Maison de Habsbourg-Lorraine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Habsbourg-Lorraine)
Aller à : navigation, rechercher
Les petites armes des Habsbourg-Lorraine : un tiercé en pal de Habsbourg, Autriche et Lorraine.

Seule branche légitime actuellement subsistante de la Maison de Lorraine, les membres de la Maison impériale et royale de Habsbourg-Lorraine sont issus du mariage du duc François III, duc de Lorraine et de Bar (1708-1765), et de Marie-Thérèse de Habsbourg (1717-1780), « roi » de Hongrie et de Bohême et archiduchesse souveraine d'Autriche. Les membres de cette branche, héritant des possessions patrimoniales des Habsbourg et de leur vocation à l'Empire mais descendant en ligne mâle de la Maison de Lorraine, accolèrent les deux noms.

Histoire de la Dynastie[modifier | modifier le code]

Domaines des Habsbourg-Lorraine[modifier | modifier le code]

Cette branche régna sur :

En revanche ils ne régnèrent jamais sur la Lorraine ni sur le Barrois, territoires annexés en 1766 par la France, mais ils en conservent toujours les titres de duc de Lorraine et de Bar.

Fin de la domination des Habsbourg en Europe[modifier | modifier le code]

En 1806, le bouleversement des États germaniques par Bonaparte signa la disparition du Saint-Empire romain germanique. Cependant, en prévision de la perte de son titre d'empereur des Romains, François II se déclara lui-même empereur héréditaire d'Autriche en 1804, juste après que Bonaparte se fut déclaré empereur des Français.

Nostalgique de la gloire passée, l'ex-François II utilisa un titre officiel développé :

« Nous, François le premier, par la grâce de Dieu, empereur d'Autriche ; roi de Jérusalem, Hongrie, Bohême, Dalmatie, Croatie, Slavonie, Galicie, et Lodomirie ; archiduc d'Autriche ; duc de Lorraine, Salzbourg, Wurtzbourg, Franconie, Styrie, Carinthie, et Carniole ; grand-duc de Cracovie; prince de Transylvanie ; margrave de Moravie ; duc de Sandomir, Masovie, Lublin, haute et basse Silésie, Auschwitz et Zator, Teschen, et Frioul ; prince de Berchtesgaden et Mergentheim ; prince-comte de Habsbourg, Gorizie, et Gradisce et du Tyrol ; et margrave des haute et basse Lusace et d'Istrie ». Son titre d'usage resta néanmoins celui d'« empereur d'Autriche ».

En 1867 une autonomie effective fut octroyée à la Hongrie à l'intérieur de l'empire d'Autriche sous les termes du « compromis » Ausgleich (voir Autriche-Hongrie). Le titre du chef d'État devint alors « empereur d'Autriche et roi de Hongrie », bien que l'on parle aussi d'« empereur d'Autriche-Hongrie ».

En 1918, Charles Ier, dernier souverain renonça à l'exercice du pouvoir, sans toutefois abdiquer. Il fut contraint à l'exil en 1919. Les membres de la Maison de Habsbourg-Lorraine qui refusèrent de prêter serment à la nouvelle république autrichienne furent également contraints à l'exil et leurs biens furent confisqués. La loi d'exil s'applique toujours aux descendants de l'empereur Charles dans les mêmes conditions. L'archiduc Rodolphe intenta un procès contre l'État autrichien qu'il gagna au motif que la loi ne pouvait s'appliquer à lui, né en exil. Cette loi avait été abrogée par le chancelier Dollfuss en 1936. Elle fut remise en vigueur par le Gouvernement autrichien en 1945. Othon d'Autriche, chef de Maison, député européen, signa pour sa part l'acte de reconnaissance de la république autrichienne. Il y est connu comme Dr Otto Habsbourg-Lorraine, la République autrichienne ne reconnaissant pas officiellement les titres de noblesse.

Les Habsbourg-Lorraine actuels[modifier | modifier le code]

L'aîné des Habsbourg-Lorraine ainsi que de toute la maison de Lorraine est Georg, duc de Hohenberg (né en 1929 d'un mariage morganatique). Les duc et princes Hohenberg sont une branche morganatique de la maison de Habsbourg-Lorraine, tout comme les comtes de Méran issus du mariage morganatique de l'archiduc Jean, frère de l'empereur François II avec la fille d'un maître de postes. Toutefois les effets conjugués de la Pragmatique Sanction (1713) et la renonciation par l’archiduc François-Ferdinand pour ses héritiers à leur qualité de membres dynastes de la Maison de Habsbourg-Lorraine, en application du statut de sa Maison, exclut les membres de la famille Hohenberg de tout droit aux titres et honneurs de la Maison d'Autriche. Il ne peut être qualifié de duc de Lorraine, titulature appartenant au seul chef de Maison. Il est porté par l'archiduc Charles d'Autriche (né en 1961), fils d'Otto d'Autriche (1912-2011), lui-même fils aîné du dernier empereur d'Autriche, Charles Ier.

Le 10 mai 1951, l'archiduc Otto de Habsbourg-Lorraine fait bénir à Nancy son mariage avec la princesse Régina de Saxe-Meiningen (née en 1925). Cinquante ans plus tard, lorsqu'il revint fêter ses noces d'or en l'église des Cordeliers avec toute sa famille, le descendant du duc François III déclara : « Je suis venu à Nancy parce que je suis lorrain ».

Le 29 décembre 2012, son petit-neveu, l'archiduc Christoph de Habsbourg-Lorraine épouse Mademoiselle Adelaïde Drapé-Frisch en la basilique Saint-Epvre de Nancy, le lendemain de leur mariage civil et d'une cérémonie d'hommage à ces ancêtres ducs de Lorraine, en la chapelle des Cordeliers.

Souverains issus de la branche de Habsbourg-Lorraine[modifier | modifier le code]

Empereurs du Saint-Empire romain germanique[modifier | modifier le code]

Empereurs d'Autriche, rois de Hongrie et de Bohême[modifier | modifier le code]

Empereur du Mexique[modifier | modifier le code]

Grand-ducs de Toscane[modifier | modifier le code]

Ducs souverains de Modène, branche dite d'Autriche-Este[modifier | modifier le code]

Duchesses de Parme[modifier | modifier le code]

Impératrice du Brésil[modifier | modifier le code]

Reine et régente d'Espagne[modifier | modifier le code]

Reine des Belges[modifier | modifier le code]

Reine de France[modifier | modifier le code]

Impératrice des Français et reine d'Italie[modifier | modifier le code]

Reines de Naples et de Sicile[modifier | modifier le code]

Reines de Sardaigne[modifier | modifier le code]

Electrice de Bavière et du Palatinat Rhénan[modifier | modifier le code]

Reine de Bavière[modifier | modifier le code]

Reines de Saxe[modifier | modifier le code]


Arbre des héritiers du titre impérial[modifier | modifier le code]

Monarchie HabsbourgLorraine.PNG