Canton de Wassigny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Wassigny
Canton de Wassigny
Situation du canton de Wassigny dans le département de Aisne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Aisne
Arrondissement(s) Vervins
Chef-lieu Wassigny
Code canton 02 37
Histoire de la division
Création 18 février 1790[1],[2]
Modification 1 3 vendémiaire an X[3],[4]
(25 septembre 1801)
Modification 2 26 juin 1822[5]
Disparition 22 mars 2015[6]
Démographie
Population 6 612 hab. (2012)
Densité 54 hab./km2
Géographie
Superficie 122,91 km2
Subdivisions
Communes 15

Le canton de Wassigny est une ancienne division administrative française située dans le département de l'Aisne et la région Picardie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton a été organisé autour de Wassigny dans l'arrondissement de Vervins. Son altitude varie de 87 m (Grand-Verly) à 186 m (Vénérolles) pour une altitude moyenne de 145 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

Révolution française[modifier | modifier le code]

Carte du canton de Wassigny en 1790.

Le canton est créé le 18 février 1790 sous la Révolution française[7],[2]. Il comprend 9 communes avec Wassigny pour chef-lieu : Andigny-les-Fermes, Hannapes, Molain, Mennevret, Ribeauville, Saint-Martin-Rivière, Vaux-en-Arrouaise, Vénérolles, Wassigny. Il est une subdivision du district de Vervins qui disparait le 5 Fructidor An III (22 août 1795)[8].

Le nombre de commune ne bouge pas au cours de la Révolution française. Lors de la création des arrondissements par la loi du 28 pluviôse an VIII (17 février 1800), le canton de Wassigny est rattaché à l'arrondissement de Vervins.

1801 - 2015[modifier | modifier le code]

L'arrêté du 3 vendémiaire an X (25 septembre 1801) entraine un redécoupage du canton de Wassigny qui est conservé[4]. 4 communes du canton de Guise (Étreux, Grougis, Tupigny, Verly) et 2 communes du canton du Nouvion (Oisy, Fesmy) intègrent le canton. Le nombre de commune passe de 9 à 15.

Par ordonnance du , Andigny-les-Fermes et Vaux-en-Arrouaise sont réunis pour former la commune de Vaux-Andigny[9]. Le nombre de communes dans le canton passe à 14.

Par ordonnance royal du , Fesmy réintègre le canton voisin du Nouvion pour fusionner avec la commune de Le Sart afin de former la commune de Fesmy-le-Sart[5],[10]. Avec ce changement, le canton est alors composé de 13 communes.

De 1833 à 1848, les cantons du Nouvion et de Wassigny avaient le même conseiller général. Le nombre de conseillers généraux était limité à 30 par département.

Par décret impérial du , le hameau de La Vallée-Mulâtre est détaché de Saint-Martin-Rivière pour former une commune indépendante[11]. Le nombre de commune repasse à 14.

Par la loi du , la commune de Verly est scindée en deux communes distinctes, Petit-Verly et Grand-Verly[12]. Depuis la scission de la commune de Verly, le nombre de commune est resté stable avec 15 communes jusqu'en mars 2015.

Redécoupage de 2015[modifier | modifier le code]

Un nouveau découpage territorial de l'Aisne entre en vigueur en mars 2015, défini par le décret du 21 février 2014 [6], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[13]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure[14]. Dans l'Aisne, le nombre de cantons passe ainsi de 42 à 21. Le canton de Wassigny ne fait pas partie des cantons conservés du département.

Le canton disparait lors des élections départementales de mars 2015. L'ensemble des communes du canton est regroupée avec le canton voisin de Guise.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1842 Comte Eugène Auguste
de Caffarelli
[15]
Bonapartiste Maître des requêtes au Conseil d'État
Député au Corps législatif (1852-1869)
Pair de France
Lieutenant-général
Propriétaire à Leschelle
1842 1848 Denis Auguste Caudron[16]   Agriculteur, négociant, maire du Nouvion-en-Thiérache
(1838-1866)
1848 1857
(décès)
Jean Louis Charles
Levent
(1781-1857)
  Juge de paix et notaire à Wassigny
1857 1871 Auguste Désiré Besson   Cultivateur, maire de Guise (1848-1871)
1871 1875
(démission)[17]
Joas Timothée Cattelain   Notaire à Wassigny
1875[18] 1913 Jules Joseph Maréchal Républicain
Progressiste
Docteur en médecine à Wassigny
1913 1919 Henri Cuvelier Républicain Industriel, maire d'Etreux
1919 1925 Georges Bleux Rad. Maire de Grand-Verly
1925 1931
(décès)
Hector Fillion Rad. Maire de Mennevret
1931 1940 Alcide Linéatte Rad. Maire de Ribeauville
1945 1970 Édouard Alliot PRL puis
CNIP
Exploitant forestier - Député (1956-1962)
Adjoint au Maire de Wassigny
1970 1982 Georges Bouchart UDR
puis RPR
Médecin
Premier adjoint au maire de Wassigny
1982 1991
(décès)
Lucien Manesse PS Maire d'Étreux
Député suppléant de Jean-Pierre Balligand
1991 2001 Antoine Pagni
(1926-2003)
DVD Maire de Vaux-Andigny (1977-2003)
Ancien conseiller général du Canton de Vezzani (Corse) (1970-1976)
2001 2013
(décès)
Charles Wattelle[19] PS Professeur d'E.P.S.
Ancien Conseiller régional
2013 2015 Sylvie Draux PS Conseillère municipale d'Étreux

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton de Wassigny a groupé 15 communes et a compté 6 612 habitants en 2012[Note 1].

Liste des communes du canton
Code
Insee
Nom Superficie
(km2)
Population
(hab.)
Densité
(hab./km2)
02830 Wassigny
(Chef-lieu)
6,79 968 142,56
02298 Étreux 10,36 1 481 142,95
02358 Grougis 11,26 387 34,37
02366 Hannapes 9,16 300 32,75
02476 Mennevret 11,89 644 54,16
02488 Molain 1,81 147 81,22
02569 Oisy 10,79 447 41,43
02647 Ribeauville 3,58 75 20,95
02683 Saint-Martin-Rivière 5,52 133 24,09
02753 Tupigny 12,84 356 27,73
02760 La Vallée-Mulâtre 5,28 160 30,3
02769 Vaux-Andigny 15,75 961 61,02
02779 Vénérolles 8,89 226 25,42
02783 Grand-Verly 3,80 149 39,21
02784 Petit-Verly 5,19 178 34,3

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population  [ modifier ]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
7 5337 4517 0037 0056 7436 7126 7156 6106 612
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[20] puis population municipale à partir de 2006[21].)
Histogramme de l'évolution démographique

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte, Isabelle Séguy, Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au , millésimée 2012, définie dans les limites territoriales en vigueur au , date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 76
  2. a et b René Hennequin, La Formation du département de l'Aisne en 1790, Soissons, Imprimerie de G. Nougarède, (lire en ligne), p. 266.
  3. Notice communale de Wassigny sur le site de l'EHESS.
  4. a et b Bernard Gaudillère (1995), p. 788.
  5. a et b Statistique du département de l'Aisne, p. 212.
  6. a et b « Décret n° 2014-202 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l'Aisne », sur http://www.legifrance.gouv.fr/ (consulté le 22 avril 2014)
  7. Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  8. Constitution de la République française du 5 Fructidor an III, p. 9.
  9. Dictionnaire topographique du département de l'Aisne, p. 6.
  10. La commune de Fesmy-le-Sart est de nouveau scindée en 1830 avant d'être reformer définitivement en 1972.
  11. Bulletin des lois de l'Empire français, p. 418.
  12. Loi du 6 janvier qui divise le territoire de Verly (Canton de Wassigny, arrondissement de Vervins, département de l'Aisne) en deux communes dites du « Grand-Verly et du Petit-Verly », Journal officiel du 8 janvier 1896
  13. « LOI no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 22 avril 2014)
  14. Le nombre total de cantons d'un départements doit obligatoirement être impair.
  15. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH032/PG/FRDAFAN83_OL0403040v001.htm
  16. http://gw.geneanet.org/andredemolder?lang=fr;pz=bruno+jean+pierre;nz=demolder;ocz=1;p=denis+auguste;n=caudron
  17. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62100926/f2.image.r=canton
  18. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6211188z/f5.image.r=canton?rk=407727;2
  19. http://www.lunion.presse.fr/accueil/wassigny-deces-de-charles-wattelle-un-homme-aux-ia0b0n40871
  20. Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2013 - Recensements harmonisés - Séries départementales et communales
  21. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011 et 2012.