Cramaille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cramaille
Cramaille
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement Soissons
Canton Villers-Cotterêts
Intercommunalité Communauté de communes du Canton d'Oulchy-le-Château
Maire
Mandat
Didier Grenot
2014-2020
Code postal 02130
Code commune 02233
Démographie
Population
municipale
138 hab. (2016 en augmentation de 5,34 % par rapport à 2011)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 13′ 49″ nord, 3° 27′ 19″ est
Altitude Min. 123 m
Max. 197 m
Superficie 8,12 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France

Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Cramaille

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
Cramaille

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cramaille

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cramaille

Cramaille est une commune française située dans le département de l'Aisne, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Village de l'ancien Valois, bâti au pied d'un coteau, à cinquante kilomètres au sud-ouest de Laon et vingt-quatre kilomètres au sud-est de Soissons.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Cramaille
Arcy-Sainte-Restitue
Beugneux Cramaille
Bruyères-sur-Fère Saponay

Lieux-dits, hameaux et écarts[modifier | modifier le code]

Cramoiselle.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Ru Vachet.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Longtemps orthographié Cramailles. Patron : saint Martin.

Histoire[modifier | modifier le code]

La terre de Cramaille portait autrefois le titre de baronnie, et les seigneurs de ce village prenaient celui de premiers barons du Valois.

Cette baronnie entra par mariage dans la maison de Harlus, en 1456 ou 1476, d'où elle passa brièvement à Philippe de Longueval en 1560, puis, en 1573 à Claude Pinard, secrétaire d'État.

Le château de Cramaille fut magnifiquement rebâti par la maison de Harlus sous François Ier. Ce château fut brûlé en 1652, ainsi que le village, par les Espagnols.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
avant 1874 après 1875 Pinta[1]    
Les données manquantes sont à compléter.
  1998 Roger Toupet[2]    
1998[3] juin 2013[3] Roger Servoise[2]   Agriculteur
Décédé en fonction
août 2013[4] En cours
(au 12 mai 2014)
Didier Grenot DVD Industriel
Réélu pour le mandat 2014-2020[5]

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[7].

En 2016, la commune comptait 138 habitants[Note 1], en augmentation de 5,34 % par rapport à 2011 (Aisne : -0,95 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
146188165167182181221229233
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
240232220184217206193202214
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
220210210161181205188192206
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
179172135127108102118120131
2016 - - - - - - - -
138--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Martin datant du XVIe siècle, classée MH en 1922[10].
Article détaillé : Église Saint-Martin de Cramaille.
  • Ruines du château datant du XIIIe siècle, la tour de l'ancienne enceinte est classée MH depuis 1927[11].
Article détaillé : Château de Cramaille.

Cramaille dans les arts[modifier | modifier le code]

Cramaille est citée dans le poème d'Aragon, Le conscrit des cent villages, écrit comme acte de Résistance intellectuelle de manière clandestine au printemps 1943, pendant la Seconde Guerre mondiale[13].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Raoul de Harlus, chambellan du duc de Bourgogne et gouverneur de Compiègne, sire de Cramaille et premier baron de Valois en 1456, par son mariage avec Marie de l'Isle. Le père de cette dernière avait acquis la baronnie de Cramaille de la Maison de France, qui la tenait en propre. Jean De Harlus, sire de Cramaille, premier baron de Valois, leur fils, fut receveur des finances du duché de Valois.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Almanach annuaire historique, administratif & commercial de la Marne, de l'Aisne et des Ardennes, Matot-Braine de 1876, Reims p186.
  2. a et b « Médaillés La reconnaissance d'une commune pour ses élus », L'union l'Ardennais,‎ (lire en ligne, consulté le 30 juillet 2014).
  3. a et b « Disparition du maire de Cramaille », L'union l'Ardennais,‎ (www.lunion.presse.fr/article/aisne/necrologie-disparition-du-maire-de-cramaille, consulté le 30 juillet 2014).
  4. « Annuaire des communes et epci de France », sur AMF (association des maires de France) (consulté en décembre 2013).
  5. « Liste des maires de l'Aisne » [xls], Préfecture de l'Aisne, (consulté le 26 juillet 2014)
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  10. Notice no PA00115634, base Mérimée, ministère français de la Culture
  11. Notice no PA00115633, base Mérimée, ministère français de la Culture
  12. memorialgenweb.org Cramaille : monument aux morts
  13. Louis Aragon, « Le Conscrit des cent villages », publié initialement dans La Diane française, consulté dans Pierre Seghers, La Résistance et ses poètes : France, 1940-1945, Paris : Seghers, 2004 (2e édition). (ISBN 2-232-12242-5), p. 373-375