Canton de Chauny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Chauny
Canton de Chauny
Situation du canton de Chauny dans le département de Aisne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement(s) Laon
Circonscription(s) Quatrième
Bureau centralisateur Chauny
Conseillers
départementaux
Jean-Luc Lanouilh
Fabienne Marchionni
2015-2021
Code canton 02 03
Histoire de la division
Création 18 février 1790[1],[2]
Modification 1 3 vendémiaire an X[3],[4]
(25 septembre 1801)
Modification 2 22 mars 2015[5]
Démographie
Population 24 437 hab. (2016)
Densité 147 hab./km2
Géographie
Superficie 166,14 km2
Subdivisions
Communes 21

Le canton de Chauny est une division administrative française située dans le département de l'Aisne et la région Hauts-de-France. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 20 à 21.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton est organisé autour de Chauny dans l'arrondissement de Laon. Son altitude varie de 38 m (Abbécourt) à 182 m (Caillouël-Crépigny) pour une altitude moyenne de 80 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

Révolution française[modifier | modifier le code]

Carte du canton de Chauny en 1790.

Le canton est créé le 15 février 1790 sous la Révolution française[2]. Le canton comprend 21 communes avec Chauny pour chef-lieu : Abbécourt[6], Amigny-Rouy[7], Béthancourt-en-Vaux[8], Bichancourt[9], Caillouël[10], Caumont[11], Chauny[3], Commenchon[12], Condren[13], Crépigny[14], Dampcourt[15], Guivry[16], Manicamp[17], Marest[18], Neuflieux[19], Noureuil[20], Ognes[21], Quierzy[22], Sinceny-Autreville[23], Viry[24], Vouël[25]. Il est une subdivision du district de Chauny qui disparait le 5 Fructidor An III (22 août 1795)[26]

Entre 1790 et 1794, Marest et Dampcourt fusionnent pour former la commune de Marest-Dampcourt ainsi que Caillouël et Crépigny pour former la commune de Caillouël-Crépigny. Les communes de Viry et Noureuil s'unissent et forment la commune de Viry-Noureuil. Le canton comprend 18 communes en 1795. Lors de la création des arrondissements par la loi du 28 pluviôse an VIII (17 février 1800), le canton de Chauny est rattaché à l'arrondissement de Laon.

1801 - 2015[modifier | modifier le code]

L'arrêté du 3 vendémiaire an X (25 septembre 1801) entraine un redécoupage du canton de Chauny qui est conservé[4]. 6 communes du Genlis (Beaumont-en-Beine[27], Frières-Faillouël[28], Genlis[29], Guyencourt-et-Plessis[30], La Neuville-en-Beine[31] et Ugny-le-Gay[32]) intègrent le canton tandis que Bichancourt[9], Quierzy[22] et Manicamp[17] sont détachées pour rejoindre le canton de canton de Coucy-le-Château. La commune de Vouël[25] rejoint le canton de La Fère. Le nombre de commune est alors de 20 communes.

Par ordonnance du , Genlis prend le nom de Villequier-Aumont[33]. Par ordonnance du , Guyencourt-et-Plessis est réunis à la commune de Villequier-Aumont, le nombre de commune passe de 20 à 19[33]. Le , la commune de Sinceny-Autreville est scindé en deux communes distincts, Sinceny et Autreville[34],[35].

Le canton est alors composé de 20 communes et sa composition ne bouge pas jusqu'en mars 2015. Il portait le code canton 0209.

Redécoupage de 2015[modifier | modifier le code]

Un nouveau découpage territorial de l'Aisne entre en vigueur en mars 2015, défini par le décret du 21 février 2014 [5], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[36]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour six ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au premier tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure[37]. Dans l'Aisne, le nombre de cantons passe ainsi de 42 à 21. Le canton de Chauny fait partie des treize cantons du département dont les limites territoriales sont remaniées, les huit autres sont de nouveaux cantons. Le redécoupage a conservé la composition du canton, seule la commune de Pierremande, appartenant auparavant au canton de Coucy-le-Château-Auffrique a été adjoint. Le bureau centralisateur est fixé à Chauny. Le canton groupe désormais vingt et une communes avec un nouveau code canton 0203.

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1834
(annulation)[38]
M. Chardoillet   Receveur d'enregistrement à Chauny
1834 1848 M. Duplaquet   Avocat à Saint-Quentin
Suppléant du juge de paix
1834 1871 Ernest Hébert Droite Avocat, propriétaire, maire de Chauny
Député (1849-1851, 1852-1870)
1871 1873
(décès)[39]
Auguste Arthur Lacroix
(1839-1873)
  Rentier, propriétaire terrien à Chauny
1873[40] 1880 Ernest Hébert Droite Avocat, ancien maire de Chauny, ancien député
1880 1891
(démission)[41]
Charles Fouquet[42] Républicain Propriétaire-cultivateur et fabricant de sucre à Sinceny
Député (1871-1885)
1891[43] 1899
(décès)[44]
Edouard Joncourt[45]
(1840-1899)
Républicain Conducteur des ponts et chaussées
Adjoint au maire de Chauny
1900[46] 1910 Paul Ternynck
(1853-1928)
Républicain Fabricant de sucre à Chauny
1910 1919 M. Lamotte Rad. Pharmacien, conseiller municipal de Chauny
1919 1932
(démission)
Léon Accambray Rad. Commandant d'artillerie mis en réserve
Député (1914-1932)
1932 1940 Louis Ternynck URD Industriel, conseiller municipal de Chauny
Nommé conseiller départemental en 1943[47]
1945 1946
(annulation)
Lucien Petit PCF Livreur, adjoint au maire de Chauny
1946 1955 Louis Ternynck PRL puis
RI
Industriel
Sénateur (1948-1955)
1955 1961 Lucien Trannoy DVD Huissier de justice
Adjoint au maire de Chauny
1961 1970 Charles Hamart DVD puis CD Entrepreneur de travaux publics
Maire de Chauny (1963-1968)
1970 1973 Maurice Leclère   Secrétaire de mairie
1973 1995
(décès)
Yves Brinon PS puis
UDF-PSD
Maire de Chauny (1971-1989)
1995[48] 2015 Jean-Luc Lanouilh PCF Professeur
Vice-président du Conseil général

Représentation à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Jean-Luc Lanouilh   PCF Professeur
2015 en cours Fabienne Marchionni   PG Conseillère municipale de Sinceny

À l'issue du premier tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Jean-Luc Lanouilh et Fabienne Marchionni (Union de la Gauche, 47,02 %) et Véronique Agoutin et Sébastien Moreau (FN, 38,78 %). Le taux de participation est de 51,07 % (9 007 votants sur 17 637 inscrits)[49] contre 53,32 % au niveau départemental[50] et 50,17 % au niveau national[51].

Au second tour, Jean-Luc Lanouilh et Fabienne Marchionni (Union de la Gauche) sont élus Conseillers départementaux de l'Aisne avec 59,88 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 51,36 % (5 187 voix pour 9 059 votants et 17 637 inscrits)[52].

Composition[modifier | modifier le code]

Situation du canton de Chauny dans le département de l'Aisne avant 2015.

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Le canton de Chauny regroupait 20 communes et comptait 24 280 habitants en 2012[Note 1].

Liste des communes du canton avant le redécoupage de 2015
Code
Insee
Nom Superficie
(km2)
Population
(hab.)
Densité
(hab./km2)
02173 Chauny
(Chef-lieu)
13,28 11 832 890,96
02001 Abbécourt 5,96 540 90,6
02014 Amigny-Rouy 13,08 749 57,26
02041 Autreville 3,55 826 232,68
02056 Beaumont-en-Beine 5,41 170 31,42
02081 Béthancourt-en-Vaux 4,30 474 110,23
02139 Caillouël-Crépigny 6,63 427 64,4
02145 Caumont 5,71 575 100,7
02207 Commenchon 3,33 207 62,16
02212 Condren 5,58 709 127,06
02336 Frières-Faillouël 15,26 1 003 65,73
02362 Guivry 7,15 263 36,78
02461 Marest-Dampcourt 8,35 347 41,56
02542 Neuflieux 1,90 96 50,53
02546 La Neuville-en-Beine 3,81 192 50,39
02566 Ognes 6,14 1 188 193,49
02719 Sinceny 13,13 2 088 159,03
02754 Ugny-le-Gay 5,90 170 28,81
02807 Villequier-Aumont 12,34 639 51,78
02820 Viry-Noureuil 17,76 1 785 100,51

Composition à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Le nouveau canton de Chauny regroupe 21 communes[5].

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
km2
Population
(dernière pop. légale)
Densité
hab./km2
Chauny
(bureau centralisateur)
02173 CA Chauny-Tergnier-La Fère 13,28 11 975 (2016) 902
Abbécourt 02001 CA Chauny-Tergnier-La Fère 5,96 496 (2016) 83
Amigny-Rouy 02014 CA Chauny-Tergnier-La Fère 13,08 741 (2016) 57
Autreville 02041 CA Chauny-Tergnier-La Fère 3,55 815 (2016) 230
Beaumont-en-Beine 02056 CA Chauny-Tergnier-La Fère 5,41 175 (2016) 32
Béthancourt-en-Vaux 02081 CA Chauny-Tergnier-La Fère 4,3 463 (2016) 108
Caillouël-Crépigny 02139 CA Chauny-Tergnier-La Fère 6,63 436 (2016) 66
Caumont 02145 CA Chauny-Tergnier-La Fère 5,71 552 (2016) 97
Commenchon 02207 CA Chauny-Tergnier-La Fère 3,33 210 (2016) 63
Condren 02212 CA Chauny-Tergnier-La Fère 5,58 707 (2016) 127
Frières-Faillouël 02336 CA Chauny-Tergnier-La Fère 15,26 1 006 (2016) 66
Guivry 02362 CA Chauny-Tergnier-La Fère 7,15 246 (2016) 34
Marest-Dampcourt 02461 CA Chauny-Tergnier-La Fère 8,35 361 (2016) 43
Neuflieux 02542 CA Chauny-Tergnier-La Fère 1,9 96 (2016) 51
La Neuville-en-Beine 02546 CA Chauny-Tergnier-La Fère 3,81 201 (2016) 53
Ognes 02566 CA Chauny-Tergnier-La Fère 6,14 1 140 (2016) 186
Pierremande 02599 CA Chauny-Tergnier-La Fère 7,57 285 (2016) 38
Sinceny 02719 CA Chauny-Tergnier-La Fère 13,13 2 040 (2016) 155
Ugny-le-Gay 02754 CA Chauny-Tergnier-La Fère 5,9 180 (2016) 31
Villequier-Aumont 02807 CA Chauny-Tergnier-La Fère 12,34 622 (2016) 50
Viry-Noureuil 02820 CA Chauny-Tergnier-La Fère 17,76 1 690 (2016) 95

Démographie[modifier | modifier le code]

Démographie avant le redécoupage de 2015[modifier | modifier le code]

Évolution de la population  [ modifier ]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
22 86223 98524 45024 59424 57224 05624 64124 18824 280
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[53] puis population municipale à partir de 2006[54].)
Histogramme de l'évolution démographique

Démographie après le redécoupage de 2015[modifier | modifier le code]

En 2016, le canton comptait 24 437 habitants[Note 2].

Évolution de la population  [ modifier ]
2013 2014 2015 2016
24 53124 51824 36324 437
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2015[55].)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte, Isabelle Séguy, Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au , millésimée 2012, définie dans les limites territoriales en vigueur au , date de référence statistique : .
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 76
  2. a et b René Hennequin, La Formation du département de l'Aisne en 1790, Soissons, Imprimerie de G. Nougarède, (lire en ligne), p. 266.
  3. a et b Notice communale de Chauny sur le site de l'EHESS.
  4. a et b Bernard Gaudillère (1995), p. 788.
  5. a b et c Décret no 2014-202 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l'Aisne.
  6. Notice communale d'Abbécourt sur le site de l'EHESS.
  7. Notice communale d'Amigny-Rouy sur le site de l'EHESS.
  8. Notice communale de Béthancourt-en-Vaux sur le site de l'EHESS.
  9. a et b Notice communale de Bichancourt sur le site de l'EHESS.
  10. Notice communale de Caillouël-Crépigny sur le site de l'EHESS.
  11. Notice communale de Caumont sur le site de l'EHESS.
  12. Notice communale de Commenchon sur le site de l'EHESS.
  13. Notice communale de Condren sur le site de l'EHESS.
  14. Notice communale de Crépigny sur le site de l'EHESS.
  15. Notice communale de Dampcourt sur le site de l'EHESS.
  16. Notice communale de Guivry sur le site de l'EHESS.
  17. a et b Notice communale de Manicamp sur le site de l'EHESS.
  18. Notice communale de Caumont sur le site de l'EHESS.
  19. Notice communale de Neuflieux sur le site de l'EHESS.
  20. Notice communale de Noureuil sur le site de l'EHESS.
  21. Notice communale de Ognes sur le site de l'EHESS.
  22. a et b Notice communale de Quierzy sur le site de l'EHESS.
  23. Notice communale de Sinceny sur le site de l'EHESS.
  24. Notice communale de Viry-Noureuil sur le site de l'EHESS.
  25. a et b Notice communale de Vouël sur le site de l'EHESS.
  26. Constitution de la République française du 5 Fructidor an III, p. 9.
  27. Notice communale de Beaumont-en-Beinel sur le site de l'EHESS.
  28. Notice communale de Frières-Faillouël sur le site de l'EHESS.
  29. Notice communale de Villequier-Aumont sur le site de l'EHESS.
  30. Notice communale de Guyencourt-et-Plessis sur le site de l'EHESS.
  31. Notice communale de La Neuville-en-Beine sur le site de l'EHESS.
  32. Notice communale d'Ugny-le-Gay sur le site de l'EHESS.
  33. a et b Auguste Matton, Dictionnaire topographique du département de l'Aisne, Paris, Imprimerie nationale, , 355 p. (lire en ligne)
  34. Notice communale d'Autreville sur le site de l'EHESS.
  35. Bulletin des lois du Royaume de France, IXe série, p. 9
  36. « LOI no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 22 avril 2014)
  37. Le nombre total de cantons d'un départements doit obligatoirement être impair.
  38. https://books.google.fr/books?id=OmhHAAAAYAAJ&pg=PA525&lpg=PA525&dq=enregistrement+de+Chardoillet+receveur&source=bl&ots=oLw_Q_Y-iY&sig=a05KC997sr3KUzdX_YBGYQ_AO_I&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwi2uu261I_UAhXLVRoKHWVEB58Q6AEIJjAA#v=onepage&q=enregistrement%20de%20Chardoillet%20receveur&f=false
  39. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62085976/f1.image.r=canton?rk=1459234;4
  40. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6208618x/f2.image.r=canton?rk=2124474;0
  41. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6232333j/f2.item.r=canton.zoom
  42. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH075/PG/FRDAFAN83_OL1010018v001.htm
  43. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6441529s/f3.item.r=canton.zoom
  44. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6247661q/f1.item.r=canton.zoom
  45. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH093/PG/FRDAFAN83_OL1373029v001.htm
  46. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6247708p/f22.item.r=canton.zoom
  47. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution 26 mars 1943, (en ligne).
  48. Election partielle
  49. « Résultats du 1er tour pour le canton de Chauny », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 24 mars 2015)
  50. « Résultats du 1er tour pour le département de l'Aisne », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 24 mars 2015)
  51. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  52. « Résultats du second tour pour le canton de Chauny », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 30 mars 2015)
  53. Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2013 - Recensements harmonisés - Séries départementales et communales
  54. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011 et 2012.
  55. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2013, 2014, 2015 et 2016.