Body Count (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Body Count.

Body Count

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Body Count sur scène en 2006, avec de gauche à droite :
Ernie-C, Vincent Price, Ice-T et Bendrix'

Informations générales
Pays d'origine Los Angeles, Californie
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Punk hardcore, thrash metal, heavy metal, rapcore, rap metal, thugcore, gangsta metal
Années actives 19902006
Depuis 2009
Labels Sumerian, Escapi, Virgin, Sire
Site officiel Body Count sur Myspace
Composition du groupe
Membres Ice-T
Ernie-C
Bendrix
Vincent Price
Ill Will
Anciens membres D-Roc
Mooseman
Beatmaster V †
Griz
OT

Body Count est un groupe américain de hardcore et de rap metal, formé à Los Angeles en 1990, autour du rappeur Ice-T et du guitariste Ernie-C. Le guitariste D-Roc, le bassiste Mooseman et le batteur Beatmaster-V viennent compléter la formation de départ.

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

  • Ice-T : Chant (Depuis 1990)
  • Ernie-C : Guitare (Depuis 1990)
  • Bendrix : Guitare (Depuis 2004)
  • Vincent Price : Basse (Depuis 2001)
  • Ill WIll : Batterie (Depuis 2009)

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • D-Roc : Guitare (1990–2004) †
  • Mooseman : Basse (1990–2001) †
  • Beatmaster V : Batterie (1990–1996) †
  • OT : Batterie (1997–2009)
  • Griz : Basse (2001)

Histoire[modifier | modifier le code]

Mélangeant rap, punk hardcore et heavy metal, Body Count a créé une polémique dès la sortie de son premier album, Cop Killer (en 1992) dont la chanson éponyme, qui dénonce les violences policières dans les banlieues américaines, fait scandale. L'affaire fait grand bruit, et l'album est retiré de la vente. Il sort finalement rebaptisé Body Count la même année, où le titre controversé est remplacé par la chanson Freedom of Speech (« liberté de parole », chanson dans laquelle Ice-T et Jello Biafra dénoncent la censure). Freedom of Speech est en fait un titre hip-hop construit autour d'un sample de Foxy Lady de Jimi Hendrix, artiste dont le groupe est très fan. En effet, ils reprendront la célèbre chanson Hey Joe sur leur deuxième album, "Born Dead". À travers leur premier album éponyme, le groupe veut porter l'attention sur les problèmes de racisme et de bavures policières aux États-Unis.

1992 est également l'année de sortie du film Universal Soldier, réalisé par Roland Emmerich, avec notamment Jean-Claude Van Damme et Dolph Lundgren. Body Count réalise la musique du générique de fin, avec le titre Body Count's is in the House, tiré de son premier album Cop Killer.

En 1994, sort le deuxième album de Body Count, Born Dead, sur un ton tout aussi polémique et sur une ambiance musicale plus sombre et plus agressive. Quelque temps après, Mooseman décide de quitter la formation, qui fait alors appel à Griz pour jouer de la basse.

Avant la sortie du troisième album de Body Count, Violent Demise: The Last Days, le batteur Beatmaster V décède d'une leucémie en 1996, juste après avoir achevé l'enregistrement de ce dernier. Il est remplacé par OT pour les tournées. Paru en 1997, cet album, tout aussi sombre que le précédent, aborde des sujets comme la peine de mort ou le racisme (notamment à travers le titre Last Days). Griz quitte le groupe peu après.

En 2001, alors qu'il rendait visite à sa mère dans le quartier de South Central à Los Angeles, Mooseman est tué au cours d'une fusillade dont il n'était pas la cible. Il était alors le bassiste d'Iggy Pop.

Depuis, Body Count a continué de faire des tournées, avec la ferme intention de sortir un nouvel opus à partir de 2003, mais la mort du guitariste D-Roc suite à un lymphome en 2004 retarde le projet, qui se voit alors sans cesse repoussé.

La composition actuelle du groupe se trouve de nouveau modifiée, avec les arrivées successives de deux nouveaux membres : Vincent Price à la basse, puis Bendrix Williams (guitariste de Macy Gray) en 2004 après la disparition de D-Roc.

C'est avec ces deux nouveaux musiciens que sort en août 2006 le quatrième album du groupe, Murder for Hire, plus orienté punk avec un son très lo-fi.

Un nouvel album est attendu en 2013 sous le label Sumerian Records.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

DVDs[modifier | modifier le code]

  • Murder 4 Hire
  • Smoke Out Festival Presents : Body Count
  • Live in L.A. (Live au Troubadour contenant deux titres inédits : Dirty Bombs et Passion)