Arme blanche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Un assortiment d'armes blanches contemporaines.

Une arme blanche est une arme tranchante, perforante ou brisante dont la mise en œuvre n'est due qu'à la force humaine ou à un mécanisme auquel elle a été transmise, à l'exclusion d'une explosion[1] (à l'inverse de l'acte de combustion comme dans une arme à feu), et ceci qu'elle soit constituée de bois, de pierre, d'os, d’arête, de métal ou de matériaux composites.

Les armes de jet qui ne contiennent pas de poudre à canon ou de matières explosives et les armes de mêlée (en) sont des armes blanches. L'Homme dans son développement créa des armes pour se défendre ou encore s'en servir pour ses activités personnelles. Les Bois étaient premièrement taillés en forme pointu servant d'arme. Puis au fils des temps dans la découverte des métaux la race humaine de partout dans le monde commença à fabriquer des armes blanches à l'aide des métaux[2]. Les inconvénients sont que ces armes sont utilisés pour braquer les innocents[3]. Mais alors que plusieurs en fond bonne usage.

Législation[modifier | modifier le code]

En France, ce sont des armes de catégorie D (article R311-2 du Code de la sécurité intérieure, Loi n° 2012-304 du 06/03/2012 et Décret 2013-700 du 30/07/2013) dont l'acquisition et la détention sont libres. De nombreux outils peuvent être considérés comme des armes par destination.

Exemples[modifier | modifier le code]

Armes blanches japonaises, vers 1892-1895.

Liste non-exhaustive.

Armure personnelle datant de la Première Guerre mondiale, comprenant un capuchon en acier, un gilet en plaques d'acier, un gantelet-poignard en acier et une paire de lunettes pare-éclats.
Couteau de tranchée américain Mark I (Mark I trench knife (en)) en laiton, utilisé pendant la Première Guerre mondiale, qui combine couteau et poing américain.

Mais aussi des armes d'une autre catégorie, telles que, par exemple : une batte de baseball, une corde (ou un garrot), etc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Cold weapon » (voir la liste des auteurs).
  1. « Article R311-1 du Code de la sécurité intérieure », sur legifrance.gouv.fr (consulté le ).

    « On entend par : [...] 10° Arme blanche : toute arme dont l'action perforante, tranchante ou brisante n'est due qu'à la force humaine ou à un mécanisme auquel elle a été transmise, à l'exclusion d'une explosion ; »

  2. « Histoire des métallurgies des armes blanches », sur www.escrimespectacle.chez-alice.fr
  3. « Pourquoi dit-on arme blanche ? », sur www.maxisciences.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]