Duché de Styrie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Armes des ducs de Styrie
Carte de l'Empire austro-hongrois. La Styrie porte le no 12 sur la carte.

Le duché de Styrie (allemand Herzogtum Steiermark, slovène Vojvodina Štajerska) était un duché situé dans le sud de l’actuelle Autriche et au nord de l'actuelle Slovénie.

Historique[modifier | modifier le code]

Le duché de Styrie est une ancienne province du Saint-Empire romain germanique jusqu’à sa dissolution en 1806 et une terre domaniale jusqu’en 1918. Le duché qui fait suite à la Marche ou Margraviat de Styrie fut créé par Frédéric Barberousse en 1180 lorsqu'il élève le margrave Ottokar IV au rang de duc après la condamnation d'Henri le Lion cette même année. À la mort d’Ottokar, en 1192, la région devint la propriété de la maison de Babenberg comme le stipulait le traité de Georgenberg de 1186 ;

Dynastie de Babenberg-Autriche[modifier | modifier le code]

De 1246 à 1253 la Styrie relève directement du Saint-Empire romain germanique; en 1253 elle est conquise par Béla IV de Hongrie; en 1259 elle échoit à Ottokar II de Bohême et en 1276 à la famille des Habsbourgs. De 1276 à 1619, le pays est gouverné par des ducs de cette famille. Il est ensuite placé sous le gouvernement direct de l'archiduc d'Autriche.

Durant les guerres d'invasion ottomanes aux XVIe et XVIIe siècles, cette province fut ravagée et dépeuplée. Les Turcs firent une vingtaine d'incursions en Styrie : des églises, des monastères, des villes et villages furent mis à sac et rasés tandis que leurs populations furent tuées ou emmenées comme esclaves.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Duchy of Styria » (voir la liste des auteurs)
  • Anthony Stokvis, Manuel d'histoire, de généalogie et de chronologie de tous les États du globe, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, préf. H. F. Wijnman, Israël, 1966, chapitre VI § 5. « Styrie » p. 375-377 et table généalogie n° 7 « Généalogie des margraves et ducs de Styrie ».