FIA Groupe A

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Groupe A est la catégorie relative aux voitures de tourisme modifiées, dans le règlement FIA. Cette catégorie a été créée en 1982 pour remplacer l'ancienne catégorie Groupe 2.

Présentation[modifier | modifier le code]

Les Groupe A sont des voitures plus ou moins modifiées par rapport aux voitures de série, lesquelles doivent être produites à un minimum de 2 500 exemplaires par an pour que les versions compétitions puissent être homologuées par la FIA. Pour pouvoir modifier les voitures, les constructeurs doivent faire homologuer chaque nouvelle pièce par la FIA, avant de pouvoir les utiliser en course.

Classes[modifier | modifier le code]

Les Groupe A, comme les Groupe N, sont réparties en quatre classes de cylindrées :

  • A5 : jusqu'à 1 400 cm3
  • A6 : de 1 400 à 1 600 cm3
  • A7 : de 1 600 à 2 000 cm3
  • A8 : plus de 2 000 cm3

Note : les moteurs utilisant une suralimentation (compresseur ou turbo) se voient appliquer un coefficient multiplicateur de 1,7 (1,4 jusqu'à 1986) par rapport à leur cylindrée réelle.
Exemple : un 2 litres turbo devient un 3,3 litres après calcul, donc passe en classe A8.

Groupe A : post-Groupe 2 | 1982-1987[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Lors de la création en 1982, le groupe A est une catégorie destinée à recevoir des Voitures de tourisme de grande production modifiée. Pour pouvoir être homologuées, ces voitures devront avoir été fabriquées à au moins 5 000 exemplaires identiques en 12 mois consécutifs. Les modifications sont limitées à certaines pièces définies et soumises à homologation par la FIA. Les autres pièces doivent provenir du modèle de série mais peuvent recevoir une préparation.

Dans l'ombre du Groupe B, où s'affronte les constructeurs, le groupe A permet à certains constructeurs de mettre en avant des modèles de série performants.

En 1986, un titre de champion du monde des rallyes Groupe A est créé, remporté cette année là par Kenneth Eriksson sur Golf GTi 16V. Dès 1987 avec l'interdiction des Groupe B et la suppression du groupe S, le Groupe A devient la catégorie phare du championnat du monde des rallyes.

Photos[modifier | modifier le code]

Liste des voitures homologuées en Gr.A (1982-1986)[modifier | modifier le code]

Groupe A : catégorie reine | 1987-1997[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Les Groupe A sont, à l'heure actuelle, principalement présentes en rallye. En effet, à la suite de la disparition de la catégorie Groupe B en 1987, la catégorie Groupe A est devenue la catégorie reine des voitures de rallye. La catégorie Groupe A rallye a connu de grandes modifications avec l'arrivée des sous-catégories World Rally Car et autres Kit-Car.

Les Groupe A étaient également utilisées dans les divers championnats de voitures de tourisme dans les années 1980, mais ont depuis été remplacées par les Supertourisme, Superproduction, puis Super 2000.

Photos[modifier | modifier le code]

Liste des voitures homologuées en Gr.A (1987-1997)[modifier | modifier le code]

Groupe A : Les homologations spécifiques basées sur le Groupe A | 1997 - Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Catégorie Kit-Car : 2L World Cup (1994-1997)[modifier | modifier le code]

Exemple de Kit-Car avec la 306 Maxi de David Salanon

Dans le but d'attirer de nouveaux constructeurs et de moderniser son règlement, La FIA crée dès 1994 la coupe du monde des voiture 2L (2L World Cup). Cette coupe se déroule en parallèle de certaines manches WRC et dans certains rallyes ex-WRC subissant l'alternance. Cette coupe est réservée à des véhicules Kit-Car, permettant à la FIA de proposer une évolution possible du réglement WRC.

Les règles de conception sont celles du Groupe A (dimensions, modèles de grande production). Les véhicules 4 roues motrices sont interdites et seuls les moteurs atmosphériques sont autorisés avec une limite de cylindrée à 2000cm3. Afin de rendre ces voitures performantes (s'approchant des Groupe A 4RM) pour attirer des constructeurs ne disposant pas de véhicules 2,5L turbo 4RM dans leurs gammes, de plus amples modifications par rapport au Groupe A sont autorisées (poids minimal inférieur à 1000 kg, modifications des trains roulants, de la caisse ...)

Les Kit-Car seront une proposition de la FIA faite aux constructeurs dans les négociations pour l'établissement de la future règlementation WRC (permettant à de nombreux constructeurs ne disposant pas de modèle 2L Turbo 4RM dans leurs gammes). La FIA l'utiliserait face aux constructeurs : si ceux-ci refusaient la proposition de réglementation des WRC, la FIA menaça de restreindre les modèles à des deux roues motrices sans turbo[1].

Plusieurs constructeurs (Skoda, Seat, Peugeot, Renault, Citroën, WV, ...) se disputeront la coupe avec des voitures de plus en plus performantes, surtout sur l'asphalte ou les 2RM sont moins pénalisantes, (2e place d'une Peugeot 306 Maxi au rallye de Corse 1998 et deux victoires de la Citroën Xsara Kit-Car au Tour de Corse (Doublé) et rallye de Catalogne 1999).

À la suite de la création de la catégorie WRC (moins restrictives dans les conditions d'accessibilité que le groupe A) et dans le but d'attirer les constructeurs de kit-car à concevoir des voitures répondant à cette réglementation WRC, la FIA modifiera cette catégorie (poids plus important). les Kit-Cars ainsi bridées dès fin 1999, et la suppression de la Coupe du Monde 2L, causeront leur disparition.

Liste des voitures homologuées en Gr.A (Kit-Car)[modifier | modifier le code]

Photos[modifier | modifier le code]

Catégorie WRC : World Rally Car (1997-2016)[modifier | modifier le code]

Exemple de WRC avec la C4 de Sébastien Loeb au Monte-Carlo

La sous-catégorie World Rally Car (abréviation WRC, comme le nom du championnat du monde, le World Rally Championship) a été créé en 1997, dans le but d'attirer de nouveaux constructeurs dans le Championnat du monde des rallyes (WRC). En effet, jusqu'ici, pour pourvoir participer au championnat et être compétitif dans la classe A8, les constructeurs devaient avoir dans leur gamme, un modèle compact, équipé d'une transmission intégrale, d'un moteur de 2 litres turbo, et produit à 5000 exemplaires /an (2500/an dès 1990) : citons par exemple, la Ford Escort Cosworth, la Subaru Impreza 555…).

Le règlement World Rally Car permet à un constructeur de modifier la base d'un modèle de série, qui ne possède pas toutes ces caractéristiques. Le règlement autorise ainsi d'utiliser un moteur 2 litres différent de celui du modèle de série (à condition toutefois qu'il provienne d'un autre modèle du constructeur), de lui ajouter un turbo, d'ajouter une transmission intégrale, de modifier les points d'ancrage de suspension, rajout d'appendices aérodynamique, rajout de prise d'air, etc.

Cette nouvelle réglementation fut un succès, et permit l'arrivée de nouveaux constructeurs en WRC tels que Seat, Skoda, Peugeot, Citroën, etc., des constructeurs qui étaient limités par leurs gammes de modèle.

Depuis 2002, tous les constructeurs présents WRC sont engagés via cette réglementation. Le dernier constructeur ayant utilisé une « simple » Groupe A étant Mitsubishi, avec son modèle Lancer Evo VI.

En 2011, la réglementation a évoluée et n'autorise plus qu'une cylindrée maximale de 1600 cm3 + turbo.

Pour l'année 2017, les constructeurs et la FIA ont accepté de modifier la règlementation WRC. Les moteurs 1600cm3 Turbo seront moins bridés et les modifications apportées à la coque et la carrosserie seront plus importante.

Liste des voitures homologuées en WRC (1997-2016)[modifier | modifier le code]

Photos[modifier | modifier le code]

Liste des voitures homologuées en WRC Evolution (2017-)[modifier | modifier le code]

Catégorie Super 1600 : Junior WRC[modifier | modifier le code]

Exemple de S1600 avec la Clio de Bonato-Boulloud

En 2001, la FIA a créé la sous-catégorie Super 1600, largement inspirée par les Kit-Cars A6. Les voitures sont 2RM équipées d'un moteur de 1600cm3. Comme les réglements Kit-Car ou WRC, le réglement Super1600 autorise des modifications chassis (travail de la coque, des points d'encrage de trains, etc), des modifications de carrosserie (rajout d'appendices aérodynamique, rajout de prise d'air, etc).

Cette sous-catégorie fait l'objet d'un championnat mondial, réservé aux jeunes pilotes, le JWRC (Junior World Rally Championship).

Lors de la création du Groupe R, ces véhicules seront mis en concurrence avec les véhicules de la classe R3. Plus léger et optimisé au niveau du chassis, ils ne pourront cependant pas lutter contre ces véhicules de 2000 cm3 et aucun constructeur ne développera de nouveau véhicule.

Liste des voitures homologuées en Gr.A (Super 1600)[modifier | modifier le code]

Catégorie Super 2000 : International Rally Challenge[modifier | modifier le code]

Liste des Voitures Super 2000[modifier | modifier le code]

Evolution du Groupe A : Le Groupe R[modifier | modifier le code]

Lien vers articles spécifique : FIA Groupe R

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Michel Lizin, Rallye Passion, EATI,
  1. Rallye passion, p. 168-169

Articles connexes[modifier | modifier le code]