Saint-Genis-les-Ollières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Genis (homonymie).
Saint-Genis-les-Ollières
Église Saint-Barthélemy
Église Saint-Barthélemy
Blason de Saint-Genis-les-Ollières
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Métropole Métropole de Lyon
Arrondissement Lyon
Maire
Mandat
Didier Cretenet
2014-2020
Code postal 69290
Code commune 69205
Démographie
Gentilé Saint Genois[1].
Population
municipale
4 669 hab. (2014)
Densité 1 248 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 45′ 28″ nord, 4° 43′ 37″ est
Altitude Min. 209 m – Max. 319 m
Superficie 3,74 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : métropole de Lyon

Voir sur la carte administrative de la Métropole de Lyon
City locator 14.svg
Saint-Genis-les-Ollières

Géolocalisation sur la carte : métropole de Lyon

Voir sur la carte topographique de la Métropole de Lyon
City locator 14.svg
Saint-Genis-les-Ollières

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Genis-les-Ollières

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Genis-les-Ollières
Liens
Site web www.stgenislesollieres.fr

Saint-Genis-les-Ollières est une commune française, située dans la métropole de Lyon, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située à 11 km à l'ouest de Lyon.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Sainte-Consorce Tassin-la-Demi-Lune Rose des vents
N
O    Saint-Genis-les-Ollières    E
S
Grézieu-la-Varenne Craponne

Histoire[modifier | modifier le code]

Site occupé dès l'époque romaine. Au lieu-dit Les Hautprés, on trouve les fondations d'une villa gallo-romaine remontant au IIe siècle av. J.-C. Le nom de Saint-Genis-les-Ollières apparaît au IXe siècle dans une généalogie de la maison de Mercœur[2].

Au cours de la Révolution française, la commune porte provisoirement le nom de Ollières[3].

Le Grand Lyon disparait le , et laisse place à la collectivité territoriale de la métropole de Lyon. La commune quitte ainsi le département du Rhône[4].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes

Les armes de Saint-Genis-les-Ollières se blasonnent ainsi : D'azur à trois urnes d'argent, au chef du même au lion issant de gueules.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
av. 1808 1808 Jean Vachez    
1808 1816 Jacques Caillot    
1816 1830 Pierre Corcellette    
1830 1832 Jacques Caillot    
1832 1848 Depalme    
1848 1860 J. Camus    
1860 1872 Claude Vuldy    
1872 1881 Benoît Vercherin    
1881 1885 Jean-Pierre Gayet    
1885 1897 Claude, Félix Vieux    
1897 1900 Benoît Charavay    
1900 1908 Benoît Ratton    
1908 1913 Claude Vallas    
1913 1914 Pierre Charavay    
1914 1919 C. Vallas    
1919 1927 Jean Ratton    
1927 1929 Jean Assadas    
1929 1941 Pierre Charavay    
1941 1944 Lardeyret    
1944 1945 Condamne    
1945 1951 Jacques Brosse    
1951 1965 Louis Desmartis    
1965 1977 François Dufour    
1977 1989 Jean Gondard    
mars 1989 mai 2000[5] Jean Bonnefond    
mai 2000 mars 2014 Françoise Roger-Dalbert SE  
mars 2014   Didier Cretenet DVD  
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[7],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 4 669 habitants, en diminution de -0,21 % par rapport à 2009 (Métropole de Lyon : 5,17 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
500 353 519 522 635 660 700 756 764
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
784 812 793 811 837 873 895 908 874
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
931 920 930 809 819 836 820 754 950
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2014
1 192 1 429 2 125 2 781 4 211 4 743 4 655 4 602 4 669
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Saint-Genis-les-Ollières est située dans l'académie de Lyon. La commune dispose d'un établissement, le groupe scolaire Victor Hugo. Etablissement d'exception, il propose aux enfants de multiples activités et dispose d'une douzaine d'intervenants extérieurs.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

La mairie de Saint-Genis-les-Ollières organise tous les ans « Changez d'Air », un festival de musiques actuelles qui a déjà accueilli Sanseverino, Renan Luce, Loïc Lantoine, Luke, Alexis HK, Anis, Ours, Brigitte, Cats on Trees, Alex Beaupain, Bertrand Belin, Sliimy, Carmen Maria Vega, Karimouche, French Cow Boy, Jean Racine, Benoit Dorémus, Holden, Elephanz, Pharel Williams et bien d'autres…

Saint Genis compte souvent sur l'école de musique du village pour animer les festivités et les commémorations .

Santé[modifier | modifier le code]

Saint Genis compte une dizaine de médecins.

Sports[modifier | modifier le code]

L'association des sports de Saint Genis se nomme l'ESG (Entente Saint Genoise). Elle propose des sports, tels que le tennis de table, le foot, le volley, le tennis, la danse et le judo. La commune de St Genis les Ollières est particulièrement fameuse pour son club de basket. Véritable club formateur connu et reconnu, il a longtemps été une place forte du basket Rhône-alpin. L'année 2014 aura été marquée par ce qu'il est commun d'appelé "l'ESG Basketball", sorte de Run & Gun à la sauce st Genoise.

La section football quant à elle n'a pas particulièrement brillé, sortant des joueurs de niveau quelconque, Frédéric Michel en étant le parfait exemple. Le poussin colin du Méginand n'ayant jamais réussi à jouer à une autre vitesse que celle du ralenti.

Des manifestations sportives solidaires sont organisées chaque année.

Cadre de vie[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par les transports en commun, dispose d'une médiathèque, d'une école de musique, d'un gymnase (salle judo, gym, multisports...) et de commerces de proximité.

Environnement[modifier | modifier le code]

L'association Chante Ruisseau se charge du développement durable de la commune. La manifestation "village propre" est organisée chaque année.

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

En 2010, le revenu fiscal médian par ménage était de 43 619 €[9].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Espaces verts et fleurissement[modifier | modifier le code]

La commune obtient une fleur au concours des villes et villages fleuris en 2015[10].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Barthélemy

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Saint-Genis-les-Ollières, Ville de Saint-Genis-les-Ollières, 1994. (ISBN 2-9508758-0-7)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]