Douglas Fairbanks

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fairbanks.

Douglas Fairbanks

Description de l'image  DouglasFairbanksSr.jpg.
Nom de naissance Douglas Elton Ulman
Naissance
Denver, Colorado, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 56 ans)
Santa Monica, (États-Unis)
Profession Acteur, réalisateur et scénariste

Douglas Fairbanks, Sr (, Denver, Colorado - , Santa Monica, Californie) est un acteur, réalisateur et scénariste de cinéma américain, devenu célèbre pour ses rôles dans des films de cape et d'épée muets comme Le Signe de Zorro, Les Trois Mousquetaires, Robin des Bois ou Le Voleur de Bagdad.

Il fut un moment surnommé The King of Hollywood et fait partie des premières « étoiles » de l'histoire du cinéma[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Premiers pas[modifier | modifier le code]

Douglas Elton Ullman est né à Denver, Colorado, le fils de Hezekiah Charles Ullman (né en septembre 1833) et Ella Adelaide Marsh (née en 1850). Il eut un frère, Robert Payne Ullman ( - ), et un demi-frère, John Fairbanks (né en 1873).

Son père, qui était né dans une famille juive en Pennsylvanie, était un avocat renommé de New York. Sa mère, catholique, était née à New York. Elle avait auparavant épousé un homme du nom de John Fairbanks, qui la laissa veuve, puis un certain Wilcox, qui la maltraita. Son divorce fut alors traité par Ullman, qu'elle épousa peu après.

Vers 1881, Charles Ullman se porta acquéreur de plusieurs intérêts miniers dans les Montagnes Rocheuses et fit déménager la famille vers Denver, où il installa son nouveau cabinet. Puis Ullman abandonna la famille alors que Douglas avait cinq ans, laissant sa femme s'occuper de ses deux enfants.

Début de carrière[modifier | modifier le code]

Douglas Fairbanks commence très tôt à jouer sur scène à Denver, dans le théâtre amateur. Il joue dans des représentations estivales du Elitch Gardens Theatre, où il fait sensation dans son adolescence. Il fréquente le lycée de l'East Denver, d'où il est un jour renvoyé pour avoir déguisé les statues du campus le jour de la St. Patrick. Il quitte l'établissement la dernière année. Il dit avoir été étudiant à la Colorado School of Mines, puis à l'Université Harvard mais aucun registre ne contient son nom. Toutefois, un article à ce sujet rapporta le témoignage d'un professeur des Mines qui évoquait le renvoi du futur acteur peu après son arrivée.

Il part s'installer à New York au début du siècle pour exercer son métier d'acteur, où il rejoint la troupe de l'acteur anglais Frederick Warde qui avait découvert Fairbanks sur scène à Denver. Mais il est d'abord vendeur dans une quincaillerie et employé d'un bureau de Wall Street avant ses débuts à Broadway en 1902.

Le à Watch Hill Rhode Island, il épouse Anna Beth Sully (1888-1967), la fille d'un riche industriel, Daniel J. Sully. Ils auront un fils, Douglas Elton Fairbanks, qui deviendra lui aussi acteur à succès. La famille part pour Hollywood en 1915.

Hollywood[modifier | modifier le code]

Fairbanks devant la foule lors de la tournée pour la vente des bons de guerre, en 1918 à New York

Fairbanks signe un contrat avec la Triangle Pictures en 1915 et commence à travailler sous la direction de D. W. Griffith. Dès son premier film, The Lamb, il fait la démonstration de ses grandes qualités athlétiques qui le fera remarquer par le public[2]. Mais ses prouesses ne sont pas du goût de Griffith, et il attire plutôt l'attention de Anita Loos et John Emerson, qui vont écrire et réaliser ses premières comédies romantiques. En 1916, il fonde sa première compagnie, la Douglas Fairbanks Film Corporation[3] et trouve du travail à la Paramount[3]. En 1918, Fairbanks est l'acteur le plus populaire d'Hollywood[4].

Il s'éprend de l'actrice Mary Pickford qu'il rencontre dans une soirée en 1916. L'année suivante, le nouveau couple s'associe à Charlie Chaplin, un ami proche[2], pour parcourir le pays en train afin de vendre des coupons de soutien à l'engagement dans la Première Guerre mondiale. Pickford et Chaplin sont alors les deux stars les plus payées d'Hollywood. La réussite éclair de Fairbanks lui permettra rapidement de rejoindre le troisième rang. Mais dans le but de réduire les salaires élevés de ces trois grandes stars, les grands studios tentent de monopoliser les distributeurs et les exploitants de salles.

Le à la Nouvelle-Rochelle, sa femme obtient un décret de divorce ainsi que la garde de leur fils. Ils seront officiellement divorcés le .

En 1919, pour éviter le contrôle des studios et pour protéger leur indépendance, Fairbanks, Charles Chaplin, D.W. Griffith et Mary Pickford fondent la société de distribution United Artists qui leur procure une complète liberté artistique et de plus grands profits. La compagnie devra une grande partie de son bénéfice aux succès des films de Fairbanks.

Il est déterminé à épouser Mary Pickford, mais elle est alors encore mariée à l'acteur Owen Moore. Tous deux soucieux de la mauvaise publicité que leur apporterait leur liaison extra-conjugale, il lui soumet un ultimatum et elle obtient un divorce rapide dans la petite ville de Minden (Nevada) le . Fairbanks loue Grayhall, sa villa de Beverly Hills qu'il aurait utilisée pendant sa cour à l'actrice.

Il meurt des suites d'une crise cardiaque en décembre 1939 à Santa Monica[5].

Mary Pickford et Douglas Fairbanks.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Films muets

Le pirate noir de Albert Parker (1926).

Films parlants

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The Douglas Fairbanks Museum - Douglas Fairbanks Sr. Biography
  2. a et b American Experience | Mary Pickford | People & Events | PBS
  3. a et b Flicker Alley - Douglas Fairbanks
  4. (en) Richard Corliss, « THE KING OF HOLLYWOOD », Time Magazine,‎ 1996-06-17 (lire en ligne)
  5. (en) Findagrave.com