DS Automobiles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir DS.
DS Automobiles
logo de DS Automobiles

Création 2009
Dates clés - 2009 : création de la Ligne DS au sein de Citroën
- 2012 : Lancement de la Ligne DS en Chine
- 2014 : Création de la marque DS en juin
Fondateurs PSA Peugeot Citroën
Personnages clés - Christian Streiff, président du directoire de PSA et créateur de la ligne DS
- Carlos Tavares, président du directoire de PSA (depuis le 1er avril 2014)
- Frédéric Banzet, directeur général de Citroën et créateur de DS (jusqu'en mai 2014)
- Yves Bonnefont, directeur général de la marque DS (depuis mai 2014)
- Thierry Métroz, directeur du design de la Ligne DS
- Gilles Boussac, directeur général de CAPSA (Chine)
Slogan « Spirit of avant-garde »
Siège social Rue Joseph Monier, Rueil-Malmaison[1]
Drapeau de France France
Direction Yves Bonnefont, Directeur général
Actionnaires Groupe familial Peugeot (14 %); État français (14 %); Dongfeng Motor Corporation (14 %)[2]
Activité Automobile
Produits DS 3 / DS 3 Cabrio
DS 4 / DS 4S (produit en Chine)
DS 5 / DS 5LS (produit en Chine)
DS 6 (produit en Chine)
DS 7 Crossback
Société mère Groupe PSA
Sociétés sœurs Citroën
Peugeot
Opel
Vauxhall
Site web http://dsautomobiles.com

DS Automobiles est une marque automobile premium française du groupe PSA. À l'origine, la ligne DS était une famille haut de gamme de la marque Citroën de 2009 à 2014, elle est devenue une marque à part entière après quatre années d'existence en juin 2014. Le lancement officiel de la marque DS Automobiles a eu lieu le 3 mars 2015 au Salon de Genève. Son nom fait référence à la Citroën DS, un ancien modèle haut de gamme de la marque Citroën commercialisé entre 1955 et 1975.

La ligne DS s'est construite initialement en Europe sur trois modèles et segments : (Citroën) DS3 (citadine), DS4 (compacte) et DS5 (berline). Depuis 2014, la marque DS est indépendante et se développe au niveau mondial avec les modèles DS 4S (compacte), DS 5LS (berline) et DS 6 (SUV) non vendus en Europe, et avec les DS 5, DS 4 et DS 3 qui reçoivent la nouvelle calandre « DS Wings », sans plus aucune référence à Citroën (sauf dans le logo DS qui reste formé de 3 chevrons identiques à ceux du logo de Citroën).

Historique[modifier | modifier le code]

Origine du nom[modifier | modifier le code]

La DS originale (1955-1975)
La DS originale (1955-1975)

« DS » deux lettres pleines d’histoire pour Citroën, qui en 2009 décide d’exploiter la notoriété de son ancien modèle Citroen DS. 

Commercialisée entre 1955 et 1975, cette automobile est un modèle  mythique dans la mémoire collective française et européenne. En 2009, les équipes de PSA donnent pour signification « Distinctive Serie » (en anglais) à l’abréviation « DS ». Le 13 octobre 2008, Citroën, a renouvelé la protection des droits de propriété dans deux lettres « DS » afin de créer une ligne au sein de sa gamme et dans un futur proche en faire une marque à part entière dans le monde.

Comme l’explique Jean-Pierre Ploué, directeur du style du groupe PSA, «  Ce nom, ces deux lettres ‘DS’ en plus d’être associé à l’imaginaire extraordinaire de la DS de 1955, sonnait comme un produit haut de gamme, c’est un nom qui nous appartenait et il était juste parfait pour porter ce type de produit… »

À Paris, le 5 février 2009, l’association des 90 ans de Citroën, et après une semaine de spéculations sur la résurrection de la DS, Citroën présente Citroën DS Inside, qui annonce le lancement d’une nouvelle famille de modèles premium de la ligne DS.

Les débuts[modifier | modifier le code]

Frédéric Banzet, directeur général de Citroën explique la genèse de la Ligne DS par cette phrase : « Le concept était de partir de notre gamme principale, et de voir comment en partageant un maximum de composants, on pouvait aller dans le territoire du premium mais en apportant une réponse différente ».

La Citroën DS Inside annonce la Ligne DS en 2009

À Paris, le , à l'occasion des 90 ans de Citroën, et après une semaine de spéculations sur la résurrection de la DS, Citroën présente le Citroën DS Inside[3] qui annonce le lancement d'une nouvelle famille de modèles premium, les Citroën DS. Une ligne premium basée sur la gamme classique, des déclinaisons plus huppées ou exclusives sans équivalent dans la gamme Citroën, avec des prestations visant les marques spécialistes allemandes qui inspirent le luxe.

Dans sa démarche marketing, Citroën semble s’inspirer de la marque Nespresso[4] en adoptant une personnalisation et un emballage de luxe pour un produit issu à la base du marché de masse. Les références au luxe français sont nombreuses, ainsi pour les noms de ses concept-cars, tels « Numéro 9 » faisant référence au parfum No 5, « DS Wild Rubis » faisant référence à la joaillerie, ou bien encore la présence d'ateliers de sellerie dans les DS World, la Ligne DS est toujours associée au meilleur du luxe à la française.

La ligne premium joue à fond la carte de la personnalisation (couleurs de toit, de carrosserie, de rétroviseurs, choix du volant ou de jantes, stickers de toit ou sur le capot, séries spéciales ou limitées…), pile dans l'air du temps. Chaque DS est quasiment unique de par sa personnalisation. « La bonne surprise, c'est que nous touchons exactement ceux que nous voulions séduire et qui sont déjà possesseurs d'un véhicule premium... de marque allemande ! » se réjouit Thierry Metroz, directeur du design de la ligne DS, qui travaille sur la future DS3 II[5].

À l’Automotive Design Network de PSA Velizy, une équipe de designers est entièrement dédiée à la Ligne DS. La future gamme premium devant se distinguer complètement de la gamme « C » dite gamme « Essentielle »[6] de Citroën, et ne plus faire référence à sa marque mère, aussi bien pour ses modèles avec sa gamme propre, son identité visuelle propre et ses espaces de ventes dédiés.

Créer une nouvelle marque, de luxe en plus, est osé et est salué par la presse automobile mondiale, mais aussi par les constructeurs automobiles eux-mêmes. Nombreuses sont les marques françaises, souvent orientées vers le luxe, qui ont disparu (Delage, Delahaye, Facel Vega, Hispano-Suiza, Hotchkiss...) ou sont aux mains de propriétaires étrangers (Bugatti propriété de Volkswagen depuis 1998). La Ligne DS est un succès commercial et marketing pour Citroën avec ses 370 000 ventes mondiales en septembre 2013, sur lequel elle continue d'investir en Chine, en Europe et maintenant dans le reste du monde, et elle compte agrandir sa gamme par le haut et le bas.

L'internationalisation[modifier | modifier le code]

La ligne DS est une véritable vitrine pour la marque Citroën à l'international, elle est distribuée en Europe (2010), Russie (2010), Chine (2012), Brésil (2012), Argentine, Hong Kong, Corée du Sud, Malaisie, Israël…

Chang'an Automobile

Le , le Groupe China Chang'an Automobile (CCAG) basée dans la ville chinoise de Chongqing et PSA Peugeot Citroën inaugure la création de la joint-venture « Changan PSA Automobiles (CAPSA) » qui est la seconde coentreprise du groupe français en Chine[7]- Citroën étant associé à Dongfeng (DPCA) pour sa gamme C standard, pour distribuer puis produire la gamme DS en Chine. Dans les accords de création de CAPSA et de DPCA, il était prévu la création d'une seconde marque chinoise propre à chaque joint venture avec un objectif de 3 % de parts de marché. Mais les accords ont changé pour éviter d'investir dans de telles marques et de devoir créer des réseaux de vente dédiés, ce qui demande un investissement conséquent. CAPSA va développer et fabriquer deux modèles qui seront vendus à DPCA, que ce dernier écoulera dans son réseau sous sa marque locale, et CAPSA assemblera une petite voiture électrique avec une technologie apportée par Changan, a annoncé Grégoire Olivier, directeur de la Direction Asie de PSA Peugeot Citroën[8].

En 2012, Citroën lance la Ligne DS (Di Yishi en chinois) comme une marque premium à part entière en Chine, avec un réseau de distribution spécifique, indépendant du réseau Citroën, qui compte vingt-cinq points de vente dans les principales villes du pays[9], et en prévoit un total de soixante-dix pour la fin de l'année 2013.

Le , soit moins de trois ans après la signature de la coentreprise CAPSA, PSA et Chang’An Automobile ont inauguré leur première usine d’assemblage. Située à Shenzhen, dans le sud du pays près de Hong Kong, Changan PSA Automobiles y produit la DS 5, puis la DS 5LS (berline compacte tricorps) dévoilée le 19 décembre 2013, avant une commercialisation en mars 2014. Ce site doit produire à terme au minimum 200 000 véhicules par an de la marque DS, et emploiera 6 000 salariés[10]. « J’espère que nous allons commencer à gagner de l’argent d’ici à deux ans », a indiqué le président de CAPSA, Gilles Boussac, lors de l'inauguration.

Lancée en 2010 comme une déclinaison de modèles Citroën, DS est devenue une marque autonome destinée à disposer de six modèles avec un objectif de ventes de 10 % des volumes de PSA, soit entre 300 000 et 400 000 unités, (122 700 DS en 2013)[11]. Selon son directeur Yves Bonnefont, « DS est une marque mondiale, qui a vocation à être vendue dans les 200 plus grandes villes du monde hors d'Europe », évoquant les États-Unis comme un objectif à moyen terme[12].

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Logo Citroën-DS

La marque DS arbore un logo 3D spécifique rappelant dans son design sa parenté avec Citroën. On retrouve les chevrons historiques de Citroën dans leur nouveau design depuis 2009, le sigle DS étant formé d'un chevron formant le « D » et deux chevrons formant le « S ».

Au début, le logo « DS » est placé sur le capot avant, au-dessus du sigle Citroën qui orne la calandre, ainsi que sur le hayon avec en dessous le nom « CITROËN ». À partir de 2014, en Chine, le logo DS se déplace dans la calandre appelée « DS Wings », comme le DS Wild Rubis l'a montré[13] suivi par la DS 5LS en série, où le logo DS remplace complètement le logo Citroën.

En 2015, le slogan change pour devenir : « DS Automobiles, Spirit of Avant-Garde ».

Juin 2014, DS devient une marque à part entière[modifier | modifier le code]

En 2013, les modèles DS vendus en Chine sont des véhicules d'importation sur lesquels trônent les chevrons de Citroën. L'étape suivante consiste à différencier totalement la Ligne DS de la gamme Citroën, en inhibant tout lien marketing et visuel entre les deux gammes. La ligne DS s'émancipe et devient une marque à part entière sur le marché chinois[14]. En revanche, en Europe, recréer un réseau de concessionnaires indépendants DS en plus du réseau actuel Citroën n'est pas possible financièrement selon Frédéric Banzet. « Un jour, peut-être, nous détacherons DS de Citroën. Mais ce n'est pas programmé[5] », reconnaît Thierry Métroz, patron du design DS en mai 2013.

Logo DS.

Le DS dévoile la DS 5LS au Louvre à Paris. Il s'agit du premier modèle de série de la Ligne DS à être commercialisé avec le logo DS. Elle est vendue en Chine à partir de 2014.

Le 19 février 2014, le conseil de surveillance a approuvé à l'unanimité l'entrée de l'État français et de Dongfeng au capital du groupe. Ainsi, alors que Dongfeng entre à parts égales avec la Famille Peugeot et l'état français au capital de PSA, DS qui est produite par une autre coentreprise de Citroën (Chang'an Automobile) devient une marque premium à part entière mais produite par un concurrent du nouveau propriétaire sur son propre marché. Les réseaux de distribution sont déjà indépendants et la production à Shenzhen est propre au marché chinois avec la DS 5, puis la DS 6, premier SUV présentée le 20 avril 2014.

« DS va devenir la troisième marque du groupe PSA »[15] est la première décision annoncée par Carlos Tavares, qui prend la direction opérationnelle de la branche automobile de PSA le 20 février 2014. «  À un horizon de vingt ans, DS a vocation à être une marque autonome  » a t-il ajouté[16],[15].

Après quatre années d'exploitation et 125 000 exemplaires vendus, le [17] DS devient une marque à part entière, et Yves Bonnefont prend la place de directeur général[18]. Au Mondial de l'Automobile 2014, Citroën et DS disposent ainsi de deux stands distincts.

Le , DS dévoile sa première voiture en Europe portant uniquement le logo DS, sans les chevrons de Citroën. Il s'agit du modèle DS 5[19].

Fin mai 2015, DS lance, en France, une série limitée, baptisée 1955, en hommage à sa glorieuse aînée, la Citroën DS. Cette édition spéciale est déclinée sur les DS 3, DS 3 Cabriolet, DS 4 et la nouvelle DS 5[20]. La DS 4S, présentée au salon de Guangzhou le 21 novembre 2015 est une version compacte de la DS 5LS, réservée au marché chinois.

Alors qu'en 2016, les ventes mondiales avaient fléchi de 16%, pour la quatrième année de rang, à 85 981 unités, DS présente en février 2017 la DS 7 Crossback qui inaugure la deuxième génération de modèles de la marque[21]. Retardée aux moment des difficultés financières de PSA, le crucial renouvellement de la gamme bénéficie du choix de la DS 7 Crossback comme véhicule présidentiel[22]. 2017 demeure l'année charnière où les nouveaux modèles sont censés relancer la marque et contrer la chute des ventes de la marque[23] qui accuse 34% de perte sur les 6 premiers mois de 2017, et jusqu'à 66% en Chine.

L'évolution du nom des modèles[modifier | modifier le code]

Depuis , avec la présentation de la DS 5LS au Louvre à Paris et l'évolution de la ligne DS en une marque à part entière, le nom des modèles a évolué. Auparavant, les modèles DS se nommaient Citroën DS avec accolé le numéro référence au modèle dans la gamme (DS 3 pour la citadine, DS 4 pour la compacte…). Dorénavant, la ligne DS est une marque, le nom des modèles adoptent le nom de la marque espacé du numéro du modèle suivi de deux lettres qui indiquent le type du véhicule dans la gamme. La DS 5 étant la compacte deluxe, la DS 5LS étant la berline... adopte le même numéro dans la gamme mais les lettres LS indiquent sa version « Luxury Sedan » par rapport à la compacte deluxe. Il en va de même pour la DS 6WR, le « 6 » indiquant son niveau au-dessus de la DS 5 dans la gamme, et les lettres WR faisaient référence au concept de crossover Wild Rubis avant d'être retirées.

La gamme produite en France[modifier | modifier le code]

DS 3[modifier | modifier le code]

Article détaillé : DS 3.

La DS3 est le premier véhicule produit pour la Ligne DS, présentée le 3 mars 2009 et disponible en 2010, inspirée du concept (Citroën DS Inside exposée au Salon international de l'automobile de Genève 2009. Elle dérive de la Citroën C3 II (5 portes uniquement). Elle n'existe qu'en trois-portes et se distingue de sa « sœur » par une nouvelle face avant, signature de la gamme DS flanquée du logo DS, au-dessus du sigle Citroën. Elle est une version premium vendue plus chère que son équivalent Citroën, et personnalisable grâce à des stickers de carrosserie, des couleurs de toit et de rétroviseurs, et des équipements exclusifs.

Une nouvelle version restylée de la DS3 et DS3 Cabrio est présentée au Mondial de l'Automobile de Paris 2014, intégrant une nouvelle signature visuelle Full LED and Xénon nommée « DS LED Vision ».

Le 19 janvier 2016, DS présente la DS 3, avec le nom de la marque détachée du chiffre où DS3 devient DS 3. Elle est équipée de la calandre "DS Wings" et sans les doubles chevrons, référence à Citroën, au profit du logo DS, comme les autres membres de la marque DS (DS 5 en février 2015 et DS 4 en septembre 2015). À l'intérieur, elle s’équipe des nouveaux systèmes Mirror Link compatibles avec les smartphones Apple ou Android et d'un écran tactile. Les motorisations n'évoluent pas par rapport à la Citroën DS 3, tout juste l'arrivée d'une version Pure Tech 130 ch[24]. Le restylage concerne la berline et le cabriolet. La DS3 Racing prend le nom de DS 3 Performance, et gagne quelques chevaux (208 ch).

DS 3 Cabrio[modifier | modifier le code]

DS 3 Cabrio

En , au Mondial de l'automobile de Paris, Citroën expose la DS 3 Cabrio[25]. Ce n'est pas une décapotable conventionnelle mais une version découvrable de la DS 3 car elle conserve les arches latérales et elle est dotée d'une toile souple coulissante s'ouvrant sur trois positions : intermédiaire, ouverture horizontale et ouverture totale jusqu'au niveau de la plage arrière, manœuvrable électriquement jusqu'à 120 km/h.

Les DS 3 et DS 3 Cabrio sont fabriquées exclusivement en France, à l'usine PSA de Poissy dans les Yvelines (78).

Comme sa version classique, elle a droit à un premier restylage en 2014, comprenant des feux avant Full LED & Xénon, DS LED Vision. Puis en janvier 2016, un second restylage supprimant toute référence à Citroën avec la nouvelle calandre « DS Wings » commune à la gamme.

DS 4[modifier | modifier le code]

Article détaillé : DS 4.
La DS 4

La DS4, présentée le , est dérivée premium de la Citroën C4 II. Elle s'en démarque par une ligne surélevée typée Coupé Crossover, avec une face avant différente munie d'une calandre spécifique à la gamme DS. Elle a été annoncée par la (Citroën) DS High Rider Concept au salon international de l'automobile de Genève 2010 qui était une trois-portes contrairement à la DS4.

La DS 4 est fabriquée à l'usine PSA de Mulhouse dans le Haut-Rhin (68).

Septembre 2015, à l'occasion du Salon de Francfort, la DS 4 reçoit des feux arrière redessinés et la calandre DS Wings. Cette version restylée est une version rabaissée de 3 cm qui se rapproche de sa "cousine" Citroën C4.

DS 4 Crossback[modifier | modifier le code]

Au Salon de Francfort 2015, DS Automobiles dévoile une seconde version de DS 4[26] nommée DS 4 Crossback. Cette version DS 4 Crossback reste comme la DS4 précédente le modèle typé crossover.

DS 5[modifier | modifier le code]

Article détaillé : DS 5.
DS 5 restylée 2015

La Citroën DS5 est présentée le au Salon automobile de Shanghai et commercialisée en novembre 2011 en France. Sa version restylée (Cf. photo ci-contre) a été présentée au salon de Genève 2015, et commercialisée dans la foulée. Contrairement à ce que son nom pourrait laisser penser, la DS 5 (qui est la plus grosse compacte du marché) n'est pas basée sur la plate-forme de la Citroën C5, 25 cm plus longue que la DS 5 (4,53 m contre 4,78 m pour la C5), mais sur la plate-forme 2 de PSA, soit celle des Citroën C4 Picasso I et C4 II, avec des trains roulants de Peugeot RCZ. Elle n'hérite donc pas de la suspension hydraulique de la C5. Elle ne ressemble à aucun autre modèle de la gamme Citroën, contrairement aux DS 3 et DS 4 où l'on devine encore leur filiation avec la gamme C. La DS 5 est inspirée du concept-car Citroën C-Sport Lounge dévoilé au salon de l'automobile de Francfort en septembre 2005. Elle est la première voiture Citroën à disposer de la motorisation HYbrid4, Diesel hybride électrique.

Le 15 mai 2012, François Hollande est officiellement investi Président de la Ve République. Il remonte les Champs-Élysées à bord d'une Citroën DS 5 HYbrid4 spéciale pour l'occasion, munie d'un toit ouvrant au-dessus des sièges arrière pour saluer la foule.

Citroën DS5

La DS 5 est fabriquée sur le site PSA de Sochaux dans le Doubs (25). C'est la première fois qu'un véhicule Citroën est assemblé à Sochaux.

La DS 5 est produite à Shenzhen (Chine) à partir du [27] (à raison de 200 000 véhicules par an à terme), soit quinze mois seulement après le lancement de la Ligne DS en tant que marque automobile en Chine. Elle est, à quelques détails spécifiques au marché chinois près (couleur de pavillon intérieur, réglage de climatisation à l'arrière ), identique au modèle européen. Citroën a fait appel à Sophie Marceau[28] pour être l’ambassadrice de la DS 5 en Chine, lors des festivités du lancement commercial de la DS 5 « Made in China » dans le pays. Elle est motorisée par le quatre-cylindres 1.6 THP 156/200 ch et en HYbrid4, d'un moteur de quatre-cylindres HDI de 163 ch Diesel à l'avant et d'un moteur électrique de 37 ch à l'arrière.

Bien que la marque DS soit indépendante depuis le , la DS 5 (sous la marque DS Automobiles) est présentée le . Elle est le premier modèle de la marque en Europe à supprimer toute apparentée avec Citroën, les DS 3 et DS 4 conservant toujours leur faciès Citroën ce qui entraîne la confusion chez la clientèle et complique l'intégration de la nouvelle marque automobile française. La DS 5 est dévoilée à l'occasion du salon de Genève, et hérite de la calandre évasée baptisée DS Wings des DS 5LS et DS 6. Au centre de la calandre, le logo DS remplace les chevrons Citroën. Enfin, elle intègre les optiques Full Led et Xénon baptisés « DS LED Vision », déjà présents sur la DS 3 restylée[29].

DS 7 Crossback[modifier | modifier le code]

Article détaillé : DS 7 Crossback.
DS7 Crossback 2017

Fabriqué à l'usine de Mulhouse, le DS 7 Crossback[30] est dévoilé le , avant une présentation officielle au salon de Genève en mars 2017. Il doit entrer en production en octobre de la même année, pour une commercialisation à partir de début 2018. Le DS 7 bénéficie d’une nouvelle ligne de montage, où il reprendra la base technique du Peugeot 5008.

Avant même sa commercialisation, le DS 7 Crossback est disponible dans une série spéciale haut de gamme intitulée DS 7 Crossback La Première[31] qui pourra être réservé en ligne dès le 7 mars 2017 et ce jusqu'au 31 décembre 2017. Motorisé par le 2.0 BlueHDI de 180 ch ou le nouveau bloc essence THP 225 ch, et équipé pour la première fois d'une boîte automatique EAT8 à 8 rapports. Chaussé de jantes de 20 pouces, il est disponible en trois coloris (noir Perla Nera, Gris Artense ou blanc nacré) et basé sur la finition la plus haute appelée "Opéra"[32].

Le DS 7 Crossback est retenu comme voiture présidentielle, lors de l'élection présidentielle du 14 mai 2017, pour la descente de l'Avenue des Champs-Élysées. Le modèle, spécialement transformé, avec une vaste capote en toile à ouverture électrique aménagée dans le toit[22], ne sert qu'une seule fois pour cette occasion. Il est ensuite exposé dans le showroom DS World Paris.

Le 10 septembre 2017, 3 modèles de série du DS 7 Crossback sont exposés au village des constructeurs du Chantilly Arts & Elegance Richard Mille 2017, où la DS 7 Crossback Présidentiel est présentée pour le concours d'élégance par Yves Bonnefont, Directeur Général de la marque.

La gamme produite en Chine[modifier | modifier le code]

DS 4S[modifier | modifier le code]

Article détaillé : DS 4S.
La DS4S.

Présentée au salon de Guangzhou le 21 novembre 2015, la DS 4S est une version compacte de la DS 5LS, qui est, comme elle, réservée au marché chinois. Elle remplace la DS 4 dans la gamme premium du constructeur. Elle est commercialisée à partir d'avril 2016 avec deux moteurs dont le bloc 3 cylindres 1.2 litre turbo PureTech 136 ch, et le 1.8 litre THP disponible en 2 puissances de 160 et 204 ch. Les différentes motorisations sont proposées avec la boîte de vitesses automatique EAT6 à convertisseur et six rapports. La DS 4S reprend intégralement la planche de bord de la DS 5LS, ainsi que la calandre DS Wings et des phares avant DS LED Vision composés de 136 diodes. La DS 4S mesure 4,45 mètres, pour un empattement de 2,71 mètres comme la DS 5LS dont elle est issue. La DS 4S est produite comme les autres modèles de la marque sur le site de Shenzhen.

DS 5[modifier | modifier le code]

La DS 5 produite en France l'est également en Chine pour les ventes locales.

DS 5LS[modifier | modifier le code]

Article détaillé : DS 5LS.
La DS 5LS

La DS 5LS est une berline tricorps, dévoilée le au Louvre à Paris, avant sa commercialisation en Chine le 28 mars 2014. Ce n'est ni une version longue de la DS 5, ni une version à coffre de la DS 4 (annoncée comme la DS 4 Sedan) mais plutôt une variante à coffre de la DS 5 dans une nouvelle robe de carrosserie où LS signifie « Luxury Sedan »[33] et le « 5 » représente les cinq sens : inspiration, dynamisme, qualité, avant-gardisme et vie saine.

Elle est basée sur la même plateforme PF2[34] commune aux DS 4 et DS 5. La planche de bord est inédite, même si quelques éléments sont empruntés à la DS 4, le bloc instrumental et le volant à la DS 5. Elle est motorisée par un quatre-cylindres 1,6 litre turbo Twin Scroll[35] issu de la collaboration de PSA et BMW, développant au choix 135, 163 ou 200 ch, associé à une boîte automatique à six rapports. Le 1,6 litre de 117 ch n'a pas été retenu, étant considéré trop juste pour un modèle de la gamme DS. Elle mesure 4,72 m de long soit 17 cm de plus que la DS 5, 1,84 m de large, 1,50 m de haut et son empattement est de 2,72 m. Elle est, comme la DS 5, produite dans l'usine CAPSA de Shenzhen.

C'est le premier modèle de série de la Ligne DS à être commercialisé avec le logo DS, sans chevrons sur la calandre. La DS 5LS reprend la nouvelle face avant inaugurée par le Concept Numéro 9 puis le DS Wild Rubis, avec la calandre appelée « DS Wings » qui s'incruste dans les optiques.

DS 6[modifier | modifier le code]

Article détaillé : DS 6.
Le DS 6

Le [36] au salon de Pékin, la marque a présenté son premier SUV[37] de luxe nommé DS 6WR[38], concurrent des BMW X3 (8 cm plus grand), Audi Q5 (10 cm de plus), Volvo XC60 ou Mercedes-Benz GLC. Il mesure 4,55 m de long (contre 4,70 m pour le Concept Wild Rubis), 1,86 m de large et 1,61 m de haut avec un empattement de 2,73 m.

Le DS Wild Rubis Concept présenté en avril 2013 préfigurait les grandes lignes du SUV de la marque DS avec notamment les barres de toit en chrome qui se terminent à la base de la vitre de custode arrière. On retrouve sur le DS 6 la calandre « DS Wings » introduite en série par la DS 5LS, ainsi que les moteurs essence e-THP 160 (avec arrêt-démarrage automatique) et THP 200 associés à une boîte automatique à six rapports[39]. Le crossover DS est une traction à deux roues motrices mais bénéficie du Grip Control comme les Peugeot 2008 et 3008, un antipatinage évolué pour les sols à faible adhérence. Le DS 6 est fabriqué dans l’usine Citroën de Shenzhen (CAPSA) en Chine sur une ligne d’assemblage parallèle à celle des DS 5 et DS 5LS, les trois véhicules partageant l’ancienne plate-forme BHV2, et sera commercialisé à partir du sur le marché chinois.

Frédéric Banzet, directeur général de Citroën a annoncé lors de la présentation du Wild Rubis que le DS 6 ne sera commercialisé qu'en Chine[40] et dans les pays limitrophes, mais ne sera pas exporté en Europe. Mais suite aux retours d'information de la presse européenne et de la clientèle, Thierry Métroz, le chef designer de la ligne DS, a rapporté que l'exportation du DS 6 en Europe était possible[41]

Les projets[modifier | modifier le code]

DS 3 Crossback[modifier | modifier le code]

Article détaillé : DS 3 Crossback.

La DS 3 serait remplacée par un SUV urbain nommé DS 3 Crossback[42] (code interne D34) et assemblé dans l'usine de Poissy sur la nouvelle plateforme CMP commune à d'autres modèles compacts du groupe. Ce concurrent de l'Audi Q1 et du Mini Countryman serait présenté en mars au Salon de Genève puis serait commercialisé à partir de 2019[43].

DS 4 II[modifier | modifier le code]

La seconde génération de la DS 4[44] arriverait en concession en 2020 et s'inspirerait des concept-cars DS Divine de 2014 et DS E-Tense de 2016.

DS 4 Crossback II[modifier | modifier le code]

Afin d'offrir une gamme de SUV, DS dévoilerait le DS 4 Crossback en 2021 qui viendrait s'intercaler entre les DS 3 Crossback et DS 7 Crossback. Au contraire du DS 4 Crossback de 2015 qui était une berline typée crossover, le nouveau DS 4 Crossback serait un véritable SUV basé sur son cousin le Peugeot 3008.

DS 7[modifier | modifier le code]

Une nouvelle berline trois volumes DS 7 développée sur la base EMP2 à empattement allongé de la nouvelle Peugeot 508 devrait être commercialisée en Chine et en Europe en 2020[45].

DS 9[modifier | modifier le code]

Le concept-car Citroën DS Numéro 9, apparu en avril 2012 au salon de Pékin, pourrait préfigurer le futur haut de gamme DS qui serait produit en Chine et certainement réservé à ce marché[46]. Elle devrait prendre la forme d'un grand break de chasse, et recevrait les plus gros moteurs V6 Diesel du groupe et le système HYbrid4[47].

Personnalisation[modifier | modifier le code]

En 2016, comme pratiquement tous les constructeurs DS lance au Mondial de l'automobile son programme de personnalisation luxueuse et sur-mesure appelée Commande Spéciale, il doit permettre à un client de faire confectionner par des artisans et des maisons de luxe un modèle vraiment différent des autres.[48].

Les concept-cars[modifier | modifier le code]

Citroën C-Sportlounge (2005)[modifier | modifier le code]

Citroën C-Sportlounge

Le Citroën C-Sportlounge n’est pas un concept de la marque DS mais un concept Citroën. Toutefois, il servira de base de réflexion pour définir les grandes lignes du design de celle qui deviendra la DS 5[49]. Présenté au Salon de l'automobile de Francfort en septembre 2005, dans une teinte jaune et chaussé de jantes en 20 pouces, c’est un Grand Tourer 2+2 (grand monospace sportif) équipé de portes antagonistes.

Citroën C-Sportlounge

Le C-Sportlounge possède des baguettes chromées qui vont des projecteurs jusqu’aux montants des portières avant, qui représenteront la signature stylistique de la DS5 à sa sortie en 2011, en plus de son habitacle inspiré de l’aviation.

Le Citroën C-Sportlounge est motorisé par un quatre-cylindres de deux litres de cylindrée, délivrant 200 chevaux. Il affiche un coefficient de pénétration dans l’air particulièrement bas (Cx 0,26), une préoccupation quelque peu tombée en désuétude auprès des constructeurs qui en avaient fait un argument publicitaire dans les années 1980. Trente ans après la sortie de la mythique DS.

Citroën DS Inside (2009)[modifier | modifier le code]

Citroën DS Inside

Dévoilée à la presse en février 2009 dans un cinéma des Champs-Élysées à Paris, dans une teinte grise et un toit recouvert de cuir tramé DS (à l’époque, il était possible d’opter pour un revêtement synthétique en imitation cuir pour la partie supérieure d’une certaine…DS), puis exposée dans une nouvelle livrée (robe grise métallisée avec un toit et des rétroviseurs roses) au Salon de Genève, la Citroën DS Inside représente à 95 % la DS 3 qui sera le premier modèle de la Ligne DS au sein de la gamme Citroën.

La Citroën DS Inside est équipée de jantes 18 pouces et reçoit le moteur 1.6 THP de 150 ch qui motorisera la DS 3 et sa concurrente directe la Mini Cooper S. La singularité stylistique de la DS Inside, que l’on retrouve sur la DS 3, est son « aileron de requin », situé entre les vitres avant et arrière au niveau du montant central, qui remonte à mi-hauteur des vitres et donne l’illusion d’un pavillon flottant à la voiture. Citroën DS Inside fait découvrir un nouvel habillage intérieur pour les sièges nommé « bracelet de montre »[50], en cuir dans une teinte dégradée qui va du blanc pour les appuie têtes au noir pour l’assise, que l’on retrouvera sur toute la marque DS.

Citroën DS High Rider Concept (2010)[modifier | modifier le code]

Citroën DS High Rider Concept

La Citroën DS High Rider Concept a été exposée au Salon de Genève 2010. Elle reçoit une motorisation hybride, dotée d'un bloc thermique diesel HDi FAP couplé à un moteur électrique implanté au niveau du train arrière. C’est un luxueux coupé-crossover trois-portes de 4,26 m, doté d’une garde au sol rehaussée (1,48 m de hauteur, 1,82 m de large), de roues de 19 pouces et de passages de roues musclés, qui préfigure la DS4 (qui sera finalement une cinq-portes pour la version de série). Elle se singularise par un pare-brise qui se termine au milieu du toit (nommé VisioDrive) offrant plus de luminosité dans l’habitacle. On y retrouve les fameux sièges « bracelet de montre » en cuir noir siglé DS inaugurés sur la DS Inside.

Citroën DS Numéro 9 (2012)[modifier | modifier le code]

Citroën DS Numéro 9
Article détaillé : Citroën DS Numéro 9.

La Citroën DS Numéro 9 est une très grande berline bicorps (4,93 m de long, 1,94 m de large et 1,27 m de haut) qui a fait ses premiers tours de roues dans Paris pour un shooting photo avant d’être exposée au salon de Pékin en 2012. C’est une hybride essence rechargeable sur secteur (en h 30) au contraire de l’Hybrid4 qui est un combiné diesel-électrique non rechargeable. Elle est motorisée par un bloc essence 1.6 THP de 225 ch qui entraîne les roues avant associé à un bloc électrique de 70 ch pour les roues arrière autorisant une autonomie de 50 km en électrique, et elle est équipée de la suspension hydractive chère à Citroën. Elle préfigure le futur de la marque DS et doit annoncer les codes stylistiques de trois modèles (DS berline, DS 6, DS 9).

Une baguette chromée parcourt le pavillon flottant sur lequel apparaît la trame DS en filigrane, et elle arbore une nouvelle calandre au relief tridimensionnel prononcé dont les extrémités se fondent dans les projecteurs.

Citroën DS4 Racing Concept (2012)[modifier | modifier le code]

Citroën DS4 Racing Concept

La Citroën DS4 Racing Concept a été présentée au Salon de Genève 2012 dans une livrée gris mat à effet texturé, une première mondiale. Elle arbore un châssis rabaissé de 35 mm par rapport à la version de série de la DS4, des voies élargies de 55 mm à l’avant et de 75 mm à l’arrière et chaussée de pneumatiques de 19 pouces. Sa motorisation, un quatre-cylindres 1,6 litre turbo développant 256 ch, a été mise au point par Citroën Racing, le département sport de Citroën.

Citroën DS3 Electrum (2012)[modifier | modifier le code]

Citroën DS3 Electrum

Version électrifiée de la DS3, présenté au Mondial de l'automobile de Paris 2012. Elle fait appel à deux moteurs (un pour chaque roue avant), pour un total de 130 kW (177 ch). La batterie lithium-ion est d'une capacité de 17,5 kWh placée sous le plancher. Elle a été développé en commun avec une université japonaise et n’a aucun avenir commercial dans l’état. Elle annonce simplement la possible arrivée d'une électrique dans la gamme DS.

Citroën DS3 Cabrio Racing Concept (2013)[modifier | modifier le code]

Présentée au festival de Goodwood (Royaume-Uni) dans une robe gris mat « Moondark » agrémentée d’une bande verticale sur les portes de couleur carmin, la DS3 Cabrio Racing Concept[51] a été exposée au salon de Francfort du 10 au 22 septembre 2013. Elle préfigure le modèle de série éponyme DS3 Cabrio Racing présentée le 17 décembre 2013, avant sa commercialisation le 2 janvier 2014 en série limitée à 100 exemplaires, motorisée par le 1.6 THP de 207 ch (5 ch de plus que la DS3 Racing). Sur le concept, Citroën en a profité pour dévoiler une nouvelle version de ses sièges Club Habana dits « bracelet de montre », cette fois en trois matières au lieu de deux, à savoir le cuir Nappa, le cuir embossé de trame DS et la nouveauté : l’Alcantara. Ils reçoivent de plus des surpiqûres carmin qui agrémentent aussi la planche de bord et le levier de vitesse, et on retrouve cette couleur sur les étriers de freins, les stickers, le bandeau de planche de bord ou encore les coques de siège, alors que sa sœur DS3 Racing fait appel à la couleur orange pour sa personnalisation. La DS3 Cabrio Racing reçoit des jantes de 19 pouces noires brillantes ainsi que des inserts « Black Chromes » sur la carrosserie, et l'ensemble ne pèse que 25 kg de plus que la berline.

DS Wild Rubis (2013)[modifier | modifier le code]

DS Wild Rubis
Article détaillé : DS Wild Rubis.

Le DS Wild Rubis a été révélé le 11 avril 2013 en ligne, puis physiquement au salon automobile de Shanghai quelques jours plus tard[52]. C'est le premier concept à recevoir un logo DS sur sa calandre, sans plus aucun signe distinctif le liant à Citroën. En outre, il est présenté sur son propre stand, indépendant de Citroën, comme toute autre marque exposée sur le salon automobile de Shanghai. Ainsi, après la DS Inside, qui annonçait la Ligne DS au sein de Citroën, le DS Wild Rubis symbolise la première étape de la naissance de la marque DS.

Préfigurant la DS 6, le DS Wild Rubis (Rubis sauvage) se présente comme un SUV de 4,70 m de long, 1,95 m de large et 1,59 m de haut. Il reçoit une teinte de carrosserie rouge rubis, dont les reflets varient avec la lumière, et reprend les codes stylistiques annoncés sur la Numéro 9. On retrouve en particulier la calandre « DS Wings » qui s'étend sur les phares, et dont le logo, désormais DS, se cache sous une vitre, comme un nouveau clin d'œil à la mythique Citroën SM. Le Wild Rubis est équipée d'une motorisation Full Hybrid Plug-in, évolution rechargeable sur une prise de courant de l'HYbrid4 Diesel-électrique.

DS Divine (2014)[modifier | modifier le code]

DS Divine
Article détaillé : DS Divine.

Dévoilé au concours d’élégance de Chantilly le , puis le mois suivant au Mondial de Paris, le Concept Divine DS est le premier depuis l'accession de DS au rang de marque indépendante le de la même année. Yves Bonnefont, le directeur général, en fait « l’essence même de ce qu’est et sera DS ».

La Divine s'affiche comme une berline compacte de 4,21 m de long pour 1,98 m de large, munie de quatre portes en élytre à ouverture antagoniste. Elle est fortement marquée par diverses collaborations entre DS et d'autres enseignes de luxe : on y trouve des diamants Swarovski incrustés dans les broderies et les LED des phares, des sièges habillés de cuir tanné par Seton (en), et un satin de soie brodé de perles et de cristaux réalisé par la maison de couture Lesage.

La Divine est animée par le moteur 1,6 L THP développant 270 ch. Elle préfigurerait la prochaine génération de DS 4, basée sur la plateforme EMP2[53],[54].

DS 5LS R Concept (2014)[modifier | modifier le code]

Présentée au salon de Pékin le , la Citroën DS 5LS R Concept[55] est une version Racing de la DS 5LS chinoise, motorisée par le 1.6 THP délivrant une puissance de 300 ch et un couple de 400 Nm, soit 30 ch et 70 Nm de plus que sa cousine Peugeot RCZ R basée sur le même châssis. Le châssis de la DS5 LS R concept est rabaissé de 15 mm et le train avant est élargi. Elle est équipée d'un kit carrosserie soulignant les boucliers et les bas de caisse, et d'un diffuseur à l’arrière. Elle reçoit la même teinte de carrosserie que le Wild Rubis de 2013, le rouge carmin mais avec une finition mate.

DS E-Tense (2016)[modifier | modifier le code]

Salon international de l'automobile de Genève 2016
Article détaillé : DS E-Tense.

La DS E-Tense est un concept-car de sportive électrique présenté au salon de Genève 2016[56]. Elle se veut une « vision technologique et stylistique » des prochaines voitures de la marque[57], et fait suite à son engagement en Formule E, ainsi qu'à un partenariat entre PSA, Hydro-Québec, la province du Québec et Exagon Motors[58]. Cet accord apporte à l'E-Tense l'essentiel de sa base technique, puisqu'elle dérive de celle de l'Exagon Furtive e-GT.

Le style de l'E-Tense, extérieur comme intérieur, a été élaboré grâce aux techniques de l'impression 3D et du design paramétrique. Ce dernier, issu de l'architecture, consiste à modéliser numériquement des formes complexes, en jouant sur une multitude de paramètres[59].

Avec l'E-Tense, DS étend par ailleurs sa collaboration avec d'autres marques prestigieuses entamé sur le concept Divine : le véhicule est équipé d'une mallette de pilote conçue avec la maison Moynat, d'une montre manufacturée par BRM Chronographes, ou encore d'un équipement audio développé avec Focal JMlab[60].

Sports mécaniques[modifier | modifier le code]

Depuis 2011, la ligne Citroën DS est engagée avec succès en championnat du monde des rallyes avec la Citroën DS 3. À partir de sa prise d'autonomie en 2015, la marque DS en tant que telle s'engage aussi en championnat de Formule E FIA, la compétition de monoplaces électriques en s'appuyant sur Citroën Racing qui apporte son expertise en termes de liaisons au sol et de motorisations.

WRC[modifier | modifier le code]

DS3 WRC de Mikko Hirvonen

La DS3 WRC est double championne du Monde des Rallyes WRC, en 2011 et 2012 avec le pilote Sébastien Loeb et le copilote Daniel Elena. Elle a remplacé la Citroën C4 WRC au championnat, elle-même championne du Monde des Rallyes WRC 2008, 2009 et 2010, toujours avec Loeb et Elena. La DS3 laisse sa place à la C3 WRC à partir de 2017.

DS Virging Racing (Formule E)[modifier | modifier le code]

Prototype Spark-Citroën Virgin Racing DSV-01

Depuis 2015, DS Automobiles est engagé en compétition avec son département DS Performances. La marque DS s'engage dans le championnat de Formule E FIA, la compétition de monoplaces entièrement électriques, en coopération avec l'écurie britannique Virgin Racing[61]. Le but étant de développer le train propulseur et les suspensions.

Les pilotes pour la saison 2015-2016 sont le Britannique Sam Bird et le Français Jean-Éric Vergne, tous deux présents lors de la saison précédente[62].

Les pilotes de la saison 2016-2017 sont l'anglais Sam Bird et l'argentin José María López.

DS Performance[modifier | modifier le code]

DS lance son département sportif DS Performance, dirigé à partir du 21 août 2015 par Yves Matton[63], ancien dirigeant de Citroën Racing[64].

Le 1er janvier 2016, Xavier Mestelan-Pinon, ancien directeur adjoint de Citroën Racing aux côtés d'Yves Matton, prend les commandes de la division DS Performance[65] qui s'installe au Centre d'Excellence Sports Automobiles basée à Versailles Satory, à proximité des locaux regroupant les entités sportives des trois marques françaises du Groupe PSA : Peugeot Sport, Citroën Racing et DS Performance.

Les chiffres[modifier | modifier le code]

  • Sur les sept premiers mois de l'année 2017, les ventes ont chutées de 32,5 %[66].
  • En 2017, DS représente 3% des ventes du groupe PSA[67] contre 10% espérés.
  • Pour l'année 2013, la DS3 se classe 20e véhicule le plus vendu en France (23 484 exemplaires), la DS 4 39e (11 740 exemplaires) et la DS 5 58e (8 365 exemplaires)[68].
  • En septembre 2013, les ventes s'établissent à 370 000 véhicules dans le monde.
  • Grâce à la Ligne DS, Citroën a réussi maintenir sa part de marché autour de 6 % en Europe, et ce malgré une baisse des ventes de 20 % en France entre janvier et avril 2013.
  • Fin 2012, en seulement 20 mois, les ventes cumulées de la Ligne DS représentent 300 000 véhicules dans le monde[69], dont 200 000 ventes uniquement pour la DS 3[70].
  • Pour l'année 2011, la Ligne DS représentait 7 % des ventes de Citroën en Europe. En 2012, elle représente 10 % des immatriculations de la marque dans le monde[5] et 18 % en Europe[71].
  • En 2011, la Ligne DS dégage des marges supérieures à celles que Citroën enregistre habituellement sur ses produits : « Le prix moyen d'une Citroën s'est établi à 19 000 euros. C'est plus de 200 euros de mieux qu'en 2010 ! », d'après Frédéric Banzet[72], directeur général de Citroën.
  • 80 % des acheteurs de la DS 3 Cabrio sont des femmes.
  • 60 % des acheteurs de la Ligne DS sont de nouveaux clients Citroën.
  • 40 % des commandes de DS 5 sont des Hybrid4[73].
  • 20 % des commandes de véhicules particuliers Citroën en Europe sont des DS.
Ventes annuelles mondiales
Année Véhicules
2015 102335
2016 85981[74]

Espaces de vente[modifier | modifier le code]

Yves Bonnefont, le directeur général de DS, a annoncé qu'à partir de la mi-2018 DS et Citroën vont séparer leurs réseaux de vente[74] et 500 établissements seront dédiés à la marque contre 111 début 2017.

  • Quatre types d'espace de vente existent pour la marque DS[75] :

Le mercredi 11 octobre 2017, DS Automobiles ouvre les commandes du DS 7 Crossback et surtout la marque lance son nouveau réseau dédié[76].

A partir de janvier 2018 et la commercialisation de la DS 7 Crossback[77], les DS Zone et les Salon DS vont disparaître afin que les concessions Citroën ne vendent plus de DS. La DS 7 Crossback sera ainsi le premier modèle de la marque à n'être vendu que dans un espace de vente DS Automobiles.

DS Zone[modifier | modifier le code]

D’une surface de 25 à 75 m2, la « DS Zone » est un espace dédié à la marque DS au sein du showroom d'une concession Citroën, on la trouve dans la majorité des concessions. En 2018, les DS Zone vont disparaître.

Salon DS[modifier | modifier le code]

De 125 m2 minimum, le « Salon DS » occupe une partie complète du showroom identifiée par un salon d'accueil client, des logos DS, des couleurs de sols, murs, et plafonds et un bureau de vente spécifiques aux modèles DS. On en trouve en France, aux Pays-Bas, en Espagne et en Tunisie. Citroën a inauguré son premier Salon DS du Maghreb en Tunisie en septembre 2012, au Showroom des Berges du Lac.

En 2018, le Salon DS d'une superficie de 125 m2 minimum devient un showroom uniquement dédié à DS Automobiles.

DS Store[modifier | modifier le code]

Le DS Store de Kangning road à Shanghai

De 250 m2 au moins, le « DS Store » est une concession moderne et luxueuse destinée uniquement aux produits de la marque DS, avec une ambiance lounge, une atmosphère très exclusive, et des services haut de gamme et personnalisés.

DS Urban Store[modifier | modifier le code]

DS a inauguré son premier Urban Store[79] dans le centre commercial de Westfield, à Londres (Angleterre). Il s'agit selon Yves Bonnefont, directeur général de la marque DS d'un nouveau concept de boutique digitalisée pour promouvoir la marque au plus près de son public. "S’il est un lieu de ventes, il est également un lieu d’expérience et d’immersion dans l’univers de la marque" a-t-il expliqué. L'Urban Store permet aux visiteurs de découvrir les modèles, l'univers, les couleurs et les personnalisations de DS à travers des outils numériques comme l’expérience de réalité virtuelle DS Virtual Vision qui avait été présentée sur le dernier Mondial de l'Automobile de Paris. Le visiteur de l'Urban Store a le choix entre cinq espaces : Lounge, bijouterie, virtual vision, exposition et boutique[80].

DS World[modifier | modifier le code]

C'est un univers de vente de type « Flagship Store » (« magasin porte-drapeau »), porté par la marque et dédié entièrement à la marque DS, tels les Coca-Cola Store, M&M's World ou Apple Store, magasins totalement dédiés à leur marque respective, offrant une expérience unique et une immersion complète dans l'histoire et l'univers de la marque. Le DS World est idéalement localisé dans les plus grandes capitales mondiales.

  • Le premier DS World a ouvert à Shanghai[81] le 28 mars 2013 rue de Nankin, l'avenue la plus prestigieuse et la plus commerçante de la ville, où sont exposés sur 600 m2 tous les modèles de la Ligne DS, le concept-car « Numéro 9 », une DS 3 WRC ainsi qu'une Citroën DS originelle : une DS 23 Pallas de couleur noire. On peut aussi y découvrir une boutique de produits dérivés et un atelier sellerie démontrant le savoir-faire français. Boutiques, canapés cuir, univers de luxe et à l'entrée un système de reconnaissance faciale est installé pour identifier les clients déjà venus et les appeler par leur nom à chacune de leur visite, ou bien les inviter à la zone de réception et les prendre en photo devant leur voiture neuve.
  • Le second DS World a ouvert à Paris le 27 novembre 2013[82], au 33 rue François-1er (dans le triangle d'or parisien situé entre l'Avenue Montaigne, les Champs-Élysées et l'Avenue George-V) soit à quelques pas du célèbre « C-42 », l'emplacement de Citroën sur les Champs-Élysées. Nommé simplement « DS World Paris », il expose sur trois étages derrière une façade Art-Déco toute la marque DS, ainsi qu'une DS originelle de 1955. On y retrouve les services premium dédiés à la marque, et des expositions ou événements y sont organisés pour la clientèle. Exposée exclusivement dans ce showroom géant, la DS3 DS World Paris est une série limitée à quinze exemplaires qui se caractérise par sa robe Gris cendré mat associée au brun Trinitario mat du pavillon et des coques de rétroviseurs, et ses jantes alliage de 17 pouces au diamantage harmonisé avec la couleur du toit. Chacun des quinze modèles reçoit un badgage unique en bois incrusté dans la planche de bord.
  • Milan et Barcelone doivent être les prochaines villes à recevoir un DS World.

Fin 2016, DS Automobiles compte 132 DS Stores, 101 DS Salons et 2 DS World dans le monde, et maintenant 1 DS Urban Store.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Label « Origine France Garantie »[modifier | modifier le code]

Les trois modèles (DS 3, DS 4 et DS 5) de la Ligne DS ont reçu le label Origine France Garantie[83]. La part de la valeur produite en France s’élève en moyenne à 68 %.

Pour obtenir ce label, le produit fabriqué doit respecter les deux critères suivants :

  1. Le lieu où le produit prend ses caractéristiques essentielles est situé en France ;
  2. 50 % au moins du prix de revient unitaire est acquis en France.

Titres[modifier | modifier le code]

  • La Ligne DS a reçu le « Trophée de la stratégie 2011 »[84] lors de la 33e édition des Trophées de L'Automobile Magazine.
  • Citroën DS 4 a reçu le titre de « Voiture Européenne de l’année 2012 » en Italie.
  • Citroën DS 4 a reçu le titre de « Voiture Gay Européenne de l’année 2012 »[85] par le site internet Ledorga.
  • La Ligne DS a reçu le « Grand prix du design 2012 »[86] lors du 27e Festival automobile international à Paris.
  • Wild Rubis a reçu le titre de « Best Revealing Car 2013 » (meilleure nouveauté) en Chine, attribué par le magazine automobile sinophone BitAuto[87].
  • Wild Rubis a reçu le titre de « Best Concept Car 2013 » (meilleur concept) en Chine, attribué par le magazine Netease.
  • Citroën DS 3 a reçu le titre de « Best Supermini 2013 »[88] (meilleure citadine) en Angleterre, attribué par le magazine What Car?.
  • Citroën DS 5 a reçu le titre de « Voiture hybride tout terrain de l’année 2013 » en Allemagne, attribué par Auto Bild Allrad (magazine spécialiste du 4x4).
  • Le DS World situé à Shanghai, a reçu le titre du « Best Service Agency »[89] (meilleure concession automobile).
  • Le site internet « ds5.citroen.com » dédié à la Citroën DS 5 a reçu le prix de Web Design International FWA (Favourite Website Awards).
  • La Chang'an DS 5 (version produite en Chine) a reçu le prix du meilleur design 2013 au salon de Guangzhou, en Chine.
  • La DS E-Tense a remporté le concours d'élégance du Chantilly Arts & Elegance Richard Mille lors de l'édition 2016, à Chantilly dans l'Oise.

Partenariats[modifier | modifier le code]

Chantilly Arts & Elegance Richard Mille[modifier | modifier le code]

Chantilly Arts & Elegance Richard Mille

DS Automobiles est partenaire officiel du concours d'élégance à la française du Chantilly Arts & Elegance Richard Mille depuis la première édition en septembre 2014.

DS E-Tense Chantilly Arts & Elegance 2016

La marque DS avait présenté à l'élection du plus beau Concept la DS Divine en 2014, la DS Numéro 9 en 2015, puis la DS E-Tense lors de l'édition 2016 qui a remporté le Best of Show du Concours d'Élégance, et en 2017 c'est au tour de la DS 7 Crossback Présidentiel de concourrir.

Lors de l'édition 2017, DS Automobiles et sa maison mère Citroën présentaient, au Chantilly Arts & Elegance Richard Mille, une exposition éphémère de voitures présidentielles. Étaient ainsi exposées sur les pelouses du Château de Chantilly, les modèles historiques :

Musée du Louvre[modifier | modifier le code]

Pyramide du Louvre

« La marque DS dont l’ambition est d’incarner dans l’automobile le savoir-faire français du luxe partage avec le Musée du Louvre une même philosophie celle d’allier sans cesse l’héritage à la modernité pour construire son avenir. Notre vision commune s’appuie sur l’excellence, le savoir-faire et l’innovation pour faire rayonner la France à travers le monde. Pour nous, la Pyramide du Louvre en est une des plus belles illustrations et il nous est apparu tout naturel d’accompagner le musée dans son projet de réaménagement des espaces d’accueil situés sous cette œuvre audacieuse. » déclare Yves Bonnefont, Directeur général de la marque DS.

BRM Chronographes[modifier | modifier le code]

1er modèle de la marque BRM

DS Automobiles et l'horloger français BRM Chronographes collaborent à la réalisation de modèles exclusifs. Une édition limitée de la DS 3 alliant le goût du détail et l'excellence de la performance est produite à 39 exemplaires numérotés. Cette DS 3 Performance BRM Chronographes qui est associée à la montre V6-44-SA-SQ DS3 Performance, délivre 208 ch et est dotée d’une boîte 6 vitesses à étagement spécifique. BRM s'est de nouveau associé à DS en 2016, pour la montre arborée par la DS E-Tense, avec le modèle Record TB[90] qui reprend reprend la couleur verte du concept électrique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alain-Gabriel Verdevoye, « PSA déménage son siège à Rueil... et ça fait grincer des dents », Challenges,
  2. « PSA: le grand tournant pour le constructeur français en crise, La Tribune »
  3. Benoît Solivellas, « Nouvelles Citroën DS : le concept DS Inside ouvre le bal »,
  4. « Comment s'inspirer de l'audace et de la créativité des grands marques de luxe ? », Le club des annonceurs [PDF]
  5. a, b et c Anna Rousseau, « Automobile : Citroën veut reproduire le succès des DS dans l'entrée de gamme », Challenges,
  6. Matthieu Lauraux, « Citroën : une gamme populaire "Essentielle" ? », Automoto/TF1,
  7. « CAPSA : Changan et PSA voient leur avenir chinois à deux, chine.aujourdhuilemonde.com »
  8. « PSA réserve la DS WR à la Chine et veut augmenter ses ventes de 26 % », Le Point,
  9. « CITROËN : DS en Chine - une marque, un réseau, une dynamique », lmalemag.info
  10. « PSA veut faire de la ligne DS son fer de lance dans le haut de gamme en Chine », Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA),
  11. « La marque haut de gamme DS de PSA aura à terme six voitures », Challenges,
  12. Pauline Ducamp, « Avec DS, PSA vise aussi l'Amérique du Nord », L'Usine nouvelle,
  13. Xavier Dessenoix, « Citroën Wild Rubis Concept », Turbo,
  14. « Émancipation de la marque DS en Chine?,leblogauto »
  15. a et b Emmanuel Egloff, « DS va devenir la troisième marque de PSA », Le Figaro,
  16. plan de Carlos Tavares pour sortir PSA de l’ornière - Ingrid Feuerstein, Les Échos, 19 février 2014
  17. Olivier Pagès, « DS Divine DS : nous étions à la présentation officielle », Caradisiac,
  18. « DS : Yves Bonnefont », JournalAuto.com
  19. Alain-Gabriel Verdevoye, « Quand la marque DS abandonne toute référence à Citroën », sur Challenges,
  20. « DS 1955, une série spéciale pour les 60 ans », sur Industrie & Technologies, (consulté le 10 juin 2015)
  21. « PSA dévoile la DS7 Crossback, 2e génération de sa marque iconique », sur capital.fr, (consulté le 1er mars 2017)
  22. a et b Jean-Michel Normand, « La DS7, nouveau carrosse présidentiel, est-elle une voiture politique ? », sur lemonde.fr, (consulté le 14 mai 2017)
  23. « DS: le grand plongeon des immatriculations en France »,
  24. « DS 3 restylée : la nouvelle erreur de DS, abcmoteur.fr »
  25. « Mondial Auto Paris 2012 : Citroën DS3 Cabrio, Turbo.fr »
  26. « DS4 & DS4 Crossback : prise de hauteur,moniteurautomobile.be »
  27. « Citroën DS5 : coup d’envoi de la production en Chine, Turbo.fr »
  28. « Sophie Marceau, égérie de DS en Chine, LeFigaro.fr »
  29. DS 5, le symbole d'une nouvelle ère - Sylvain Reisser, Le Figaro, 16 février 2015
  30. DS7 Crossback (2018) : première photo avant le salon de Genève
  31. DS 7 Crossback La Première : à réserver
  32. DS 7 Crossback La Première : une édition limitée pour le lancement
  33. « Citroën DS 5LS 2014 : une berline premium pour la Chine », Automoto/TF1
  34. « DS 5LS (2014) : Citroën monte en gamme en Chine, largus.fr »
  35. « Citroën DS 5LS : et si elle était aussi pour nous ?,caradisiac.com »
  36. « Citroën Pékin 2014 : le suv DS de série est prêt !, largus.fr »
  37. « DS 6WR : le crossover DS dévoilé par Citroën », LaRevueAutomobile.fr
  38. Jacques Chevalier, « Citroën prend de la hauteur avec la DS 6WR », Le Point,
  39. « DS 6WR : Privilège chinois, automobile-magazine.fr »
  40. (en) « Citroën va produire son grand SUV uniquement pour la Chine », europe.autonews.com
  41. « Citroën DS-X : possible commercialisation en France en 2014 », autonews.com
  42. Didier Ric & Grégory Pelletier, « DS3 Crossback : tous les secrets du futur SUV urbain de DS », L'Argus,
  43. Autoplus, DS aurait dans ses cartons une version crossover de la citadine DS 3, qui n’aurait d’autre but que de concurrencer le Mini Countryman !
  44. « Calendrier secret. Toutes les futures DS jusqu'en 2021 », L'Argus,
  45. La nouvelle stratégie Citroën - L'Auto-Journal, 9 janvier 2014
  46. « Citroën DS Numéro 9 : un futur vrai haut de gamme DS9 ? », Techno-science
  47. Antoine Dufeu, « Pékin 2014 - DS 6WR: le premier SUV de DS », Caradisiac,
  48. http://www.largus.fr/mondial/ds5-commande-speciale-une-ds5-sur-mesure-au-mondial-de-lauto-2016-8150423.html
  49. « De C-SportLounge à la Citroën DS5, Caradisiac.fr »
  50. « Citroën DS Inside, intérieur classe, Autonews.fr »
  51. Citroën DS3 Cabrio Racing : les chevrons se lâchent à Goodwood, AutoNews.fr
  52. Camille Pinet, « Citroën DS Wild Rubis : un concept pour la Chine », Challenges,
  53. « La future DS4 en route pour le Mondial de Paris ! », sur Auto Plus,
  54. « DIVINE DS (2014) : premières photos officielles du concept Citroën », L'Argus,
  55. « Salon Pekin 2014 : Citroën DS 5LS R, Turbo.fr »
  56. Une surprise électrique pour DS, la E-Tense
  57. « Concept DS E-TENSE. Toutes les infos et les photos officielles », sur L'Argus,
  58. « Une surprise électrique pour DS, la E-Tense », sur L'Automobile Magazine,
  59. « DS e-Tense, un concept très électrique », sur Le Figaro,
  60. « DS E-Tense Concept : 400 ch électrisants au Salon de Genève 2016 », sur TF1,
  61. Didier Laurent, « Comment DS est arrivé en Formula E », L'Argus,
  62. Sam Smith et Benjamin Vinel, « DS Virgin Racing fait signer Bird et Vergne », sur motorsport.com, (consulté le 8 août 2015)
  63. Patrick Hayot, « Au revoir Yves ! Bonjour Xavier ! », Auto Center,
  64. Emmanuel Rolland, « DS lance son département sportif : DS Performance », sur motorsport.com, (consulté le 24 août 2015)
  65. Emmanuel Rolland, « Xavier Mestelan Pinon nommé directeur de DS Performance », Motor Sport,
  66. Eric Bergerolle & Alain-Gabriel Verdevoye, « En juillet: les ventes de DS plongent tandis qu'Opel respire... un peu », sur Challenges,
  67. « Quel avenir pour DS Automobiles ?, Caradisiac.com »
  68. « La voiture la plus vendue en 2013 est…, Caradisiac.com »
  69. « Poursuite de la montée en gamme des marques, PSA-Peugeot-Citroën.com »
  70. « Citroën DS3 : déjà 200 000 unités produites, PSA-Peugeot-Citroën.com »
  71. « Ligne C: la révolution Citroën arrive en 2014, CnetFrance.fr »
  72. Philippe Jacqué, « Avec ses DS, Citroën rêve d'un succès à l'allemande », Le Monde,
  73. « Citroën mise toujours plus sur la ligne DS, L'argus »
  74. a et b « En chute, DS sépare son réseau commercial de celui de Citroën, challenges.fr »
  75. « Citroën récompensé pour le design de ses espaces de ventes, Distinctive-Series.fr »
  76. « Lancement officiel du nouveau réseau dédié DS Automobiles avec l'ouverture des commandes de DS 7 CROSSBACK », Media Drive DS,
  77. Alain-Gabriel Verdevoye, « Le "SUV" haut de gamme DS7 prêt à contrer Audi, BMW, Range Rover », Challenges,
  78. Autodéclics du 28 janvier 2016
  79. « Le DS Urban Store, le nouveau concept des boutiques DS »
  80. « DS annonce l'ouverture du premier "Urban Store" à Londres »
  81. « DS World,Le Parisien »
  82. « DS World : Citröen va ouvrir un showroom dédié à sa ligne prémium à Paris », Auto-RTL.fr
  83. « Communiqué de presse : Six véhicules Peugeot et Citroën reçoivent le Label « origine France Garantie » », PSA-Peugeot-Citroën, [PDF]
  84. « Citroën récompensé pour la Ligne DS », Site officiel Citroën
  85. « La Citroën DS4 élue voiture gay européenne de l'année », Challenges
  86. « Palmarès du 27e Festival Automobile International »
  87. « CITROËN : les DS récompensées ! », LeMagAuto.fr
  88. « Citroën : Récompenses pour la gamme DS, LaRevueAutomobile.com »
  89. « Une pluie de récompenses pour la gamme DS », L'Auto-Journal
  90. « B.R.M, l’horloger de bord du Concept DS E-Tense, AutomotivPress »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]