Canton de Braine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Braine
Canton de Braine
Situation du canton de Braine dans le département de Aisne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Aisne
Arrondissement(s) Soissons
Chef-lieu Braine
Code canton 02 04
Histoire de la division
Création 18 février 1790[1],[2]
Modification 1 3 vendémiaire an X[3],[4]
(25 septembre 1801)
Disparition 29 mars 2015[5]
Démographie
Population 11 759 hab. (2012)
Densité 46 hab./km2
Géographie
Superficie 257,46 km2
Subdivisions
Communes 41

Le canton de Braine est une ancienne division administrative française située dans le département de l'Aisne et la région Picardie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton a été organisé autour de Braine dans l'arrondissement de Soissons. Son altitude varie de 42 m (Acy) à 208 m (Mont-Saint-Martin) pour une altitude moyenne de 98 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

Révolution française[modifier | modifier le code]

Carte du canton de Braine en 1790.

Le canton est créé le 18 février 1790 sous la Révolution française[6],[2] avec le nom de canton de Braisne.

Le canton a compté vingt-deux communes avec Braisne pour chef-lieu au moment de sa création : Augy[7], Braisne[3], Branges[8], Brenelle[9], Bruys[10], Cerseuil[11], Chassemy[12], Ciry[13], Courcelles[14], Couvrelles[15], Cuiry-Housse[16], Dhuizel[17], Jouaignes[18], Lesges[19], Lhuys[20], Limé[21], Loupeigne[22], Quincy-sous-le-Mont[23], Salsogne[24], Tannières[25], Vasseny[26] et Vauxtin[27]. Il est une subdivision du district de Soissons qui disparait le 5 Fructidor An III ()[28].

Entre 1790 et 1794, les communes de Ciry[13] et Salsogne[24] fusionnent pour former la commune de Ciry-Salsogne[29]. Le nombre de communes passe de 22 à 21 communes dans le canton.

Lors de la création des arrondissements par la loi du 28 pluviôse an VIII (), le canton de Braisne est rattaché à l'arrondissement de Soissons[30].

1801-2015[modifier | modifier le code]

L'arrêté du 3 vendémiaire an X () entraine un redécoupage du canton de Braisne qui est conservé et agrandi[4]. Trois communes du canton d'Acy (Acy[31], Serches[32] et Sermoise[33]) et quatre communes du canton de Vailly (Cys-la-Commune[34], Presles-et-Boves[35], Saint-Mard[36] et Viel-Arcy[37]) intègrent le canton. L'ensemble des dix-sept communes du canton de Bazoches (Barbonval[38], Bazoches[39], Blanzy-lès-Fismes[40], Chéry-Chartreuve[41], Glennes[42], Longueval[43], Merval[44], Mont-Notre-Dame[45], Mont-Saint-Martin[46], Paars[47], Perles[48], Révillon[49], Saint-Thibaut[50], Serval[51], Vauxcéré[52], Villers-en-Prayères[53] et Ville-Savoye[54]) sont rattachées au canton de Braisne. Les communes de Branges[8], de Cuiry-Housse[16] et de Loupeigne[22] sont détachées du canton pour rejoindre celui de Oulchy-le-Château. À la suite de cette recomposition, la composition communale du canton est de 42 communes.

De 1833 à 1848, les cantons de Braine et d'Oulchy-le-Château avaient le même conseiller général. Le nombre de conseillers généraux était limité à 30 par département.

En 1913, la commune de Braisne, chef-lieu du canton, est renommée Braine. Le canton prend également le nom de canton de Braine avec ce changement de dénomination[55]. En 1939, la commune Courcelles change de nom pour Courcelles-sur-Vesles[56] et en 2009, le nom de la commune est rectifié en Courcelles-sur-Vesle[57]. En 1943, Bazoches est renommée Bazoches-sur-Vesles[58].

Par arrêté préfectoral du [59],[60], les communes de Longueval[43] et de Barbonval[38] fusionnent le pour former la commune de Longueval-Barbonval[61]. Le nombre de communes dans le canton passe de 42 à 41 communes et sa composition n'a pas évolué jusqu'en mars 2015. Il a été le canton du département avec le plus grand nombre de commune jusqu'à sa disparition.

Redécoupage de 2015[modifier | modifier le code]

Un nouveau découpage territorial de l'Aisne entre en vigueur en mars 2015, défini par le décret du 21 février 2014[5], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[62],[63]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 10 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure[Note 1]. Dans l'Aisne, le nombre de cantons passe ainsi de 42 à 21. Le canton de Braine ne fait pas partie des cantons conservés du département.

Le canton disparait lors des élections départementale de mars 2015. L'ensemble des communes est regroupé dans le canton voisin de Fère-en-Tardenois sauf Acy, Serches et Sermoise. Ces trois communes rejoignent le nouveau canton de Soissons-2.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1842 Louis Antoine Eugène
Letourneur
(1804-1865)
  Substitut du Procureur du Roi à Soissons
Maire de Braisne
1842 1848 Alphonse Victor Gabriel
Paillet
Droite Avocat à la Cour royale de Paris
Propriétaire du château de Belleau
Député (1846-1848, 1849-1851)
1848 1852 Augustin Marie Guillaume de Paul de Saint-Marceaux[64]   Fondateur d'une maison de champagne
Ancien maire de Reims (1835-1837, 1839, 1841-1845)
Propriétaire à Limé
1852 1861 Jacques Maurice de Chastenet
Marquis de Puységur[65],[66]
  Ancien colonel de cavalerie
Officier d'ordonnance de l'Empereur Napoléon III
Propriétaire du château de Buzancy
1861 1871 Edouard Drouin de Lhuys Bonapartiste Diplomate
Député de Seine-et-Marne (1842-1851)
Ministre des Affaires Étrangères
Sénateur (1852-1856, 1865-1870)
Membre du Conseil privé de Napoléon III
1871 1873
(décès)[67]
Auguste Achille Duffié[68]   Fabricant de sucre à Braisne
1874[69] 1888
(décès)[70]
Antoine Ringuier Républicain Propriétaire à Soissons
Fabricant de sucre aux Hautes-Rives
Député (1881-1888)
1888[71] 1909
(décès)[72]
Georges Pelletier Rad. Maire de Villers-en-Prayères
1909[73] 1922 Gaston Cagniard Rad. Journaliste et publiciste
Conseiller municipal de Cys-la-Commune puis de Château-Thierry
1922 1941
(démission d'office)[74]
Georges Robineau[75] Rad. Propriétaire
Maire de Braine
1945 1951
(décès)
Fernand Schoenenberger
(1887-1951)[76]
SFIO Industriel, négociant en métaux
Maire de Presles-et-Boves
puis conseiller municipal de Braine
Président du conseil général (1949-1951)
1951 1958
(démission)
Gaston Costeaux[77] SFIO Négociant, maire de Braine (1953-1959 et 1977-2001)
1958 2004 Jacques Pelletier[78]
(arrière-petit-fils de G.Pelletier)
DVD puis CD
puis MDR puis PR
Ancien agriculteur
Sénateur (1966-1978, 1980-1988, 1989 et 1998-2007)
Secrétaire d'État (1978-1980)
Ministre (1988-1991)
Maire de Villers-en-Prayères (1953-2007)
Président du conseil général (1964-1979)
2004 2015 Ernest Templier DVD puis UDI (PR) Agriculteur, maire de Chassemy

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton de Braine a groupé 41 communes et compte 11 759 habitants en 2012[Note 2].

Liste des communes du canton
Code
Insee
Nom Superficie
(km2)
Population
(hab.)
Densité
(hab./km2)
02110 Braine
(Chef-lieu)
11,61 2 231 192,16
02003 Acy 11,67 1 001 85,78
02036 Augy 9,18 90 9,8
02054 Bazoches-sur-Vesles 9,49 472 49,74
02091 Blanzy-lès-Fismes 5,27 98 18,6
02120 Brenelle 4,34 196 45,16
02129 Bruys 5,70 20 3,51
02152 Cerseuil 4,61 92 19,96
02167 Chassemy 10,85 827 76,22
02179 Chéry-Chartreuve 13,69 338 24,69
02195 Ciry-Salsogne 8,95 887 99,11
02224 Courcelles-sur-Vesle 8,81 365 41,43
02230 Couvrelles 7,50 193 25,73
02255 Cys-la-Commune 4,39 151 34,40
02263 Dhuizel 6,81 116 17,03
02348 Glennes 8,57 231 26,95
02393 Jouaignes 7,84 155 19,77
02421 Lesges 6,65 82 12,33
02427 Lhuys 4,95 149 30,1
02432 Limé 5,55 187 33,69
02439 Longueval-Barbonval 8,73 491 56,24
02479 Merval 3,36 94 27,98
02520 Mont-Notre-Dame 9,96 716 71,89
02523 Mont-Saint-Martin 5,81 85 14,63
02581 Paars 5,15 297 57,67
02597 Perles 3,70 80 21,62
02620 Presles-et-Boves 9,61 369 38,4
02633 Quincy-sous-le-Mont 5,04 65 12,9
02646 Révillon 2,24 72 32,14
02682 Saint-Mard 4,69 107 22,81
02695 Saint-Thibaut 4,13 62 15,01
02711 Serches 9,10 319 35,05
02714 Sermoise 5,51 339 61,52
02715 Serval 2,14 49 22,9
02735 Tannières 2,55 14 5,49
02763 Vasseny 3,18 206 64,78
02771 Vauxcéré 5,80 93 16,03
02773 Vauxtin 2,27 49 21,59
02797 Viel-Arcy 6,59 178 27,01
02811 Villers-en-Prayères 5,74 131 22,82
02817 Ville-Savoye 2,64 62 23,48

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population  [ modifier ]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
9 6449 7279 4459 3389 87310 22810 90911 63611 759
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[79] puis population municipale à partir de 2006[80].)
Histogramme de l'évolution démographique

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 978-2-600-00065-9 et 2-600-00065-8, lire en ligne)
  • Claude Motte, Isabelle Séguy et Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 978-2-7332-1028-4, lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le nombre total de cantons d'un départements doit obligatoirement être impair.
  2. Population municipale légale en vigueur au , millésimée 2012, définie dans les limites territoriales en vigueur au , date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 76
  2. a et b René Hennequin, La Formation du département de l'Aisne en 1790, Soissons, Imprimerie de G. Nougarède, (lire en ligne), p. 266.
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Braine », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  4. a et b « Arrêté du 3 vendémiaire an X portant réduction des justices de paix du département de l'Aisne », Bulletin des lois, no 106,‎ , p. 1-8 (lire en ligne, consulté le 22 décembre 2018).
  5. a et b Décret no 2014-202 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l'Aisne, publié au JORF no 0047 du , p. 3406.
  6. Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale d'Augy », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  8. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Branges », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Brenelle », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Bruys », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Cerseuil », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Chassemy », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  13. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Ciry-Salsogne », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Courcelles-sur-Vesle », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  15. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Couvrelles », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  16. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Cuiry-Housse », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  17. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Dhuizel », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  18. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Jouaignes », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  19. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Lesges », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  20. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Lhuys », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  21. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Limé », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  22. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Loupeigne », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 décembre 2016).
  23. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Quincy-sous-le-Mont », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  24. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Salsogne », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  25. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Tannières », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  26. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Vasseny », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  27. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Vauxtin », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  28. Constitution de la République française du 5 Fructidor an III, Millet, , 116 p. (lire en ligne), p. 9.
  29. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Ciry-Salsogne », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  30. « Loi du 28 pluviôse an VIII concernant la division du territoire de la République et l'administration », Bulletin des lois, no 17,‎ , p. 1-94 (lire en ligne, consulté le 20 décembre 2018).
  31. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale d'Acy », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  32. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Serches », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  33. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Sermoise », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  34. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Cys-la-Commune », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  35. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Presles-et-Boves », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  36. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Saint-Mard », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  37. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Viel-Arcy », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  38. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Barbonval », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  39. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Bazoches-sur-Vesles », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  40. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Blanzy-lès-Fismes », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  41. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Chéry-Chartreuve », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  42. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Glennes », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  43. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Longueval », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  44. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Merval », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  45. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Mont-Notre-Dame », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  46. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Mont-Saint-Martin », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  47. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Paars », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  48. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Perles », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  49. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Révillon », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  50. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Saint-Thibaut », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  51. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Serval », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  52. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Vauxcéré », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  53. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Villers-en-Prayères », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  54. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Ville-Savoye », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  55. « Décret du attribuant à la commune de Braisne (Aisne) la dénomination de Braine », Journal officiel de la République française,‎ , p. 3254 (lire en ligne).
  56. « Décrets du autorisant des changements de noms de communes », Journal officiel de la République française,‎ , p. 4913 (lire en ligne).
  57. Insee, « Commune de Courcelles-sur-Vesle (02224) », sur insee.fr, (consulté le 23 décembre 2018).
  58. « Décret du autorisant le changement de nom de la commune de Bazoches (Aisne) », Journal officiel de la République française,‎ , p. 2289 (lire en ligne).
  59. Archives départementales de l'Aisne, « Liste de communes n'existant plus ou ayant changé de nom » [PDF] (consulté le 23 mars 2016).
  60. « Modifications aux circonscriptions administratives territoriales (fusion de communes) », Journal officiel de la République française,‎ , p. 205 (lire en ligne).
  61. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Longueval-Barbonval », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 mars 2016).
  62. Loi organique no 2012-402 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral, publié au JORF no 0114 du , p. 8241.
  63. Loi no 2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral, publié au JORF no 0114 du , p. 8242.
  64. Patrick Guyonnet, « Généalogie : Augustin Marie Guillaume de Paul de Saint-Marceaux », sur geneanet.org (consulté le 21 décembre 2018).
  65. Alain Garric, « Généalogie : Jacques Maurice de Chastenet de Puységur », sur geneanet.org (consulté le 21 décembre 2018).
  66. « Jacques Maurice de Chastenet de Puységur », base Léonore, ministère français de la Culture.
  67. « Décret du 16 décembre 1873 convoquant les électeurs du canton de Braisne (Aisne) à l'effet de nommer des conseillers généraux », Journal officiel de la République française,‎ , p. 7848 (lire en ligne, consulté le 16 avril 2019).
  68. « Auguste Achille Duffié », sur lavieremoise (consulté le 21 décembre 2018).
  69. « Élections de trois conseillers généraux », Journal officiel de la République française,‎ , p. 338 (lire en ligne, consulté le 16 avril 2019).
  70. « Décret du 28 février 1888 convoquant les électeurs du canton de Braisne (Aisne) à l'effet d'élire leur représentant au conseil général », Journal officiel de la République française,‎ , p. 894-5 (lire en ligne, consulté le 21 décembre 2018).
  71. « Élections de conseillers généraux », Journal officiel de la République française,‎ , p. 1454 (lire en ligne, consulté le 21 décembre 2018).
  72. « Décret du 23 avril 1909 convoquant les électeurs du canton de Braisne (Aisne) à l'effet d'élire un conseiller général », Journal officiel de la République française,‎ , p. 4615 (lire en ligne, consulté le 21 décembre 2018).
  73. « Élections de conseillers généraux », Journal officiel de la République française,‎ , p. 5910 (lire en ligne, consulté le 21 décembre 2018).
  74. « Arrêté portant démission d'office (conseiller général », Journal officiel de la République française,‎ , p. 4808 (lire en ligne, consulté le 21 décembre 2018).
  75. « Georges Robineau », base Léonore, ministère français de la Culture.
  76. « Fernand Schoenenberger », base Léonore, ministère français de la Culture.
  77. « Gaston Costeaux », sur genealogie-aisne.com (consulté le 22 décembre 2018).
  78. Françoise Armand et Pierre Mignaval, « No 49 : Jacques Pelletier », dans Marie-Thérèse Frank (dir.) et Pierre Mignaval (dir.), Témoins et acteurs des politiques de l'éducation depuis la Libération. Tome 2 : Inventaire de soixante-six entretiens, t. 2, Paris, Institut national de la recherche pédagogique, , 212 p. (ISBN 2-7342-0672-2, lire en ligne), p. 139.
  79. Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2013 - Recensements harmonisés - Séries départementales et communales
  80. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011 et 2012.