The National (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir The National.

The National

Description de cette image, également commentée ci-après

The National en concert à la Brooklyn Academy of Music en 2010.

Informations générales
Pays d'origine Cincinnati, Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Rock indépendant, post-punk revival
Années actives Depuis 1999
Labels 4AD
Beggars Banquet Records
Brassland Records
Site officiel americanmary.com
Composition du groupe
Membres Matt Berninger
Aaron Dessner
Bryce Dessner
Bryan Devendorf
Scott Devendorf

The National est un groupe américain de rock indépendant formé à Cincinnati en 1999 et basé à Brooklyn. Il se compose de l'auteur-compositeur-interprète Matt Berninger et des quatre frères Dessner, Aaron et Bryce, et Devendorf, Bryan et Scott.

Histoire du groupe[modifier | modifier le code]

En 1991, Matt Berninger et Scott Devendorf forment leur premier groupe, Nancy, avec trois autres membres à l'université de Cincinnati, dans l'Ohio, mais le groupe se sépare en 1998 quand Matt et Scott vont à New York. Scott appelle alors son frère Bryan pour qu'il se joigne à eux, et ce dernier fait intégrer la nouvelle formation à deux de ses amis, Aaron et Bryce Dessner[1]. Le groupe se forme en 1999 sous le nom de The National, nom choisi pour son absence de signification[2].

Le groupe donne peu de concerts avant de sortir, en 2001, leur premier album, The National. Le disque ne sortira toutefois pas en France, mais y trouve un écho favorable grâce au soutien du webzine POPnews, qui en publie une critique très positive[3]. The National donne son premier concert français à la Guinguette Pirate de Paris, en décembre 2002[4].

Le second album du groupe, Sad Songs for Dirty Lovers, sort dans un premier temps en France, au printemps 2003, grâce au label bordelais Talitres, avant de sortir aux États-Unis en septembre. La notoriété du groupe grandit en France grâce au soutien du quotidien Libération et de la station de radio France Inter. Ce second album est très bien reçu par la critique spécialisée : les sites américains Pitchfork Media et Drowned In Sound lui donnent respectivement une note de 8,4/10[5] et de 9/10[6], tandis que le magazine Uncut et le journal Chicago Tribune l'élisent album de l'année[7]. En 2004 sort le Cherry Tree EP, compilation d'inédits et de live. La même année, The National signe avec la maison de disques britannique Beggars Banquet Records.

Alligator, troisième album du groupe, sort en 2005. Il est acclamé par la critique et le Los Angeles Times et les magazines Insound et Uncut le classent parmi les meilleurs albums de l'année[8]. Le groupe part en tournée pour assurer la première partie de Clap Your Hands Say Yeah et Editors et est à l'affiche d'un grand nombre de festivals estivaux en 2006.

Matt Berninger lors de l'édition 2007 de La Route du Rock.

En 2007 sort Boxer, quatrième album de la formation, qui est aussi bien accueilli que les albums précédents par la presse spécialisée[9]. C'est le premier album du groupe à connaître un certain succès commercial puisqu'il arrive à la 68e place du classement Billboard 200 aux États-Unis[10] et au 57e rang dans les charts britanniques[11]. Le groupe assure la première partie de R.E.M. et se produit dans plusieurs festivals parmi les plus prestigieux, tels que le Festival de Roskilde, le Glastonbury Festival, Rock Werchter, et le Festival International de Benicasim.

A Skin, a Night, un documentaire réalisé par Vincent Moon sur la vie du groupe pendant l'enregistrement de Boxer, sort en mai 2008 et est accompagné du Virginia EP qui réunit des faces-B et des live. Lors de l'élection présidentielle américaine de 2008, les membres du groupe soutiennent la candidature de Barack Obama[12]. La même année, Aaron et Bryce Dessner collaborent avec le compositeur de musique minimaliste Steve Reich pour l'enregistrement et l'exécution de la pièce 2×5. Les deux frères s'investissent en 2009 en tant que producteurs dans la compilation Dark Was the Night, vendue au bénéfice de la lutte contre le SIDA[13].

Le cinquième album du groupe, High Violet sort l'année suivante, et reçoit le même accueil triomphal que ses prédécesseurs de la part de la critique[14]. Cet album consacre également la formation auprès du public puisqu'il atteint la 3e place du classement Billboard 200 aux États-Unis[10], le 5e rang des charts britanniques[11] et devient disque d'or dans de nombreux pays. High Violet remporte le Q Award du meilleur album en 2010[15].

En 2011, le groupe compose Exile Vilify, un titre exclusif à Portal 2, un jeu vidéo développé par Valve Corporation. En 2012, le groupe, et notamment Matt Berninger, enregistre la chanson The Rains of Castamere (Les Pluies de Castamere en français) pour la saison 2 de la série Le Trône de fer, chanson dont les paroles sont tirées du troisième tome de la saga, A Storm of Swords. Elle apparaît chantée par un groupe de Lannister durant le neuvième épisode, puis lors du générique de fin, cette fois-ci interprétée par The National[16]. Lors de la campagne pour l'élection présidentielle américaine de 2012, le groupe soutient à nouveau la candidature de Barack Obama[17].

Le 6e album studio du groupe, Trouble Will Find Me, sort le 21 mai 2013. Il entre directement à la 3e place du classement Billboard 200 avec 75 000 copies vendues la première semaine[18] et se classe également dans le Top 10 de nombreux pays[19].

Membres du groupe[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • Abel (14 mars 2005)
  • Secret Meeting (29 août 2005)
  • Lit Up (14 novembre 2005)
  • Mistaken for Strangers (30 avril 2007)
  • Apartment Story (5 novembre 2007)
  • Fake Empire (23 juin 2008)
  • Bloodbuzz Ohio (3 mai 2010)
  • Anyone's Ghost (28 juin 2010)
  • Terrible Love (22 novembre 2010)
  • Conversation 16 (29 mars 2011)
  • Demons (mai 2013)

EP[modifier | modifier le code]

Bandes originales[modifier | modifier le code]

  • La chanson Runaway a été utilisée dans le film Starbuck de Ken Scott en 2011 et dans le film Warm Bodies en 2013.
  • En 2011 dans le film Warrior de Gavin O'Connor ont été utilisée les chansons Start a War pour la scène d'ouverture, et About Today pour la scène finale du combat entre Tommy et Brandon.
  • La chanson England a été utilisée dans le film Je te promets (The Vow) en 2012.
  • La chanson Slow Show a été utilisée dans la saison 5 des Frères Scott.
  • La chanson The Rains of Castamere chantée lors du générique de fin de l'épisode 9 de la saison 2 de la série Game of Thrones.
  • La chanson Lean apparaitra dans la bande originale de Hunger Games : L'Embrasement.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Richard Harrington, « Getting Closer to the Truth With the National », The Washington Post (consulté le 11 avril 2011)
  2. (en) Cheryl Cheng, « Interview: Matt Berninger of The National », sur thescenestar.com (consulté le 18 septembre 2012)
  3. Jean Fiévé, « The National », POPnews (consulté le 11 avril 2011)
  4. Jean Fiévé, « the National - La Guinguette Pirate », POPnews (consulté le 11 avril 2011)
  5. (en) Brandon Stosuy, « Sad Songs for Dirty Lovers », Pitchfork Media (consulté le 11 avril 2011)
  6. « Sad Songs for Dirty Lovers », Drowned In Sound (consulté le 11 avril 2011)
  7. (en) « Sad Songs for Dirty Lovers », Brassland Records (consulté le 11 avril 2011)
  8. (en) « Alligator », Metacritic (consulté le 11 avril 2011)
  9. (en) « Boxer », Metacritic (consulté le 11 avril 2011)
  10. a et b (en) « The National - Chart History », Billboard magazine (consulté le 11 avril 2011)
  11. a et b (en) « Chart Stats - The National », sur chartstats.com (consulté le 11 avril 2011)
  12. (en) Mike Breen, « The National Talks Barack », sur citybeat.com (consulté le 11 avril 2011)
  13. (en) « Reveal Amount Raised For Charity From Dark Was The Night », 4AD (consulté le 11 avril 2011)
  14. (en) « High Violet », Metacritic (consulté le 11 avril 2011)
  15. (en) « Q Awards 2010: Best Album - The National », sur qthemusic.com (consulté le 18 septembre 2012)
  16. (en) Jesse Carp, « Listen To The National Recording Of The Rains Of Castamere For Game Of Thrones », sur cinemablend.com (consulté le 18 septembre 2012)
  17. (en) Laura Snapes, « Watch: The National Open for President Barack Obama in Des Moines, Iowa », Pitchfork Media (consulté le 18 septembre 2012)
  18. (en) « Daft Punk Leads Debut-Filled Top Four On Billboard 200 », Billboard (consulté le 31 mai 2013)
  19. (en) « Trouble Will Find Me », sur australian-charts.com (consulté le 31 mai 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]