Saint-Contest

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Contest (saint).
Saint-Contest
La tour TDF de Saint-Contest.
La tour TDF de Saint-Contest.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Calvados
Arrondissement Caen
Canton Caen-2
Intercommunalité Communauté d'Agglomération de Caen la Mer
Maire
Mandat
Stéphanie Yon-Courtin
2014-2020
Code postal 14280
Code commune 14566
Démographie
Gentilé Saint-Contestois
Population
municipale
2 497 hab. (2011)
Densité 310 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 12′ 52″ N 0° 24′ 01″ O / 49.2144444444, -0.400277777778 ()49° 12′ 52″ Nord 0° 24′ 01″ Ouest / 49.2144444444, -0.400277777778 ()  
Altitude Min. 54 m – Max. 77 m
Superficie 8,05 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Saint-Contest

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Saint-Contest

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Contest

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Contest
Liens
Site web saint-contest.reseaudescommunes.fr

Saint-Contest est une commune française, située dans le département du Calvados en région Basse-Normandie, peuplée de 2 497 habitants[Note 1] (les Saint-Contestois).

Géographie[modifier | modifier le code]

Saint-Contest est une commune limitrophe au nord-ouest de Caen. Avec une altitude qui oscille entre 54 et 77 mètres, Saint-Contest se trouve dans la plaine de Caen, une terre vouée principalement à l'agriculture (essentiellement céréalière). Elle adhère à la communauté d'agglomération Caen la Mer.

La commune se divise en hameaux :

  • le Bourg (où se trouvent la plupart des équipements communaux (mairie, école, garderie) ainsi que l'église).
  • Buron (ce hameau est plus étendu et plus peuplé que le bourg mais il est réparti sur trois communes (Saint-Contest, Cairon et Rosel).
  • Malon
  • Galmanche
  • Bitot
  • La Folie (extension du quartier de Caen La Folie Couvrechef sur le territoire de Saint-Contest, c'est là qu'est implantée l'école d'équitation de Caen).

Les parcs tertiaires (Parc Athéna et de l'Espace Entreprise) de Saint-Contest sont le prolongement de celui de Caen (Parc Unicité). En 2006 la commune totalisait 814 emplois répartis sur 190 établissements.

Carte de la commune.
Communes limitrophes de Saint-Contest[1]
Cairon Villons-les-Buissons Cambes-en-Plaine
Authie Saint-Contest[1] Cambes-en-Plaine,
Épron
Saint-Germain-la-Blanche-Herbe Caen Épron

Histoire[modifier | modifier le code]

La découverte de céramiques de la période de la Tène III (120-51 av. J.-C.), lors de fouilles archéologiques menées dans le hameau de Bitot par le Musée de Normandie en 1984, ont permis de démontrer que ce territoire fut occupé par des gaulois. Des traces d'occupation gallo-romaine ont également été mises au jour.

Saint Contest fut évêque de Bayeux entre 480 et 513, il a donné son nom à la paroisse dès le VIIe siècle, puis à la commune. Les habitants se nomment les Saint-Contestois. L'église est bâtie du XIe siècle au XIVe siècle. Gautier d'Aignaux, seigneur de Saint-Contest, fait don de l'église à l'abbaye d'Ardenne en 1207.

L’opération Charnwood est l'offensive alliée à l’ouest de Caen qui devait libérer la ville. Le , les Allemands résistent malgré les nombreux bombardements. La 59e division Staffordshire et les chars du 1st East Riding Yeomanry mènent l'offensive au sol. Les soldats canadiens affrontent la SS de la 12e SS Panzerdivision dans Buron. Le renfort d’une compagnie du 5th Battaillon East Lancashire Fusiliers ne suffit pas. Le lendemain, 8 juillet, l’assaut reprend avec l’appui des Sherman lance-flammes. Le 9 juillet, la ville est libérée après de sanglants combats. Le village et l'église sont très endommagés. Des stèles rappellent ces combats, notamment celle de la place des Canadiens à Buron où se déroule une cérémonie chaque 9 juillet en présence de vétérans canadiens.

En 1949, la commune est décorée de la Croix de guerre 1939-1945, avec citation pour son lourd tribut payé à sa libération et à la bataille de Caen.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

C'est le 8 novembre 1792 que fut nommé à Saint-Contest le premier officier public : Marin Bénoist (une rue de Buron porte son nom).

Liste des maires successifs[2]
Période Identité Étiquette Qualité
nov 1792 1793 Marin Bénoist   Officier public
1793 1795 Augustin de Basly   Officier public
1795 1797 Pierre Dézobeaux   Officier public
1797 1798 Louis Lemarinier   Officier public
1798 1799 Pierre Dézobeaux   Officier public
1799 1808 Louis Lemarinier   Officier public et maire
1808 1815 Pierre-Jean Helland    
1815 1820 Louis Lemarinier    
1820 1831 Chevalier Jacques-Frédéric Delaveyne    
1831 1848 Augustin de Basly    
1848 1858 Auguste Foucher    
1858 1870 Fernand du Manoir    
1870 1872 Achille Leneveu    
1872 1874 Fernand du Manoir    
1874 1875 Joseph Leclerc    
1875 1876 Gaston du Manoir    
1876 1878 Joseph Leclerc    
1878 1881 Jean Baptiste Lechesme    
1881 1891 Augustin de Basly    
1891   Joseph Leclerc    
         
  1959      
1959 1989 Auguste Collet    
1989 mars 2001 Dominique Bannier    
mars 2008 Michel Charpentier    
mars 2014 Denis Desnyder   Ingénieur
mars 2014[3] en cours Stéphanie Yon-Courtin    
Les données manquantes sont à compléter.


Le conseil municipal est composé de dix-neuf membres dont le maire et cinq adjoints.

Canton[modifier | modifier le code]

La commune fait partie du canton de Caen-2, dont la conseillère générale est Marie-Line Sesboüé (PS, conseillère municipale de Saint-Germain-la-Blanche-Herbe).

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune est dotée d'une école maternelle et élémentaire Jean de La Fontaine et d'une crèche halte-garderie.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 2 497 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
455 455 868 890 897 926 955 933 894
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
885 840 857 757 711 707 683 660 567
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
503 493 457 431 462 504 558 418 573
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
647 766 810 1 100 1 541 1 989 2 349 2 497 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

La commune regroupe près de cent entreprises, pépinières, cultures maraîchères, agriculture, zones d'activités : Le clos Barbey et Parc Athéna, siège d'HPE (Habitation à loyers modérés Porte de l'Europe), laboratoire départemental Franck Duncombe.

Elle est le siège de la Chambre de commerce et d'industrie de Caen depuis 2002. Elle gère le port de plaisance, le port de Caen-Ouistreham et le port de pêche de Port-en-Bessin ainsi que l'aéroport de Caen - Carpiquet.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Vie culturelle[modifier | modifier le code]

Saison culturelle proposée par la mairie de Saint-Contest.

Bibliothèque, rue Jacques Prévert.

Vie associative[modifier | modifier le code]

Il existe plusieurs associations à Saint-Contest, le Comité pour l'histoire de Saint-Contest, l'Association des parents d'élèves, l'Association des anciens combattants, le Cercle du temps libre, le comité de jumelage Saint-Contest\Marchwood, un club de judo.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Drapeau : Royaume-Uni Marchwood (Grande-Bretagne)

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Altitudes, superficie : IGN[7].
  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  2. Saint-Contest Histoire de la paroisse par L'abbé Elie - 1901
  3. « Le maire Stéphanie Yon-Courtin aura cinq adjoints », sur Ouest-france.fr (consulté le 8 avril 2014)
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  6. « Notice no PA00111661 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  7. Répertoire géographique des communes ([1]).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Abbé Élie, Histoire de la paroisse de Saint-Contest, 1901, rééd. Res Universis, 1993
  • Georges Bernage, Mourir pour l'abbaye d'Ardenne, Buron la sanglante - Les Canadiens face à la Hitlerjugend (7 juin - 8 juillet 1944), Heimdal, 1992
  • Dominique Barbé, Charnwood : la bataille de Buron-Saint-Contest, 7 juin-8 et 9 juillet 1944: témoignages des acteurs et témoins de l'époque, Charles Corlet, 1994

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]