Marie-Léopoldine de Modène

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marie-Léopoldine de Modène
Marie-Léopoldine de Modène et leurs enfants.

Marie-Léopoldine de Modène est née à Milan le 10 décembre 1776 et décédée à Wasserburg am Inn le 23 juin 1848.

Fille de l'archiduc Ferdinand d'Autriche, gouverneur du Duché de Milan, et de la duchesse Marie-Béatrice d'Este, elle est la petite-fille de l'impératrice Marie-Thérèse, "la grande" et la nièce, entre autres, de la reine Marie-Antoinette de France.

En août 1795, elle est mariée contre son gré à l'Électeur Charles Théodore de Bavière de 52 ans son aîné. L'Électeur septuagénaire espérait de ce mariage une descendance que ses premières noces ne lui avaient pas donné.

Par vengeance autant que par dégoût, la jeune Électrice se refusera à toute vie intime avec son époux, terrorisant et le vieux souverain et la cour. Elle se jettera dans les bras de nombreux amants, notamment le comte de Montgelas et surtout Maximilien III duc de Deux-Ponts, lointain cousin, héritier et opposant de Charles-Théodore.

Veuve après 4 ans de mariage et âgée de seulement 23 ans, Marie-Léopoldine se retire au Château de Berg non sans avoir préservé son héritage, au bord du lac de Starnberg menant toujours une vie excentrique voire débauchée. Enceinte, elle est exilée quelques mois à Ljubljana. Enrichie par une gestion adroite de ses terres, elle se retire dans son don domaine de Stepperg et elle épouse le 14 novembre 1804 le comte Louis Joseph d'Arco-Zinneberg (1773-1854) dont elle aura 3 enfants :

  • Aloÿs (1808-1891) épouse en 1830 Irène, marquise Pallavicini (1811-1877) puis morganatiquement en 1877 Pauline Oswald (1851-1902) d'où une fille de son second mariage.
  • Maximilien (1811-1885) épouse en 1833 Léopoldine de Walburg und Zeil und Trauchburg (1811-1886) d'où postérité (comtes von und zu Arco-Zinneberg).
  • Caroline (1814-1815).

Elle mourut dans un accident de voiture en se rendant de Munich à Vienne.