Chinese Democracy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Cet article a pour sujet un album musical. Pour le mouvement politique, voir Mouvement démocratique chinois.

Chinese Democracy est le sixième album studio du groupe Guns N' Roses, sorti le 22 novembre 2008 en Europe et le 23 en Amérique.

Selon un article d'un New York Times de 2005, les coûts de production auraient atteint 13 millions de dollars[5], ce qui en fait l'un des albums les plus chers jamais faits.


Histoire[modifier | modifier le code]

Le commencement de la saga Chinese Democracy reste incertain, on parle de 1997 peut-être même un peu avant, alors que l'ancien groupe s'était déjà dispersé et que la nouvelle incarnation du groupe prenait progressivement forme. Chinese Democracy a été au cours de ces dix dernières années un album en perpétuelle évolution.

Axl Rose est le dernier rescapé de la grande époque de Guns N' Roses. Slash, la deuxième personnalité forte du groupe, a quitté la formation au milieu des années 1990. Duff et Matt Sorum suivent quelques mois plus tard, formant avec Slash, le guitariste Dave Kushner (Ex-Wasted Youth) et l'ancien chanteur des Stone Temple Pilots Scott Weiland le groupe Velvet Revolver. Seul Dizzy Reed, le percussionniste/claviériste et pianiste reste fidèle à Rose. De la même manière, l'ex-guitariste rythmique Izzy Stradlin, même s'il n'a pas participé directement à la conception de cet album, n'a jamais perdu le contact avec son vieil ami d'enfance Axl.

En 2005, le New York Times publie un long dossier sur ce qu'il nomme « l'album le plus cher jamais enregistré de tous les temps »[6] : on parle de 20 millions de dollars pour sa conception (13 millions de Geffen Records + 7 millions d'Axl Rose lui-même), de quatre producteurs (dont l'ex-producteur de Queen), de deux chefs d'orchestre (dont Marco Beltrami, compositeur des thèmes du film Terminator 3 : le soulèvement des machines) et d'une dizaine de musiciens ayant participé de près ou de loin la conception de cet album (dont Moby, Brian May de Queen ou encore Dave Navarro). En 1999, Brian May accorde une interview exclusive dans laquelle il affirme qu'Axl Rose est « l'un des derniers génies du monde de la musique ». La même année, Moby déclare avoir rendu visite à Axl Rose dans son studio d'enregistrement à Los Angeles et déclare avoir été impressionné par la qualité musicale des titres sur lesquelles Axl était en train de travailler.

En février 2006, des versions démos de certains titres de l'album apparaissent sur Internet, et une autre salve de démos apparaît courant 2007. Les sources de ces fuites sont toujours à ce jour incertaines, il se pourrait que ces fuites viennent du management du groupe pour « tester » la réception des nouveaux titres auprès des fans. Les réactions positives encouragent le groupe à partir en tournée en Europe et aux États-Unis en mai 2006, faisant salles et stades combles. La tournée est un succès : plus d'un million de tickets de concert sont vendus. Le groupe repart en tournée en juin 2007 en Océanie, au Mexique et au Japon. Lors de ces tournées, plusieurs titres du futur album sont joués : Better, I.R.S., There Was a Time, Chinese Democracy, The Blues, Madagascar, Rhiad n' the Bedouins et Silkworms.

Le 18 juin 2008, trois nouveaux titres apparaissent sur Internet, cette fois en qualité studio : Riad n' The Bedouins, If The World et une chanson sans titre (qui est en fait Prostitute). Le 14 août, un nouveau titre jamais entendu avant sort incognito sur la toile. Nommé Chicken Dinner pour passer inaperçu, il s'agit en fait de Shackler's Revenge, qui sortira officiellement un mois plus tard dans le jeu Rock Band 2. Il s'agit alors du premier titre commercialisé par les Guns N' Roses depuis Oh My God, sorti en 1999. Le 26 septembre, le management de Guns N' Roses fait écouter trois nouveaux morceaux à 900 employés de Best Buy : Chinese Democracy, If the World et There was a Time. Un enregistrement réalisé avec un PDA circule peu après sur Internet.

Le 22 octobre, le premier single de l'album, la chanson-titre Chinese Democracy, est diffusé sur les radios américaines, canadiennes et anglaises, puis en France le lendemain sur Ouï FM. Le même jour, la date de sortie américaine du 23 novembre est confirmée sur le site officiel du groupe, après plus de 15 ans d'attente[7]. Le 17 novembre sort le second single, Better.

Le MySpace officiel du groupe diffuse l'album en intégralité le 20 novembre.

Critique[modifier | modifier le code]

Le disque ne ressemble pas aux anciens albums de Guns N'Roses. Les parties de guitares sont beaucoup plus inspirées par Frank Zappa que par Joe Perry qui lui est la référence de l'ancien guitariste Slash.

Là ou les anciens albums revendiquaient fièrement des influences rock'n roll particulièrement énervés, Chinese Democracy utilise des sons et des rythmes résolument Heavy metal.

Dans Rock & Folk, Philippe Manœuvre affirme : « Clairement, le résultat est titanesque, monstrueux, mégalithique. La grande Pyramide du rock, quelqu’un ? Ne cherchez pas plus loin... », et lui attribue la note de 4 étoiles[8].

Les ventes de l'album se révèlent décevantes, malgré une première semaine excellente, puisque la deuxième semaine enregistra une baisse de 78 %. En février 2009, 2,6 millions d'exemplaires ont été vendus[9]. Un an plus tard, l'album s'est vendu à près d'un demi-million d'exemplaire en plus, soit environ 3 millions d'exemplaires en tout.

Censure en République populaire de Chine[modifier | modifier le code]

L'album est interdit en République populaire de Chine, selon certaines sources, en raison de la critique présumée dans sa chanson Chinese Democracy (en) concernant le Gouvernement de la République populaire de Chine et d'une référence au Falun Gong[10]. Le gouvernement communiste a déclaré par l'intermédiaire d'un journal contrôlé par l'État que l'album rock « fait partie d'un stratagème de l’Occident pour dominer le monde en utilisant la démocratie comme subterfuge »[11],[12].

Liste des titres[modifier | modifier le code]

  1. Chinese Democracy (Rose, Freese) — 4:43
  2. Shackler's Revenge (Rose, Carroll, Costanzo, Mantia, Scaturro) — 3:36
  3. Better (Rose, Finck) — 4:58
  4. Street of Dreams (Rose, Stinson, Reed) — 4:46
  5. If the World (Rose, Pitman) — 4:54 (Générique de fin du film Mensonges d'État de Ridley Scott, non crédité).
  6. There Was a Time (Rose, Tobias, Reed) — 6:41
  7. Catcher in the Rye (Rose, Tobias) — 5:52
  8. Scraped (Rose, Costanzo, Carroll) — 3:30
  9. Riad n' the Bedouins (Rose, Stinson) — 4:10
  10. Sorry (Rose, Carroll, Mantia, Scaturro) — 6:14
  11. I.R.S. (Rose, Tobias, Reed) — 4:28
  12. Madagascar (Rose, Pitman) — 5:37
  13. This I Love (Rose) — 5:34
  14. Prostitute (Rose, Tobias) — 6:15

Personnel[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]