Duché de Carinthie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Marche, puis duché de Carinthie

976 – 1919

Blason
Armoiries des ducs de Carinthie.
Description de cette image, également commentée ci-après

La Carinthie au sein de l'Autriche-Hongrie (n° 3), 1867-1919.

Informations générales
Statut Duché du Saint-Empire, puis de l'empire d'Autriche
Capitale Sankt Veit an der Glan, puis Klagenfurt
Histoire et événements
976 Otton II sépare la marche de Carinthie du duché de Bavière.
1011 La marche de Carinthie est érigée en duché.
1919 La majorité du territoire du duché devient le land de Carinthie.

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le duché de Carinthie (allemand: Kärnten, slovène: Koroška) était un duché situé aux actuels sud de l'Autriche et nord de la Slovénie. Il fait partie du Saint-Empire romain germanique de 976 à sa dissolution en 1806, puis de l'Autriche-Hongrie jusqu'en 1918. Depuis, il recouvre principalement le Land autrichien de Carinthie.

Dynasties médiévales[modifier | modifier le code]

Au VIIe siècle, il appartient à la principauté de Carantanie (Karantania), de 788 à 843 à l'empire de Charlemagne puis au royaume franc de Louis II de Germanie. De 889 à 927, il est fief du duché de Bavière.Le premier margrave ou marquis,Helmwin, est nommé en 828 lors de la création des margraviats issus de la division du marquisat du Frioul par l'empereur Louis Ier le Pieux.

En 976, Otton II sépare la Carinthie du duché de Bavière. Il confie le margraviat d'abord à la famille de Weiblingen (978-982, puis 995-1011), puis à Adalbéron d'Eppenstein qui est nommé duc en 1011. On lui enlève la charge en 1035, mais le duché reste dans le giron des Eppenstein jusqu'en 1122, avant que la famille d'Ortenbourg- Sponheim ne le dirige pendant cent soixante ans (1122-1270).

La pierre du prince joua un rôle important dans l'installation des ducs de Carinthie

Les Habsbourg[modifier | modifier le code]

Rodolphe Ier, après avoir vaincu Ottokar et être devenu roi d'Allemagne, donne en 1286 le duché à Meinhard de Görtz. En 1335, après la mort d'Henri de Carinthie, le dernier homme de la lignée, l'empereur Louis IV donne la Carinthie et le sud du Tyrol en fief à la famille Habsbourg. Les Habsbourg ont alors gouverné le duché jusqu'en 1918.

À l'instar des autres composantes de la monarchie des Habsbourg, la Carinthie est restée longtemps un État semi-autonome ayant sa propre structure constitutionnelle. Les Habsbourg ont divisé leurs territoires à deux reprises, en 1379 et en 1564, et le duché de Carinthie est resté à chaque fois une partie de l'Autriche Intérieure, gouvernée avec le duché de Styrie et la Carniole.

Marie-Thérèse d'Autriche et Joseph II ont essayé de créer un état Habsbourg plus unitaire et, en 1804, la Carinthie est intégrée à l'Empire d'Autriche.

Au fil des siècles, l'allemand s'est étendu aux dépens du slovène.

Au XXe siècle[modifier | modifier le code]

Suite à la dissolution de l'Autriche-Hongrie à la fin de la Première Guerre mondiale, un plébiscite a lieu le afin de régler le sort de la Carinthie. La province est divisée en deux, la plus grande partie allant à l'Autriche, où elle forme un état, et l'autre au royaume de Yougoslavie (aujourd'hui province informelle de Slovénie).

Voir aussi[modifier | modifier le code]