Empereur du Mexique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Empereur du Mexique
(es) Emperador de México
Image illustrative de l'article Empereur du Mexique

Image illustrative de l'article Empereur du Mexique
Titulaire actuel
Fonction disparue

Création 19 mai 1822
Titre Sa Majesté impériale
Mandant Monarchie constitutionnelle
Premier titulaire Augustin Ier
Dernier titulaire Maximilien Ier
Résidence officielle Château de Miravalle, Mexico, (Mexique)
La commission mexicaine qui invita Maximilien de Habsbourg à occuper le trône du Mexique

L'empereur du Mexique fut le chef de l'État mexicain lorsque celui-ci fut, à deux reprises, une monarchie constitutionnelle[1],[2], en 1822-1823, puis entre 1863 et 1867.

Héritiers de la couronne du Mexique[modifier | modifier le code]

Premier Empire[modifier | modifier le code]

Second Empire[modifier | modifier le code]

  • La nation mexicaine adopte pour forme de gouvernement la monarchie modérée et héréditaire sous un prince catholique.
  • Le souverain prendra le titre d'empereur du Mexique.
  • La couronne impériale sera offerte à S.A.I. le prince Maximilien de Habsbourg, archiduc d'Autriche pour lui et ses descendants
  • Dans le cas où, pas des circonstances qu'on ne peut prévoir l'archiduc Maximilien de Habsbourg ne prendrait pas possession du trône qui lui est offert, la nation mexicaine s'en remet à la bienveillance de S.M. Napoléon III, empereur des français, pour qu'il désigne un autre prince catholique à qui la couronne sera offerte.

Liste des souverains[modifier | modifier le code]

Après la déclaration de l'indépendance du Mexique, le Parlement mexicain avait l'intention d'établir une union personnelle avec l'Espagne : le roi d'Espagne Ferdinand VII serait devenu empereur du Mexique et les deux pays auraient été gouvernés par leurs propres lois et par des gouvernements différents. En cas de refus du roi d'Espagne, la loi prévoyait de donner le trône du Mexique à un membre de la famille Bourbon. Cependant, Ferdinand VII ne reconnut pas l'indépendance du Mexique et déclara que l'Espagne n'autoriserait pas un prince européen à monter sur le trône mexicain. Parallèlement, la Capitainerie générale du Guatemala, nouvellement indépendante elle aussi, se rallia à l'Empire du Mexique à cause principalement de sa faiblesse dans la région : ses anciennes provinces du Costa Rica, du Nicaragua et du Salvador avaient en effet opté pour l'annexion au Mexique, qui leur offrait une situation politique enviable Plan d'Iguala.

Portrait Nom Règne Notes Armoiries
Régence : Agustín de Iturbide (1821 – 1822)
Emperor Agustin I kroningsportret.JPG Augustin Ier
(27 septembre 1783 - 19 juillet 1824)
Maison de Iturbide
18221823 La régence mexicaine s'attribua le droit de nommer un empereur indépendant de l'Espagne, mais le 18 mai 1822, des soldats et une foule nombreuse lui demandent de se proclamer empereur du Mexique sous le nom d'Augustin Ier. Il y consent et, le lendemain, par 67 voix contre 15 le Congrès mexicain entérine ce choix. Le 19 mars 1823, Iturbide abdiqua et accepta de quitter le pays sans combat en échange d'une pension. Il décida de retourner au Mexique et débarqua à Tamaulipas le 15 juillet 1824, où il fut immédiatement arrêté et rapidement fusillé par les autorités locales[3],[4]. Coat of Arms of the First Mexican Empire.svg
Régence : Juan Nepomuceno Almonte (1863 – 1864)
X-Large Portrait of Maximiliano.jpg Maximilien Ier
(6 juillet 1832 - 19 juin 1867)
Maison de Habsbourg-Iturbide
18641867 À l'origine de cette initiative se trouvent des conservateurs mexicains en Europe qui souhaitaient installer au Mexique un souverain européen catholique et conservateur. José-Manuel Hidalgo y Esnaurrizar, l'un d'entre eux, fit la connaissance de l'Impératrice Eugénie et réussit à l'intéresser à sa cause. Napoléon III qui avait déjà son idée chercha et trouva, après avoir essuyé le refus d'autres princes, l'archiduc Maximilien de Habsbourg qui venait de refuser d'être roi de Grèce. Après avoir hésité longtemps et encouragé par sa femme Charlotte, celui-ci accepta de devenir empereur. Coat of Arms of the Second Mexican Empire.svg

Liste des prétendants au trône du Mexique[modifier | modifier le code]

Maison de Iturbide[modifier | modifier le code]

Chefs de la Maison impériale

Maison de Habsbourg-Iturbide, branche d'Iturbide[modifier | modifier le code]

Chefs de la Maison impériale

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Rocio Elena Hamue-Medina, « Agustin Iturbide » (consulté le 2008-11-10)
  2. (en) « Agustin de Iturbide (1783-1824) » (consulté le 2008-11-10)
  3. (en) Burton Kirkwood, History of Mexico., Westport, CT, Greenwood Publishing Group, Incorporated,‎ 2000, 1e éd., poche (ISBN 978-1-4039-6258-4), p. 107
  4. (en) Burton Kirkwood, History of Mexico., Westport, CT, Greenwood Publishing Group, Incorporated,‎ 2000, 1e éd., poche (ISBN 978-1-4039-6258-4), p. 100

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Lucas Alamán, Historia de México desde los primeros movimientos que prepararon su independencia en 1808 hasta la época presente, México D.F., Fondo de Cultura Económica,‎ 1985
  • (es) Carmen Blázquez Domínguez, Veracruz, una historia compartida, Gobierno del Estado de Veracruz, Instituto Veracruzano de Cultura,‎ 1988, 369 p. (ISBN 968-6173-60-9)
  • (es) Francisco Bulnes, La guerra de Independencia, México, Distrito Federal, 1910.,‎ 1910
  • (es) Carlos María de Bustamante, Cuadro histórico de la Revolución mexicana, México D.F., INEHRM,‎ 1843 (réimpr. 1985)
  • (es) Luis Garfias Magana, Guerrilleros de México: Personajes famosos y sus hazanas, desde la Independencia hasta le Revolución mexicana, México D.F., Panorama,‎ 1980, 138 p.
  • Alexander Von Humboldt, Essai politique sur le royaume de la Nouvelle-Espagne, Paris,‎ 1811
  • (es) Luis Pazos, Historia sinóptica de México de los Olmecas a Salinas, México D.F., Diana,‎ 1993, 165 p. (ISBN 968-13-2560-5)
  • (es) Guillermo Prieto, Memorias de mis tiempos, Editorial Pátria,‎ 1828 (réimpr. 1906)
  • Vicente Rivas Palacio (coord.), Julio Zárate, México a través de los siglos, vol. III : La guerra de independencia (1808 - 1821), México D.F., Cumbre,‎ 1880 (réimpr. 1970)
  • Vicente Rivas Palacio (coord.), Juan de Dios Arias, Enrique de Olavarría y Ferrari, México a través de los siglos, vol. IV : México independiente (1821 - 1855), México D.F., Cumbre,‎ 1880 (réimpr. 1970)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]