Citroën Prototype C

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Citroën Prototype C
Image illustrative de l'article Citroën Prototype C
Citroën C10 au salon Rétromobile de 2014.

Marque Drapeau : France Citroën
Années de production 1956
Production 10 exemplaires
Classe Prototype
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) 2 cylindres à plat
Cylindrée 425 cm3
Puissance maximale 12 ch
Transmission Traction
Boîte de vitesses Manuelle à 4 rapports
Poids et performances
Poids à vide 382 kg
Vitesse maximale 110 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Monospace
Suspensions Hydropneumatique
Dimensions
Longueur 3845 mm
Largeur 1550 mm
Hauteur 1400 mm
Empattement 2450 mm
Voies  AV/AR  mm  / 600 mm

Les prototypes C de Citroën forment une gamme des véhicules conçus entre 1953 à 1956 sous la direction d'André Lefèbvre. Les travaux aboutissent au C10, dit parfois « Coccinelle », qui sera présenté au grand public en 1956.

Présentation[modifier | modifier le code]

La série des prototypes C vise à produire un véhicule très léger, qui serait plus moderne et plus petit que la 2 CV. Le projet cherche l'inspiration du côté de l'aéronautique : forme aérodynamique en goutte d'eau, masse concentrée sur l'avant, légèreté de la carrosserie en aluminium et compacité.

Le premier prototype, le C1, est construit en 1955. Le dernier, le plus abouti, est présenté en 1956 sous le nom C10. Il affiche un poids extrêmement réduit (382 kg), et limite son Cx à 0,258. Profitant d'une suspension hydropneumatique, il est animé par le petit 425 cm3 de la 2 CV AZ, qui lui permet d'atteindre 110 km/h en vitesse de pointe. L'accès à bord se fait par de grandes portes à l'ouverture scindée en deux (un vitrage en « papillon », et des bas de portes classiques), et l'aspect général, proche des « voitures bulles » de Messerschmitt comme la KR 175, lui vaudra le surnom de « Citroën Coccinelle ».

Soumis en interne à la concurrence de ce qui deviendrait l'Ami 6, plus conventionnelle, le projet est abandonné. Les ingénieurs se tournent alors vers le projet C60, qui aboutira sur la GS[1],[2].

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Citroën C10 1956 », sur Citroën Origins (consulté le 17 avril 2017)
  2. (en) « C1 to C10 - Coccinelle* or "Goutte d'eau"** », sur Citroënët (consulté le 17 avril 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :