Citroën e-Méhari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Citroën e-Méhari
Image illustrative de l'article Citroën e-Méhari
Citroën e-Méhari présentée lors du salon Rétromobile 2016.

Marque Drapeau : France Citroën
Années de production 2016 -
Classe Cabriolet électrique
Usine(s) d’assemblage Drapeau de la France Rennes
Moteur et transmission
Énergie Électrique
Moteur(s) Aimants permanents
Position du moteur Avant
Puissance maximale 68 ch (50 kW)
Couple maximal 140 Nm
Transmission Roues avant
Boîte de vitesses Automatique
Poids et performances
Poids à vide 1405 kg
Vitesse maximale 110 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 0 à 50 km/h en 6,4 s s
Consommation Ville: 15 kWh/100km
Autoroute: 30 kWh/100km
Émission de CO2 0 g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) 4 places
Châssis En acier et carrosserie thermoplastique
Suspensions Avant : Mac Pherson
Arrière : bras tiré avec barres stabilisatrices
Direction Assistance variable
Freins Frein à disques
ABS/ESP
Dimensions
Longueur 3809 mm
Largeur 1728 mm
Hauteur 1653 mm
Empattement 2430 mm
Voies  AV/AR 757 mm  / 622 mm
Volume du coffre 200 (800) dm3
Chronologie des modèles

Le Citroën e-Méhari est un cabriolet électrique produit par Citroën depuis 2016. Il s'agit de la remplaçante et descendante de la Méhari. Basée sur la Bolloré Bluesummer, elle affiche une face avant inspirée du concept-car Citroën C4 Cactus M dévoilé au Salon de Francfort 2015.

Histoire[modifier | modifier le code]

La e-Méhari a été dévoilée le 7 décembre 2015 lors de la COP 21[1] et elle a été vue sur une affiche nommée #ElectronLibre, quelques jours avant sa présentation.

C'est avant tout une voiture d'image pour la marque Citroën afin d'affirmer la nouvelle orientation de la marque après la séparation avec DS Automobiles. Elle marque la volonté de concevoir des voitures au style audacieux et préfigure le style des modèles suivants de Citroën (C3 III et C3 Aircross). Elle a été dessinée sous la direction de Pierre Authier[2].

Courrèges[modifier | modifier le code]

Citroën e-Méhari Courrèges au Salon de Genève 2016

Au Salon de Genève 2016, Citroën dévoile un concept de sa E-Méhari, le Courrèges en partenariat avec la célèbre maison de couture parisienne[3]. En septembre 2017 au Salon de Francfort 2017, une version définitive en noir sera dévoilée en série limitée et produite à 61 exemplaires[4].

Commercialisation[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

La voiture est mise en vente au prix de 25 000 , soit 18 600 une fois le bonus écologique de 6 400 déduit. Si l'on se sépare d'une voiture diesel immatriculée avant janvier 2014, le prix de la e-Méhari est réduit à 15 000 .

À ces tarifs, il faut ajouter le prix de la location des batteries pour lesquelles il faut débourser 79 €/mois. La seule option proposée est la climatisation, facturée 1 450 .

Citroën propose aussi sa voiture à la location pour un tarif de 299 par mois, location des batteries comprise[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. CITROËN E-MÉHARI : ELLE VA ÉLECTRISER LES PLAGES, sur Voitures.com, 10 décembre 2015 (consulté le 12 décembre 2015)
  2. Jean-Philippe Peden, « A bord de la nouvelle Citroën E-Méhari ! », sur autoplus.fr, (consulté le 22 juin 2017).
  3. « Citroën uni à Courrèges: la E-Méhari est en blanc », sur autoplus.fr, (consulté le 24 mars 2016)
  4. Citroën e-Mehari : une version ultra-limitée "Styled by Courreges", LeDauphine.com
  5. Jean-Lou Colin, « Citroën E-Mehari : Autolib va à la plage », sur lepoint.fr (consulté le 12 mars 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]