Hayon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Hayon élévateur.
Citroën Traction Avant de 1952 avec son hayon ouvert
Une Toyota Yaris III avec hayon

Le hayon sur une automobile désigne l'ensemble lunette arrière/porte de coffre s'ouvrant ensemble. Apparu dans les années 1950 chez Kaiser et les années 1960 sur les berlines familiales (Renault 16, Simca 1100,…) et très populaire en France, ce système est utilisé notamment par les Renault Laguna et Peugeot 307. Il s'oppose aux berlines tricorps (trois volumes) à la lunette arrière fixe.

Il est généralement équipé d'un essuie-glace et d'un système de dégivrage.

Selon les régions du monde, le hayon est différemment apprécié. Les constructeurs ne le proposent donc pas dans tous les marchés.

Premiers exemples[modifier | modifier le code]

En 1938, Citroën présente une version « commerciale » de sa Citroën Traction Avant avec un hayon en deux parties dont la porte supérieure s'ouvre vers le haut, avec une charnière située assez haut dans le toit, et l'autre vers le bas. Puis, dans les années 1950, elle propose un hayon en une seule pièce, articulé par le haut.

En 1946, DeSoto commercialise la Suburban comme un station wagon (break). C'est en fait une berline quatre-portes allongée avec une porte de coffre ordinaire, articulée en dessous de la lunette arrière. Sa particularité est l'absence de séparation entre le coffre et l'habitacle et ses sièges arrières rabattables qui permettent d'agrandir la zone de chargement.

En 1949, Kaiser-Frazer présente les berlines Vagabond et Traveler. Bien qu'elles soient conçues comme les berlines typiques des années 1940, elles offrent un hayon arrière en deux parties (une partie s'ouvre vers le haut, l'autre vers le bas) ; le compartiment de coffre n'est pas séparé et la banquette arrière est rabattable[1]. Le siège arrière rabattable permet de créer un grand volume de chargement de 2,4 mètres de profondeur. Ces modèles Kaiser-Frazer sont considérés aujourd'hui comme les premiers hatchbacks américains[2].

En 1953, Aston Martin commercialise la DB2/4 avec un hayon articulé par le haut (700 exemplaires). Le modèle suivant, la DB Mark III, propose en plus un siège arrière rabattable. L'AC Aceca de 1954 et plus tard l'Aceca-Bristol d'AC Cars avaient un hayon similaire (320 exemplaires construits).

En 1959, la British Motor Corporation lance une version « Countryman » de la petite Austin A40 Farina, elle dispose d'un hayon en deux parties sur un plan plus vertical par rapport à la version berline standard. Celle-ci est très proche du concept actuel des véhicules avec hayon : une petite voiture avec une grande ouverture arrière offrant des fonctions polyvalentes de l'espace passager avec un chargement facile du fret, même si un coffre à double-porte n'est pas un véritable hayon.

Développement en Europe[modifier | modifier le code]

Une MGB GT

En 1961, Renault présente la Renault 4, une petite voiture avec un hayon à articulation supérieure intégrant la lunette arrière. Avec plus de huit millions de voitures vendues, c'est la première voiture à hayon de grande série.

En 1964, Autobianchi commercialise la Primula avec un hayon, qui sera remplacé par l'Autobianchi A112 en 1969. En Pologne, un prototype à trois portes est développé par FSO Syrena sous le nom de Syrena 110, mais sans suites[3].

En 1965, Renault commercialise la Renault 16, une berline de milieu de game, avec un hayon et une banquette arrière rabattable. Conçue pour concurrencer les berlines familiales traditionnelles européennes, elle sera fabriquée jusqu'en 1979. Toujours en 1965, la version couverte de la MG MGB est lancée ; appelée GT, elle est dessinée par Pininfarina avec un hayon.

En 1966, Peugeot propose une version coupé trois-portes de sa 204 avec un hayon. La même année, Innocenti, qui construit l'Austin A40 sous licence en Italie, présente l'A40 Combinata avec son hayon en une seule pièce (au lieu de deux) articulé par le haut.

En 1967, sont présentées la Simca 1100 puis la Citroën Dyane.

En 1969, British Leyland lance l'Austin Maxi, similaire en taille à la Renault 16.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Motoring Memories: Kaiser Traveler – the first hatchback - Autos.ca, 27 mars 2001
  2. (en) SIA Flashback – 1949 Kaiser Traveler: America’s First Hatchback - Daniel Strohl, Hemmings, 23 janvier 2011
  3. (pl) Syrena 110 - Historia FSO

Source[modifier | modifier le code]