Senebkay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Senebkay est un souverain d'Égypte ayant régné vers 1650 avant notre ère durant la IIe Période intermédiaire. Il n'est rattaché à aucune dynastie précise. Il pourrait s'inscrire soit parmi les rois non classés[1] de la XIIIe dynastie, soit dans la XVIe dynastie ou dans une éventuelle dynastie locale, baptisée « Dynastie d'Abydos » qui serait parallèle aux XVe et XVIe dynasties. L'existence de cette dynastie dite d'Abydos a d'abord été proposée par Detlef Franke puis développée par l'égyptologue Kim Ryholt en 1997.

Jusqu'en 2014, il n'était connu que par de brèves mentions. Le canon royal de Turin ferait ainsi état de son identité[2] ; deux rois avec le nom de trône « Ouser[...]rê » sont indiqués, mais les noms ne sont que partiellement conservés.

Il règne pendant une période troublée. Le début de la deuxième Période intermédiaire est marqué par une décomposition profonde de l'État égyptien, aggravée ultérieurement par l'invasion des Hyksôs. Les structures politiques usuelles laissent place à de petits royaumes instables, sur lesquels les pharaons peinent à imposer leur légitimité. Le règne de Senebkay semble avoir été l'un des plus longs de ces temps chaotiques : il dure quatre ans et demi[3].

Titulature[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Titulature dans l'Égypte antique.

Sépulture[modifier | modifier le code]

En janvier 2014, une équipe d'archéologie du Penn Museum de l'université de Pennsylvanie[4] annonce la découverte d'une tombe qui serait celle de Senebkay, « un pharaon inconnu »[2]. Cette tombe royale confirme l'hypothèse de la subsistance d'une forme d'autorité authentiquement égyptienne pendant la période hyksôs. Cette suzeraineté autonome serait centrée sur la ville d'Abydos[2].

La tombe a été violée par des pilleurs de tombes qui avaient déchiqueté la momie du roi et dépouillé les surfaces dorées de la tombe du pharaon. Néanmoins, les archéologues du musée de Pennsylvanie ont pu récupérer les ossements du roi Senebkay au milieu des débris fragmentaires de son cercueil : masque funéraire et coffre à vases canopes.

L'identification permet d'apporter plusieurs indications biographiques. Senebkay est un homme de grande taille 1,78 m et il est mort à la fin de sa quarantaine.

Architecture[modifier | modifier le code]

Le tombeau de Senebkay est de taille modeste ; il se compose de quatre chambres avec une chambre funéraire décorée avec des peintures des déesses Nout, Nephtys, Selket et Isis accompagnant la dépouille du roi. D'autres textes donnent la titulature du roi et permettent de l'identifier comme le « roi de Haute et Basse-Égypte, Ouseribrê, le fils de Rê, Senebkay ».

Le sarcophage de quartzite rouge pourrait être daté de la fin du Moyen Empire provenant d'une tombe royale construite à l'origine pour un pharaon Sobekhotep, probablement Sobekhotep Ier, un roi de la XIIIe dynastie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir ci-dessous la « Chronologie des rois et pharaons ».
  2. a, b et c « Découverte de la tombe d'un pharaon inconnu en Égypte », Le Monde, 15 janvier 2014.
  3. « New Pharaoh Discovered In Egypt, King Seneb Kay Had ‘The Longest Rule’ Of His Time », International Business Times, 15 janvier 2014.
  4. Le Penn Museum de l'université de Pennsylvanie (musée d'archéologie et d'anthropologie) à Philadelphie est dédié à l'étude et la compréhension de l'histoire humaine et de la diversité. Fondé en 1887, le musée a envoyé plus de trois cents expéditions archéologiques et anthropologiques sur tous les continents habités du monde.