Canton du Catelet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canton du Catelet
Situation du canton du Catelet dans le département Aisne
Situation du canton du Catelet dans le département Aisne
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Aisne
Arrondissement(s) Saint-Quentin
Chef-lieu Le Catelet
Code canton 02 06
Histoire de la division
Création 25 septembre 1801[1],[2]
Disparition 29 mars 2015[3]
Démographie
Population 8 537 hab. (2012)
Densité 61 hab./km2
Géographie
Superficie 139,26 km2
Subdivisions
Communes 18

Le canton du Catelet est une ancienne division administrative française située dans le département de l'Aisne et la région Picardie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton a été organisé autour du Catelet dans l'arrondissement de Saint-Quentin. Son altitude varie de 83 m (Vendhuile) à 155 m (Levergies) pour une altitude moyenne de 130 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant le redécoupage de 2015[modifier | modifier le code]

Le canton du Catelet a été créé pendant la révolution française en même temps que le département. Le canton faisait partie du district de Saint-Quentin. Ce dernier est maintenu lors de la création des arrondissements en 1801 et sa composition n'a pas évolué depuis cette date. Le canton est composé de 18 communes avant mars 2015.

[4]

Redécoupage de 2015[modifier | modifier le code]

Un nouveau découpage territorial de l'Aisne entre en vigueur en mars 2015, défini par le décret du 21 février 2014 [3], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[5]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 10 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure[6]. Dans l'Aisne, le nombre de cantons passe ainsi de 42 à 21. Le canton du Catelet ne fait pas partie des cantons conservés du département.

Le canton disparait lors des élections départementale de mars 2015. L'ensemble des communes est regroupée au canton voisin de Bohain-en-Vermandois.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1834 M. Namuroy   Propriétaire à Thorigny
Maire de Lehaucourt
1834 1840 Guillaume Priel   Propriétaire à Magny-la-Fosse
1840 1848 Charles Lemaire   Propriétaire à Saint-Quentin
1848 1852 Henry Villain   Propriétaire au Mont-Saint-Martin
Notaire au Catelet
1852 1877 François
Georges d'Hargival
Droite Propriétaire à Vendhuile
1877 1883 M. Cornu Républicain Notaire au Catelet
1883 1907 Ernest Robert Républicain
Progressiste
 
1907 1929 Edgar Dhéry Rad. Médecin
Maire d'Hargicourt (1904-1929)
1929 1937 Eloi Blériot AD Agriculteur
Adjoint au Maire de Nauroy
Député (1932-1936)
1937 1940 Albert Mennecier SFIO Directeur d'école
Conseiller municipal de Nauroy
Député (1936-1942)
1945 1951 Achille Borgniet PCF Menuisier
Adjoint au Maire de Saint-Quentin
1951 1973 Edmond Bricout RPF puis
RS puis
UNR puis UDR
Agriculteur
Député (1951-1973)
Maire de Gouy (1947-1973)
Vice-Président du Conseil Général
1973 2001 Guy Blériot CDP puis UDF-CDS Maire de Bellicourt
2001 2015 Raymond Froment PCF Maire de Lehaucourt depuis 1977

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton du Catelet a groupé 18 communes et a compté 8 537 habitants (recensement de 2012 de la population municipale).

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Le Catelet
(chef-lieu)
02143 CC du Pays du Vermandois 0,41 196 (2012) 478
Aubencheul-aux-Bois 02030 CC du Pays du Vermandois 2,11 298 (2012) 141
Beaurevoir 02057 CC du Pays du Vermandois 21,73 1 483 (2012) 68
Bellenglise 02063 CC du Pays du Vermandois 6,40 383 (2012) 60
Bellicourt 02065 CC du Pays du Vermandois 9,77 632 (2012) 65
Bony 02100 CC du Pays du Vermandois 7,98 138 (2012) 17
Estrées 02291 CC du Pays du Vermandois 7,04 419 (2012) 60
Gouy 02352 CC du Pays du Vermandois 17,60 581 (2012) 33
Hargicourt 02370 CC du Pays du Vermandois 8,12 570 (2012) 70
Lehaucourt 02374 CC du Pays du Vermandois 9,37 930 (2012) 99
Joncourt 02392 CC du Pays du Vermandois 7,25 317 (2012) 44
Lempire 02417 CC du Pays du Vermandois 2,62 104 (2012) 40
Levergies 02426 CC du Pays du Vermandois 7,67 575 (2012) 75
Magny-la-Fosse 02451 CC du Pays du Vermandois 3,63 127 (2012) 35
Nauroy 02539 CC du Pays du Vermandois 6,27 714 (2012) 114
Sequehart 02708 CC du Pays du Vermandois 6,38 221 (2012) 35
Vendhuile 02776 CC du Pays du Vermandois 10,96 537 (2012) 49
Villeret 02808 CC du Pays du Vermandois 3,95 312 (2012) 79

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
8 198 8 097 8 318 8 389 8 458 8 530 8 404 8 563 8 537
(Sources : base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[7], puis population municipale à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]