Canton de Craonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Craonne
Canton de Craonne
Situation du canton de Craonne dans le département de Aisne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Aisne
Arrondissement(s) Laon
Chef-lieu Craonne
Code canton 02 12
Histoire de la division
Création 18 février 1790[1],[2]
Modification 1 3 vendémiaire an X[3],[4]
(25 septembre 1801)
Disparition 29 mars 2015[5]
Démographie
Population 6 085 hab. (2012)
Densité 31 hab./km2
Géographie
Superficie 193,46 km2
Subdivisions
Communes 34

Le canton de Craonne est une ancienne division administrative française située dans le département de l'Aisne et la région Picardie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton a été organisé autour de Craonne dans l'arrondissement de Laon. Son altitude varie de 44 m (Bourg-et-Comin) à 212 m (Aubigny-en-Laonnois) pour une altitude moyenne de 108 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

Révolution française[modifier | modifier le code]

Carte du canton de Craonne en 1790.

Le canton est créé le 18 février 1790 sous la Révolution française[2].

Le canton comprend 14 communes avec Craonne pour chef-lieu : Ailles[6], Aizelles [7], Aubigny-en-Laonnois[8], Berrieux[9], Bouconville[10], Chermizy[11], Corbeny[12], Craonne[3], Craonnelle[13], Goudelancourt-lès-Berrieux[14], Neuville[15], Sainte-Croix[16], Saint-Thomas[17] et Vauclerc-et-la-Vallée-Foulon[18]. Le canton ne subit aucune modification dans sa composition et ses limites pendant cette période. Il est une subdivision du district de Laon qui disparait le 5 Fructidor An III ()[19]

Lors de la création des arrondissements par la loi du 28 pluviôse an VIII (), le canton de Craonne est rattaché à l'arrondissement de Laon.

1801-2015[modifier | modifier le code]

L'arrêté du 3 vendémiaire an X () entraine un redécoupage du canton de Craonne qui est conservé[4]. L'ensemble des communes du canton de Beaurieux (Beaulne-et-Chivy[20], Beaurieux[21], Bourg-et-Comin[22], Cerny-en-Laonnois[23], Cuiry-lès-Chaudardes[24], Cuissy-et-Geny[25], Jumigny[26], Moulins[27], Moussy-sur-Aisne[28], Œuilly[29], Oulches[30], Paissy[31], Pargnan[32], Troyon[33], Vassogne[34], Vendresse[35] et Verneuil-Courtonne[35]) intègrent le canton. Dix communes du canton de Chevregny (Braye-en-Laonnois[36], Chamouille[37], Colligis[38], Courtecon[39], Crandelain-et-Malval[40], Lierval[41], Martigny-Courpierre[42], Monthenault[43], Pancy[44], et Trucy[45]) rejoignent le canton. Le nombre de communes est alors de 41 communes.

En 1809, les communes de Vendresse et de Troyon fusionnent et forment la commune de Vendresse-et-Troyon[46]. Le nombre de communes passe de 41 à 40.

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, une partie du canton se situe en zone rouge. Des communes ont été détruites et certaines ne comptent aucuns habitants au recensement de 1921. Six communes détruites par la guerre (Ailles, Beaulne-et-Chivy, Courtecon, Crandelain-et-Malval, Moussy-sur-Aisne et Vauclerc-et-la-Vallée-Foulon sont supprimées par décret du . Ailles est regroupée à Chermizy et la nouvelle entité prend le nom de Chermizy-Ailles. Beaulne-et-Chivy est rattachée à Vendresse-et-Troyon, la commune est renommée Vendresse-Beaulne. Moussy-sur-Aisne fusionne avec Verneuil-Courtonne et la nouvelle commune est appelée Moussy-Verneuil. Colligis absorbe Crandelain-et-Malval et la commune prend le nom de Colligis-Crandelain. Courtecon est regroupée à Pancy pour former la commune de Pancy-Courtecon. La commune de Vauclerc-et-la-Vallée-Foulon est scindée en deux sections. La première, celle de Vauclerc, est rattachée à Bouconville et la commune prend le nom de Bouconville-Vauclerc. La dernière section, celle de La Vallée-Foulon, est absorbée par la commune d'Oulches et la nouvelle entité est renommée Oulches-la-Vallée-Foulon. Le canton est composé de 34 communes et sa composition n'a pas évolué depuis cette date jusqu'en mars 2015

En 1935, la commune de Neuville prend le nom de Neuville-sur-Ailette et en 1973, la commune de Bouconville-Vauclerc est renommée Bouconville-Vauclair.

Redécoupage de 2015[modifier | modifier le code]

Un nouveau découpage territorial de l'Aisne entre en vigueur en mars 2015, défini par le décret du 21 février 2014 [5], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[47]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 10 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure[48]. Dans l'Aisne, le nombre de cantons passe ainsi de 42 à 21. Le canton de Craonne ne fait pas partie des cantons conservés du département.

Le canton disparait lors des élections départementale de mars 2015. L'ensemble des communes est regroupée au nouveau canton de canton de Guignicourt sauf Cerny-en-Laonnois, Chamouille, Colligis-Crandelain, Lierval, Martigny-Courpierre et Monthenault, rejoignant le nouveau canton de Laon-2.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1840 David Victor
de Belly de Bussy
dit "Le Pékin de l'Empereur"
(1768-1848)[49]
  Ancien colonel de l'artillerie
Aide de camp de Napoléon Bonaparte
Propriétaire du château et Maire de Beaurieux
1840[50] 1842 Joseph Babled
(1798-1877)
  Juge de paix et propriétaire à Craonne
1842 1848 Michel Gondallier de Tugny
(1796-1868)
  Propriétaire, maire de Beaurieux
1848 1852 Joseph Babled   Juge de paix et propriétaire à Craonne
1852 1861 Michel Gondallier de Tugny   Propriétaire, maire de Beaurieux
1861 1870 Joseph Babled   Ancien officier d'artillerie, juge de paix et propriétaire à Craonne
1870 1874 Félix Dufrénoy   Notaire - Maire de Colligis
1874 1889
(décès)[51]
Paul Victor Nice
(1832-1889)[52]
  Cultivateur à la ferme d'Hurtebise
Président du comice agricole de Laon
Maire de Vauclerc-et-la-Vallée-Foulon (1873-1888)
1889[53] 1892
(décès)
Frédéric Babled
(fils de J.Babled)
  Procureur général à Aix-en-Provence puis à Nîmes
1892 1898 Karl Hanoteaux
(1852-1927)
Républicain Directeur de la Sté générale des Industries économiques
Propriétaire du château de Beaurieux
1898 1910 Célestin Gaudion Républicain Maire de Paissy
1910 1922 Henri Rillart de Verneuil FR Propriétaire agricole
Député (1919-1934) - Sénateur (1934-1940)
Maire de Bouconville (1904-1908 et 1912-1923)
Maire de Bouconville-Vauclerc (1923-1940)
1922[54] 1925 Lucien Meurant   Notaire à Beaurieux
1925 1940 Henri Rillart de Verneuil FR Propriétaire agricole
Député (1919-1934) - Sénateur (1934-1940)
Maire de Bouconville (1904-1908 et 1912-1923)
Maire de Bouconville-Vauclerc (1923-1940)
Nommé conseiller départemental en 1943[55]
1945 1967 Yvonne Curtil[56] SFIO Négociante en vins
Maire de Corbeny (1945-1959)
1967 1979 Gilbert Devèze[57] CNIP Agriculteur exploitant
Député (1958-1962) - Sénateur (1971-1980)
Maire de Bièvres (1947-1977)
1979 1998 Pierrette Curtil[58] PS Proviseur, maire de Corbeny (1985-1995)
Député-suppléante de Robert Aumont
1998 2004 Philippe Malpezzi UDF-DL Conseiller en gestion
Maire d'Aizelles (1995-2008)
Président de la Communauté de Communes du Chemin des Dames
2004 2015 Noël Genteur[59] IDG Eleveur agriculteur, Maire de Craonne (2004-2014)
Président de la Communauté de Communes du Chemin des Dames

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton de Craonne a groupé 34 communes et compte 6 085 habitants en 2012[Note 1].

Liste des communes du canton
Code
Insee
Nom Superficie
(km2)
Population
(hab.)
Densité
(hab./km2)
02234 Craonne
(Chef-lieu)
8,62 76 8,82
02007 Aizelles 4,88 113 23,16
02033 Aubigny-en-Laonnois 4,41 111 25,17
02058 Beaurieux 9,69 776 80,18
02072 Berrieux 4,98 184 36,95
02102 Bouconville-Vauclair 13,04 202 15,49
02106 Bourg-et-Comin 5,12 820 160,16
02115 Braye-en-Laonnois 8,09 223 27,56
02150 Cerny-en-Laonnois 7,22 72 9,97
02158 Chamouille 3,34 271 81,14
02178 Chermizy-Ailles 10,95 107 9,77
02205 Colligis-Crandelain 6,53 185 28,33
02215 Corbeny 15,23 748 49,11
02235 Craonnelle 5,91 108 18,27
02250 Cuiry-lès-Chaudardes 5,15 75 14,56
02252 Cuissy-et-Geny 4,97 62 12,47
02349 Goudelancourt-lès-Berrieux 5,54 54 9,75
02396 Jumigny 2,49 64 25,7
02429 Lierval 3,77 113 29,97
02471 Martigny-Courpierre 4,46 120 26,91
02508 Monthenault 2,94 139 47,28
02530 Moulins 1,60 95 59,38
02531 Moussy-Verneuil 6,43 127 19,75
02550 Neuville-sur-Ailette 4,45 102 22,92
02565 Œuilly 2,86 280 97,9
02578 Oulches-la-Vallée-Foulon 4,45 86 19,33
02582 Paissy 7,08 68 9,6
02583 Pancy-Courtecon 6,37 54 8,48
02588 Pargnan 2,39 66 27,62
02675 Sainte-Croix 3,35 133 39,7
02696 Saint-Thomas 2,50 106 42,4
02751 Trucy 3,01 158 52,49
02764 Vassogne 2,93 71 24,23
02778 Vendresse-Beaulne 8,71 116 13,32

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population  [ modifier ]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
5 3234 8704 5794 6834 7735 1565 5846 0246 085
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[60] puis population municipale à partir de 2006[61].)
Histogramme de l'évolution démographique

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte, Isabelle Séguy, Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au , millésimée 2012, définie dans les limites territoriales en vigueur au , date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 76
  2. a et b René Hennequin, La Formation du département de l'Aisne en 1790, Soissons, Imprimerie de G. Nougarède, (lire en ligne), p. 266.
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Craonne », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  4. a et b Bernard Gaudillère (1995), p. 788.
  5. a et b « Décret n° 2014-202 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l'Aisne », sur http://www.legifrance.gouv.fr/ (consulté le 22 avril 2014)
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Ailles », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016)
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Aizelles », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Aubigny-en-Laonnois », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Berrieux », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Bouconville puis Bouconville-Vauclair », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Chermizy puis Chermizy-Ailles », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Corbeny », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Craonnelle », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Goudelancourt-lès-Berrieux », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  15. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Neuville puis Neuville-sur-Ailette », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Sainte-Croix », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  17. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Saint-Thomas », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  18. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Vauclerc-et-la-Vallée-Foulon », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  19. Constitution de la République française du 5 Fructidor an III, p. 9.
  20. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Beaulne-et-Chivy », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  21. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Beaurieux », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  22. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Bourg-et-Comin », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  23. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Cerny-en-Laonnois », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  24. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Cuiry-lès-Chaudardes », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  25. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Cuissy-et-Geny », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  26. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Jumigny », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  27. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Moulins », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  28. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Moussy-sur-Aisne », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  29. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Œuilly », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  30. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Oulches », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  31. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Paissy », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  32. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Pargnan », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  33. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Troyon », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  34. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Vassogne », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  35. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Vendresse », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  36. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Braye-en-Laonnois », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  37. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Chamouille », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  38. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Colligis puis Colligis-Crandelain », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  39. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Courtecon », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  40. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Crandelain-et-Malval », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  41. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Lierval », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  42. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Martigny-Courpierre », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  43. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Monthenault », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  44. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Pancy puis Pancy-Courtecon », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  45. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Trucy », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  46. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Vendresse-et-Troyon », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mars 2016).
  47. « LOI no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 22 avril 2014)
  48. Le nombre total de cantons d'un départements doit obligatoirement être impair.
  49. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH014/PG/FRDAFAN83_OL0174006v001.htm
  50. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k44293501/f1.item.r=Vassy.zoom
  51. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62494088/f9.item.r=canton.zoom
  52. http://www.genealogie-aisne.com/old_genealogie/newpersos/fiche_soldat.php?id=606
  53. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62494355/f3.item.r=canton.zoom
  54. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6439477q/f42.item.r=canton.zoom
  55. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution 26 mars 1943, (en ligne).
  56. http://www.genealogie-aisne.com/old_genealogie/newpersos/fiche_soldat.php?id=1674
  57. http://www.genealogie-aisne.com/old_genealogie/newpersos/fiche_soldat.php?id=1684
  58. http://www.genealogie-aisne.com/old_genealogie/newpersos/fiche_soldat.php?id=1132
  59. http://www.genealogie-aisne.com/old_genealogie/newpersos/fiche_soldat.php?id=954
  60. Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2013 - Recensements harmonisés - Séries départementales et communales
  61. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011 et 2012.