Canton de Soissons-Sud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Soissons-Sud
Canton de Soissons-Sud
Situation du canton de Soissons-Sud dans le département de Aisne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Aisne
Arrondissement(s) Soissons
Chef-lieu Soissons
Code canton 02 41
Histoire de la division
Création 23 juillet 1973[1]
Disparition 29 mars 2015[2]
Démographie
Population 27 185 hab. (2012)
Densité 420 hab./km2
Géographie
Superficie 64,69 km2
Subdivisions
Communes 11

Le canton de Soissons-Sud est une ancienne division administrative française située dans le département de l'Aisne et la région Picardie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant le redécoupage de 2015[modifier | modifier le code]

Le canton de Soissons-Sud est né de la division du canton de Soissons en 1973. La ville de Soissons est le chef-lieu de ce canton mais elle est devenue une fraction cantonale. Cette fraction comprend en outre la partie non-incluse dans le canton de Soissons-Nord[1]. Le canton est composé de 11 communes.

Redécoupage de 2015[modifier | modifier le code]

Un nouveau découpage territorial de l'Aisne entre en vigueur en mars 2015, défini par le décret du 21 février 2014 [2], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[3]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 10 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure[4]. Dans l'Aisne, le nombre de cantons passe ainsi de 42 à 21. Le canton de Soissons-Sud ne fait pas partie des cantons conservés du département.

Le canton disparait lors des élections départementale de mars 2015. L'ensemble des communes est rattaché au nouveau canton de Soissons-2 sauf la fraction cantonale qui est modifiée.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1973 1982 Marc Laurent PCF  
1982 2001 Mario-Louis Craighero PS  
2001 2008 Pascal Tordeux DVD puis UMP assureur
2008 2015 Serge Vallée PCF Maire de Courmelles (1977-2008),

puis Conseiller municipal de Courmelles (2008-2014)

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton de Soissons-Sud a groupé 11 communes et a compté 27 185 habitants en 2012[Note 1].

Liste des communes du canton
Code
Insee
Nom Population
(hab.)
02722 Soissons
(Chef-lieu)
Fraction: 17 101
Commune : 28 309
02064 Belleu 3 848
02077 Berzy-le-Sec 404
02089 Billy-sur-Aisne 1 122
02226 Courmelles 1 716
02477 Mercin-et-Vaux 947
02485 Missy-aux-Bois 112
02564 Noyant-et-Aconin 499
02607 Ploisy 82
02706 Septmonts 579
02770 Vauxbuin 775

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population  [ modifier ]
1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
-29 10328 23328 22927 68627 24427 185
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[5] puis population municipale à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte, Isabelle Séguy, Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au , millésimée 2012, définie dans les limites territoriales en vigueur au , date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]