Citroën ZX

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Citroën ZX
Citroën ZX
Citroën ZX Phase I

Marque Drapeau : France Citroën
Années de production 1991 - 1998
Phase 1 : 19911995
Phase 2 : 19951998
Chine : 1992 - 2014[1]
Production 2 130 600[2] exemplaire(s)
Classe Compacte
Usine(s) d’assemblage Drapeau de la France Aulnay
Drapeau de la France Rennes
Drapeau de l'Espagne Vigo
Moteur et transmission
Énergie Essence, diesel
Moteur(s) Essence
moteur TU:
1 124 cm3
1 360 cm3
1 587 cm3
moteur XU:
1 761 cm3
1 998 cm3
Diesel
moteur XUD:
1 769 cm3
1 905 cm3
Diesel turbo
moteur XUD:
1 905 cm3
Position du moteur Transversal avant
Transmission Traction
Poids et performances
Poids à vide De 950 à 1 150 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline bicorps 3 portes, 5 places
Berline bicorps 5 portes, 5 places
Break 5 portes, 5 places
Châssis Citroën Elysée
Peugeot 306
Citroën Berlingo
Peugeot Partner
Citroën ZX
Citroën Xsara
Dimensions
Longueur Berline : 4 070 mm
Break : 4 260 mm
Largeur 1 700 mm
Hauteur 1 400 mm
Chronologie des modèles

La Citroën ZX est une automobile compacte, produite en Europe par Citroën de 1991 à 1998, et en Chine par Dongfeng Peugeot-Citroën Automobiles de 1992 à 2014[3]. La Citroën ZX est la première compacte de chez Citroën.

Historique[modifier | modifier le code]

Citroën ZX Phase I

La ZX est une traction à moteur transversal et pourvue d'un hayon. Elle est proposée à son lancement avec quatre niveaux d'équipement (Reflex, Avantage, Aura et Volcane) et quatre motorisations essence : 1,1 litre (60 ch) ; 1,4 litre (75 ch) ; 1,6 litre (89 ch) ; 1,9 litre (130 ch), réservé à la Volcane et remplacé ensuite par un 2 litres de 122 ch.

Un modèle spécial sportif, la ZX coupé 16v 2.0 essence (16 soupapes) de 155 ch puis 150 ch - ce moteur étrennant le système ACAV (admission à caractéristiques acoustiques variables) favorisant le couple aux bas régimes, point faible des moteurs à 4 soupapes par cylindres - vient compléter la gamme. Il sera porté à 167 ch en 1997 en abandonnant le système ACAV.

Les premiers essais de la ZX parus dans la presse spécialisée vantent sa maniabilité, sa tenue de route (l'essieu arrière "auto-directionnel" supprime l'inertie du train arrière dans les virages), son confort de suspension et son habitabilité (surtout sur les versions munies de la banquette arrière coulissante). Ces mêmes essais déplorent en revanche le sous-équipement général de série et l'absence de direction assistée, même en option, sur la plupart des modèles.

Deux ans plus tard vient s'ajouter un moteur Diesel de 1,9 litre (71 ch), atmosphérique ou turbocompressé (92 ch). La version diesel turbocompressé séduit par sa consommation et la vigueur de ses reprises.

Par la suite, le 1.8 essence 103 ch fera son apparition en même temps qu'un nouveau niveau de finition, ZX Furio, disponible uniquement en 3 portes.

La plate-forme de la ZX, reconnue pour son agilité et son confort, fut réutilisée comme base de la Peugeot 306 en 1993.

En janvier 1994, apparaît la ZX break, disponible en finitions Flash et Fugue. En juillet 1994 (modèles 1995), la gamme ZX subit quelques retouches esthétiques (capot, calandre et boucliers modifiés).

En septembre 1997 elle remplacée par la Citroën Xsara, qui reprend la plate-forme et les moteurs, mais sa fabrication en Europe se poursuit jusqu'en 1998.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

La ZX en Chine (1992-2014)[modifier | modifier le code]

La ZX est produite en Chine, en version 5 portes et dans une inédite version 4 portes, réservée au marché local. Entre 1992 et 2003, elle y était vendue sous le nom de Citroën Fukang. En 2002, la version 4 portes a subi un restylage et a été rebaptisée Citroën Elysée. En 2008, ce modèle a bénéficié de nouvelles modifications et est renommé Citroën C-Elysée[4]. Cette dernière bénéficie de faces avant et arrière remodelées et d'un tableau de bord emprunté à la Citroën Xsara[5]. Enfin, au printemps 2012, la C-Elysée a reçu de légères modifications[6]. La C-Elysée est remplacée à la fin 2013 par une deuxième génération issue de la Peugeot 301, toujours fabriquée à Wuhan par Dongfeng-PSA[7].

Compétition[modifier | modifier le code]

Côté compétition, la Citroën ZX Rallye-raid s'est principalement distinguée pour ses quatre victoires au Rallye Dakar en 1991, 1994, 1995 et 1996 avec Ari Vatanen et Pierre Lartigue. Une version Kit-car de la ZX fut également engagée en rallye, remportant le championnat d'Espagne en 1995 et 1997 avec Jesús Puras. En rallycross le suédois Kenneth Hansen lui a fait gagner le Championnat d'Europe Grand Tourisme en 1994 et 1996.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]