Canton de Guise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Guise
Canton de Guise
Situation du canton de Guise dans le département de Aisne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement(s) Vervins
Circonscription(s) Troisième
Bureau centralisateur Guise
Conseillers
départementaux
Armand Pollet
Marion Saillard
2015-2021
Code canton 02 07
Histoire de la division
Création 18 février 1790[1],[2]
Modification 1 3 vendémiaire an X[3],[4]
(25 septembre 1801)
Modification 2 22 mars 2015[5]
Démographie
Population 23 839 hab. (2015)
Densité 51 hab./km2
Géographie
Superficie 468,52 km2
Subdivisions
Communes 45

Le canton de Guise est une division administrative française située dans le département de l'Aisne et la région Hauts-de-France.

À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 19 à 45.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton est organisé autour de Guise dans l'arrondissement de Vervins. Son altitude varie de 72 m (Bernot) à 184 m (Marly-Gomont) pour une altitude moyenne de 112 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

Révolution française[modifier | modifier le code]

Carte du canton de Guise en 1790

Le canton est créé le 18 février 1790 sous la Révolution française[6],[2]. Le canton comprend 38 communes avec Guise pour chef-lieu : Aisonville, Audigny, Beaurain, Bernot, Bernoville, Bertaignemont, Bohéries, Clanlieu, Crupilly, Colonfay, Dorengt, Esquéhéries, Étreux, Faty, Flavigny-le-Petit, Flavigny-le-Grand, Grougis, Guise, Hauteville, Iron, Lavaqueresse, Leschelles, Lesquielles, Longchamps, Macquigny, Malzy, Monceau-sur-Oise, La Neuville-lès-Dorengt, Noyales, Proix, Puisieux, Saint-Germain, Le Sourd, Tupigny, Vadencourt, Verly, Villers-lès-Guise et Wiège. Il est une subdivision du district de Vervins qui disparait le 5 fructidor An III (22 août 1795)[7]

Entre 1790 et 1794, Flavigny-le-Grand et Beaurain sont réunis pour former la commune de Flavigny-le-Grand-et-Beaurain. En 1790, Aisonville et Bernoville fusionnent pour donner la commune d'Aisonville-et-Bernoville. Entre 1790 et 1792, Lesquielles et Saint-Germain sont regroupées pour donner la commune de Lesquielles-Saint-Germain. En 1794, Faty et Wiège sont réunis dans la commune de Wiège-Faty. En 1800, Le Sourd est adjoint à la commune de Wiège-Faty pour former Wiège-Faty-et-le-Sourd. Lors de la création des arrondissements par la loi du 28 pluviôse an VIII (17 février 1800), le canton de Guise est rattaché à l'arrondissement de Vervins. Ainsi, à la veille du premier redécoupage, le canton compte 33 communes avec la disparition de cinq communes au cours de la période révolutionnaire.

1801 - 2015[modifier | modifier le code]

L'arrêté du 3 vendémiaire an X (25 septembre 1801) entraîne un redécoupage du canton de Guise qui est conservé[4]. Trois communes du canton de Marly (Marly, Proizy et Romery) sont réunis au canton. Quatre communes (Étreux, Grougis, Tupigny, Verly) sont détachées pour intégrer le canton de Wassigny. Cinq communes (Clanlieu, Colonfay, Bertaignemont, Puisieux et Wiège-Faty-et-le-Sourd) sont reversées dans le canton de Sains. Quatre communes (Dorengt, Leschelles, Esquéhéries et La Neuville-lès-Dorengt) rejoignent le canton du Nouvion. Crupilly est détachée pour rejoindre le canton de La Capelle. Le canton est composé alors de vingt-deux communes.

En 1811, la commune de Bohéries est réunie à Vadencourt. La nouvelle entité prend le nom de Vadencourt-et-Bohéries. Le canton compte alors vingt-et-une communes. En 1926, la commune de Marly prend le nom de Marly-Gomont. En 1962, celle de Proizy prend le nom de Proisy. En 1966, la commune de Flavigny-le-Petit est rattachée à celle de Guise. Le nombre de communes est alors de vingt. Ce chiffre s'abaisse à dix-neuf lors de la réunion de Vadencourt-et-Bohéries et Longchamps pour former la commune de Vadencourt en 1971. Cette composition reste stable jusqu'en mars 2015. Le canton a porté le code canton 0216 avant le redécoupage de 2014.

Après le redécoupage de 2015[modifier | modifier le code]

Un nouveau découpage territorial de l'Aisne entre en vigueur en mars 2015, défini par le décret du 21 février 2014 [5], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[8]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au premier tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure[9]. Dans l'Aisne, le nombre de cantons passe ainsi de 42 à 21. Le canton de Guise fait partie des treize cantons du département, dont les limites territoriales sont remaniées. Les huit autres sont des nouveaux cantons. Conformément à ce redécoupage, les cantons de Wassigny et du Nouvion-en-Thiérache sont regroupés avec celui de Guise. Les communes de Crupilly et de Chigny, appartenant avant cette recomposition au canton de La Capelle, sont également adjointes. Le bureau centralisateur est fixé à Guise et le canton groupe désormais 45 communes avec un nouveau code canton 0207.

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1836 Charles Louis Lesur
(1770-1849)
  Histographe et publiciste
Maire de Guise
1836 1839 Achille Hennet de Bernoville[10]   Propriétaire, maire d'Aisonville-et-Bernoville
1839 1870 Camille Godelle Conservateur Officier ministériel, membre du Conseil d'État
Propriétaire à Paris
Député (1849)
Sénateur (1864-1870)
1870 1883 Jean-Baptiste Godin GR Manufacturier à Guise
Créateur du Familistère
Député (1871-1876)
Maire de Guise
1883 1894
(décès)[11]
M. Paradis Républicain  
1895[12] 1897
(décès)
M. Flamant Républicain  
1897[13] 1919 Pol Machin Rad. Brasseur - Maire de Vadencourt
1919 1925 Louis Devillers[14] RG Médecin - Conseiller municipal de Guise
1925 1926
(annulation)
Charles Machin Rad. Brasseur - Maire de Vadencourt
1926 1930
(décès)
Louis Devillers RG Médecin - Conseiller municipal de Guise
1930 1937 Charles Machin Rad. Maire de Vadencourt-et-Bohéries
1937 1940 Lucien Depreux PCF Ouvrier menuisier
Adjoint au Maire de Guise
1945 1951 Raoul Sauer PCF Brigadier des Douanes
Sénateur (1946-1948)
Député (1951-1958)
Vice-Président du Conseil Général
1951 1958 Adrien Renard PCF Ancien secrétaire de la Fédération CGT du textile
Député (1945-1958)
1958 1968
(décès)
Georges Pettgen RGR
puis CD
Enseignant, conseiller municipal de Guise
1968 1982 Paul Decourcelle FGDS puis
PSU puis DVD
Docteur en médecine
1982 2015 Daniel Cuvelier DVG puis PS Commerçant retraité
Ancien maire de Guise (1977-2010)

Représentation après 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Armand Pollet   FN  
2015 en cours Marion Saillard   FN  

À l'issue du premier tour des élections départementales de 2015, trois binômes sont en ballotage : Armand Pollet et Marion Saillard (FN, 44,05 %), Thierry Thomas et Monique Walton (PS, 29,23 %) et Olivier Cambraye et Anne-Marie Leviel (Union de la Droite, 26,72 %). Le taux de participation est de 55,55 % (9 411 votants sur 16 941 inscrits)[15] contre 53,32 % au niveau départemental[16] et 50,17 % au niveau national[17].

Au second tour, Armand Pollet et Marion Saillard (FN) sont élus Conseillers départementaux de l'Aisne avec 53,9 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 58 % (4 732 voix pour 9 825 votants et 16 941 inscrits)[18].

Composition[modifier | modifier le code]

Situation du canton de Guise dans le département de l'Aisne avant 2015.

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Le canton de Guise regroupait 19 communes et comptait 10 706 habitants en 2012[Note 1].

Liste des communes du canton avant le redécoupage de 2015
Code
Insee
Nom Superficie
(km2)
Population
(hab.)
Densité
(hab./km2)
02361 Guise
(Chef-lieu)
16,13 5 182 321,26
02006 Aisonville-et-Bernoville 8,73 274 31,39
02035 Audigny 10,73 283 26,37
02070 Bernot 16,56 446 26,93
02313 Flavigny-le-Grand-et-Beaurain 13,63 480 35,22
02376 Hauteville 7,10 165 23,24
02386 Iron 9,51 228 23,97
02414 Lavaqueresse 4,44 214 48,2
02422 Lesquielles-Saint-Germain 16,21 828 51,08
02450 Macquigny 20,18 375 18,58
02455 Malzy 10,30 188 18,25
02469 Marly-Gomont 12,91 435 33,69
02494 Monceau-sur-Oise 5,86 112 19,11
02563 Noyales 7,18 171 23,82
02624 Proisy 5,20 325 62,5
02625 Proix 3,45 150 43,48
02654 Romery 3,96 88 22,22
02757 Vadencourt 12,24 598 48,86
02814 Villers-lès-Guise 8,06 164 20,35

Composition à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Le canton de Guise regroupe 45 communes[5].

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Guise
(bureau centralisateur)
02361 CC Thiérache Sambre et Oise 16,13 4 919 (2015) 305
Aisonville-et-Bernoville 02006 CC Thiérache Sambre et Oise 8,73 254 (2015) 29
Audigny 02035 CC Thiérache Sambre et Oise 10,73 282 (2015) 26
Barzy-en-Thiérache 02050 CC de la Thiérache du Centre 7,63 322 (2015) 42
Bergues-sur-Sambre 02067 CC de la Thiérache du Centre 4,41 211 (2015) 48
Bernot 02070 CC Thiérache Sambre et Oise 16,56 443 (2015) 27
Boué 02103 CC de la Thiérache du Centre 10,44 1 303 (2015) 125
Chigny 02188 CC Thiérache Sambre et Oise 10,47 147 (2015) 14
Crupilly 02244 CC Thiérache Sambre et Oise 3,52 70 (2015) 20
Dorengt 02269 CC de la Thiérache du Centre 10,50 155 (2015) 15
Esquéhéries 02286 CC de la Thiérache du Centre 16,21 852 (2015) 53
Étreux 02298 CC Thiérache Sambre et Oise 10,36 1 482 (2015) 143
Fesmy-le-Sart 02308 CC de la Thiérache du Centre 16,06 497 (2015) 31
Flavigny-le-Grand-et-Beaurain 02313 CC Thiérache Sambre et Oise 13,63 477 (2015) 35
Grougis 02358 CC Thiérache Sambre et Oise 11,26 366 (2015) 33
Hannapes 02366 CC Thiérache Sambre et Oise 9,16 311 (2015) 34
Hauteville 02376 CC Thiérache Sambre et Oise 7,10 164 (2015) 23
Iron 02386 CC Thiérache Sambre et Oise 9,51 244 (2015) 26
Lavaqueresse 02414 CC Thiérache Sambre et Oise 4,44 207 (2015) 47
Leschelle 02419 CC de la Thiérache du Centre 14,69 276 (2015) 19
Lesquielles-Saint-Germain 02422 CC Thiérache Sambre et Oise 16,21 809 (2015) 50
Macquigny 02450 CC Thiérache Sambre et Oise 20,18 381 (2015) 19
Malzy 02455 CC Thiérache Sambre et Oise 10,30 197 (2015) 19
Marly-Gomont 02469 CC Thiérache Sambre et Oise 12,91 457 (2015) 35
Mennevret 02476 CC Thiérache Sambre et Oise 11,89 631 (2015) 53
Molain 02488 CC Thiérache Sambre et Oise 1,81 152 (2015) 84
Monceau-sur-Oise 02494 CC Thiérache Sambre et Oise 5,86 123 (2015) 21
La Neuville-lès-Dorengt 02548 CC de la Thiérache du Centre 10,88 388 (2015) 36
Le Nouvion-en-Thiérache 02558 CC de la Thiérache du Centre 48,42 2 669 (2015) 55
Noyales 02563 CC Thiérache Sambre et Oise 7,18 170 (2015) 24
Oisy 02569 CC Thiérache Sambre et Oise 10,79 467 (2015) 43
Proisy 02624 CC Thiérache Sambre et Oise 5,20 297 (2015) 57
Proix 02625 CC Thiérache Sambre et Oise 3,45 148 (2015) 43
Ribeauville 02647 CC Thiérache Sambre et Oise 3,58 69 (2015) 19
Romery 02654 CC Thiérache Sambre et Oise 3,96 88 (2015) 22
Saint-Martin-Rivière 02683 CC Thiérache Sambre et Oise 5,52 127 (2015) 23
Tupigny 02753 CC Thiérache Sambre et Oise 12,84 348 (2015) 27
Vadencourt 02757 CC Thiérache Sambre et Oise 12,24 561 (2015) 46
La Vallée-Mulâtre 02760 CC Thiérache Sambre et Oise 5,28 160 (2015) 30
Vaux-Andigny 02769 CC Thiérache Sambre et Oise 15,75 941 (2015) 60
Vénérolles 02779 CC Thiérache Sambre et Oise 8,89 230 (2015) 26
Grand-Verly 02783 CC Thiérache Sambre et Oise 3,80 140 (2015) 37
Petit-Verly 02784 CC Thiérache Sambre et Oise 5,19 162 (2015) 31
Villers-lès-Guise 02814 CC Thiérache Sambre et Oise 8,06 171 (2015) 21
Wassigny 02830 CC Thiérache Sambre et Oise 6,79 971 (2015) 143

Démographie[modifier | modifier le code]

Démographie avant le redécoupage de 2015[modifier | modifier le code]

Évolution de la population  [ modifier ]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
14 74313 86912 72311 86611 46311 30511 06310 72410 706
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[19] puis population municipale à partir de 2006[20].)
Histogramme de l'évolution démographique

Démographie après le redécoupage de 2015[modifier | modifier le code]

En 2015, le canton comptait 23 839 habitants[Note 2].

Évolution de la population  [ modifier ]
2013 2014 2015
24 23224 05523 839
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2015[21].)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte, Isabelle Séguy, Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au , millésimée 2012, définie dans les limites territoriales en vigueur au , date de référence statistique : .
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 76
  2. a et b René Hennequin, La Formation du département de l'Aisne en 1790, Soissons, Imprimerie de G. Nougarède, (lire en ligne), p. 266.
  3. Notice communale de Guise sur le site de l'EHESS.
  4. a et b Bernard Gaudillère (1995), p. 788.
  5. a, b et c Décret no 2014-202 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l'Aisne.
  6. Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  7. Constitution de la République française du 5 Fructidor an III, p. 9.
  8. « LOI no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 22 avril 2014)
  9. Le nombre total de cantons d'un départements doit obligatoirement être impair.
  10. http://gw.geneanet.org/pierfit?lang=fr&p=achille&n=hennet+de+bernoville
  11. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6234530m/f2.item.r=canton.zoom
  12. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62345630/f2.item.r=canton.zoom
  13. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62280652/f2.item.r=canton.zoom
  14. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH202/PG/FRDAFAN84_O19800035v0914128.htm
  15. « Résultats du 1er tour pour le canton de Guise », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 24 mars 2015)
  16. « Résultats du 1er tour pour le département de l'Aisne », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 24 mars 2015)
  17. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  18. « Résultats du second tour pour le canton de Guise », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 30 mars 2015)
  19. Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2013 - Recensements harmonisés - Séries départementales et communales
  20. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011 et 2012.
  21. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2013, 2014 et 2015.