Steven Adler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Adler.
Steven Adler (à gauche) avec Gilby Clarke.

Steven Adler, né le 22 janvier 1965 à Cleveland dans l'Ohio, est un batteur américain. Il fut le batteur de Guns N'Roses entre 1985 et 1990.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est connu pour avoir fait partie du groupe de hard rock Guns N' Roses. Avec ces derniers, il a enregistré deux albums et deux EP (dans l'ordre chronologique, Live ?!*@ Like a Suicide, Appetite for Destruction, G N' R Lies et un titre sur Use Your Illusion II).

Il fut renvoyé du groupe à cause de problèmes de drogue après avoir enregistré un seul morceau de Use Your Illusion II, "Civil War". Steven Adler fut remplacé par Matt Sorum, ancien batteur de The Cult. Steven Adler poursuit sa carrière avec son groupe Adler's Appetite qui a sorti un album intitulé Adler's Appetite.

En mars 2009, Steven Adler a révélé qu'il allait jouer sur un morceau de Slash, premier album solo de Slash et que Slash allait produire le nouvel album d'Adler's Appetite. Slash a durant l'été confirmé que Steven joue un morceau avec Flea (Red Hot Chili Peppers) à la basse. Le morceau en question est "Baby Can't Drive" chanté par Alice Cooper et Nicole Scherzinger. L'album est sorti en avril 2010.

Steven Adler a également lancé une pique à Axl Rose en disant qu'il allait renommer son groupe "Adler's GNR" et qu'Axl Rose aurait mieux fait de nommer son nouveau groupe W.A.R. (initiales du chanteur) au lieu de garder le nom "Guns N' Roses" suite au départ de tous les membres originaux dans les années 90[1].

Le 22 novembre 2009, Steven Adler a rejoint sur scène Slash et Duff McKagan avec lesquels il a joué "Paradise City" lors d'un concert de bienfaisance à Los Angeles.

En 2010, apparait sur Napster, trois nouveaux titres du groupe Adler's Appetite : Alive, Stardog et Fading, reprenant l'empreinte laissée lors de la sortie d'Appetite of Destruction en 1987. Suite à cela, le groupe se lance dans une tournée américaine entre septembre et décembre de cette même année enchaînant en 2011 avec une tournée européenne.

À côté de ses activités musicales, Steven Adler a entrepris l'écriture de son autobiographie[2] intitulée My Appetite for Destruction: Sex, and Drugs, and Guns N' Roses qui est parue le 27 juillet 2010[3].

Le 14 avril 2012, Steven Adler est intronisé au Rock and Roll Hall of Fame avec Guns N' Roses. À cette occasion, le groupe se reforme sans le chanteur Axl Rose ni le guitariste rythmique Izzy Stradlin et joue trois chansons.

Discographie[modifier | modifier le code]

Avec Guns N'Roses:

avec Adler's Appetite

avec Adler

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Steven Adler en collaboration avec Lawrence Spagnola, My Appetite for Destruction: Sex, and Drugs, and Guns N' Roses, It Books, 2010. (ISBN 978-0061917110)
  • (en) Deanna Adler en collaboration avec Lawrence Spagnola, Sweet Child Of Mine : a Memoir of Steven Adler, Harper Paperbacks, 2010. (ISBN 978-0061917134)
  • (en) Marc Canter, Reckless Road : Guns N'Roses and the making of Appetite for Destruction, 2007.
  • (en) Mick Wall, Guns N’ Roses: The Most Dangerous Band In The World, Sidgwick & Jackson, 1991.
  • (en) Danny Sugerman, Appetite for Destruction : the days of Guns N'Roses, 1991.
  • Robert John, Guns N'Roses : the photographic history, 1993. Photos et vidéos inédites de Guns N'Roses sur le site du photographe Robert John
  • Slash, Slash, autobiographie en collaboration avec Anthony Bozza, éditions Camion blanc, 2011.
    Nombreuses informations sur Steven Adler
  • (en) Duff McKagan, It's so easy (and other lies), 2011.
    Autobiographie de Duff McKagan avec de nombreuses références à Steven Adler.
  • Nick Kent, L'Envers du rock, éditions Austral, 1996.
    Un chapitre est consacré à Guns N'Roses fruit d'une rencontre entre Izzy Stradlin et Nick Kent. Lors de la réédition de ce livre en 2006 aux éditions Naïve, ce chapitre a été supprimé.
  • Christian Lamet, Guns N' Roses 1985-1995, éditions La Sirène, 1995.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. http://type3media.com/press/2009/03/20/steven-adler-has-a-new-appetite-for-music/ Interview de Steven Adler, mars 2009.
  2. http://www.roadrunnerrecords.com/BLABBERMOUTH.net/news.aspx?mode=Article&newsitemID=33933 Interview de Brooke Ellis à propos du livre de Steven Adler, Blabbermouth, 9 mars 2005
  3. http://www.contactmusic.com/news.nsf/story/adler-writing-memoir_1132479 Steven Adler publie ses mémoires, contactmusic.com, 17 février 2010