Canton de Villers-Cotterêts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canton de Villers-Cotterêts
Situation du canton de Villers-Cotterêts dans le département de Aisne.
Situation du canton de Villers-Cotterêts dans le département de Aisne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement(s) Château-Thierry (20)
Soissons (56)
Bureau centralisateur Villers-Cotterêts
Conseillers
départementaux
Franck Briffaut
Martine Pigoni
2015-2021
Code canton 02 21
Histoire de la division
Création 18 février 1790[1],[2]
Modification 1 22 mars 2015[3]
Démographie
Population 31 210 hab. (2014)
Densité 44 hab./km2
Géographie
Superficie 708,21 km2
Subdivisions
Communes 76

Le canton de Villers-Cotterêts est une division administrative française située dans le département de l'Aisne et la région Hauts-de-France.

À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 20 à 76.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton est organisé autour de Villers-Cotterêts dans l'arrondissement de Soissons. Son altitude varie de 65 m (Soucy) à 243 m (Haramont) pour une altitude moyenne de 126 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

Révolution française[modifier | modifier le code]

Carte du canton de Villers-Cotterêts en 1790.

Le canton est créé le 18 février 1790 sous la Révolution française[4],[2].

Le canton a compté vingt-et-une communes avec Villers-Cotterêts pour chef-lieu au moment de sa création : Ancienville[5], Corcy[6], Coyolles[7], Dampleux[8], Faverolles[9], Fleury[10], Haramont[11], Largny[12], Longpont[13], Louâtre[14], Montgobert[15], Noroy[16], Oigny[17], Pisseleux[18], Puiseux[19], Retheuil[20], Soucy[21], Taillefontaine[22], Villers-Cotterêts[23], Villers-Hélon[24] et Vivières[25]. Il est une subdivision du district de Soissons qui disparait le 5 fructidor An III ()[26]. Le canton ne subit aucune modification dans sa composition communale pendant cette période.

Lors de la création des arrondissements par la loi du 28 pluviôse an VIII (), le canton est rattaché à l'arrondissement de Soissons.

1801-2015[modifier | modifier le code]

L'arrêté du 3 vendémiaire an X () entraine un redécoupage des cantons du département de l'Aisne. Le canton de Villers-Cotterêts est conservé, mais il est le seul du département à garder la même structure et la même composition, issu de sa création en 1790[27],[4]. À la suite de ce redécoupage des cantons du département, la composition communale reste de 21 communes.

En 1853, la commune de Noroy prend le nom de Noroy-sur-Ourcq[16]. En 1921, Largny est renommée Largny-sur-Automne[12]. En 1923, Oigny prend le nom de Oigny-en-Valois[17]. En 1947, la commune de Puiseux est renommée Puiseux-en-Retz[19].

Par arrêté préfectoral du , la commune de Pisseleux est absorbée, le , par la commune voisine de Villers-Cotterêts, où elle devient un quartier[28]. La canton comprend alors 20 communes à la suite de cette fusion jusqu'en mars 2015 et portait le code canton 0236.

Après le redécoupage de 2015[modifier | modifier le code]

Un nouveau découpage territorial de l'Aisne entre en vigueur en mars 2015, défini par le décret du 21 février 2014 [3], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[29]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au premier tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure[30]. Dans l'Aisne, le nombre de cantons passe ainsi de 42 à 21. Le canton de Villers-Cotterêts fait partie des treize cantons du département, dont les limites territoriales évoluent. les huit autres sont des nouveaux cantons. Avec ce redécoupage, les cantons d'Oulchy-le-Château et de Neuilly-Saint-Front, sauf les communes de Veuilly-la-Poterie, de Grisolles et de Rocourt-Saint-Martin, sont regroupés avec celui de Villers-Cotterêts. Le bureau centralisateur est fixé à Villers-Cotterêts, il compte 66 communes et il s'étend sur les arrondissements de Soissons et de Château-Thierry, avec un nouveau code canton 0221.

Par arrêté préfectoral du , les 10 communes, située dans l'arrondissement de Château-Thierry, sont détachées le de cette arrondissement pour intégrer l'arrondissement de Soissons[31]. Le canton compte alors 20 communes de l'arrondissement de Château-Thierry et 56 communes de l'arrondissement de Soissons.

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1845 Jean Chrisostome Danré
(1772-1857)
  Cultivateur à Vouty, maire de Faverolles
1845 1861 Louis Charlemagne Hochedez   Cultivateur, maire de Largny-sur-Automne
1861 1867 Achille Théodore
Blin de Varlemont
  Propriétaire du château, maire d'Oigny-en-Valois
1867 1871 Vicomte de Montesquieu   Ancien Maître des Requêtes au Conseil d'État
1871 1877 M. Guay Droite maire de Villers-Cotterêts
1877 1878 Jules Besnard Républicain maire de Villers-Cotterêts
1878 1892
(décès)
Louis Salanson[32] Droite Juge de paix, Villers-Cotterêts
1893[33] 1901 Paul Grévin Droite Magistrat
Maire de Villers-Cotterêts
1901 1909
(décès)[34]
Emile Lupette Rad. Instituteur
Maire de Dampleux
1909 1913 M. Brassart Libéral Médecin, maire de Villers-Cotterêts
1913 1932
(décès)
Henri Mouflier[35] RG Médecin à Villers-Cotterêts
Maire de Villers-Cotterêts (1919-1929)
1932 1940 Rémi Baraquin Rad. Maire de Villers-Cotterêts
1945 1958 Max Dussuchal SFIO Agriculteur, adjoint au Maire de Villers-Cotterêts
1958 1976 Charles Baur SFIO puis MDSF Président du Conseil Régional (1976-1978 et 1985-2004)
Maire de Villers-Cotterêts (1954-1989)
1976 19.. Pierre Brun RPR Maire de Dampleux
19.. 2001 Georges Bouaziz PS Médecin
Maire de Villers-Cotterêts (1989-2001)
2001 2015 Michel Laviolette DVD puis UDI (PR) Kinésithérapeute
Conseiller municipal de Villers-Cotterêts

Représentation à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Franck Briffaut   FN Maire de Villers-Cotterêts
2015 en cours Martine Pigoni   FN Secrétaire, Haramont

À l'issue du premier tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Franck Briffaut et Martine Pigoni (FN, 44,8 %) et André Rigaud et Isabelle Vasseur (UMP, 23,02 %). Le taux de participation est de 53,57 % (11 561 votants sur 21 582 inscrits)[36] contre 53,32 % au niveau départemental[37] et 50,17 % au niveau national[38].

Au second tour, Franck Briffaut et Martine Pigoni (FN) sont élus avec 51,89 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 54,19 % (5 549 voix pour 11 697 votants et 21 587 inscrits)[39].

Composition[modifier | modifier le code]

Situation du canton de Villers-Cotterêts dans le département de l'Aisne avant 2015.

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Le canton de Villers-Cotterêts regroupait 20 communes et comptait 15 752 habitants (recensement de 2012 de la population municipale).

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Villers-Cotterêts
(chef-lieu)
02810 CC Retz-en-Valois 41,71 10 892 (2014) 261
Ancienville 02015 CC Retz-en-Valois 3,85 79 (2014) 21
Corcy 02216 CC Retz-en-Valois 7,25 316 (2014) 44
Coyolles 02232 CC Retz-en-Valois 24,55 362 (2014) 15
Dampleux 02259 CC Retz-en-Valois 8,19 404 (2014) 49
Faverolles 02302 CC Retz-en-Valois 13,79 309 (2014) 22
Fleury 02316 CC Retz-en-Valois 6,51 137 (2014) 21
Haramont 02368 CC Retz-en-Valois 12,24 583 (2014) 48
Largny-sur-Automne 02410 CC Retz-en-Valois 9,53 252 (2014) 26
Longpont 02438 CC Retz-en-Valois 10,94 275 (2014) 25
Louâtre 02441 CC Retz-en-Valois 11,02 207 (2014) 19
Montgobert 02506 CC Retz-en-Valois 11,18 199 (2014) 18
Noroy-sur-Ourcq 02557 CC Retz-en-Valois 5,15 137 (2014) 27
Oigny-en-Valois 02568 CC Retz-en-Valois 11,88 148 (2014) 12
Puiseux-en-Retz 02628 CC Retz-en-Valois 9,88 216 (2014) 22
Retheuil 02644 CC Retz-en-Valois 14,87 382 (2014) 26
Soucy 02729 CC Retz-en-Valois 5,22 100 (2014) 19
Taillefontaine 02734 CC Retz-en-Valois 10,63 258 (2014) 24
Villers-Hélon 02812 CC Retz-en-Valois 8,07 226 (2014) 28
Vivières 02822 CC Retz-en-Valois 13,96 409 (2014) 29

Composition à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Le canton de Villers-Cotterêts regroupe 66 communes[3].

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Villers-Cotterêts
(bureau centralisateur)
02810 CC Retz-en-Valois 41,71 10 892 (2014) 261
Ambrief 02012 CC du canton d'Oulchy-le-Château 4,50 71 (2014) 16
Ancienville 02015 CC Retz-en-Valois 3,85 79 (2014) 21
Arcy-Sainte-Restitue 02022 CC du canton d'Oulchy-le-Château 26,43 403 (2014) 15
Armentières-sur-Ourcq 02023 CA de la Région de Château-Thierry 6,81 106 (2014) 16
Beugneux 02082 CC du canton d'Oulchy-le-Château 7,68 108 (2014) 14
Billy-sur-Ourcq 02090 CC du canton d'Oulchy-le-Château 10,17 215 (2014) 21
Bonnesvalyn 02099 CA de la Région de Château-Thierry 6,34 241 (2014) 38
Breny 02121 CC du canton d'Oulchy-le-Château 4,52 256 (2014) 57
Brumetz 02125 CA de la Région de Château-Thierry 7,24 216 (2014) 30
Bussiares 02137 CA de la Région de Château-Thierry 7,40 133 (2014) 18
Buzancy 02138 CC du canton d'Oulchy-le-Château 4,75 187 (2014) 39
Chacrise 02154 CC du canton d'Oulchy-le-Château 12,74 354 (2014) 28
Chaudun 02172 CC du canton d'Oulchy-le-Château 8,52 252 (2014) 30
Chézy-en-Orxois 02185 CA de la Région de Château-Thierry 16,15 405 (2014) 25
Chouy 02192 CC Retz-en-Valois 20,03 380 (2014) 19
Corcy 02216 CC Retz-en-Valois 7,25 316 (2014) 44
Courchamps 02225 CA de la Région de Château-Thierry 2,72 95 (2014) 35
Coyolles 02232 CC Retz-en-Valois 24,55 362 (2014) 15
Cramaille 02233 CC du canton d'Oulchy-le-Château 8,12 129 (2014) 16
La Croix-sur-Ourcq 02241 CA de la Région de Château-Thierry 10,45 113 (2014) 11
Cuiry-Housse 02249 CC du canton d'Oulchy-le-Château 8,54 111 (2014) 13
Dammard 02258 CC Retz-en-Valois 7,96 401 (2014) 50
Dampleux 02259 CC Retz-en-Valois 8,19 404 (2014) 49
Droizy 02272 CC du canton d'Oulchy-le-Château 5,42 71 (2014) 13
Faverolles 02302 CC Retz-en-Valois 13,79 309 (2014) 22
La Ferté-Milon 02307 CC Retz-en-Valois 18,35 2 147 (2014) 117
Fleury 02316 CC Retz-en-Valois 6,51 137 (2014) 21
Gandelu 02339 CA de la Région de Château-Thierry 10,03 691 (2014) 69
Haramont 02368 CC Retz-en-Valois 12,24 583 (2014) 48
Hartennes-et-Taux 02372 CC du canton d'Oulchy-le-Château 6,31 390 (2014) 62
Hautevesnes 02375 CA de la Région de Château-Thierry 7,29 169 (2014) 23
Largny-sur-Automne 02410 CC Retz-en-Valois 9,53 252 (2014) 26
Latilly 02411 CA de la Région de Château-Thierry 9,32 213 (2014) 23
Launoy 02412 CC du canton d'Oulchy-le-Château 9,10 100 (2014) 11
Licy-Clignon 02428 CA de la Région de Château-Thierry 4,09 77 (2014) 19
Longpont 02438 CC Retz-en-Valois 10,94 275 (2014) 25
Louâtre 02441 CC Retz-en-Valois 11,02 207 (2014) 19
Maast-et-Violaine 02447 CC du canton d'Oulchy-le-Château 10,96 146 (2014) 13
Macogny 02449 CC Retz-en-Valois 6,17 76 (2014) 12
Marizy-Sainte-Geneviève 02466 CC Retz-en-Valois 7,71 130 (2014) 17
Marizy-Saint-Mard 02467 CC Retz-en-Valois 4,54 50 (2014) 11
Monnes 02496 CC Retz-en-Valois 4,92 114 (2014) 23
Montgobert 02506 CC Retz-en-Valois 11,18 199 (2014) 18
Montgru-Saint-Hilaire 02507 CC du canton d'Oulchy-le-Château 3,24 34 (2014) 10
Monthiers 02509 CA de la Région de Château-Thierry 7,37 155 (2014) 21
Montigny-l'Allier 02512 CA de la Région de Château-Thierry 10,14 277 (2014) 27
Muret-et-Crouttes 02533 CC du canton d'Oulchy-le-Château 5,24 131 (2014) 25
Nampteuil-sous-Muret 02536 CC du canton d'Oulchy-le-Château 3,38 93 (2014) 28
Neuilly-Saint-Front 02543 CA de la Région de Château-Thierry 17,89 2 157 (2014) 121
Noroy-sur-Ourcq 02557 CC Retz-en-Valois 5,15 137 (2014) 27
Oigny-en-Valois 02568 CC Retz-en-Valois 11,88 148 (2014) 12
Oulchy-le-Château 02580 CC du canton d'Oulchy-le-Château 15,08 831 (2014) 55
Oulchy-la-Ville 02579 CC du canton d'Oulchy-le-Château 7,13 119 (2014) 17
Parcy-et-Tigny 02585 CC du canton d'Oulchy-le-Château 10,59 250 (2014) 24
Passy-en-Valois 02594 CC Retz-en-Valois 3,41 156 (2014) 46
Le Plessier-Huleu 02606 CC du canton d'Oulchy-le-Château 5,20 75 (2014) 14
Priez 02622 CA de la Région de Château-Thierry 4,93 50 (2014) 10
Puiseux-en-Retz 02628 CC Retz-en-Valois 9,88 216 (2014) 22
Retheuil 02644 CC Retz-en-Valois 14,87 382 (2014) 26
Rozet-Saint-Albin 02662 CA de la Région de Château-Thierry 7,95 298 (2014) 37
Rozières-sur-Crise 02663 CC du canton d'Oulchy-le-Château 7,32 234 (2014) 32
Grand-Rozoy 02665 CC du canton d'Oulchy-le-Château 12,45 313 (2014) 25
Saint-Gengoulph 02679 CA de la Région de Château-Thierry 7,57 146 (2014) 19
Saint-Rémy-Blanzy 02693 CC du canton d'Oulchy-le-Château 13,99 207 (2014) 15
Silly-la-Poterie 02718 CC Retz-en-Valois 2,31 129 (2014) 56
Sommelans 02724 CA de la Région de Château-Thierry 4,28 62 (2014) 14
Soucy 02729 CC Retz-en-Valois 5,22 100 (2014) 19
Taillefontaine 02734 CC Retz-en-Valois 10,63 258 (2014) 24
Torcy-en-Valois 02744 CA de la Région de Château-Thierry 3,62 88 (2014) 24
Troësnes 02749 CC Retz-en-Valois 2,65 236 (2014) 89
Vichel-Nanteuil 02796 CA de la Région de Château-Thierry 6,39 87 (2014) 14
Vierzy 02799 CC du canton d'Oulchy-le-Château 12,73 448 (2014) 35
Villemontoire 02804 CC du canton d'Oulchy-le-Château 7,65 193 (2014) 25
Villers-Hélon 02812 CC Retz-en-Valois 8,07 226 (2014) 28
Vivières 02822 CC Retz-en-Valois 13,96 409 (2014) 29

Démographie[modifier | modifier le code]

Démographie avant le redécoupage de 2015[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
10 409 11 384 12 754 12 413 13 425 14 743 15 140 15 515 15 752
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[40] puis population municipale à partir de 2006[41])
Histogramme de l'évolution démographique

Démographie après le redécoupage de 2015[modifier | modifier le code]

En 2014, la population municipale du nouveau canton est de 31 210 habitants[42].

           Évolution de la population  [modifier]
2013 2014
31 193 31 210
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962 puis population municipale à partir de 2006[43])
Histogramme de l'évolution démographique

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 76
  2. a et b René Hennequin, La Formation du département de l'Aisne en 1790, Soissons, Imprimerie de G. Nougarède, (lire en ligne), p. 266.
  3. a, b et c Décret no 2014-202 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l'Aisne.
  4. a et b Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Ancienville », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 15 décembre 2016).
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Corcy », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 15 décembre 2016).
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Coyolles », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 15 décembre 2016).
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Dampleux », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 15 décembre 2016).
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Faverolles », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 15 décembre 2016).
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Fleury », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 15 décembre 2016).
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Haramont », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 15 décembre 2016).
  12. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Largny-sur-Automne », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 15 décembre 2016).
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Longpont », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 15 décembre 2016).
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Louâtre », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 15 décembre 2016).
  15. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Montgobert », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 15 décembre 2016).
  16. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Noroy-sur-Ourcq », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 15 décembre 2016).
  17. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Oigny-en-Valois », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 15 décembre 2016).
  18. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Pisseleux », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 15 décembre 2016).
  19. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Puiseux-en-Retz », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 15 décembre 2016).
  20. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Retheuil », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 15 décembre 2016).
  21. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Soucy », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 15 décembre 2016).
  22. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Taillefontaine », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 15 décembre 2016).
  23. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Villers-Cotterêts », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 15 décembre 2016).
  24. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Villers-Hélon », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 15 décembre 2016).
  25. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Vivières », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 15 décembre 2016).
  26. Constitution de la République française du 5 Fructidor an III, p. 9.
  27. Bernard Gaudillère (1995), p. 788.
  28. Archives départementales de l'Aisne, « Liste de communes n'existant plus ou ayant changé de nom » [PDF] (consulté le 23 décembre 2015).
  29. « LOI no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 22 avril 2014)
  30. Le nombre total de cantons d'un départements doit obligatoirement être impair.
  31. « Arrêté préfectoral portant modification des limites territoriales des arrondissements de l'Aisne - Recueil n°195 des actes administratifs du 21 décembre 2016 des Hauts-de-France », sur http://www.prefectures-regions.gouv.fr/hauts-de-france/, (consulté le 12 janvier 2017).
  32. http://gw.geneanet.org/francoispiet?lang=fr;p=louis+leger;n=salanson
  33. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6240287d/f4.item.r=canton.zoom
  34. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k63445037/f2.item.r=canton.zoom
  35. http://cfranquelin.free.fr/shrvc/production/mouflier_pages_de_1985_tome_30.pdf
  36. « Résultats du 1er tour pour le canton de Villers-Cotterêts », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 24 mars 2015)
  37. « Résultats du 1er tour pour le département de l'Aisne », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 24 mars 2015)
  38. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  39. « Résultats du second tour pour le canton de Villers-Cotterêts », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 30 mars 2015)
  40. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  41. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  42. Populations légales 2013 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee
  43. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années [ 2006], [ 2014]