École doctorale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les écoles doctorales sont des organes internes aux établissements publics habilités à délivrer le doctorat, mettant en œuvre la formation doctorale.

En France[modifier | modifier le code]

Article connexe : Doctorat (France).

Les écoles doctorales organisent la formation des docteurs et les préparent à leur poursuite de carrière. Elles apportent aux doctorants une culture pluridisciplinaire dans le cadre d’un projet scientifique cohérent. Elles concourent à la mise en cohérence et à la visibilité internationale de l'offre de formation doctorale des établissements ainsi qu’à la structuration des sites[1]. La première école doctorale, fonctionnant selon ces principes, a été créée en 1981 à l’institut national polytechnique de Grenoble[réf. nécessaire].

Missions des écoles doctorales[modifier | modifier le code]

Les écoles doctorales :

  • mettent en œuvre une politique de choix des doctorants fondée sur des critères explicites et publics ; organisent, dans le cadre de la politique des établissements, les recrutements pour les contrats qui leur sont dévolus, notamment les contrats doctoraux ;
  • s’assurent de la qualité de l’encadrement des doctorants par les unités et équipes de recherche, veillent au respect de la charte des thèses et la mettent en œuvre. Elles mettent les doctorants en mesure de préparer et de soutenir leur thèse dans les meilleures conditions ;
  • organisent les échanges scientifiques et intellectuels entre doctorants, éventuellement au sein d’un collège des écoles doctorales de l’établissement ou du site ;
  • proposent aux doctorants les formations utiles à leur projet de recherche et à leur projet professionnel ainsi que les formations nécessaires à l’acquisition d’une culture scientifique élargie. Ces formations doivent non seulement permettre de préparer les docteurs au métier de chercheur dans le secteur public, l’industrie et les services mais, plus généralement, à tout métier requérant les compétences acquises par la pratique de la recherche. Elles peuvent être organisées avec le concours d’autres organismes publics et privés ;
  • définissent un dispositif d’appui à la poursuite de carrière des docteurs, tant dans les établissements publics que dans le secteur privé, établi en relation avec les organismes ou associations concourant à ce même objectif et comportant, le cas échéant, un bilan des compétences acquises ;
  • organisent un suivi de la poursuite de carrière des docteurs et, plus généralement, de l’ensemble des doctorants qu’elles ont accueillis ;
  • apportent une ouverture européenne et internationale, notamment dans le cadre d’actions de coopération conduites avec des établissements d’enseignement supérieur ou centres de recherche étrangers, en particulier par la promotion des cotutelles internationales de thèse[2].

Création des écoles doctorales[modifier | modifier le code]

Les écoles doctorales rassemblent des unités et des équipes de recherche reconnues après une évaluation nationale. Une unité de recherche ne participe normalement qu’à une seule école doctorale. La création d’une école doctorale est proposée par un ou plusieurs établissements d’enseignement supérieur dont au moins un établissement public[3]. Plusieurs établissements d’enseignement supérieur peuvent demander conjointement l’accréditation d'une école doctorale, à la condition que chacun d’entre eux participe de façon significative à son animation scientifique et pédagogique et dispose de capacités de recherche et d’un potentiel d’encadrement doctoral suffisant. Sauf exception scientifiquement motivée, ces établissements doivent être localisés sur un même site ou sur des sites proches. Leur coopération fait l'objet d'une convention qui est jointe à la demande d'accréditation. Pour assurer la responsabilité administrative de l’école doctorale, les établissements désignent l’un d'entre eux, qui doit être un établissement public, comme support de l'école doctorale.

Évaluation et accréditation des écoles doctorales[modifier | modifier le code]

Les écoles doctorales sont accréditées, après une évaluation nationale, par le ministre chargé de l’enseignement supérieur dans le cadre du ou des contrats d’établissement, lorsqu’ils existent, et au maximum pour la durée des contrats. L’évaluation nationale est conduite par l’Agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur dans le cadre de critères rendus publics et applicables à chaque école doctorale. Elle comporte une évaluation scientifique et une évaluation de la qualité de la formation doctorale, notamment au regard de chacune des missions qui lui sont confiées. Elle prend en compte les résultats issus des dispositifs d'auto-évaluation des écoles doctorales que les établissements mettent en œuvre[4].

Gouvernance[modifier | modifier le code]

L’école doctorale est dirigée par un directeur assisté d’un conseil[5].

Directeur[modifier | modifier le code]

Le directeur de l’école doctorale est choisi parmi les professeurs et assimilés au sens des dispositions relatives à la désignation des membres du Conseil national des universités ou parmi les enseignants de rang équivalent qui ne dépendent pas du ministère chargé de l’enseignement supérieur ou parmi les personnels des établissements d’enseignement supérieur, des organismes publics de recherche et des fondations de recherche, habilités à diriger des recherches. Il est nommé pour la durée de l’accréditation de l’école doctorale. Son mandat peut être renouvelé sans excéder huit ans. Lorsqu'une école doctorale relève d’un seul établissement, le directeur de l’école doctorale est nommé par le chef d’établissement après avis du conseil scientifique ou des instances qui en tiennent lieu et du conseil de l’école doctorale. Lorsqu’une école doctorale fait l’objet d’une accréditation conjointe, les chefs d’établissement désignent conjointement le directeur dans les conditions définies par la convention qui les lie et après avis des conseils scientifiques ou des instances qui en tiennent lieu et du conseil de l’école doctorale[5].

Le directeur de l’école doctorale met en œuvre le programme d’actions de l’école et présente chaque année un rapport d’activité de l’école doctorale devant le conseil de l’école doctorale et le conseil scientifique du ou des établissements concernés. Après consultation des directeurs de thèse concernés et des responsables des unités de recherche dans lesquelles les doctorants souhaitent poursuivre leurs travaux de recherche et après délibération du conseil de l’école doctorale, il propose l’attribution des contrats doctoraux dévolus à l’école doctorale et, le cas échéant, des autres types de financement dévolus à l’école doctorale et permettant le recrutement de doctorants. Il présente chaque année la liste des doctorants recrutés devant le conseil de l’école doctorale et en informe le conseil scientifique de l’établissement ou des établissements concernés[6].

Conseil[modifier | modifier le code]

Le conseil de l’école doctorale adopte le programme d’actions de l’école doctorale et gère, par ses délibérations, les affaires qui relèvent de l’école doctorale.

Le conseil comprend de 12 à 26 membres. La moitié de ses membres sont des représentants des établissements, des unités ou équipes de recherche concernés dont un représentant des personnels ingénieurs, administratifs, techniciens, ouvriers et de service. L’autre moitié est composée, à hauteur de 20 % du total des membres du conseil, de doctorants appartenant à l’école doctorale élus par leurs pairs ; elle est complétée par des membres extérieurs à l’école doctorale choisis, à parts égales, parmi les personnalités françaises et étrangères compétentes, dans les domaines scientifiques d’une part, et dans les secteurs industriels et socio-économiques concernés d’autre part. Les membres du conseil autres que les doctorants sont désignés suivant des modalités adoptées par le conseil d’administration de l’établissement ou des établissements concernés par l’accréditation.

Le conseil de l’école doctorale se réunit au moins trois fois par an[7].

Collège des écoles doctorales[modifier | modifier le code]

Les écoles doctorales françaises sont parfois groupées en "Collège des écoles doctorales" ou en "Institut de Formation Doctorale".

Monde anglo-saxon[modifier | modifier le code]

Le terme de graduate School désigne une formation de deuxième cycle orientée vers la recherche dans les universités de type anglo-saxon[réf. nécessaire].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Arrêté du 7 août 2006 relatif à la formation doctorale, article 1
  2. Arrêté du 7 août 2006 relatif à la formation doctorale, article 4
  3. Arrêté du 7 août 2006 relatif à la formation doctorale, article 3
  4. Arrêté du 7 août 2006 relatif à la formation doctorale, article 6
  5. a et b Arrêté du 7 août 2006 relatif à la formation doctorale, article 10
  6. Arrêté du 7 août 2006 relatif à la formation doctorale, article 11
  7. Arrêté du 7 août 2006 relatif à la formation doctorale, article 12

Lien externe[modifier | modifier le code]