Dammard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dammard
Église Saint-Médard
Église Saint-Médard
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement Soissons
Canton Villers-Cotterêts
Intercommunalité CC Retz-en-Valois
Maire
Mandat
Denis Carion
2014-2020
Code postal 02470
Code commune 02258
Démographie
Population
municipale
401 hab. (2014)
Densité 50 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 08′ 43″ nord, 3° 11′ 55″ est
Altitude Min. 77 m
Max. 159 m
Superficie 7,96 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte administrative de l'Aisne
City locator 14.svg
Dammard

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
Dammard

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Dammard

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Dammard

Dammard est une commune française, située dans le département de l'Aisne en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

L'origine du nom de la commune vient respectivement de Domnus et de Saint-Médard (en formule abréviée Saint-Mard), soit en latin Domnus Medardus qui donne en français Dam - mard. [1]

Le territoire et les environs de la commune ont été le cadre de nombreux faits d'armes. Ainsi le 3 mars 1814, où Napoléon Ier battit les troupes de Blücher qui tenaient la ligne LA FERTÉ-MILON, NEUILLY-SAINT-FRONT et OULCHY-LE-CHATEAU ; de vifs combats se livrèrent aux environs de CHOUY, du bois de DAMMARD, de ROZET-SAINT-ALBIN, de VICHEL-NANTEUIL et sur les bords de l'Ourcq.[2],[3]

Par arrêté préfectoral du , la commune est détachée le de l'arrondissement de Château-Thierry pour intégrer l'arrondissement de Soissons[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Guy Ferte    
mars 2008[5] en cours
(au 12 mai 2014)
Denis Carion DVG Retraité
Réélu pour le mandat 2014-2020[6]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[8],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 401 habitants, en diminution de -3,84 % par rapport à 2009 (Aisne : -0,02 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
302 344 323 317 343 352 352 343 338
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
317 272 286 272 261 238 230 240 223
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
250 279 301 245 342 281 370 408 437
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
433 461 421 373 441 418 419 401 401
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Dammard - Église Saint-Médard 2.jpg
    Église Saint-Médard
    Église Saint-Médard
Cloche de l'église, sur le mur, avec deux marteaux
Cloche de l'église Saint-Médard, placée sur le mur - cloche de l'église sonnant la demie :

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Jean de la Fontaine y a possédé une ferme.[11]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire Du Diocese De Paris: Contenant la suite du Doyenné de Chelle, Prault, (lire en ligne)
  2. Manufacture française des pneumatiques Michelin Auteur du texte, La Deuxième bataille de la Marne, Michelin, (lire en ligne)
  3. « BezuSaintGermain », sur bezusaintgermain.uniterre.com (consulté le 19 octobre 2017)
  4. « Arrêté préfectoral portant modification des limites territoriales des arrondissements de l'Aisne - Recueil n°195 des actes administratifs du 21 décembre 2016 des Hauts-de-France », sur http://www.prefectures-regions.gouv.fr/hauts-de-france/, (consulté le 12 janvier 2017).
  5. Préfecture de l'Aisne consulté le 7 juillet 2008
  6. « Liste des maires de l'Aisne » [xls], Préfecture de l'Aisne, (consulté le 26 juillet 2014)
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  11. Jean-Jacques Lévêque, Jean de la Fontaine: le conteur fabuleux, 1621-1695, www.acr-edition.com, (ISBN 9782867700880, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :