La Doua

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Doua
Image illustrative de l'article La Doua
Lieu Villeurbanne
Pays Drapeau de la France France
Superficie 100 ha
Construction années 1950
Établissements principaux UCBL, INSA, CNRS DR7, ENSSIB, EPUL
Tramway Tramway de Lyon Ligne T1 Ligne T4
Coordonnées 45° 46′ 59″ N 4° 52′ 22″ E / 45.783133, 4.872909 ()45° 46′ 59″ Nord 4° 52′ 22″ Est / 45.783133, 4.872909 ()  

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
La Doua

Géolocalisation sur la carte : Lyon

(Voir situation sur carte : Lyon)
La Doua

Géolocalisation sur la carte : Grand Lyon

(Voir situation sur carte : Grand Lyon)
La Doua

Géolocalisation sur la carte : Villeurbanne

(Voir situation sur carte : Villeurbanne)
La Doua
Vue de l'entrée du campus et du bâtiment "Quai 43"

La Doua est un campus situé sur un ancien camp militaire dans la commune de Villeurbanne, au nord-est de l'agglomération lyonnaise. Il est bordé par le parc de la Tête d'Or et le tennis-club de Lyon à l'ouest, par le Rhône et le parc de la Feyssine au nord/nord-est, et enfin par Villeurbanne et le 6e arrondissement de Lyon au sud.

Il constitue le plus grand site universitaire de l'agglomération lyonnaise, regroupant principalement l'université Claude Bernard Lyon I, trois écoles d'ingénieurs : l'INSA Lyon, Polytech Lyon et CPE Lyon, mais aussi l'École nationale supérieure des sciences de l'information et des bibliothèques et différents IUT. Le campus est également l'un des principaux sites de recherche lyonnais avec près de 1 600 chercheurs travaillant dans des domaines tels que les mathématiques, la physique, la chimie, la biologie, l'informatique… L'interconnexion des différentes entités présentes sur ce campus est réalisé par le réseau Rocad.

Le site accueille de nombreux étudiants dans ses résidences : la capacité d'accueil est de 3 200 lits dans les dix résidences de l'INSA, 1 000 lits dans les deux résidences universitaires gérées par le CROUS, et de nombreux autres dans les résidences privées. Le campus dispose de multiples services de restauration dont deux restaurants universitaires Puvis de Chavannes et Jussieu, mais aussi des lieux de détentes (équipements sportifs, bars, salles de spectacles...).

La Doua a pendant longtemps été considérée comme une petite ville dans la ville. Depuis quelques années, la Communauté urbaine de Lyon et la mairie de Villeurbanne s'efforcent d'ouvrir le campus sur l'extérieur. À titre d'exemple, les barrières ont été enlevées, les rues du campus ont été nommées et le tramway pénètre dans le domaine universitaire. À l'est du campus se trouve la nécropole nationale de la Doua, un grand cimetière militaire de la Seconde Guerre mondiale où sont enterrés des soldats étrangers venus combattre pour la France.

Étymologie[modifier | modifier le code]

La Doua est un ancien terme utilisé pour désigner un bassin, une fontaine, un lavoir public ou un petit cours d’eau. Un cours d’eau du département de la Meuse porte le nom de la Doua.

Histoire du site[modifier | modifier le code]

Premières utilisations du site et création[modifier | modifier le code]

Le site abritait un camp militaire nommé Grand Camp et son champ de manœuvre, et qui prit le nom du lieu et devint la caserne de la Doua. Créée au XIXe siècle, elle fut longtemps affectée à la cavalerie avant de passer à l'arme blindée.

Le lieu est utilisé comme lieu d'exécution par l'occupant allemand durant la Deuxième Guerre mondiale ; en septembre 1945, 77 corps de résistants furent retrouvés au pied d'une butte ; aujourd'hui nommée la « Butte des fusillés ». Autour de celle-ci, est construite en 1954, la nécropole nationale de la Doua, un cimetière militaire qui se trouve à l'est de l'actuel campus.

Le campus est créé à partir de 1957 et dessiné par l'architecte Jacques Perrin-Fayolle[1], et occupe 100 hectares à l'emplacement d'un hippodrome et du camp militaire de La Doua.

Projet de modernisation des années 2010[modifier | modifier le code]

En 2010 est débloquée la somme de 300 millions d'euros pour la modernisation du campus. Le financement est assuré par une partie de la dotation en capital faite par l'État dans le cadre du plan campus. Le campus doit être restructuré en cinq quartiers scientifiques thématiques, et plusieurs constructions neuves sont prévues[2].

Les travaux doivent créer un campus de Haute Qualité Environnementale, avec des installations prévoyant des systèmes de chauffage fonctionnant aux énergies renouvelables, de récupération des eaux de pluie, et de mise en place de mode de transports doux[3].

Institutions[modifier | modifier le code]

Bibliothèque de l'INSA sur le campus de la Doua.

Outre l'Université Claude Bernard Lyon I, plusieurs grandes écoles sont implantées sur le campus : l'INSA Lyon, CPE Lyon, Polytech Lyon et l'Enssib.

À noter également la présence de la délégation régionale 7 du CNRS, du CETIAT (Centre technique des industries aérauliques et thermiques) et du Centre technique des industries mécaniques (CETIM).

Le campus compte également plusieurs structures dédiées à l'incubation de jeunes entreprises et à la valorisation de la recherche comme Atlas, Insavalor ou encore Ezus-Lyon1.

Chiffres-clés[modifier | modifier le code]

  • 100 hectares[4]
  • 26 000 personnes sur le site
  • 40 % du potentiel scientifique lyonnais
  • 700 salariés d'entreprises
  • 1 600 chercheurs
  • 1 620 doctorants
  • 34 500 étudiants
  • 2 500 personnels administratifs, etc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bernard Marrey, Guide Rhône-Alpes de l'architecture du XXe siècle : 1914-2003, Bibost, Picard,‎ 2004 (ISBN 2708407244), p. 219.
  2. Marie-Annick Depagneux, « L'université de Lyon dévoile son projet d'écocampus », article dans Les Échos du 25 juin 2010
  3. « Le campus de Lyon se veut une référence écologique mondiale », article dans Les Échos du 24 juin 2010
  4. LyonTech-la Doua, sur www.economie.grandlyon.com (consulté le 1er mai 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Voir la catégorie : Campus de la Doua.

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]