Billy-sur-Ourcq

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de l’Aisne
Cet article est une ébauche concernant une commune de l’Aisne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Billy et Ourcq (homonymie).
Billy-sur-Ourcq
L'église Saint-Martin.
L'église Saint-Martin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais-Picardie
Département Aisne
Arrondissement Soissons
Canton Villers-Cotterêts
Intercommunalité Canton d'Oulchy-le-Château
Maire
Mandat
Bernard Viet
2014-2020
Code postal 02210
Code commune 02090
Démographie
Population
municipale
214 hab. (2013)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 13′ 07″ Nord 3° 18′ 09″ Est / 49.2186111111, 3.3025
Altitude 153 m (min. : 105 m) (max. : 194 m)
Superficie 10,17 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord-Pas-de-Calais-Picardie

Voir sur la carte administrative du Nord-Pas-de-Calais-Picardie
City locator 14.svg
Billy-sur-Ourcq

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
Billy-sur-Ourcq

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Billy-sur-Ourcq

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Billy-sur-Ourcq

Billy-sur-Ourcq est une commune française, située dans le département de l'Aisne en région Nord-Pas-de-Calais-Picardie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
avant 1874 après 1875 Duclerc[1]    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 12 mai 2014)
Bernard Viet DVD Retraité de l'agriculture
Réélu pour le mandat 2014-2020[2], [3]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 214 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
353 379 398 373 342 333 367 338 343
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
303 299 297 271 301 287 246 273 242
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
250 244 235 224 260 271 263 266 235
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
200 205 206 201 208 201 220 216 215
2013 - - - - - - - -
214 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

François Doyen né à Villiers-Agron en 1753, mort des suites des mauvais traitements qu'il a eu à subir de la part des Cosaques sur le combat de Neuilly-Saint-Front, le 3 mars 1814. Son fils, enlevé par la Conscription, assiégé puis bloqué pendant de longs mois dans la forteresse de Luxembourg, sans pouvoir donner des nouvelles à ces parents qui le croyaient mort. Il ne put sortir de ce lieu qu'à la notification de Louis XVIII. Il fut précepteur du comte de la Vaux et se fixa ensuite à Billy-sur-Ourcq où il, devint maire de la commune,et enseigna à son fils le métier de géomètre-arpenteur. Le fils devint, en plus archéologue, chercheur, collectionneur reconnu et l'Assemblée lui adresse les plus grands remerciements. Il fut aussi à la caisse locale de la Caisse d'épargne de Neuilly-Saint-Font en devenant un administrateur. Il décède le 17 mars 1905 à Villiers-Agron où il était né en 1831.

  • Sur le registre de Billy-sur-Ourcq le 25 fév. 1818 :"Marie mélanie son les pronom qui ont été donnée au dit Enfans par Prince firmin Doyen parent maternel de l'époufe;et,par Marie appolline virginie Ducreoq coufine Germaine de l'Enfans domicilié au ménil commune de Rozet St Albin"...En 1814, décède Prince Eugène Doyen..

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Almanach annuaire historique, administratif & commercial de la Marne, de l'Aisne et des Ardennes, Matot-Braine de 1876, Reims p186.
  2. Préfecture de l'Aisne consulté le 7 juillet 2008
  3. « Liste des maires de l'Aisne » [xls], Préfecture de l'Aisne,‎ (consulté le 26 juillet 2014)
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011, 2013.