Nord, le concept de l’hôtel-boutique désigne des établissements au cadre intime et généralement luxueux ou original. Les hôtels-boutique se distinguent des grandes chaînes hôtelières ou des marques d’hôtels en offrant des niveaux de confort, de services et d’équipement exceptionnels et personnalisés.

Hôtel flottant[modifier | modifier le code]

Un Hôtel flottant est généralement un ancien navire reconverti en hôtel à quai, il désigne aussi un navire à flot tel qu'un navire de croisière

Quelques exemples: Dahabieh, Félix Roussel, Germanic, Paquebot transatlantique, Queen Elizabeth 2, Rotterdam

Hôtels historiques[modifier | modifier le code]

Un hôtel historique est un établissement situé dans un lieu pittoresque, chargé d’histoire comme une bâtisse typique, un château, un immeuble ancien d’un quartier historique. Il peut s’agir soit d’un hôtel très ancien comme un palace ou célèbre qui a acquis une renommée en recevant des personnalités et têtes couronnées et en organisant des événements importants, soit d’un hôtel récent, mais installé dans un lieu ancien dont l’intérieur a été rénové.

Maison d'hôtes[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?

De façon commune, on désigne couramment par maison d'hôtes un hébergement touristique constitué par des chambres d'hôtes. Cette forme d'hôtellerie a pour réputation de favoriser la convivialité entre le voyageur et son hôte, souvent les chambres se situent dans la résidence de l'hôte ou dans un bâtiment annexe d'où l'appellation maison d'hôtes.

Maison d'hôtes à Essaouira

Au Maroc, les maisons d'hôtes, caractérisées par une architecture et un intérieur marocain traditionnel (Riad, Palais, Kasbah ou Villa) permettent la location de chambres ou de suites et offrir à une clientèle touristique des prestations comme la restauration ou encore des animations[6].

Motel[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Motel.

Le motel est un concept d'hébergement touristique hôtelier très répandu en Amérique du Nord. Les hôtels se distinguent des motels par le fait que dans ces derniers, l’accès à la chambre se fait depuis l’extérieur du bâtiment, alors que dans les hôtels, l’accès à la chambre se fait généralement depuis l’intérieur, ce qui peut accroître la sécurité des clients et donner une image plus haut de gamme à l’établissement. Cependant, en France, plusieurs chaînes de motels (Campanile, Balladins, Formule 1 et certains Ibis) utilisent le terme « hôtel ».

Navire de croisière[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Navire de croisière.

Un navire de croisière est spécialisé dans le transport et l'hébergement touristique hôtelier de passagers.

Palace (hôtel)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Palace (hôtel).

Palace, en France, est un label décerné a certains établissements hôteliers de grand luxe.

Hôtel meublé[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Hôtel meublé.

Hôtel qui n'est pas homologué comme établissement de tourisme où il est possible d'avoir sa résidence principale.

Hotels insolites[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Recycle002.svg
Cette section doit être recyclée (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).  
Une réorganisation et une clarification du contenu sont nécessaires. Discutez des points à améliorer en page de discussion.

Beaucoup d’hôtels peuvent être considérés comme des destinations en soi en raison du caractère inhabituel de l’hébergement offert ou de son environnement immédiat.

Hôtels-arbres[modifier | modifier le code]

Certains hôtels, tels que le Costa Rica Tree House, situé dans la réserve naturelle de Gandoca-Manzanillo au Costa Rica, ou encore le Treetops Hotel dans le parc national Aberdare au Kenya, sont de véritables cabanes dans les arbres puisqu’ils sont construits dans des arbres vivants.

Les tours Ariau, près de Manaus au Brésil, sont situées sur le Rio Negro, au cœur de l’Amazonie. Bill Gates a même investi dans cet établissement, où il s’est fait construire une suite avec téléphone et connexion Internet par satellite.

Le Bayram’s Tree Houses situé à Olympos en Turquie est un autre de ces arbres-hôtels.

Hôtels en botte de paille[modifier | modifier le code]

Le Maya Boutique Hôtel, installé à Nax (Suisse) et inauguré en 2012, est un écolodge construit en bottes de paille[7]

Hôtels bunkers[modifier | modifier le code]

Le Null Stern Hotel à Teufen dans le canton d'Appenzell en Suisse et les Concrete Mushrooms en Albanie[8] sont des abris antiatomiques transformés en hôtels.

Hôtels capsule[modifier | modifier le code]

La chambre d’un hôtel capsule japonais.

Les hôtels capsule désignent un type particulier d’hôtel économique assez courant au Japon.

Hôtels-cavernes[modifier | modifier le code]

Le Desert Cave Hotel à Coober Pedy en Australie du Sud et le Cuevas Pedro Antonio de Alarcón (du nom de l’auteur) à Guadix en Espagne ainsi que plusieurs hôtels de Cappadocia en Turquie ont la particularité d’avoir été aménagés dans des grottes naturelles, certains d’entre eux comportant également des chambres sous terre.

Hôtels de glace[modifier | modifier le code]

Les hôtels de glace, tels que le Ice Hotel de Jukkasjärvi en Suède et l'Hôtel de glace de Québec au Canada, sont faits de neige et de glace. Ils fondent au printemps et sont reconstruits l’hiver venu.

Hôtels avec jardins[modifier | modifier le code]

Ces hôtels sont situés dans des lieux déjà célèbres pour leurs jardins avant qu’un hôtel n’y soit implanté. Parmi eux, on retrouve le Gravetye Manor, résidence de William Robinson, et le Cliveden, dont l’aménagement a été conçu par Charles Barry et la roseraie par Geoffrey Jellicoe.

Hôtels de neige[modifier | modifier le code]

Le Mammut Snow Hotel est situé en Finlande dans le château de neige Kemi, le plus grand du monde. Outre l’hôtel, le château comprend notamment une cour, un restaurant et une chapelle pour les mariages. Le mobilier et la décoration sont faits de neige et de glace. On y retrouve même des sculptures.

Le Laino Snow Hotel est un autre exemple d’hôtel de neige. Il est situé à Lapland, près de Ylläs, en Finlande.

Hôtels sous l’eau[modifier | modifier le code]

Jusqu’en 2005, le seul hôtel offrant une chambre sous l’eau accessible sans plongée autonome était l’Utter Inn à Lake Mälaren en Suède. Il comporte seulement une chambre cependant. Le Jules’ Undersea Lodge à Key Largo en Floride, accessible seulement en plongée autonome, en comporte à peine plus.

Hydropolis Hydropolis est un projet ambitieux d’hôtellerie de luxe à Dubaï, aux Émirats arabes unis, tout au sud du golfe Persique, visant à construire 220 suites à 20 mètres sous l’eau. Il sera doté de deux dômes en surface de l’eau et d’un tunnel de train sous l’eau, tous composés de matériaux transparents tels que le verre ou l’acrylique.

D’autres hébergements insolites[modifier | modifier le code]

Le Library Hotel de New York, un hôtel de 10 étages, possède la caractéristique unique d’avoir été aménagé selon la classification décimale.

Le Centre Rogers, auparavant appelé Skydome de Toronto (Canada), est le seul stade relié à un hôtel, lequel comporte 70 chambres donnant directement sur le terrain.

Construit sur une île artificielle, l’hôtel Burj-Al-Arab de Dubaï a la forme d’une voile de bateau.

Hôtels célèbres[modifier | modifier le code]

L’hôtel Astoria de St-Pétersbourg, devant lequel se trouve la statue de Nicolas II de Russie.

Certains hôtels ont acquis leur renommée en accueillant des événements prestigieux ou des personnages qui ont marqué l’histoire.

Entrée de l'hôtel de la Mamounia à Marrakech

Hôtels détenteurs de records du monde[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Recycle002.svg
Cette section doit être recyclée (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).  
Une réorganisation et une clarification du contenu sont nécessaires. Discutez des points à améliorer en page de discussion.

Le plus haut[modifier | modifier le code]

Avec ses 376 mètres, le JW Marriott Marquis de Dubaï est le plus haut du monde avec 77 étages. La construction des deux tours jumelles a débuté en 2006 et leur ouverture s'est tenue en 2011. Les tours jumelles sont situées à Business Bay, un quartier d'affaire de Dubaï.

Le plus gros[modifier | modifier le code]

Depuis le , l’hôtel Venetian Las Vegas comporte 7 000 chambres grâce à sa dernière extension de 3 000 chambres, The Palazzo.

Le plus gros hôtel du monde était le First World Hotel. Situé dans la station de montagne de Genting Highlands en Malaisie, il possède 6 118 chambres au total. Contigu à cet hôtel composé de deux tours, on retrouve le First World Plaza, fier de son complexe de 46 450 m2 composé d’un parc à thème intérieur, de centres commerciaux, d’espaces de casino et de restaurants.

Précédemment, le plus gros hôtel du monde était le MGM Grand Las Vegas à Las Vegas au Nevada, lequel comportait alors 5 690 chambres. À la suite de travaux, il comporte 6 852 chambres.

Le plus ancien[modifier | modifier le code]

Selon le livre Guinness des records, le plus vieil hôtel encore en exploitation est le Hoshi Ryokan[9] à Awazu au Japon. Ouvert en 717, il est doté d’une source thermale.

Le plus photographié[modifier | modifier le code]

Château Frontenac à Québec (Canada)

C’est le Château Frontenac, de Québec, qui détient ce record quelque peu inusité[10].

Villes les plus chères et les moins chères[modifier | modifier le code]

Selon l'Indice des prix des hôtels publié chaque année par le site hotels.com, parmi les plus grandes villes du monde, Riga et Christchurch proposent les chambres d'hôtel les moins chères alors que Monte-Carlo et Genève proposent les plus chères[11].

Vivre à l’hôtel[modifier | modifier le code]

Le milliardaire américain Howard Hughes a vécu la majeure partie de sa vie dans les hôtels. Avec son entourage, il déménagea d’hôtel en hôtel de Beverly Hills à Boston avant de décider de s’installer à Las Vegas et de devenir un magnat des casinos. Moins d’un mois après son arrivée le 27 novembre 1966, Hughes fit une offre publique d’achat afin de se porter acquéreur du Desert Inn. Le 8e étage de l’hôtel devint le centre névralgique de son empire, et l’appartement-terrasse (dont on emploie souvent l'équivalent en anglais, le penthouse) du 9e étage sa résidence personnelle. Par la suite, Hughes déménagea aux Bahamas, à Vancouver, à Londres et dans plusieurs autres endroits, toujours en élisant domicile à l’appartement-terrasse de l’hôtel à l’étage supérieur. Entre 1966 et 1968, il acheta également plusieurs autres hôtels-casinos de la mafia : le Castaways, le New Frontier, le Landmark Hotel and Casino, le Sands et le Silver Slipper.

Cole Porter vécut plusieurs années à l’hôtel Waldorf-Astoria à New York.

Coco Chanel élut domicile à l’hôtel Ritz de Paris pendant plus de 30 ans, et ce, jusqu’à son décès à l’âge de 87 ans dans une suite qui porte maintenant son nom.

Le roi Pierre II de Yougoslavie passa la majeure partie de la Seconde Guerre mondiale à l’hôtel Claridge de Londres. Son fils, Aleksandar Karađorđević, est né dans cet hôtel.

Le prince Félix Ioussoupov résida à l’hôtel Vendôme de Paris.

On croit qu’Alois Brunner, un criminel de guerre nazi d’origine autrichienne, aurait résidé à l’hôtel Meridian de Damas en Syrie sous le nom de Georg Fischer.

Après avoir été détrôné par son fils le sultan Qabus ibn Said d’Oman en 1970, le sultan Saïd ibn Taimour résida à l’hôtel Dorchester de Londres, où il mourut en 1972.

Eleftherios Venizelos, un diplomate et homme d’État grec résida à l’hôtel Ritz de Paris lors de son exil en France de 1935 à 1936.

Michel Polnareff vécut pendant quelque temps à l’hôtel Royal Monceau dans les années 1980.

L’hôtel dans les œuvres de fiction[modifier | modifier le code]

Voir la catégorie : Film se déroulant dans un hôtel.

Dans certains romans policiers, humoristiques ou à énigmes, les auteurs ont choisi de situer l’action dans un hôtel. En effet, l'hôtel offre le cadre mystérieux et anonyme parfait pour faire évoluer différents personnages. Des hôtels figurent également dans des films, des séries télévisées, des chansons et même des manèges de parcs à thèmes.

Quelques titres de films ayant pour sujet ou cadre principal un hôtel :

Pour aller plus loin[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Marie-Claire Grassi, « Pour une histoire de l'hospitalité » (p. 34), paru dans Alain Montandon, Lieux d'hospitalité : hospices, hôpital, hostellerie, Presses universitaires Blaise Pascal, coll. « Littératures »,‎ , 500 p. (ISBN 978-2-845161-719-).
  2. « hôtellerie », sur site des Éditions Larousse - larousse.fr (consulté le 13 décembre 2014).
  3. a, b, c, d, e, f, g et h Marc Boyer, Le tourisme de l'an 2000, Presses universitaires de Lyon,‎ , 265 p. (ISBN 978-2-7297-0629-6), p. 51-52.
  4. Alexandre Gady, Les Hôtels particuliers de Paris, du Moyen Âge à la Belle Époque, Éditions Parigramme, 2011, 327 p.
  5. http://www.dgcis.gouv.fr/tourisme/hotellerie-chiffres-cles
  6. Loi n° 61-00 Portant statut des établissements touristiques, « Source du site officiel du ministère du Tourisme marocain » [PDF], p. 95: 18 - Maisons d'hôtes.
  7. Cristina D'Agostino, « Les 5 écolodges les plus chics d’altitude », Bilan,‎ (lire en ligne).
  8. (fr) « Réservez votre bunker en Albanie », sur L'expansion (consulté le 6 mars 2010)
  9. Le Hoshi Ryokan sur le site des Hénokiens
  10. Martin, Stéphanie, Au cœur du Château Frontenac, Le Soleil (Québec), 16 novembre 2008, consulté en ligne le 29 mars 2009.
  11. http://fr.hotels.com/presse/hotels.com-hotel-price-index-summer-2010.pdf