Canton de Vermand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Vermand
Canton de Vermand
Situation du canton de Vermand dans le département de Aisne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Aisne
Arrondissement(s) Saint-Quentin
Chef-lieu Vermand
Code canton 02 33
Histoire de la division
Création 18 février 1790[1],[2]
Modification 1 3 vendémiaire an X[3],[4]
(25 septembre 1801)
Modification 2 12 décembre 1924[5],[6]
Disparition 29 mars 2015[7]
Démographie
Population 9 663 hab. (2012)
Densité 58 hab./km2
Géographie
Superficie 167,30 km2
Subdivisions
Communes 24

Le canton de Vermand est une ancienne division administrative française située dans le département de l'Aisne et la région Picardie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton a été organisé autour de Vermand dans l'arrondissement de Saint-Quentin. Son altitude varie de 60 m (Caulaincourt) à 152 m (Pontru) pour une altitude moyenne de 95 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

Révolution française[modifier | modifier le code]

Carte du canton de Vermand en 1790.

Le canton est créé le 18 février 1790 sous la Révolution française sous le nom de canton de Vermand[8],[2].

Le canton a compté vingt-quatre communes avec Vermand pour chef-lieu au moment de sa création : Auroir-Aubigny[9], Beauvois[10], Caulaincourt[11], Dallon[12], Douchy[13], Étreillers[14], Fayet[15], Fluquières[16], Germaine[17], Gricourt[18], Hérouël[19], Holnon[20], Lanchy[21], Maissemy[22], Marteville[23], Pontru[24], Pontruet[25], Roupy[26], Savy[27], Trefcon[28], Vaux[29], Vendelles[30], Vermand[3] et Villers-Saint-Christophe[31]. Il est une subdivision du district de Saint-Quentin qui disparait le 5 Fructidor An III ()[32]. Le canton ne subit aucune modification dans sa composition communale pendant cette période.

Lors de la création des arrondissements par la loi du 28 pluviôse an VIII (), le canton de Vermand est rattaché à l'arrondissement de Saint-Quentin.

1801-2015[modifier | modifier le code]

L'arrêté du 3 vendémiaire an X () entraine un redécoupage du canton de Vermand qui est conservé[4]. Deux communes du canton du Catelet (Jeancourt[33] et Le Verguier[34]) intègrent le canton tandis que les communes de Dallon[12] et Villers-Saint-Christophe[31] sont détachées du canton pour rejoindre celui de Saint-Simon. Il comprend toujours 24 communes avec cette recomposition.

Le , la commune d'Auroir-Aubigny est dissoute, la section d'Aubigny[5] devient une commune indépendante tandis que celle d'Auroir est rattaché à la commune d'Hérouël et la nouvelle entité prend le nom de Foreste[19],[35]. Le nombre de communes dans le canton reste inchangé.

Par décret du , Francilly et Selency, sections de la commune de Fayet, sont détachées et sont regroupées dans une commune indépendante sous le nom de Francilly-Selency[36],[37]. Cette nouvelle commune est la vingt-cinquième commune du canton.

En 1924, la commune de Vaux prend le nom de Vaux-en-Vermandois[29]. La même année, par la loi du , la commune d'Aubigny est détachée du canton pour rejoindre celui de Saint-Simon[5],[6]. Le nombre de communes passe à 24 dans le canton et cette composition communale reste stable jusqu'en mars 2015.

En 1925, la commune de Marteville change radicalement de nom pour celui d'Attilly, une des localités de la commune[23]. En 1961, la commune de Beauvois est renommée Beauvois-en-Vermandois[10].

Redécoupage de 2015[modifier | modifier le code]

Un nouveau découpage territorial de l'Aisne entre en vigueur en mars 2015, défini par le décret du 21 février 2014 [7], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[38]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure[39]. Dans l'Aisne, le nombre de cantons passe ainsi de 42 à 21. Le canton de Vermand ne fait pas partie des cantons conservés du département.

Le canton disparait lors des élections départementales de mars 2015. L'ensemble des communes du canton est regroupée avec le nouveau canton de Saint-Quentin-1.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1852
(décès)
Antoine Fouquier d'Hérouel Droite Chef d'escadron de cavalerie
Cultivateur à Foreste
Député (1849-1851)
Sénateur
Maire de Foreste (1784-1852)
1852 1861 Jean-Marie Guilbert   Ancien notaire à Vermand
1861 1871 Baron Emmanuel
Tascher de la Pagerie
  Maréchal des Logis de l'empereur Napoléon III
1871 1904
(décès)[40]
François Malézieux Républicain Avocat puis agronome, Gricourt
Président du Conseil Général (1884-1904)
Député (1863-1870 et 1871-1885)
Sénateur (1885-1904)
1904 1929
(décès)[41]
Adrien de Viel de Lunas
d'Espeuilles de Caulaincourt
Duc de Vicence
(1874-1929)
  Maire de Caulaincourt
1929 1940 Georges Gry Rad. Maire de Vaux-en-Vermandois (1925-1936)
1945 1949 Armand Cluet PCF Ouvrier charcutier
Adjoint au Maire de Saint-Quentin
1949 1971
(démission)
Jean Deguise MRP puis CD Agriculteur, maire de Douchy (1945-1977)
Sénateur (1955-1971)
1971 1979 Roger Marcellin[42] PCF Maire d'Étreillers
1979 1985 Charles Trocmé PCF Professeur technique
Adjoint au Maire de Gricourt
1985 1998 Jacques Delaplace RPR Chef d'entreprise
Maire d'Étreillers
1998 2014
(décès)
Thierry Lefevre[43] IDG Professeur
Maire de Pontruet
Vice-Président du Conseil Général
2014 2015 Christiane Meriaux[44] DVG Adjoint au maire de Vermand

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton de Vermand a groupé 24 communes et a compté 9 663 habitants en 2012[Note 1].

Liste des communes du canton
Code
Insee
Nom Superficie
(km2)
Population
(hab.)
Densité
(hab./km2)
02785 Vermand
(Chef-lieu)
15,75 1 061 67,37
02029 Attilly 11,81 376 31,84
02060 Beauvois-en-Vermandois 7,51 282 37,55
02144 Caulaincourt 5,96 138 23,15
02270 Douchy 5,05 152 30,1
02296 Étreillers 8,69 1 202 138,32
02303 Fayet 5,86 671 114,51
02317 Fluquières 5,24 214 40,84
02327 Foreste 4,94 177 35,83
02330 Francilly-Selency 5,43 443 81,58
02343 Germaine 4,54 69 15,2
02355 Gricourt 9,92 929 93,65
02382 Holnon 6,37 1 414 221,98
02390 Jeancourt 5,82 263 45,19
02402 Lanchy 3,69 50 13,55
02452 Maissemy 8,17 245 29,99
02614 Pontru 14,98 277 18,49
02615 Pontruet 6,75 328 48,59
02658 Roupy 5,90 229 38,81
02702 Savy 7,49 598 79,84
02747 Trefcon 4,02 89 22,14
02772 Vaux-en-Vermandois 3,85 130 33,77
02774 Vendelles 5,28 110 20,83
02782 Le Verguier 4,28 216 50,47

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population  [ modifier ]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
7 2947 3128 7358 9489 1349 3129 3349 6199 663
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[45] puis population municipale à partir de 2006[46].)
Histogramme de l'évolution démographique

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte, Isabelle Séguy, Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au , millésimée 2012, définie dans les limites territoriales en vigueur au , date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 76
  2. a et b René Hennequin, La Formation du département de l'Aisne en 1790, Soissons, Imprimerie de G. Nougarède, (lire en ligne), p. 266.
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Vermand », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 8 mars 2016).
  4. a et b Bernard Gaudillère (1995), p. 788.
  5. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Aubigny », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 8 mars 2016).
  6. a et b « Loi distrayant la commune d'Aubigny du canton de Vermand (arrondissement de Saint-Quentin, département de l'Aisne) pour la rattacher au canton de Saint-Simon (mêmes arrondissement et département), publié au Journal officiel du 16 décembre 1924 », sur https://gallica.bnf.fr/, Journal officiel de la République française, (consulté le 18 décembre 2016), p. 10983.
  7. a et b « Décret n° 2014-202 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l'Aisne », sur http://www.legifrance.gouv.fr/ (consulté le 22 avril 2014)
  8. Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Auroir-Aubigny », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 8 mars 2016).
  10. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Beauvois-en-Vermandois », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 8 mars 2016).
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Caulaincourt », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 8 mars 2016).
  12. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Dallon », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 8 mars 2016).
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Douchy », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 8 mars 2016).
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Étreillers », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 8 mars 2016).
  15. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Fayet », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 8 mars 2016).
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Fluquières », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 8 mars 2016).
  17. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Germaine », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 8 mars 2016).
  18. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Gricourt », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 8 mars 2016).
  19. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Foreste », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 8 mars 2016).
  20. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Holnon », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 8 mars 2016).
  21. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Lanchy », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 8 mars 2016).
  22. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Maissemy », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 8 mars 2016).
  23. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Attilly », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 8 mars 2016).
  24. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Pontru », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 8 mars 2016).
  25. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Pontruet », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 8 mars 2016).
  26. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Roupy », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 8 mars 2016).
  27. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Savy », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 8 mars 2016).
  28. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Trefcon », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 8 mars 2016).
  29. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Vaux-en-Vermandois », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 8 mars 2016).
  30. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Vendelles », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 8 mars 2016).
  31. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Villers-Saint-Christophe », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 8 mars 2016).
  32. Constitution de la République française du 5 Fructidor an III, p. 9.
  33. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Jeancourt », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 8 mars 2016).
  34. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Le Verguier », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 8 mars 2016).
  35. Archives départementales de l'Aisne, « Liste de communes n'existant plus ou ayant changé de nom » [PDF] (consulté le 8 mars 2016).
  36. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Francilly-Selency », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 8 mars 2016).
  37. Archives départementales de l'Aisne, « Francilly-Selency - Archives départementales de l'Aisne », sur http://archives.aisne.fr/ (consulté le 8 mars 2016).
  38. « LOI no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 22 avril 2014)
  39. Le nombre total de cantons d'un départements doit obligatoirement être impair.
  40. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6267026r/f4.item.r=canton.zoom
  41. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2476818/f5.item.r=canton.zoom
  42. http://www.genealogie-aisne.com/old_genealogie/newpersos/fiche_soldat.php?id=1630
  43. « L’ancien maire de Pontruet, Thierry Lefèvre, est mort à 53 ans », sur courrier-picard.fr, (consulté le 13 janvier 2019) : « Thierry Lefèvre est décédé, vendredi 30 mai, chez lui. [...] Conseiller général du canton de Vermand, il devait lâcher son mandat en 2015. ».
  44. « Vermand : la gratuité des transports soulage les parents », sur aisnenouvelle.fr, (consulté le 13 janvier 2019) : « Le rapport des délégués sur la situation des écoles du canton - suite aux réunions des conseils d’école au cours de la rentrée 2014/2015 - a aussi été dévoilé, après l’accueil des maires d'Étreillers, de Vermand, et de Francilly-Selency, de Christiane Meriaux, conseillère général du canton, et du président du syndicat du collège Marcel-Pagnol. ».
  45. Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2013 - Recensements harmonisés - Séries départementales et communales
  46. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011 et 2012.