Peugeot 309

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Peugeot 309
Peugeot 309

Marque Drapeau : France Peugeot
Années de production 1985 - 1993
Production 1 635 132[1] exemplaires
Classe Compacte
Usine(s) d’assemblage Drapeau de la France Poissy
Drapeau de l'Espagne Valladolid
Drapeau de l'Angleterre Ryton
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence
1.1 55/60 ch
1.3 65 ch
1.4 70/75 ch
1.6 80/90/92 ch
1.9 105/110/122/130/148/160 ch

Diesel
1.7D 60 ch
1.9D 65 ch
1.7 TD 78 ch
Transmission Traction avant
Boîte de vitesses manuelle ou automatique
Poids et performances
Poids à vide 840 - 1005 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline bicorps, 3 et 5 portes
Châssis Peugeot 205
Coefficient de traînée 0.33
Dimensions
Longueur 4 050 mm
Largeur 1 630 mm
Hauteur 1 380 mm
Chronologie des modèles
Précédent Talbot Horizon Peugeot 306 Suivant

La Peugeot 309 est une automobile compacte qui a été fabriquée entre 1985 et 1993 à l'usine de Poissy (Yvelines), en Espagne à l'usine de Valladolid et en Grande-Bretagne à l'usine de Ryton.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Peugeot 309 est issue des acquis réalisés par Chrysler-Simca, et notamment de la Talbot Horizon, sur laquelle elle s'appuie. Étudiée par l'équipe du style-avancé PSA[2], basé à Carrières-sous-Poissy, le projet C28 avait la particularité de combiner les carrosseries deux et trois volumes par le biais d'un hayon arrière profilé à vitre auto-portée. Présentée comme la future « Talbot Arizona »[3], puis comme la future « Peugeot 206 »[4] par la presse française, le modèle sera finalement numéroté « 309 », après avoir connu deux numérotations successives[5]. La 309 est inspirée de la Renault 11, avec notamment sa lunette arrière en forme de bulle, typique aux Renault des années 80 et aux autos dessinées par Robert Opron. La 309 emprunte la plateforme de la 205, laquelle a été rallongée aux extrémités pour l'occasion. Les portes sont d'ailleurs communes aux deux modèles. Le hayon arrière des premiers modèles n'a pas d'armature : la porte est fixée directement sur la "bulle" arrière, elle-même collée aux charnières. Jusqu'en juillet 1989, les versions 1.1, GL 1.1, GL Profil 1.3 et GR 1.3 seront équipées de « moteurs Poissy » d'origine Simca-Talbot. Ces deux moteurs (E1A et G1A) avec un carter en fonte et un arbre à cames latéral, sont très robustes mais bruyants, et requièrent peu d'entretien. Il n'y a d'ailleurs pas de courroie de distribution, ces moteurs conservant une distribution par chaîne. La version GL Profil se distingue par des éléments améliorant l'aérodynamique : carénages sous le moteur et sous la caisse à l'arrière, pare-chocs avant obturé, enjoliveurs intégraux et petit becquet de coffre qui font baisser le Cx à 0,30, contre 0,33 pour les autres modèles. Plus haut dans la gamme, le moteur XU commun au groupe PSA, entièrement en aluminium, avec arbre à cames en tête, est monté sur les versions GR 1.6 (XU51C), SR (XU51C) et GT 105 ch (XU9-2C). À l'occasion du lancement de la carrosserie trois portes, en 1987, la gamme sera complétée d'une version sportive GTI qui connaîtra plusieurs variantes dont la réputée GTI 16. La concurrente française de la 309 est la Renault 11, puis la Renault 19.

Évolutions de la 309[modifier | modifier le code]

  • 1985
    • Lancement le 17 octobre[6].
  • 1986
    • En juin, apparition des versions diesel : GLD, GRD et SRD, avec moteur XUD9 1,9 l de 65 ch.
  • 1987
    • En février, lancement des versions 3 portes : XE 1.1, XL Profil 1.3, XR 1.6, XLD 1.9, XRD 1.9, et GTI 130 ch avec moteur XU 1.9 l à injection (le même que sur la 205 1.9 GTI).
    • En mars, nouvelle 5 portes Automatic 1.6 90 ch.
    • Début juillet, plusieurs améliorations esthétiques : plaque couleur carrosserie entre les feux, filets décoratifs latéraux type 309 SR, petit becquet arrière (GR/XR et Automatic) et inserts chromés de pare-chocs (GR/XR et Automatic) (millésime 1988).
  • 1988
    • Début juillet, les versions 1.6 80 ch (sauf Automatic) passent à 92 ch (XU52C), intégration des versions SX/XS et nouvelle variante à 5 portes de la 309 GTI 130 ch). La 309 GT disparait.
  • 1989
    • Pour le millésime 1990, les 309 subissent un important restylage : elles bénéficient d'une planche de bord plus harmonieuse, de la calandre à barrettes simples du reste de la gamme (à la place de la calandre à deux barrettes doubles), de feux arrière façon 405, d'un seuil de coffre abaissé jusqu'à la base de ces nouvelles optiques et d'une bulle arrière mieux intégrée avec des charnières invisibles[7]. Les versions GE/XE, GL/XL Profil et GR 1.4 abandonnent les « moteurs Poissy » E1 et G1 pour les moteurs TU1 et TU3. Les versions à moteurs XU et XUD ont une nouvelle boîte de vitesses (BE3). La gamme s'enrichit de l'ultrasportive 309 GTI 16 de 160 ch (moteur XU 1.9 l 16 soupapes à injection), des 309 SX/XS 1.9 105 ch (moteur ex-309 GT) et de la 309 SRD turbo 78 ch (moteur XUD 1,7 l turbo diesel). La 5 portes Automatic passe à 92 ch[7].
  • 1991
    • Début juillet, les versions de base GE/XE disparaissent. Adjonction du petit becquet arrière sur GLD/XLD, d'inserts chromés de pare-chocs et d'enjoliveurs « 12 trous » sur les 309 GLD/XLD et GL/XL Profil. Le moteur des 309 GL/XL Profil et GR 1.4 passe de 70 ch à 75 ch. Condamnation centralisée des portes avec commande à distance en série sur versions SR et GTI. Cette dernière reçoit des lève-vitres avant électriques. En cours de millésime, l'option A.B.S. apparaît sur les 309 SRD turbo, SX/XS 1.9 et GTI.
  • 1992
    • En juin, les 309 GL/XL Profil et GLD/XLD cèdent la place aux versions Vital. Pour le millésime 1993, les 309 GRX remplacent les versions GR/XR, Automatique et SX/XS 1.6. Les moteurs essence sont équipés de l'injection et du catalyseur, en conséquence les 309 SX/XS 1.9 passent à 110 ch, tandis que les puissances des GTI et GTI 16 sont ramenées respectivement à 122 ch et 148 ch.
  • 1993
    • Début juillet, seules subsistent les 309 Vital Plus 1.1 et 1.7 D jusqu'à la fin de l'année malgré le lancement de la 306 qui succède à la 309.

Versions[modifier | modifier le code]

Peugeot 309 Police

5 portes essence[modifier | modifier le code]

  • base/GE : 1 118 cm³ (série 1), 1 124 cm³ (série 2)
  • GL : 1 118 cm³
  • GL Profil : 1 294 cm³ (série 1), 1 360 cm³ (série 2)
  • Vital 5p : 1 124 cm³ ou 1 360 cm³ (série 2)
  • GR : 1 294 cm³ (série 1), 1 360 cm³ (série 2) ou 1 580 cm³
  • Automatic, GRX Auto 5p : 1 580 cm³
  • GRX 5p : 1 360 cm³ ou 1 580 cm³ (série 2)
  • SR : 1 580 cm³
  • SX : 1 580 cm³ ou 1 905 cm³
  • GT : 1 905 cm
  • GTI : 1 905 cm³

3 portes essence[modifier | modifier le code]

  • XE, XA : 1 118 cm³ (série 1), 1 124 cm³ (série 2)
  • XL Profil, XA : 1 294 cm³ (série 1), 1 360 cm³ (série 2)
  • Vital 3p : 1 124 cm³ (série 2)
  • XR : 1 580 cm³
  • GRX 3p : 1 360 cm³ (série 2)
  • XS : 1 580 cm³ ou 1 905 cm³
  • GTI : 1 905 cm³
  • GTI 16 : 1 905 cm³ (série 2)

Diesel[modifier | modifier le code]

  • GLD : 1 905 cm³
  • Vital 5p : 1 769 cm³ ou 1 905 cm³ (série 2)
  • GRD : 1 905 cm³
  • GRXD 5p : 1 905 cm³ ou TD 1 769 cm³ (série 2)
  • SRD : 1 905 cm³
  • SRD turbo : 1 769 cm³ (série 2)
  • XAD : 1 769 cm³ (série 2) ou 1 905 cm³
  • Vital 3p : 1 769 cm³ (série 2)
  • XLD : 1 905 cm³
  • XRD : 1 905 cm³

Gras : versions les plus vendues.

Séries spéciales[modifier | modifier le code]

  • Chorus
  • Green
  • Graffic
  • Best Line
  • Océane
  • Vital et Vital+
  • Cristal

309 GTI[modifier | modifier le code]

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Moteur 1 905 cm³ à arbre à cames en tête, 130 ch DIN à 6 000 tr/min, couple maximal de 16,8 mkg à 4 750 tr/min. Direction assistée. Freinage par disques ventilés à l'avant et disques à l'arrière. Pneumatiques : 185/55 VR 15. Performances (données constructeur) : vitesse de pointe : 206 km/h ; 0 à 100 km/h : 8 s ; 1 000 mètres départ arrêté : 29,8 s. Poids : 930 kg.

Équipements supplémentaires[modifier | modifier le code]

Extérieur[modifier | modifier le code]

  • 4 jantes en alliage léger
  • pare-chocs et protections latérales avec inserts rouges
  • projecteurs additionnels longue portée
  • projecteurs additionnels antibrouillard
  • vitres teintées
  • vitres latérales arrière entrouvrables à distance
  • grand becquet arrière (aileron pour 1990)

Intérieur[modifier | modifier le code]

  • tissu quartet noir/rouge, cuir en option.

309 GTI 16[modifier | modifier le code]

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Moteur 1 905 cm³ à deux arbres à cames en tête, 160 ch DIN à 6 500 tr/min, couple maximal de 18,4 mkg à 5 000 tr/min. Direction assistée. Freinage par disques ventilés à l'avant et disques à l'arrière. Pneumatiques : 195/55 VR 15. Performances (données constructeur) : vitesse de pointe : 220 km/h ; 0 à 100 km/h : 7,8 s ; 1 000 mètres départ arrêté : 28,5 s. Poids : 975 kg.

Remarque : il existe une version catalysée de 148 ch.

Équipements supplémentaires[modifier | modifier le code]

Extérieur[modifier | modifier le code]

  • uniquement en 3 portes
  • 4 jantes en alliage léger
  • pare-chocs et protections latérales avec gris foncé
  • projecteurs additionnels longue portée
  • projecteurs additionnels antibrouillard
  • vitres teintées
  • vitres latérales arrière entrouvrables à distance
  • toit ouvrant panoramique fumé (option)
  • aileron arrière
  • monogramme « GTI16 » sur le hayon
  • répétiteurs de clignotant sur les ailes avant
  • couleurs : miami (présentation officielle presse), magnum, futura, blanc, noir, rouge (versions export)

Intérieur[modifier | modifier le code]

  • condamnation centralisée des portes et lève-vitres avant électriques en série
  • tissu quartet noir/bleu, semi cuir en option, cuir en option.
  • moquette bleue si tissu bleu velours (serie) ou semi-cuir (option)
  • moquette noire si sellerie cuir (option)
  • volant 4 branches en cuir
  • sigle de volant GTI ayant les reliefs en blanc

Série spéciale Green[modifier | modifier le code]

Peugeot 309 Green
Enjoliveur d'origine Peugeot 309 Green
Intérieur tissu écossais Peugeot 309 Green

La Peugeot 309 Green fut proposée au public de 1989 à 1991 avec le moteur G1 65 ch puis avec le TU3 70 ch (version restylée). La carrosserie, disponible en 3 ou 5 portes, recevait une peinture intégrale blanc Meije (pare-chocs et enjoliveurs). Le nombre d'exemplaires produits est inconnu.

Équipements supplémentaires[modifier | modifier le code]

Extérieur[modifier | modifier le code]

  • toit ouvrant panoramique fumé
  • vitres teintées
  • essuie-glace arrière
  • filet décoratif latéral (rouge/vert)
  • pare-chocs blancs avec insert vert
  • enjoliveurs intégraux "12 trous" peints en blanc
  • plaque entre les feux blanche (uniquement sur série 1)
  • sigle "Green" sur le hayon
  • pas d'ouverture possible des vitres arrière (sur 3 portes)
  • pas de baguettes de protection latérales

Intérieur[modifier | modifier le code]

  • condamnation centralisée des portes et lève-vitres avant électriques
  • sellerie spécifique en tissu écossais
  • lecteur de carte à l'avant
  • pas de compte-tours
  • pas de console centrale longue
  • pas d'intermittence d'essuie-glaces avant

Série spéciale Best Line[modifier | modifier le code]

Peugeot 309 Best Line
Peugeot 309 Best Line vue arrière

La Peugeot 309 Best Line, vendue à partir de juillet 1991, est une série spéciale suréquipée de la 309 restylée. La série Best Line est proposée en quatre motorisations, 1 360 cm³ 75 ch ou 1 580 cm³ 92 ch en essence, 1 905 cm³ 65 ch en diesel ou 1 769 cm³ 78 ch en turbo diesel. Elle était disponible en blanc Meije, rouge Vallelunga, gris Futura métallisé (en option) ou gris Magnum métallisé (en option). Elle était vendue entre 74 100 et 96 500 F. Le nombre d'exemplaires est encore inconnu.

Équipements supplémentaires[modifier | modifier le code]

Extérieur[modifier | modifier le code]

  • vitres teintées
  • enjoliveurs intégraux "turbine" 13" type SX/XS (14" sur turbo diesel)
  • protections latérales type GTI avec liseré chromé
  • sigles "Best Line" sur le hayon et les ailes avant

Intérieur[modifier | modifier le code]

  • condamnation centralisée des portes
  • sellerie en drap "Keene" (écossais)
  • volant à quatre branches type GTI (non cuir)
  • lecteur de carte à l'avant

Options disponibles[modifier | modifier le code]

  • direction assistée (sur 1.6 et 1.9 D, série sur 1.8 TD)
  • projecteurs antibrouillard
  • ceinture arrière centrale
  • toit ouvrant
  • autoradio (choix de trois modèles)

La tentative indienne[modifier | modifier le code]

En 1998, Peugeot signe un accord de coopération avec le constructeur indien Premier, très longtemps lié à Fiat pour la production locale de la Fiat 500 Topolino puis de la Fiat 1100-103 entre 1952 et 2001, afin d'y assembler localement de la 309. Ce sera un échec cuisant pour le constructeur français qui doit abandonner en 2000 le pays et sa participation dans la coentreprise avec Premier, après une production d'à peine quelques centaines de véhicules.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Peugeot 309 (essence), GE, GL, GR, GRX, GTI, SR, SX, XA, XE, XL, XR, XS, Manuel d'entretien et réparation auto, n°1772, Haynes (ISBN 1-85960-706-3)

Liens externes[modifier | modifier le code]