Sobekhotep III

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sobekhotep III
Fonctions
Souverain d'Égypte
1730 – 1724 avant notre ère[1].
Prédécesseur Âaqen
Successeur Néferhotep Ier
Biographie
Dynastie XIIIe dynastie
2e Période Intermédiaire
Père Montouhotep ?
Mère Jeouhétibeou Ire ?
Grand-père paternel Seth Ier ?
Fratrie Nebtit
Seneb ou Sonb
Khakaou
Conjoint Senbhenas II
Deuxième conjoint Neni
Enfant(s) avec le 2e conjoint Jeouhétibeou II
Dedetanouk

Sobekhotep III est un souverain égyptien de la XIIIe dynastie. Il est mentionné par le canon royal de Turin, 6.24, qui lui donne un an un mois et deux jours de règne. En fonction des égyptologues, on considère qu'il règne de trois à sept ans de -1730 à -1724[1].

Généalogie[modifier | modifier le code]

Son frère Sonb épouse sa sœur Nebtit et a comme enfants : Sobekhotep, Jeouhétibeou III, Montouhotep, Henout.

Son épouse Senbhenas II avait-elle un lien avec Senbhenas Ire, l'épouse de Khendjer ? de sa seconde épouse Neni il eut 2 filles Jéouhétibeou II et Dedetanouk.

Titulature[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Titulature dans l'Égypte antique.

Règne[modifier | modifier le code]

Relief de Sobekhotep III faisant une offrande à Satis et Anoukis d'Éléphantine
Brooklyn Museum de New York

Au début de son règne, il a probablement envoyé des expéditions militaires en Asie. Sa statue colossale, ainsi que quelques inscriptions, attestent de sa domination sur toute l'Égypte.

Des scarabées et les inscriptions sur l'île de Sekhel, ainsi que des inscriptions sur la roche près d'Hermonthis expliquent la généalogie de la famille de Sebekhotep. On a trouvé aussi un sphinx, marqué avec son cartouche, qui est maintenant au musée du Caire.

Son activité de construction s'est concentrée principalement autour de la ville de Bubastis, de Sekhel près d'Assouan et d'Éléphantine d'où provient une statue dédiée au dieu local, Khnoum.

Son vizir Ânkhou, servit aussi sous Néferhotep Ier, Sahathor, et Sobekhotep IV.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Autres avis de spécialistes : -1749 à -1747 (D. B. Redford), -1749 à -1742 (K. S. B. Ryholt), -1745 (N. Grimal), -1729 à -1722 (Kinnaer), -1708 à -1705 (R. Krauss, D. Franke, D. Sitek, Schneider)

Voir aussi[modifier | modifier le code]